Islande: Nouvelle éruption fissurale ! // Iceland: New fissure eruption !

drapeau francais12 heures: Une nouvelle éruption fissurale a commencé dans l’Holuhraun à environ 5 heures du matin (heure locale). Il semble que la fissure éruptive soit plus longue que lors de la dernière éruption et que l’activité soit plus intense. Le rideau de lave monte à 20 à 30 mètres de hauteur et il n’y a pas d’explosions. Il s’étire vers le nord et le sud sur la même fissure, avec une extension d’environ 700-800 mètres vers le nord. L’éruption est très calme et peut difficilement être vue sur les sismomètres. La météo est mauvaise dans la région et l’éruption est difficile à voir sur la webcam.

La couleur de l’alerte aérienne pour le secteur du Barðarbunga est repassée au rouge (voir carte ci-dessous).
Source: Met Office islandais.

Petite vidéo de l’éruption: https://www.facebook.com/video.php?v=846553135355508

17 heures : Voici quelques détails supplémentaires sur l’éruption qui a commencé dans l’Holuhraun à environ 5 heures ce matin. La fissure éruptive a une longueur d’environ 1,5 km. La sismicité qui accompagne l’événement est moins forte que lors de l’éruption précédente, mais la quantité de lave émise est plus grande. A 07h00, la coulée de lave avait environ 1 km de largeur et 3 km de longueur en direction du nord-est. Son épaisseur a été estimée à quelques mètres et son débit  à environ 1000 m3 par seconde. Environ 500 séismes ont été détectés dans la région, avec une magnitude plus faible que ces derniers jours. Les secousses les plus fortes – M3.8 et M 5.1 – étaient localisées dans la caldeira du Bárðarbunga.
Les mauvaises conditions météorologiques empêchent de suivre correctement la progression de l’éruption.

Aucune cendre n’est émise. En conséquence, l’alerte aérienne a été ramenée à la couleur Orange.

Source: Met Office islandais.

21 heures: La capture d’écran de la webcam ci-dessous montre que la fracture éruptive reste bien active, même si elle semble avoir perdu en longueur. La webcam est très instable car il souffle un vent à décorner les boeufs là où elle a été installée. Voici une petite vidéo montrant les coulées de lave: http://www.ruv.is/frett/aukinn-kraftur-i-eldgosinu-myndskeid

23 heures: Très belle image de l’éruption fournie par la webcam (voir ci-dessous). Superbe lumière.

 ————————————————

drapeau anglais12:00: A new fissure eruption started in Holuhraun at about 5 a.m. (local time). It appears that the eruptive fissure is longer than in the last eruption and that activity is more intense. The lava spews 20 to 30 meters up and there are no explosions.  It is extending north and south on the same fissure, about 700-800 meters further to the north. The eruption is said to be a very calm lava eruption and can hardly be seen on seismometers. The weather at the moment is bad in the area, so the eruption is hard to see.

The aviation colour code for Bardarbunga area has been raised to Red. (see map below).

17:00: Here are a few more details about the eruption that started in Holuhraun at about 5 o’clock this morning. The fissure is estimated to be 1,5 km long. Fewer earthquakes seem to follow the event than in the previous eruption, but more lava is being extruded. At 7:00 a.m., the lava flow was around 1 km wide and 3 km long towards northeast. The thickness was estimated a few meters, the flow about 1000 m3 per second. Approximately 500 earthquakes were detected in the area and smaller than before. The strongest earthquakes – M3.8 and M 5.1 – were in the Bárðarbunga caldera.

Poor weather conditions make it difficult to follow the progression of the eruption.

No ash is emitted. The aviation colour code has been lowered to Orange.

Source: Icelandic Met Office.

Short video of the eruption:  https://www.facebook.com/video.php?v=846553135355508

21:00: The webcam screenshot below shows that the eruptive fissure remains quite active even if it seems to be less long than this morning. The webcam is unstable because of the very strong wind in the area.

Here is a short video of the lava flows: http://www.ruv.is/frett/aukinn-kraftur-i-eldgosinu-myndskeid

23:00: Great webcam image (see below) with a wonderful light.

Islande-eruption-01

Image de la nouvelle fracture éruptive.  Crédit photo: Met Office islandais.

Islande-eruption-04

Le site éruptif vu par la webcam à 17 heures.

Islande-eruption-01

Le site éruptif vu par la webcam à 21 heures.

Islande-eruption-01

Eruption fissurale classique, comme celle du Krafla en 1984, mais plus modeste.

Islande-eruption-02

Histoires de détection de cendre // Stories of ash detection

drapeau francaisAprès le renifleur de cendre AVOID, voici les lasers détecteurs de cendre allemands ! La presse nous apprend que les Allemands ont conçu « un avion spécialisé et un réseau de stations laser » dans l’éventualité d’une éruption du Barðarbunga. Les mesures effectuées par ces stations – capables de détecter la concentration de cendre jusqu’à 12 km d’altitude – permettront de savoir si le taux de cendre dans l’atmosphère permet ou interdit le trafic aérien.

On apprend cette information alors qu’un vol au départ de Berlin à destination de Reykjavik a été annulé au moment où l’alerte aérienne avait été portée au Rouge par les autorités islandaises, mais qu’aucun nuage de cendre n’était apparu au-dessus du volcan!

De la même façon, ce n’est que plusieurs jours après la crise sismique que la compagnie EasyJet a déclaré qu’elle envisageait d’utiliser son fameux système AVOID qui, jusqu’à présent, n’a été testé que de manière très artificielle…

L’inquiétude des compagnies aériennes la semaine dernière montre que la situation n’a guère évolué depuis l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010 ! Nouvelle pagaille en vue en cas d’éruption sous-glaciaire avec panache de cendre!

 ———————————————–

drapeau anglaisAfter the AVOID ash detector, here are the German ash laser detectors! The press tells us that the Germans have designeda « specialized aircraft and a network of laser stations » in the event of an eruption of Barðarbunga. The measurements performed by these stations – able to detect ash concentration up to 12 km a.s.l. – will reveal whether the concentration of ash in the atmosphere allows or prohibits air traffic.
We hear about this piece of news a few days after a flight from Berlin to Reykjavik was cancelled when the air colour code hd been raised to Red by the Icelandic authorities, but no ash cloud had appeared above the volcano.

Similarly, it was not until several days after the seismic crisis that EasyJet said it planned to use its famous AVOID system which, so far, has been tested only very artificially…

The concern of airlines last week shows that the situation has not much changed since the eruption of Eyjafjallajökull in 2010!

Eyjafjallajokull-blog

Le Barðarbunga sera-t-il un nouveau Eyjafjallajökull?  Pas si sûr!  (Crédit photo:  Wikipedia)

Vatnajökull (Islande): Rien de très nouveau // Nothing really new

drapeau francaisAucun changement significatif n’a été observé aujourd’hui. Un séisme de M 5,4 a été enregistré sur la lèvre sud du Bárðarbunga à 8h03 ce matin. Plusieurs événements similaires ont été observés autour de la caldeira de ces derniers jours. Comme je l’ai déjà écrit, ils sont probablement liés à l’affaissement du plancher du volcan après l’évacuation du magma qui se trouvait dans la chambre sous le volcan.
La plupart des autres séismes détectés aujourd’hui étaient situés dans la partie nord du dyke dont la partie active s’étend depuis environ 4 km au sud de la bordure du Dyngjujökull jusqu’à l’endroit où s’est produite l’éruption fissurale hier. Seuls quelques petits séismes ont été localisés au nord du site de l’éruption et il n’y a actuellement aucun signe de la migration de l’intrusion vers le nord.
Par ailleurs, quelques petits événements sismiques ont été enregistrés autour de l’Askja.

Source : Met Office islandais.

A noter qu’une caméra rotative balaye désormais tout le glacier Barðarbunga. Vous la verrez en cliquant sur ce lien :

http://www.livefromiceland.is/webcams/bardarbunga-2/

 ————————————————-

drapeau anglaisNo significant changes have been observed today. An M 5.4 earthquake occurred at the S rim of Bárðarbunga at 8.03 this morning. Several events of similar size have occurred around the caldera rim in recent days. As I put it before, they can be interpreted as being related to the subsidence of the volcano due to volume decrease in the magma chamber beneath.

Most other earthquakes detected today were located in the northern part of the dike intrusion whose active part extends from about 4 km south of the glacier margin of Dyngjujökull to the location of yesterday’s fissure eruption. Only a few small earthquakes have been located north of the eruption site and there is no sign now of northwards migration of the intrusion.

A few small events were detected around Askja volcano.

Source : Met Office islandais.

A rotating webcam giving a wide view of Barðarbunga can be accessed with this link:

http://www.livefromiceland.is/webcams/bardarbunga-2/

Tavurvur (Papouasie-Nouvelle-Guinée): Ça se calme! // Activity is decreasing !

drapeau francaisAprès l’éruption de vendredi, ses retombées de cendre et les perturbations qu’elle a causées à au trafic aérien, l’activité du Tavurvur a bien diminué. Les projections atteignent maintenant moins de 200 mètres de hauteur au-dessus du cratère. Les explosions, quoique bruyantes, se font plus discrètes.
Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de victimes ou de dégâts majeurs, mais le volcan continue à émettre de gros panaches de sorte qu’une grande partie de Rabaul est couverte de cendre et de ponce. Toutefois, si l’éruption actuelle évolue comme les précédentes, l’activité devrait diminuer dans les prochains jours.
Comme je l’ai déjà écrit, le VAAC de Darwin a indiqué que la cendre avait atteint 18 000 mètres d’altitude, ce qui a incité les compagnies aériennes internationales à modifier les trajectoires des vols.
Les craintes actuelles sont principalement dues au souvenir de l’éruption 1994, lorsque le Tavurvur et le Vulcan sont entrés quasi simultanément en éruption, détruisant une grande partie de Rabaul, avec des retombées de cendre qui ont fait s’effondrer des bâtiments. Le nombre de victimes a été faible, mais les pillards ont saccagé la ville évacuée.
Cette fois, les scientifiques locaux sont convaincus qu’une telle situation ne se reproduira pas.

En cliquant sur ce lien, vous verrez une série de photos de l’éruption :

http://www.9news.com.au/world/2014/08/29/10/01/volcano-eruption-in-png-casts-cloud-of-ash

 ———————————————–

drapeau anglaisAfter Friday’s eruption with its asfall and the disruption it caused to air traffic, activity at tavurvur volcano has subsided. The ejections are now reaching less than 200 metres above the crater. The explosions, although still noisy, are getting more discreet.

So far there have been no reports of injuries or damage, but the volcano continues to spew ash so that parts of Rabaul are blanketed in ash and pumice. However, if the current eruption is like the previous ones, activity should decrease in the coming days.

As I put it before, The Darwin VAAC indicated that ash had reached 18,000 metres, which is flight level, which prompted international airlines do modify their routes..

The current fears are mainly due to the memory of the 1994 eruption when Tavurvur and Vulcan both erupted, destroying much of Rabaul, with falling ash causing buildings to collapse. While loss of life was minimal, looters ransacked the evacuated town.

This time, local scientists are quite confident that this will not happen.

This link will show you a series of photos of the eruption:

http://www.9news.com.au/world/2014/08/29/10/01/volcano-eruption-in-png-casts-cloud-of-ash

Feu d’artifice à l’islandaise ! // Icelandic fireworks

drapeau francaisAlors que l’on attendait une éruption dans le nord de l’Islande, c’est un feu d’artifice d’un autre genre qui se déroulait sur le lagon glaciaire du Jökulsarlon dans le sud du pays !

https://www.facebook.com/video.php?v=10152553531528891

Sur le terrain éruptif, les scientifiques islandais pensent que trois scénarios sont possibles:
1) La migration du magma pourrait s’arrêter, entraînant une réduction progressive de l’activité sismique, avec aucune nouvelle éruption.
2) Le dyke pourrait de nouveau atteindre la surface au nord du Dyngjujökull et provoquer une autre éruption, peut-être sur une nouvelle fissure.
3) L’intrusion pourrait atteindre la surface et une éruption pourrait se produire à nouveau dans le secteur où la fracture est partiellement ou entièrement sous le Dyngjujökull. Ce scénario serait susceptible de produire une inondation de la Jökulsá á Fjöllum et peut-être  une activité explosive avec émission de cendre.
D’autres scénarios ne sauraient être exclues, par exemple, une éruption à l’intérieur de la caldeira du Bárdarbunga, mais leur probabilité semble moindre.

 ————————————————

drapeau anglaisWhile everybody was expecting an eruption in northern Iceland, a different kind of fireworks was taking place at Jökulsarlon in the south!

https://www.facebook.com/video.php?v=10152553531528891

On the eruptive field, Icelandic scientists think three scenarios are most likely:

1) The migration of magma could stop, resulting in a gradual reduction in seismic activity and no further eruption.

2) The dike could again reach the Earth’s surface north of Dyngjujökull causing another eruption, possibly on a new fissure.

3) The intrusion could reach the surface and an eruption could occur again where either the fissure is partly or entirely beneath Dyngjujökull. This would most likely produce a flood in Jökulsá á Fjöllum and perhaps explosive, ash-producing activity.

Other scenarios cannot be excluded, for example, an eruption inside the Bárdarbunga caldera, but they are currently less likely.

Islande blog 09

Icebergs dans le Jokülsarlon au sud de l’Islande  (Photo:  C.  Grandpey)

Reventador & Tungurahua (Equateur)

drapeau francaisUne activité volcanique modérée à forte est actuellement observée sur le Reventador avec des explosions, des séismes longue période et des épisodes de tremor harmonique. Les mauvaises conditions météorologiques entravent souvent les observations. Le 24 août, le VAAS de Washington a signalé une émission de vapeur où se mêlait un peu de cendre jusqu’à 6 km d’altitude

Une activité éruptive modérée à forte affecte également le Tungurahua, avec des épisodes de tremor, des explosions, et des séismes longue période. La plupart du temps, les explosions sont entendues à proximité du volcan et elles font parfois vibrer les fenêtres dans la ville de Baños. Les panaches de cendre montent généralement à 1,5-5 km au-dessus du cratère et jusqu’à 8 km certains jours. Il arrive que l’on aperçoive des blocs à incandescence en train de rouler en dessous du cratère. Des retombées de cendre ont été observées dans plusieurs localités comme Bilbao, Chacauco, Mocha, Choglontus, Tisaleo, et El Manzano. Comme pour le Reventador, la couverture nuageuse empêche souvent de bonnes observations (voir capture d’écran de la webcam ci-dessous).

Source : Instituto Geofisico.

 ———————————————-

drapeau anglaisModerate to high volcanic activity is currently observed at Reventador, including explosions, long-period earthquakes and harmonic tremor. Poor weather conditions often hamper the observations. On August 24th, the Washington VAAC reported an emission of steam and light ash up to 6 km a.s.l.

Moderate to high eruptive activity continue as well at Tungurahua, including volcanic tremor, explosions, and long-period earthquakes. On most days explosions are heard near the volcano, sometimes rattling windows in the town of Baños. Ash plumes usually rise 1.5-5 km above the crater rim and up to 8 km on other days. On some days, incandescent blocks can be seen rolling below the crater rim. Ashfall has been reported in several areas, including Bilbao, Chacauco, Mocha, Choglontus, Tisaleo, and El Manzano. Like for Reventador, the cloud cover often prevents good observations (see image below).

Source: Instituto Geofisico.

Tungu-blog

Le panache du Tungurahua entre les nuages  (Source: IGEPN)

Poas (Costa Rica)

drapeau francaisA côté des éruptions observées aujourd’hui en Islande et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il est bon de signaler que le Poas (Costa Rica) a connu un de ces épisodes phréatiques auxquels il nous habitue depuis quelque temps. Le 27 août, le lac de cratère a été secoué par trois éruptions en moins de deux minutes. L’une d’elle a projeté de l’eau et de la boue à environ 200 mètres de hauteur.

Une éruption similaire ponctuée de cinq explosions avait été observée le 3 juillet, avec des projections d’une soixantaine de mètres de hauteur.

L’OVSICORI a mis en ligne un document qui montre l’activité phréatique du Poas au cours des quatre premiers mois de l’année 2014 :

http://www.ovsicori.una.ac.cr/index.php?option=com_content&view=article&id=55&Itemid=79

 ————————————————-

drapeau anglaisAlongside the eruptions eruptions observed today in Iceland and Papua New Guinea, it is worth noting that Poas (Costa Rica) went through one of the phreatic episodes we have been used to for some time. On August 27th, the crater lake was rocked by three eruptions in less than two minutes. One of them ejected water and mud about 200 metres high.
A similar eruption punctuated by five explosions had occurred on July 3rd, with ejections about sixty metres high.
OVSICORI has posted a document that shows the phreatic activity at Poas during the first four months of 2014:

http://www.ovsicori.una.ac.cr/index.php?option=com_content&view=article&id=55&Itemid=79