Poursuite de la sismicité sur la Péninsule de Reykjanes (Islande) // More seismicity on the Reykjanes Peninsula (Iceland)

La sismicité est encore intense sur la Péninsule de Reykjanes et est en cemoment principalement concentrée sur la montagne Fagradalsfjall. La plupart des événements varient entre M 1.1 et M 3.1, avec des hypocentres entre 1 et 5 km. La montagne est d’origine volcanique ; les dernières éruptions remontant à plus de 12 000 ans. Les séismes sont fréquents dans cette région. Ils sont principalement d’origine tectonique, mais en raison de la configuration géologique de l’Islande, il est parfois difficile de faire la différence entre les essaims tectoniques et magmatiques. La montagne Fagradalsfjall a connu plusieurs essaims sismiques significatifs dans le passé, principalement d’origine tectonique. En mai 2009, un événement d’un tel essaim a atteint une magnitude de M 4,7.

Le 24 février 2021, le Met Office islandais a fait passer au Jaune la couleur de l’alerte aérienne pour le volcan de Krysuvik en raison de la hausse de la sismicité près du volcan. La dernière éruption de ce volcan a eu lieu en 1340. Le système volcanique Krýsuvík-Trölladyngja a été modérément actif au cours des 8 000 dernières années (Holocène). Le dernier épisode éruptif s’est produit au 12ème siècle avec des coulées de lave qui ont atteint la mer sur les côtes nord et sud de la Péninsule de Reykjanes.

Source : Met Office islandais.

——————————————–

Seismicity is still intense on the Reykjanes Penisula end mostly cocentrated at the Fagradalsfjall mountain  Most events range between M 1.1 and M 3.1, with hypocentres between 1 et 5 km. The mountain is actually of volcanic origin, with the last eruptions being over 12.000 years ago. Earthquakes are generally common in this region. They are mostly of tectonic origin, but due to the unique geological setup of Iceland, there is a very short step between tectonic and magmatic swarms. Fagradalsfjall mountain has experienced several strong earthquake swarms in the past, mainly tectonic. A powerful swarm occurred in May 2009 with the strongest event reaching a magnitude of M4.7.

On February 24th, 2021, the Icelandic Meteorological Office (IMO) raised the Aviation Colour Code for Krysuvik volcano to Yellow due to increased seismicity near the volcano. The last eruption at this volcano took place in the year 1340.

The Krýsuvík-Trölladyngja volcanic system on the Reykjanes Volcanic Zone has been moderately active in the last 8 000 years (Holocene period). The last eruptive episode occurred in the 12th century with the lava flows reaching the sea on the north and south coast of the peninsula.

Source : Icelandic Met Office.

Source : Icelandic Met Office

Vidéo de l’éruption du Kilauea en 2018 // Video of the Kilauea 2018 eruption

L’USGS vient de diffuser une petite vidéo résumant l’éruption du Kilauea en 2018. Malheureusement, la qualité n’est pas très bonne. La lave présente des couleurs terrnes et les images sont parfois surexposées.

L’USGS nous rappelle que le 3 mai 2018, une première fissure a déchiré le sol dans la subdivision des Leilani Estates, dans le district de Puna. Volcan le plus actif du monde, le Kilauea était en éruption depuis des décennies, mais les mois suivants ont montré la plus grande activité éruptive observée depuis des siècles. (Nous sommes en Amérique, le pays des superlatifs. L’Etna avec ses brefs paroxysmes ne saurait soutenir la comparaison!)

Une grande partie du document se concentre sur les Leilani Estates, dans la Lower East Rift  Zone du Kilauea , et sur la Highway 132, avec des images qui n’ont jamais été montrées au public.

 Plus de 60000 secousses sismiques ont été enregistrés au cours de l’éruption qui a duré environ quatre mois. Près de 37 kilomètres carrés de terres dans le district de Puna a été envahis par la lave avant que l’activité commence à se calmer en août et septembre 2018.

Le Kilauea a vomi un milliard de mètres cubes de lave pendant cette période. Plus de 700 structures ont détruites par l’éruption, dont beaucoup de maisons.

La destruction, cependant, a également agrandi l’île d’Hawaii de 3,5 kilomètres dans s partie orientale avec l’entrée de lave dans l’océan.

Voici le lien de la vidéo. Les Américains ne sont pas les meilleurs vidéastes au monde!

https://youtu.be/h5JJ5ujrbKo

—————————————–

USGS has just released a short video summarizing Kilauea’s 2018 eruption. Unfortunately, the quality is not that good, with the dull colour of the lava due to the frequent overexposure of the film.

USGS reminds us that on May 3rd, 2018, the Kilauea eruption opened up its first fissure underneath the Leilani Estates Subdivision in Puna.

The most active volcano in the world, Kīlauea had been erupting for decades, but the next several months would be characterized by the volcano’s most explosive activity in centuries. (We are in America, the land of superlatives. Mt Etna with its short-lived paroxysms cannot compare with Kilauea!)

Much of the footage includes images from Leilani Estates, the Lower East Rift Zone, and Highway 132 that have never before been released to the public.

More than 60,000 earthquakes were recorded over the approximately four-month eruption, and a total of nearly 37 square kilometres of land in the Puna District was inundated by lava before activity began to quell in August and September of 2018. The volcano released a total of 1 billion cubic metres of lava over that time.

More than 700 structures were lost to the eruption, many of them homes.

The destruction, however, also brought creation, as 3.5 square kilometres of new land developed in East Hawaii due to lava entering the ocean.

Here is the link to the video. Americans are not the best videographers in the world!

https://youtu.be/h5JJ5ujrbKo

La lave envahit les Leilani Estates (Crédit photo : USGS)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Suite à une augmentation de la sismicité et de la déformation de l’édifice volcanique, le niveau d’alerte pour le Laguna del Maule (Chili) est passé de Vert à Jaune le 22 février 2021. Le niveau d’alerte avait déjà été relevé à la couleur Jaune en juin 2020 avant d’être abaissé au Vert en novembre.

533 séismes volcano-tectoniques (VT) et une déformation de 2,3 cm au cours des 30 derniers jours ont été enregistrés à la station la plus proche du centre de déformation.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

La situation est inchangée sur le Kilauea (Hawaï). L’activité reste concentrée dans le cratère de l’Halema’uma’u. La lave est émise par une bouche sur le côté nord-ouest du cratère. Dans sa partie Ouest, la surface active du lac de lave a une profondeur de 216 m et ne peut toujours pas être vue depuis la terrasse d’observation. La partie Est du lac présente une croûte solidifiée et inactive. Les émissions de SO2 restent élevées mais continuent de diminuer. Les dernières mesures du 22 février ont révélé 600 tonnes par jour.

Source: HVO.

++++++++++

Le KVERT indique qu’une éruption latérale a commencé sur le versant nord-ouest du Klyuchevskoy (Kamtchatka) le 17 février 2021, avec un risque de coulées de boue pour le village de Kyuchi. Deux bouches éruptives se sont ouvertes à une altitude d’environ 2,5 à 2,7 km près du glacier Erman, avec des coulées de lave issues des cratères. Le 23 février, la fonte du glacier a entraîné la formation d’un lahar le long de la rivière Krutenkaya, à environ 7 km à l’est du village de Klyuchi. Les émissions de gaz et de vapeur se sont poursuivies le 24 février. La couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange le 24 février car l’activité actuelle pourrait affecter le trafic aérien.

Source: KVERT.

++++++++++

L’Etna (Sicile) a connu 6 crises éruptives ces derniers jours. Elles se produisent à intervalles relativement réguliers. Le déroulement est toujours le même : hausse du tremor ; apparition de fontaines de lave de plusieurs centaines de mètres de hauteur dans le Cratère Sud-Est ; débordements et coulées vers la Valle del Bove et vers le sud-ouest. Les deux derniers « paroxysmes » ont eu lieu les 22 et 24 février 2021.

Selon mes calculs, si un nouvel événement devait avoir lieu, il se produirait le 26 février – c’est-à-dire aujourd’hui – vers la mi journée. Reste à savoir si Mamma Etna aura envie de s’offrir à nouveau en spectacle…

++++++++++

Au Guatemala, l’activité strombolienne a augmenté sur Pacaya le matin du 20 février 2021, puis a fluctué tout au long de la journée. Des panaches de cendres se sont élevés à 450 m au-dessus du cratère. On a observé des fontaines de lave s’élevant de 300 à 400 m tandis que des matériaux étaient éjectés jusqu’à 500 m du cratère. La coulée de lave sur le flanc S a atteint 1,1 km. Les explosions stromboliennes se sont poursuivies les 21 et 22 février, provoquant des retombées de cendres dans les zones sous le vent.

Toujours au Guatemala, on enregistre en moyenne 4 à 12 explosions par heure sur le Fuego, avec des panaches de cendres qui s’élèvent jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Les ondes de choc font vibrer les bâtiments autour du volcan. Les avalanches de blocs descendent dans plusieurs ravines, atteignant souvent la végétation. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs zones sous le vent.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

En Indonésie, le dôme de lave de 2021 en dessous de la lèvre SO du Merapi, ainsi le nouveau dôme de lave dans le cratère sommital, continuent de croître. Le volume du dôme de 2021 était estimé à 397 500 mètres cubes le 17 février 2021, avec une croissance d’environ 25 200 mètres cubes par jour; il mesurait 258 m de long, 133 m de large et 30 m de haut.

Le dôme de lave du sommet était estimé à 426 000 mètres cubes, avec une croissance d’environ 10 000 mètres cubes par jour; il mesurait 160 m de long, 120 m de large et 50 m de haut.

Source : VSI.

+++++++++

Une moyenne quotidienne de 71 explosions est enregistrée sur le Sabancaya (Pérou). Les panaches de gaz et de cendres s’élèvent jusqu’à 3 km au-dessus du sommet. Dix anomalies thermiques ont été identifiées sur le dôme de lave dans le cratère sommital dans les données satellitaires.

Source : IGP.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

 Due to an increase in seismicity and deformation of the volcanic edifice, the alert level for Laguna del Maule (Chile) was raised from Green to Yellow on February 22nd, 2021. The alert level had already been raised to Yellow in June 2020 before being lowered to Green in November.

533 volcano-tectonic (VT) earthquakes and deformation rate of 2.3 cm over the past 30 days have been recorded at the station closest to the centre of deformation.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

The situation is unchanged at Kilauea (Hawaii). Lava activity is confined to Halema’uma’u with lava erupting from a vent on the northwest side of the crater. The western active surface of the lava lake is 216 m deep and cannot be seen from the observation terrace. The eastern portion of the lake has a stagnant and solidified surface crust. SO2 emission rates remain elevated but keep decreasing. The latest measurements on February 22nd  revealed 600 t/day.

Source : HVO.

++++++++++

KVERT indicates that a flank eruption began on the northwestern slope of Klyuchevskoy (Kamchatka) on February 17th, 2021, with a danger of mudflows for the Kyuchi village.

Two eruptive vents opened at an altitude of about 2.5 – 2.7 km near the Erman glacier, with lava flows emerging from the craters. The melting of the glacier led to the formation of a lahar along the Krutenkaya River, about 7 km east of the Klyuchi village on February 23rd .

Moderate gas-steam activity of the volcano continued on February 24th.

The Aviation Colour Code was raised to Orange on February 24th as this activity could affect air traffic..

Source: KVERT.

++++++++++

Mt Etna (Sicily) has gone through 6 eruptive crises in recent days. They occur at relatively regular intervals. The process is always the same: rise of the tremor; lava fountains several hundred meters high in the Southeast Crater; lava overflows and flows towards the Valle del Bove and towards the south-west. The last two « paroxysms » took place on February 22nd and 24th, 2021.

According to my calculations, if a new event were to take place, it would occur today February 26th around midday.

++++++++++

In Guatemala, strombolian activity increased on Pacaya on the morning of February 20th, 2021 but fluctuated throughout the day. Ash plumes rose 450 m above the crater. Lava fountains were visible rising 300-400 m and material was ejected as far as 500 m from the crater. The lava flow on the S flank lengthened to 1.1 km. Strombolian explosions continued during  February 21st and 22nd, causing ashfall in downwind areas.

Still in Guatemala, an average of 4-12 explosions is recorded per hour at Fuego, generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves rattle buildings around the volcano. Block avalanches descend several drainages, often reaching the vegetation. Ashfall has been reported in several downwind areas.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

In Indonesia, the 2021 lava dome just below Merapi’s SW rim and the new lava dome in the summit crater both continue to grow. The volume of the 2021 dome was estimated at 397,500 cubic metres on February 17th, 2021, with a growth rate of about 25,200 cubic metres per day; it was 258 m long, 133 m wide, and 30 m high.

The summit lava dome was an estimated at 426,000 cubic metres, with a growth rate of about 10,000 cubic metres per day; it was 160 m long, 120 m wide, and 50 m high.

++++++++++

A daily average of 71 explosions is recorded at Sabancaya (Peru). Gas-and-ash plumes rise as high as 3km above the summit. Ten thermal anomalies originating from the lava dome in the summit crater were identified in satellite data.

Source: IGP.

Image webcam du dernier paroxysme de l’Etna le 24 février 2021

Péninsule de Reykjanes (Islande) : Poursuite de l’essaim sismique // The seismic swarm continues

L’essaim sismique sur la Péninsule de Reykjanes continue. La carte du Met Office est impressionnante. Les étoiles vertes montrent les événements d’une magnitude supérieure à M 3,0. Le dernier en date a été enregistré le 25 février 2021à 03h26 à 2 km au nord de Krisuvik. Il avait une magnitude de M 3,4, avec un hypocentre à 4,4 km de profondeur. Il est à noter que tous les événements de l’essaim sismique sont superficiels et sont donc ressentis par la population, jusqu’à Reykjavik la capitale.

————————————–

The seismic swarm over the Reykjanes Peninsula continues. The Met Office map is impressive. Green stars show events with a magnitude greater than M 3.0. The most recent was recorded on February 25th, 2021 at 03:26 a.m. 2 km north of Krisuvik. It had a magnitude of M 3.4, with a hypocenter 4.4 km deep. It should be noted that all the events of the seismic swarm are shallow and are therefore felt by the population, as far as Reykjavik the capital.

Source : Icelandic Met Office

Ne pas comparer La Soufrière de St Vincent avec Soufriere Hills à Montserrat // St Vincent’s La Soufriere is different from Soufriere Hills in Montserrat

En raison des conditions nuageuses et des vents très forts ces derniers jours, il n’a pas été possible de faire voler un drone au-dessus de La Soufrière de Saint-Vincent afin de faire des observations visuelles de l’intérieur du cratère et de surveiller le nouveau dôme. Cependant, les images satellites obtenues le 17 février 2021 confirment que le nouveau dôme continue de croître lentement.

L’interview d’un volcanologue de Montserrat venu surveiller La Soufrière est assez intéressante. Il dit être venu à Saint-Vincent «en pensant pouvoir faire exactement le même travail qu’à Montserrat, mais le volcan de Saint-Vincent lui a montré qu’il avait tort». En effet, le système volcanique de La Soufrière ainsi que les signaux émis par le volcan sont bien différents de ceux observés sur le volcan Soufrière Hills à Montserrat. En conséquence, il a dû revoir ses observations de Montserrat pour les adapter à l’éruption de Saint-Vincent.

Il a ajouté que le volcan de Saint-Vincent doit être surveillé attentivement « car on ne sait pas vraiment ce qu’il va faire ; on doit continuer à le surveiller et agir en conséquence, en fonction des observations. »

Parlant d’éruptions, le volcanologue a également abordé l’idée fausse véhiculée par certains habitants de l’île selon laquelle le volcan n’est pas en éruption. Il a expliqué que tant que le volcan extrude du magma à la surface, il est en éruption. Dans certains cas, les éruptions peuvent être très lentes et dans le cas de La Soufrière, la lave sort effectivement très lentement en construisant un dôme et en libérant du gaz. Il a donné cette explication car il a remarqué que certaines personnes pensent que le volcan n’est pas en éruption parce qu’il ne produit pas d’explosions. L’éruption de 1979 à Saint-Vincent-et-les Grenadines a commencé de manière explosive et est devenue effusive. Le fait que l’éruption actuelle soit effusive au départ ne veut pas dire qu’elle ne deviendra pas explosive par la suite.

. Source: médias d’information locaux.

——————————————-

Due to overcast conditions and very high winds over the last few days, it was impossible to fly a drone above St Vincent’s La Soufriere in order to make visual observations of the conditions inside the volcano and survey the new dome. However, satellite images released on February 17th, 2021 confirm that the new dome continues to grow slowly.

The interview of a Montserrat volcanologist who came to monitor La Soufriere is quite interesting. He says he came to St Vincent “with the mindset of being able to do the exact same kind of thing in Montserrat, but St Vincent’s volcano has proven him wrong.” Indeed, La Soufriere’s system is quite different as well as its signals from what he observed on the Soufriere Hills volcano at Montserrat. As a consequence, he had to adjust what he did in Montserrat to fit St Vincent’s eruption.

He added that the volcano in St Vincent needs to be monitored carefully “because we are not quite sure what it is going to do and we need to keep monitoring it and eact accordingly based on what we’ve seen.”

Speaking about eruptions, the volcanologist also dealt with the misconception amongst some members of the public that the volcano is not erupting. He said that as long as the volcano is pushing magma to the surface, it is an eruption. In some cases, eruptions can be very gentle and in La Soufriere’s case, lava is coming out very slowly, building a dome and releasing gas.

He gave this explanation because he has noticed that some people believe the volcano is not erupting because it is not generating explosions. The 1979 eruption in St Vincent and the Grenadines started explosive and went effusive, so the fact that the eruption has gone effusive initially has not ruled out that it could go explosive.

Source : Local news media.

Nouvelle photo du dôme dans le cratère de La Soufriere (Source : UWI)

Etna (Sicile) : 6ème paroxysme ! // 6th paroxysm !

17h15 (heure locale) : Le 6ème paroxysme est-il en préparation sur l’Etna? On observe en ce moment une hausse du tremor et l’INGV indique qu’une activité strombolienne est apparue dans le Cratère SE. Affaire à suivre attentivement! D’après mes calculs et prévisions, la crise éruptive devait se produire un peu plus tard dans la soirée, mais l’Etna dit comme dans la chanson: « Qui comando io! »

°°°°°°°°°°

18h10 : Le tremor poursuit sa hausse. La webcam L.A.V.E. montre de l’incandescence et même un début d’activité strombolienne à l’intérieur du Cratère SE.

°°°°°°°°°°

18h30 : Montée en puissance de l’activité strombolienne, visiblement à partir de deux bouches éruptives dans le cratère..

°°°°°°°°°°

19h30 : L’activité éruptive se poursuit mais la hausse du tremor est  – pour le moment – moins franche que lors des paroxysmes précédents. Voici une très bonne webcam pour vivre le paroxysme en direct!

°°°°°°°°°°

20 heures : Il semble que l’on soit entré dans le vif du sujet, avec de belles fontaines de lave. Au train où vont les choses, un débordement et de nouvelles coulées ne devraient pas trop tarder.

Le tremor poursuit son ascension (ci-dessous à droite)…

20h30 : Le paroxysme a maintenant atteint sa vitesse de croisière et on voit parfaitement que les explosions se font à partir de deux bouches dans le Cratère SE.

Avec l’intensification de l’activité, la lave a commencé à déborder du cratère.

°°°°°°°°°°

21 heures : Ça doit sacrément ronfler là-haut! les fontaines de lave font plusieurs centaines de mètres de hauteur (500 mètres selon l’INGV). L’INGV confirme la présence d’une coulée de lave en direction de la Valle del Bove.

°°°°°°°°°°

21h30 : Voici une belle image résumant bien la situation actuelle : fontaines de lave de plusieurs centaines de mètres de hauteur et écoulement de lave dans la Valle del Bove. Au vu du tremor, le paroxysme derait bientôt atteindre son point culminant.

°°°°°°°°°

22 heures : La situation à 22 heures vue par la webcam L.A.V.E.

Superbe spectacle ! Comme précédemment, une coulée de lave a également pris la direction du sud-ouest.

°°°°°°°°°°

22h30 : Le tremor semble avoir atteint son point culminant et amorce sa descente. L’intensité du paroxysme va donc faire de même et la crise éruptive va cesser peu à peu…jusqu’à la prochaine fois…peut-être, car rien ne dit que Mamma Etna voudra se donner à nouveau en spectacle une 7ème fois! Buonanotte a tutti !

———————————-

5.15 p.m. (local time) : Is the 6th paroxysm on the way at Mt Etna? An increase in the tremor is currently observed and INGV indicates that strombolian activity has appeared in the SE Crater. To be monitored! According to my own calculations and predictions, the eruptive crisis was likely to start later in the evening, but Etna agrees with the Italian song: « Qui comando io! »

°°°°°°°°°°

6.10 pm : The tremor keeps increasing. Incandescence can be seen together with some strombolian activity within the SE Crater on the L.A.V.E. webcam.

°°°°°°°°°°

6:30 pm : Intensification of the strombolian activity, probably from two vents within the crater.

°°°°°°°°°°

7:30 pm : Eruptive activity is going on, but the increase in the tremor is less direct than during the previous paroxysms.

°°°°°°°°°°

8:00 pm : It seems the paroxysm has now really started, with nice lava fountains. As things are going, an overflow and new lava flows should not be too long.

°°°°°°°°°

8:30 pm : The paroxysm is now in full swing and one can clearly see that the explosions are located in two vents within the SE Crater. With the intensification of activity, lava has started to overflow from the crater.

°°°°°°°°°

9:00 pm : It must be noisy up there! Lava fountains are several hundred metres high. INGV confirms that lava is flowing toward the Valle del Bove.

°°°°°°°°°°

9:30 pm : The webcam image above summarizes the current situation: lava fountains several hundred metres high (500 metres, according to INGV) and a lava rffusion in the Valle del Bove. Judging from the tremor, the paroxysm is probably nearing its climax.

°°°°°°°°°

10:00 pm : See above the situation at 10 pm as seen by the L.A.V.E. webcam.

°°°°°°°°°°

10:30 p.m .: The tremor seems to have reached its highest point and begins its descent. The intensity of the paroxysm will therefore do the same and the eruptive crisis will gradually cease … until next time … perhaps, because nobody knows whether Mamma Etna will accept to offer a 7th show! Buonanotte a tutti !

Essaim sismique en Islande //Seismic swarm in Iceland

Un essaim sismique est enregistré depuis le milieu de la matinée dans le sud –ouest de l’Islande, avec plusieurs événements d’une magnitude significative : M 4,3 à 10h05, à une profondeur de 7,2 km, puis M 5,7 à 1,1 km de profondeur. D’autres événements ont suivi avec des magnitudes de 4,1, 3,7, 4,9, etc, et des hypocentres généralement compris entre 1 et 5 km de profondeur.

Les secousses ont été ressenties jusqu’à Reykjavik où les vitres et les meubles ont tremblé.

Le Met Office a prévenu que d’autres secousses sont possibles. Ce n’est pas la première fois qu’une telle sismicité est enregistrée dans le SO de l’Islande. Elle est en général liée à la tectonique des plaques dans la région.

—————————————

A seismic swarm has been recorded since mid-morning in the south-west of Iceland, with several events of a significant magnitude: M 4.3 at 10:05, at a depth of 7.2 km, then M 5, 7 to 1.1 km deep. Other events followed with magnitudes of 4.1, 3.7, 4.9, etc., and hypocentres typically between 1 and 5 km deep. The tremors were felt as far away as Reykjavik where the windows and furniture trembled. The Met Office has warned that more tremors are possible. This is not the first time that such seismicity has been recorded in SW Iceland. It is generally related to plate tectonics in the region.

Source : Wikipedia