Stromboli (Sicile)

L’INGV indique que »l’activité éruptive se poursuit à Stromboli avec des coulées de lave qui descendent le long de la Sciara del Fuoco. La situation n’a pas évolué depuis le 29 août au soir où une séquence explosive a été enregistrée dans la zone centre-sud de la terrasse cratèrique ». Après les explosions de la veille, les habitants de Ginostra ont pu voir une couche de cendre, sable et autre matériaux pyroclastiques dans les ruelles sur les toits des maisons. Selon certains témoins, l’activité paroxystique de la soirée avait une intensité légèrement inférieure à celle enregistrée mercredi, mais la répétition de ces phénomènes commence à inquiéter les habitants, même ceux qui sont habitués à vivre avec « Iddu » (« lui » en sicilien), comme on appelle le volcan sur l’île
Source: La Sicilia.

L’INVG est un observatoire et – c’est son rôle – se contente d’observer. Aucune prévision n’est formulée quant à l’évolution de la situation. C’est ce que m’expliquait également Philippe Kowalski à l’Observatoire du Piton de la Fournaise sur l’Ile de la Réunion. Le travail d’un observatoire est d’observer la situation sur le volcan, d’en rendre compte aux autorités si nécessaire, et d’effectuer un travail de recherche.

De toute façon, bien malin serait celui qui pourrait formuler un pronostic sur l’activité du Stromboli dans les prochains jours. On sait que le risque d’un nouveau paroxysme existe, de même qu’existe le risque d’un effondrement sous-marin de la Sciara del Fuoco et d’un tsunami. Les autorités locales semblent avoir pris des mesures concernant la navigation. Que se passera-t-il sur le littoral si un tsunami se déclenche? Il y a beaucoup de monde en ce moment à Stromboli….

Image webcam Slyline

Etna réveille-toi ! // Mount Etna likes to keep us waiting!

drapeau francaisL’Etna se fait attendre ! Au vu des intervalles de temps entre les derniers paroxysmes, on était en droit d’espérer un nouveau spectacle au cours du week-end, mais le volcan sicilien a décidé de prendre un peu de repos. Certes, il y a eu un semblant de faux départ lundi en début d’après-midi, mais sans suite intéressante!

Si l’on observe le temps écoulé entre les derniers événements, on remarque que 6 jours ont séparé les 15ème et 16ème paroxysmes (11 et 17 novembre, respectivement) ; 6 jours se sont ensuite écoulés entre le 16ème et le 17ème paroxysme (17 et 23 novembre) ; l’écart de temps entre le 17ème et le 18ème spectacle a été de 5 jours (23 et 28 novembre) ; le 19ème paroxysme a ensuite eu lieu quatre jours plus tard, le 2 décembre. Depuis cette date, rien ! Ceux qui se sont rendus en Sicile le temps du week-end en sont pour leurs frais et ont dû se contenter du spectacle en noir et blanc de la neige sur le volcan.

Il est bien sûr impossible de prévoir le comportement du volcan sicilien qui est capable de se manifester de manière répétitive, mais aussi d’entrer dans des périodes de calme de plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

On ne peut qu’envier les veinards (n’est ce pas Boris !) qui ont définitivement élu domicile sur les pentes du volcan et peuvent jouir du spectacle des éruptions depuis leur terrasse en sirotant un verre de vin de l’Etna… !

drapeau anglaisMount Etna is playing with our nerves! Judging from the time intervals between the last paroxysms, we might have expected a new show over the weekend, but the Sicilian volcano has decided to take a little rest. Obviously, there was some kind of a false start early Monday afternoon, but nothing else!
If we look at the time elapsed between the last events, we note that six days separated the 15th and 16th paroxysms (11 and 17 November, respectively); next, there were 6 days between the 16th and 17th paroxysms (17 and 23 November); the time lapse between the 17th and 18th show was 5 days (23 and 28 November); the19th paroxysm occurred four days later, on December 2nd. Since then, nothing! Those who visited Sicily during the weekend were for their expenses and could only watch the black and white show of the snow on the volcano.
It is of course impossible to predict the behaviour of the Sicilian volcano which is able to become active repeatedly, but also to fall into quiet periods of several weeks or months .
We can only envy the guys (Boris, for instance !) who took up residence on the slopes of the volcano and can enjoy the show of eruptions from their terrace while sipping a glass of Etna wine… !

Etna-blog-2

(Photo:  C. Grandpey – Image extraite du livre Terres de Feu)

19ème paroxysme de l’Etna (suite)

Comme je le pressentais au moment d’aller au lit vers 23h30 hier soir, le 19ème paroxysme de l’Etna venait d’entamer sa phase terminale. L’épisode de fontaines de lave avait cessé pour laisser place à une activité strombolienne. On observait également une importante activité effusive avec des coulées qui se dirigeaient vers le sud-sud-est, le nord-est et vers le sud. Une coulée en direction du sud-est a atteint le pied de la paroi de la Valle del Bove. Comme je l’indiquais, le panache éruptif, poussé par le vent, a provoqué de bonnes retombées de cendre et de lapilli sur  Bronte et tout le secteur nord-nord-ouest de l’Etna.

En cliquant sur ce lien, vous verrez l’une des vidéos qui circulaient aujourd’hui sur Internet. Elle montre la vigoureuse activité strombolienne qui a fait suite aux fontaines de lave. On aperçoit également la coulée qui s’est dirigée vers la Valle del Bove.

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/video-mount-etnas-night-time-eruption-8981023.html

Etna (Sicile / Italie): Nouveau paroxysme!

drapeau francaisLe Nouveau Cratère SE (NCSE) de l’Etna a connu aujourd’hui un nouveau paroxysme. Malheureusement, je me trouvais au même moment dans l’est de la France à l’occasion d’un superbe événement volcanique dont je parlerai dans une prochaine note. Voici donc une traduction du rapport de l’INGV:
« Le 17 novembre 2013, aux premières heures de la matinée, le NCSE de l’Etna a connu un nouvel épisode de paroxysme. Cet épisode qui est survenu moins de 6 jours après le précédent, a été marqué par une violente activité strombolienne, des fontaines de lave et des coulées vers le sud, sud-est et nord-est du volcan. On a également observé la formation d’une colonne éruptive riche en matériaux pyroclastiques que le vent a poussé vers le NE. Comme lors des paroxysmes précédents, ce dernier épisode s’est terminé avec une longue série d’explosions audibles à plusieurs kilomètres de distance. Les coulées de lave mentionnées ci-dessus ont couvert des distances beaucoup plus courtes que le 11 novembre. »
Ce soir, l’activité strombolienne est toujours intense au niveau du NCSE.

drapeau anglaisMount Etna’s New SE Crater (NSEC) went through another paroxysm on November 17th 2013. As I was in the east of France participanting in a volcano event, I could not see what was happening. Here is the INGV report:
« In the early morning hours of 17 November 2013, a new paroxysmal eruptive episode occurred at Etna’s New Southeast Crater. This episode, which came less than six days after the previous paroxysm, was characterized by violent Strombolian activity and pulsating lava fountains, emission of lava flows toward south, east-southeast and northeast, and the formation of an eruption column charged with pyroclastic material that was blown by the wind toward northeast. As its predecessors, this episode ended with a long series of powerful explosions and loud bangs heard tens of kilometers away. The lava flows toward south and northeast are considerably less extensive than those emitted during the 11 November 2013 paroxysm. »
This evening, strombolian activity is still intense at the New South-East Crater.

Etna (Sicile / Italie): Un nouveau paroxysme?

drapeau francais8 heures: De toute évidence, un nouveau paroxysme est en cours sur l’Etna mais le temps est bouché et on ne voit rien avec les webcams. La sismicité et le tremor ont commencé à grimper le 10 novembre en début de soirée. Vers 23 heures, on apercevait de l’incandescence au-dessus du Cratère SE. La suite a fait partie de mes rêves… ! Ce matin, la sismicité est encore très forte. Il faudra attendre le rapport de l’INGV pour avoir des explications.

11 heures: Le paroxysme est toujours en cours. Le tracé sismique montre qu’il est particulièrement intense et, au moment où j’écris ces lignes, le tremor continue à grimper. Les mauvaises conditions météo empêchent toujours d’assister au spectacle. Un ami sicilien m’a fait parvenir une capture d’écran du volcan à 9 heures ce matin.

11h45: Chute libre du tremor et de la sismicité. Paroxysme terminé!

18 heures: Le tremor continue à décliner mais la sismicité est restée relativement élevée tout l’après-midi. Une petite activité strombolienne persiste au sommet du Nouveau Cratère SE. La webcam thermique montre la trajectoire, identique au paroxysme précédent, empruntée ce matin par les coulées.

 ————————————————-

drapeau anglais8:00: It seems clear that a new paroxysm is taking place on Mount Etna but the weather conditions do not allow to see what is happening. Seismicity and the tremor started rising on November 10th in the evening. At 23:00 or so, a glow could be seen above the SE Crater. Then, I went to sleep…! This morning, seismicity is still high. We’ll have to wait for the INGV report to have more details.

11:00: The paroxysm is still going on and the seiusmographs show that it is quite intense. Right now, the tremor is still climbing. The poor weather conditions prevent us from watching the show. A Sicilian friend sent me a screeshot of the volcano at 9:00 this morning.

11:45: Sharp drop of the tremor and seismicity. The paroxysm is over!

18:00: The tremor keeps declining but seismicity has remained quite high all through the afternoon. Some slight strombolian activity can be observed at the NSEC. The thermal webcam shows the route, similar to the previous paroxysm, followed by the lava flows this morning.

Etna-11-nov

8 heures: La sismicité est particulièrement forte au niveau du Cratère SE.

Etna-11-nov

11 heures: Le paroxysme est vraiment vigoureux!

Etna-11-nov-2

Vue du volcan à 9 heures ce matin.

14ème paroxysme de l’Etna (suite)

drapeau francaisVoici quelques précisions fournies par l’INGV à propos du 14ème paroxysme de l’Etna le samedi 26 octobre 2013. La source de l’éruption était bien le Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE) qui a produit de puissantes fontaines de lave. La colonne éruptive, riche en cendre, a provoqué des retombées de cette dernière dans le secteur SO du volcan. L’Observatoire indique par ailleurs qu’une coulée de lave « a été émise à partir de la zone de la « selle » entre l’ancien et le nouveau cône du cratère sud-est ». [Au vu des images des webcams, il semblerait s’agir davantage d’un débordement causé par l’intensité des fontaines de lave]. Cette coulée s’est orientée vers le sud où elle a détruit les cabanes des guides à la Torre del Filosofo. Elle a formé deux branches à l’ouest et à l’est du cône pyroclastique 2002-2003. Une autre coulée est apparue sur la partie sud-est du cône du NSEC, remplissant partiellement la dépression formée par le glissement de terrain sur le flanc du cône durant le paroxysme du 27 Avril 2013. À 06:19 GMT a commencé une forte émission de cendre du cratère Nord-Est, avec un panache de couleur sombre visible jusque tard dans la soirée du 26 octobre, moment où ont eu lieu quelques explosions stromboliennes isolées du NCSE. En cliquant sur ce lien, vous pourrez voir le panache éruptif de l’Etna photographié samedi depuis la station spatiale internationale. https://twitter.com/AstroKarenN/status/394141695488454657/photo/1/large

 

drapeau anglaisHere are some more details provided by INGV about the 14th paroxysm of Mount Etna on Saturday, October 26th, 2013 . The source of the eruption was indeed the New Southeast Crater (NSEC) which produced powerful lava fountains . The ash-laden eruption column caused ashfall over the SW area of the volcano. The Observatory also indicates that lava « was issued from the area of ​​the  » saddle  » between the old and the new cone of the SE Crater. » [ Judging from the images from webcams , it seemed to be more an overflow caused by the intensity of the lava fountains ]. This flow travelled towards the south, where it destroyed the huts of guides at the Torre del Filosofo. It formed two branches west and east of the 2002-2003 pyroclastic cone. Another flow appeared on the south-eastern part of the NSEC, partially filling the depression formed by the landslide on the side of the cone during the paroxysm of April 27th, 2013 . At 6:19 GMT, strong ash emissionstarted at the North-East Crater , with a dark plume that could be seen until late in the evening of 26 October, when some Strombolian explosions occurred at the  NSEC. By clicking on this link, you will see Mount Etna’s eruptive plume photographed on Saturday from the International Space Station. https://twitter.com/AstroKarenN/status/394141695488454657/photo/1/large

Etna: Paroxysme du 20 avril 2013 (suite)

drapeau francais   Mon ami Boris Behncke (INGV Catane) indique que le paroxysme d’hier 20 avril a débuté très soudainement, alors que la situation était encore parfaitement calme vers 15 heures, contrairement au 19 avril où le Cratère SE avait connu une activité explosive jusqu’au soir. Boris indique que les fontaines de lave ont probablement atteint 1000 mètres de hauteur mais ont souvent été cachées par le rideau de cendre et de lapilli émis par le volcan. Au moment du paroxysme, Boris circulait en voiture sur l’autoroute Messine-Catane à proximité de Giarre. Il a eu la bonne idée de mettre en route son camescope. La vidéo ci-dessous permet d’entendre le bruit des lapilli sur la voiture et de voir les véhicules arrêtés le long de la chaussée, en particulier sous les ponts. Des amis qui se trouvaient eux aussi en voiture dans le secteur m’ont indiqué que les blocs atteignaient 10 cm de diamètre.

http://www.youtube.com/watch?v=DCOAhlh17c8 

drapeau anglais   My friend Boris Behncke (INGV Catania) indicates that the paroxysm of yesterday April 20th started very suddenly, while the situation was still perfectly calm until 15 p.m., as opposed to April 19th when the SE Crater had experienced explosive activity until evening. Boris says that the lava fountains probably reached 1000 meters high but were often hidden by the curtain of ash and lapilli emitted by the volcano. At the time of climax, Boris was driving on the Messina-Catania motorway near Giarre. He had the good idea to start his camcorder. The video below lets you hear the sound of lapilli on the car and see the vehicles stopped along the road, especially under bridges. Friends who were also in their car in the area told me that the blocks reached 10 cm in diameter.
http://www.youtube.com/watch?v=DCOAhlh17c8