Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpg9 heures: Après la crise avortée d’hier, le tremor et la sismicité sont en train de reprendre de la vigueur ce matin. Feu d’artifice à venir dans les prochaines heures ?

14 heures: La caméra thermique montre nettement un point chaud sur le versant est. Le tremor continue à grimper et la sismicité est plus marquée. Malheureusement, la visibilité n’est pas très bonne sur l’Etna en ce moment.

15h30: Tous les paramètres (instruments de mesure et webcams) indiquent qu’une séquence éruptive a débuté sur le versant oriental du cratère SE.

19 heures : L’épisode éruptif qui a eu lieu, comme précédemment, au niveau du pit crater à la base du Cratère SE est maintenant terminé. Comme les autres, il a duré un peu moins d’une heure, avec des fontaines de lave et une coulée qui s’est dirigée vers la Valle del Bove. L’éruption a été accompagnée d’abondantes retombées de cendre jusqu’à Catane où l’aéroport a été fermé à 18h10. La reprise d’activité est prévue dimanche matin. En attendant, les vols sont transférés à Palerme.

  

drapeau anglais.jpg9:00: After yesterday’s aborted crisis, the tremor and seismicity are again increasing this morning. Are they announcing fireworks for the next hours?

14:00: The thermal camera is clearly showing a hot smpot on the eastern flank of the volcano. The tremor keeps increasing and seismicity is on the rise too. Unfortunately, visibility is not quite good on Mt Etna at the moment.

15:30: All parameters (measuring instruments and webcams) are indicating that an eruptive episode has started on the eastern flank of the SE Crater.

19 :00 : The eruptive episode in the pit crater at the base of the SE Crater is now over. Like the previous ones, it lasted a little less than an hour, with lava fountains and a lava flow that travelled towards the Valle del Bove. The eruption was accompanied by abundant ashfall as far as Catania where the airport was closed at 18:10/ It is due to reopen on Sunday morning. Meantime, air traffic has been transferred to Palermo.

Etna-Pippo-juillet-2011.jpg
Le panache éruptif de l’Etna cet après-midi, vu depuis Sant’Alfio.
(Avec tous mes remerciements à Giuseppe Scarpinati)

 

Katla (Islande)

drapeau francais.jpg14 heures: Le Katla est-il en train de montrer des signes de réveil ? C’est la question que se posent les volcanologues islandais après qu’une inondation en provenance du Myrdalsjökull ait coupé la route n°1 qui fait le tour de l’île. Un survol effectué ce matin n’a rien révélé de particulier. Des crevasses sont apparues au niveau de la source de l’inondation qui est en régression, mais aucun indice éruptif n’a été observé. Affaire à suivre très sérieusement.

 18 heures: Il semble peu probable, ce soir, que l’inondation qui a coupé la route n°1 ait été provoquée par une petite éruption du Katla. Il s’agit de toute évidence de la vidange naturelle d’une poche d’eau de fonte de glace présente sous le glacier, comme cela se produit de temps en temps en Islande. Les quelque 400 personnes qui avaient été évacuées ont été autorisées à rentrer chez elles. Le volcan reste sous surveillance étroite.

Source: Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpg14:00: Is Katla showing signs of awakening? This is the question Icelandic volcanologists are asking after a flood from Myrdalsjökull disrupted Road n°1 that circles the island. An overflight performed this morning did not reveal any indication of an eruption. Two fractures have appeared in the ice at the source of the flood which is decreasing.

18:00: It seems unlikely this evening that the flood that disrupted Road n°1 was caused by a minor eruption of Katla. The chances are that it was the drainage of a pocket of glacial meltwater beneath the glacier, as it happens sometimes in Iceland. The 400 persons who had been evacuated have been allowed to return home. The volcano is still closely monitored.

Source: Iceland Review.

Les volcans à la télé

J’ai regardé hier soir avec plaisir le programme consacré aux volcans sur FR3. Même si je n’apprécie pas trop le ton faussement moralisateur de Yann Arthus-Bertrand, j’ai trouvé l’émission globalement bonne. Comme dans Ushuaia Nature de Nicolas Hulot, la qualité des images était au rendez-vous, même si plusieurs séquences (celle des porteurs de soufre du Kawah Idjen en particulier) ont été importées.

J’ai retrouvé plusieurs personnes que je connais et que j’apprécie. Le professeur d’université J.M. Bardintzeff a rappelé qu’il avait une excellente mémoire volcanique tandis que Jack Lockwood, remarquable volcanologue de terrain « à la Tazieff », a eu l’élégance de rappeler la mémoire de ses amis Katia et Maurice Krafft. J’ai également retrouvé le pittoresque Gaetano, pêcheur-peintre-bon-vivant à Stromboli et l’ami Boris Behncke sur les pentes de l’Etna.

Arthus-Bertrand a eu la bonne idée de consacrer une large part du reportage au Vésuve et aux Champs Phlégréens car c’est là, à mon avis, que se trouve la principale menace pour les années à venir. Certes, les nuages de cendre de l’Eyjafjöll ou du Grimsvötn islandais sont spectaculaires et font le bonheur des médias, mais le danger de ces volcans ne concerne qu’une poignée de personnes. En revanche, le réveil des volcans de Campanie sera un véritable test en matière de prévision et de prévention volcaniques car la question sera de savoir s’il faut évacuer ou non des centaines de milliers de Napolitains ! Je ne partage que très moyennement l’optimisme de J.M. Bardintzeff à la fin de l’émission. J’ai encore en tête les 360 victimes de la dernière éruption du Merapi et les erreurs d’anticipation des scientifiques indonésiens. Nous avons encore de gros progrès à faire en volcanologie. Comme l’a dit fort justement Gaetano : même un ‘petit volcan’ comme le Stromboli « rend fous » les scientifiques de l’INGV chargés de le surveiller !  

Site-3-Eoliennes.jpg
Arche de soufre à Vulcano où, contrairement à ce qui a été dit dans l’émission, le soufre n’est pas exploité.
(Photo: C. Grandpey)

Puyehue (Chili)

drapeau francais.jpgL’éruption du Puyehue se poursuit mais elle est moins intense que ces dernières semaines. Au cours des premières journées de juillet, des panaches gris foncé montaient jusqu’à 2 – 4 km au-dessus du cratère. Entre le 29 juin et le 2 juillet, les signaux sismiques indiquaient qu’une coulée de lave était toujours active, mais avançait moins vite que les jours précédents. Les 2 et 3 juillet, ces mêmes signaux montraient que la coulée s’était arrêtée. Une hausse brutale du tremor le lendemain montrait qu’elle avait repris son avancée.

Les nuages de cendre du volcan continuent à fortement perturber le trafic aérien en Amérique du Sud, avec de nombreux vols annulés encore hier en Argentine où l’agriculture et le tourisme subissent de lourdes pertes.

Le niveau d’alerte est maintenu à 6 (Rouge).

Source: SERNAGEOMIN.

 

drapeau anglais.jpgThe eruption of Puyehue continues, although at a less intensive rate. In the first days of July, dark grey plumes rose 2-4 km above the crater. Seismicity indicated that during between June 29th and July 2nd that the lava flow remained active, but to a lesser degree than during previous days. On July 2nd and 3rd, seismic signals indicated that lava had stopped flowing or was emitted at a slower rate. The next day high-intensity tremor suggested that the lava flow was again active.

The volcano’s ash clouds are still disrupting air traffic in South Anerica, with a lot of flights cancelled in Argentina where agriculture and tourism are suffering heavy losses

The Alert Level remains at 6 (Red).

Source: SERNAGEOMIN.