Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgLe HVO vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo en accéléré montrant le soulèvement du lac de lave et du cratère du Pu’uO’o ces derniers jours. Elle a été réalisée avec une caméra thermique placée sur la lèvre du cratère. Elle couvre la période du 9 au 18 juillet et passe en boucle à trois reprises.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2011/Mar/PuuOouplift_20110718.mov

 

drapeau anglais.jpgHVO has just released  another Quicktime movie showing the recent uplift of the lava lake and crater floor in Pu’u ‘Ō ‘ō crater, captured by a thermal camera on the crater rim. The movie spans from July 9th to July 18th, and is looped three times.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2011/Mar/PuuOouplift_20110718.mov

 

Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgAu moment où j’allais dormir hier soir, sur le coup de 23 heures, je signalais une intensification de l’activité strombolienne au niveau du Cratère SE. Quelques dizaines de minutes plus tard, on observait le 6ème paroxysme de l’année avec des fontaines de lave de 200 – 250 mètres de hauteur et une coulée de lave sur la pente occidentale de la Valle del Bove avec stabilisation du front au niveau des Monti Centenari. Ce paroxysme a duré entre minuit et 2h30 avant un retour au calme, comme le montrent ce matin les sismographes et le tremor éruptif. Un important nuage de gaz et de cendre a été emporté vers l’E par le vent.

Source : INGV.

 

drapeau anglais.jpgLast night, at the moment I was going to bed, I indicated that strombolian activity was increasing at the SE Crater. Some tens of minutes later, the 6th paroxysm started with lava fountains 200 – 250 metres high and a lava flow that travelled down the western wall of the Valle del Bove to stop near the Monti Centenari. The paroxysm lasted between midnight and 2:30. Then, the situation became quiet again as can be seen on the seismographs and the eruptive tremor. A dense ash and gas cloud was blown eastward by the wind.

Source: INGV.

Découverte de nouveaux volcans sous-marins

Des scientifiques britanniques viennent de confirmer une idée bien connue : nous connaissons mieux les autres planètes que la nôtre, et en particulier le fond de nos océans. Des chercheurs, qui appartiennent au British Antarctic Survey (BAS), viennent de découvrir une douzaine de volcans sous-marins dans l’Atlantique sud, autour des Iles Sandwich du Sud, territoire britannique outre-mer.

Comme c’est souvent le cas de nos jours, les scientifiques se trouvaient à bord d’un navire dont la mission était d’établir une cartographie de la région, tâche devenue possible aujourd’hui grâce aux progrès de la technologie. La découverte de cette zone volcanique a été faite lors de travaux effectués en 2007 et 2010 mais dont  les résultats ont seulement été dévoilés cette semaine.

Certains des douze volcans présentent une taille respectable, avec une hauteur de 3 km et des cratères d’effondrement d’un diamètre de 5 km. Sept volcans sont actifs et se présentent sous la forme d’une chaîne d’îles pointant leur sommet à la surface de l’océan.  

Les scientifiques pensent que leur découverte pourrait contribuer à mieux comprendre pourquoi des volcans entrent en éruption ou s’effondrent au fond des océans et quel rôle ils peuvent jouer dans certains phénomènes destructeurs comme les tsunamis.