Lokon (Nord Sulawesi / Indonésie)

drapeau francais.jpgLes autorités indonésiennes ont élevé au maximum le niveau d’alerte du Lokon suite à une série de séquences éruptives pendant le week-end, avec des panaches de cendre qui montaient jusqu’à 500 mètres au-dessus du cratère.

Aujourd’hui quelques centaines de personnes vivant dans un rayon de 3,5 km autour du volcan seront évacuées par précaution, au cas où une plus forte éruption se produirait.

La dernière éruption du Lokon a eu lieu en 1991. Un randonneur suisse a été tué et des milliers de villageois ont fui leurs domiciles.

 

drapeau anglais.jpgOfficials raised the alert for Lokon to its highest level following a series of eruptions over the weekend as the volcano spewed ash 500 metres into the air.

Today, people living within a 3.5-kilometre radius around the volcano will be evacuated as a precautionary measure, in case of a bigger eruption.

The last major eruption of Lokon was in 1991, when a Swiss hiker was killed and thousands of villagers were forced to flee their homes.

Katla (Islande)

drapeau francais.jpgLe 9 juillet, une équipe de scientifiques islandais a survolé le Myrdalsjökull, glacier abrite le volcan Katla (voir le lien ci-dessous vers cette excellente vidéo). Ils ont pu observer les deux caldeiras qui percent la partie sud du glacier et qui ont été le point de départ de l’inondation de ces derniers jours. Leur profondeur a été estimée à une cinquantaine de mètres et leurs parois verticales indiquent que la fonte de la glace a été très brutale. Il se peut qu’elle ait été causée par une intrusion magmatique ou par une explosion de vapeur. Les fractures visibles autour des caldeiras sont impressionnantes ; au dire des scientifiques, on pourrait y loger une maison entière.

Les scientifiques ont pu observer le cratère du Katla dont ils rappellent quelques détails intéressants. De forme oblongue et orienté selon un axe NO-SE, sa superficie est d’environ 80 km2 avec une longueur de 14 km et une largeur de 10 km pour une profondeur de 500-600 mètres. Il est entouré de montagnes culminant à 1380 mètres.

Le cratère est recouvert d’une épaisse couche de glace qui en fait l’un des volcans les plus dangereux d’Islande. En cas d’éruption, cette masse de glace ne manquera pas de fondre, avec des inondations susceptibles de menacer la population de la région.

Toutefois, la dernière inondation n’est pas le signe d’un réveil du Katla. Elle a malgré tout emporté un tronçon de la route n°1 qui restera probablement coupée pendant deux ou trois semaines, le temps de construire un pont provisoire.

Rappelons pour mémoire que la dernière colère du Katla a eu lieu en 1918 et fut particulièrement violente. Localisée dans la partie sud de la caldeira, elle a émis 7 x 108 m3 de téphra.

Sources : Iceland Review et Global Volcanism Network.

Lien vers la vidéo du survol du Myrdalsjökull: http://www.youtube.com/watch?v=EYUVC-gWyb8

 

drapeau anglais.jpgOn July 9th, a team of scientists flew across the Myrdalsjökull glacier and could examine the two calderas in the southern part from which the flood emerged (click on the link here below to see the excellent video). Their depth has been estimated at 50 metres. Their vertical walls indicate that the glacial melt occurred very quickly. It was caused either by a magma intrusion or a steam explosion. The cracks around the calderas are extremely deep and wide-they could swallow a whole house.

The scientists could also observe the crater of the Katla volcano and give us some interesting details.  It is 14 kilometres long by 10 km wide and 500-600 meters deep and is surrounded by mountains, the highest of which are 1,380 meters high.

A thick ice covers the crater, which makes Katla one of the most dangerous volcanoes in Iceland. In case of a large eruption in Katla, a significant amount of ice could melt and cause a huge flood, which could prove dangerous for people living in the area.

However, the recent activity in Mýrdalsjökull does not indicate an immediate eruption. It swept away a portion of Road n°1 which will remain cut for two or three weeks, time to build a temporary bridge.

Let’s bear in mind that Katla’s last eruption in 1918 was violent. Located in the southern part of the caldeira, it emitted 7 x 108 m3 of tephra.

Sources : Iceland Review and Global Volcanism Network

Link towards the video of the overflight of Myrdalsjökull: http://www.youtube.com/watch?v=EYUVC-gWyb8

Myrdals-blog.jpg
Myrdalsjökull (Photo: C. Grandpey)