Prudence islandaise

Il est recommandé aux randonneurs qui visitent l’Islande cet été de faire preuve d’une extrême prudence s’ils s’aventurent sur le glacier Myrdalsjökull. Suite à un séisme de M 3,8 qui a été détecté le 18 juillet, des scientifiques ont effectué un survol et découvert une nouvelle caldeira d’effondrement au nord-ouest des deux à l’origine de l’inondation qui a coupé la route n°1 le 9 juillet dernier. De plus, ils ont observé d’autres dépressions circulaires sur le glacier qui indiquent que des affaissements sont en cours à cause de baisses de pression dans la masse glaciaire. Suite à ces observations, la Protection Civile islandaise demande aux visiteurs d’éviter à tout prix cette zone.

De même, il est déconseillé de faire l’ascension de l’Hekla qui a montré des signes de gonflement ces derniers temps. On sait que le volcan peut se réveiller très brutalement et ce serait un réel problème si des randonneurs se trouvaient sur ses pentes à ce moment-là.

On pourrait ajouter à ces recommandations de respecter les cordes de sécurité mises en place autour des zones de solfatares et autres mares de boue dans la région du Krafla, à Namaskard en particulier. La croûte qui recouvre cette boue bouillante est parfois peu épaisse et le seul poids d’un être humain suffit pour la faire céder. J’en connais qui ont connu ce genre de mésaventure en Islande et en Nouvelle Zélande !

Bonnes vacances à ceux qui partent ou vont partir en Islande !

Namaskard-blog.jpg
Zone solfatarienne de Leirhnjujur (Photo: C. Grandpey)