Etna( Sicile) : C’est parti pour le 16ème paroxysme ! // 16th paroxysm happening right now !

A partir de 20 heures ce 23 mars 2021, l’INGV a détecté une hausse de l’activité strombolienne au niveau du Cratère SE. Cette activité est en train de s’intensifier et il est fort probable que l’on assiste, avec un peu de retard sur le rythme habituel, au 16ème paroxysme de la série. Il est dommage que le tremor ne soit plus visible sur le site de l’INGV. IL est également dommage que cette crise éruptive se produise aussi tard car, me concernant, il est l’heure d’aller dormir. Buonanotte a tutti !

Heureusement, la webcam L.A.V.E. veille au grain!

++++++++++

23 mars 2021 (6 heures (heure locale) : Le 16ème paroxysme de l’Etna (Sicile) a eu la mauvaise idée de se déclencher au moment où j’allais me coucher. Ma passion des volcans n’est plus assez forte pour m’inciter à passer la nuit devant un écran d’ordinateur.

La crise éruptive s’est déroulée sans grande surprise. Elle a commencé vers 20 heures le 23 mars 2021 au soir avec, comme d’habitude, l’apparition d’une activité strombolienne dans le Cratère SE. L’INGV a signalé que le tremor (dommage qu’il ne soit plus en ligne) augmentait et que le panache éruptif se dirigeait vers le S-SO, puis vers le SE..

Vers 23 heures, comme précédemment, l’activité strombolienne s’est transformée en fontaines de lave.

Vers 3h30 le 24 mars 2021, on a observé un débordement de lave avec une coulée qui s’est dirigée vers la Valle del Bove. Son front s’est arrêté vers 1900 m d’altitude. Une autre coulée, plus courte, s’est dirigée vers le sud.

Il est 6 heures (heure locale) et le paroxysme n’est pas terminé. Le soleil éclaire le panache éruptif et la fontaine de lave qui jaillit du Cratère SE. Au vu de la direction empruntée par le panache, l’aéroport de Catane est probablement fermé et la couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge.

7 heures : Alors que l’INGV confirme les retombées de cendre sur Catane, l’intensité du tremor – et donc celle de l’éruption – a commencé à décliner. La fin du 16ème paroxysme ne devrait pas tarder.

9h30 : Les fontaines de lave ont cesser, mais l’Etna continue de laisser échapper de très volumineux panaches de cendre qui, je l’imagine, posent bien des problèmes à la population des secteurs sous le vent.

12 heures : Ce 16ème paroxysme de l’Etna a duré plus longtemps que les précédents. Le tremor éruptif décroît lentement mais le Cratère SE continue à émettre de volumineux panache de cendres avec des retombées signalées, entre autres, à Milia et Trecastagni.

————————————–

Starting at 8 p.m. on March 23rd, 2021, strombolian activity has started increasing at SE Crater. This activity is intensifying and it is very likely that there will be the 16th paroxysm of the series. It is a pity that the tremor should no longer be seen on the INGV website. It’s also a shame that this eruptive crisis should be happening so late because, for me, it’s time to go to sleep. Buonanotte a tutti!

++++++++++

March 23, 2021 (6 am (local time): Mt Etna’s 16th paroxysm (Sicily) started last night when I was going to bed. My passion for volcanoes is no longer strong enough for me to spend the night in front of a computer screen.

The eruptive crisis unfolded without much surprise. It started around 8 p.m. on the evening of March 23rd, 2021 with, as usual, Strombolian activity in the SE Crater. INGV reported that the tremor (too bad it is no longer online) was increasing and the eruptive plume was heading S-SO, and then SE..

At around 11 p.m., Strombolian activity turned into lava fountains. At around 3:30 a.m. on March 24th, 2021, a lava overflow was observed with a lava flow that travelled towards the Valle del Bove. Its front stopped at 1,900 m a.s.l. Another shorter lava flow travelled south.

It is 6 a.m. (local time) and the paroxysm is not over. The sun illuminates the eruptive plume and the lava fountain that gushes out from the SE Crater. It is highly likely that Catania airport is closed and the aviation colour code is Red.

7:00 am : INGV confirms the ashfall on Catania and indicates the the eruptive tremor is declining. The end of the 16th paroxysm should not be long.

9:30 am : The lava fountains seeem to have stopped but Mt Etna keeps vomitting huge ash plumes which, I believe, are causing problems to the residents in downwind areas.

Eruption islandaise: Attention aux gaz volcaniques ! // Icelandic eruption: Beware of volcanic gases !

Une nouvelle voie d’accès plus courte et plus sure vient d’être mise en place pour permettre aux curieux d’atteindre le site éruptif dans la Geldingadalur sur la péninsule de Reykjanes. Le nouveau parcours dure environ une heure et demie pour des randonneurs bien préparés. Il mesure 3,5 km dans chaque sens, 7 km aller-retour.

Comme je l’ai déjà écrit, le site de l’éruption a été fermé aux visiteurs en raison des fortes concentrations de gaz volcaniques. Selon un scientifique du Met Office, si les gaz s’accumulent à la surface du sol autour de vous, et si vous vous penchez pour relacer vos chaussures, ces gaz lourds peuvent vous faire perdre connaissance. Selon le Met Office islandais, la diminution du vent de sud-ouest le 23 mars 2021 a entraîné une chute de la qualité de l’air près du site éruptif avec une concentration de SO2 supérieure à 9000 µg / m3. Le gaz peut s’accumuler dans les points bas. Il est conseillé de quitter la zone avant 17h00 et de rester à l’écart des dépressions de terrain. La concentration de SO2 dans l’atmosphère peut devenir une menace pour la santé si elle dépasse 350 µg / m3. Le cratère proprement dit est dans une dépression et lorsque le vent ne permet pas aux gaz volcaniques de s’évacuer, ils s’accumulent sur le site de l’éruption, créant une situation potentiellement très dangereuse.

Les visiteurs ne doivent pas entrer sur le nouveau champ de lave. Outre les gaz, la lave peuvent présenter un autre danger. Les coulées ne sont pas particulièrement rapides mais elles peuvent être imprévisibles et leur direction peut changer soudainement. L’accumulation de lave autour du cône éruptif le rend particulièrement instable. Une partie de l’hornito s’est effondrée il y a quelques jours, laissant échapper une volumineuse coulée e lave. sur ses flancs.

Source: Iceland Review.

Dernière minute : Le site éruptif est de nouveau ouvert au public. Distanciation sociale demandée car de nouveaux cas de Covid-19 sont apparus ces dernières heures. Une agence de voyage organise des excursions vers l’éruption depuis Reykjavik avec départ à 16, heures et retour à 23 heures (4990 couronnes; environ 35 euros AR) .

————————————————–

A new, shorter and safer hiking path can now be used by visitors to reach the eruption site in Geldingadalur on the Reykjanes Peninsula. The new hike takes about an hour and a half for well-prepared hikers, the route is 3.5km each way, 7 km in total.

As I put it before, the eruption site was closed to visitors because of high concentrations of volcanic gases. According to a Met Office expert, if the heavy gasses have gathered on the ground around you, even stooping down to tie your shoelace could be enough to fall unconscious. According to a statement from the Icelandic Meteorological Office, decreasing southwesterly wind on Marh 23rd, 2021 caused unhealthy air quality near the eruption site with SO2 concentration over 9000 µg/m3. The gas may gather in valleys and depressions in the landscape. It is advised to leave the area before 17:00 and keep away from valleys and depressions. It should be noted that the amount SO2 in the atmosphere can start to threaten health if it goes over 350 µg/m3. The crater itself is in a depression and when the wind is not constantly blowing the gases away from the eruption, they gather there, creating a life-threatening situation. As a consequence, visitors should NOT walk on the new lava.

Beside the gases, the lava flows can be another danger. They are not particularly fast but they can be unpredictable and their direction can change suddenly. The buildup of cooled lava around the crater is high and unstable. Part of it collapsed a few days ago, with a huge flow travelling down its flanks.

Source: Iceland Review.

Last minute : The eruptive site is again open to the public. Sanitary measures should be respected because new Covid-19 cases have appeared in the last hours. A travel agency organises trips to the eruption from Reykjavik. Departure at 4 pm. Return at 11 pm. Price: 4990 crowns; about 35 euros).

Tracé de la nouvelle voie d’accès au site éruptif (Source : Iceland Review)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

La situation est stable à la Soufrière de Saint-Vincent et il ne semble pas que l’île se dirige vers une éruption majeure. La croissance du nouveau dôme reste modeste. Les dernières mesures révèlent un diamètre de 920 mètres à la base.

La sismicité est faible et en relation avec la lente croissance du dôme. Rien n’indique que la pression des gaz augmente.

Comme je l’ai écrit précédemment, les gaz émis par le dôme ont brûlé la végétation sur le flanc sud-ouest du volcan. La NEMO met régulièrement en garde sur les risques des gaz volcaniques pour la population. L’organisation demande également au public de ne pas grimper sur La Soufrière et surtout de ne pas entrer dans le cratère.

Les autorités locales de St Vincent ont été prévenues que les routes de North Leeward ne sont pas adaptées à une évacuation rapide en cas d’éruption majeure. En effet, il y a un risque de glissements de terrain et d’accidents de circulation. La NEMO est consciente du problème et étudie comment procéder à d’ éventuelles évacuations par la mer.

Source : presse locale.

Source : UWI

++++++++++

Les données satellitaires ont révélé une augmentation des émissions de gaz et une hausse de la température de surface sur le Cleveland (Aléoutiennes / Alaska). De plus, un séisme a été enregistré le 10 mars 2021; il a pu être mesuré sur des sismomètres à 100 km de distance, sur l’île d’Umnak. Ces données laissent supposer une possible hausse de l’activité éruptive sur le volcan. En conséquence, l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au JAUNE et a relevé le niveau d’alerte volcanique à ‘Advisory’ (surveillance conseillée). Le Cleveland est entré en éruption pour la dernière fois le 2 juin 2020 (heure locale), avec un panache de cendres atteignant 6600 mètres de hauteur.

  Source : AVO

++++++++++

L’OVPF indique que la sismicité et l’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) ont repris suite à la vidange de la chambre magmatique superficielle en avril 2020.

La source à l’origine de cette inflation est localisée à environ 2 km de profondeur sous le cratère Dolomieu. On note également une augmentation des émissions de CO2, notamment sur les flancs du volcan en champ lointain, signe d’une remontée profonde de magma qui est à l’origine de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, de la sismicité et de l’inflation qui y sont associées.

L’OVPF rappelle que le processus de recharge du réservoir peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant qu’apparaisse la possibilité d’une éruption.

Photo : C. Grandpey

++++++++++

En Islande, l’éruption dans la Geldingadalur continue. Le hornito qui s’est édifié sur la fissure éruptive reste bien actif. Suite un effondrement observé il y a quelques jours, une brèche s’est ouverte sur la lèvre du cône; elle permet une évacuation plus facile de la lave qui forme une belle coulée. L’accès au site de l’éruption a été fermé par les autorités islandaises, d’abord à cause des mauvaises conditions météo, puis à cause des concentrations de gaz qui étaient trop importantes. Ces mêmes autorités demandent aux visiteurs d’être prudents. Plusieurs personnes mal préparées ont rencontré des difficultés. A côté de cela, la situation sanitaire inquiète les autorités avec de nouveaux cas de Covid-19. La levée des restrictions d’accès n’est pas pour demain.

++++++++++

Sur l’Etna (Sicile), la série de paroxysme qui avait repris le 16 février 2021 a marqué une pause, mais une nouvelle crise éruptive (la n°16) a démarré le 23 mars 2021 au soir. Voir la description dans la note qui est consacrée à cet événement.

Dernière minute (31 mars 2021) :  L’INGV confirme l’ouverture d’une bouche effusive à la base sud du cratère SE. Elle alimente un champ de lave composé de plusieurs coulées qui se dirigent vers le SSO, S et SSE. Les coulées orientées vers le  SSO et le S semblent mal alimentées et leurs fronts se trouvent entre 2800 à 2900 m d’altitude. La coulée avançant vers le SSE est bien alimentée et son front se trouve à environ 2750 m d’altitude. Il a presque atteint le rebord de la Valle del Bove.

L’activité strombolienne reste continée à l’intérieur du Cratère SE. L’activité éruptive des autres cratères sommitaux reste inchangée. Le tremor volcanique reste sur des valeurs moyennes.

Source : INGV.

++++++++++

Le Pacaya (Guatemala) reste très actif avec des explosions modérées à fortes, avec des colonnes de cendres qui atteignent 3500 à 4000 mètres d’altitude avant de s’étirer sur une cinquantaine de kilomètres. Des retombées de cendres ont été signalées à Guatemala City où l’aéroport a été fermé, et dans les localités sous le vent qui perçoivent aussi les forts grondements émis par la volcan. La lave continue à avancer sur 1500 m sur le flanc SO et sur 500 m sur le flanc E du  Pacaya. Cette activité devrait se poursuivre dans les prochains jours, avec l’apparition possible de nouvelles coulées de lave.

Dernière minute (31 mars 2021) : L’éruption du Pacaya se poursuit mais la situation devient de plus en plus préoccupante car les coulées de lave se dirigent vers des zones habitées. Le volcan émet également de volumineuses colonnes de cendres s’élevant jusqu’à 3 km au-dessus du niveau de la mer, avec des retombées sur les localités situées au sud.

L’activité effusive se poursuit avec une coulée de lave sur le flanc ouest.

Le 29 mars 2021, la lave a atteint des plantations de café et a enseveli une maison abandonnée près du village d’El Patrocinio. La lave avait parcouru une distance de 2 850 m le 30 mars. Elle avance à raison de 50 à 60 mètres par jour. L’INSIVUMEH pécise que de nouvelles coulées de lave pourraient apparaître sur d’autres flancs du volcan

Les villages autour du Pacaya savent ce qu’il faut faire en cas d’urgence.

La CONRED a effectué des exercices et des simulations. Il existe des systèmes d’alerte pour informer les habitants si une évacuation devient nécessaire.

Voici une courte vidéo montrant les coulées de lave sur le Pacaya.

https://youtu.be/IWKg_CrpVKw

Source : INSIVUMEH.

Source : INSIVUMEH

Coulée de lave sur le Pacaya (Source : Wikipedia)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :  :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation is stable at St Vincent’s Soufriere and it does not seem the island is heading toward a major eruption. The growth of the new dome remains modest .Estimates show that the dome is now 920 metres long.

Seismicity is low and associated with the dome itself. There is no indication that pressure is buiding up.

As I put it before, the dome’s gas has caused damage to vegetation in the hillside areas on the southwestern flank of the volcano. NEMO has warned about the risks of volcanic gases for the population. It also asks the public to desist from visiting La Soufrière, especially going into the crater.

Local St Vincent authorities have been warned that the roads coming out of North Leeward are not adapted to a rapid evacuation if case of a major eruption because of the risk of landslides and road accidents. NEMO is aware of the problem and is looking at how to do sea evacuations.

Source: Local news media.

++++++++++

Satellite data have revealed increased gas emissions and elevated surface temperatures at Cleveland (Aleutians / Alaska). In addition, a local earthquake occurred on March 10th, 2021; it was large enough to be measured on seismometers 100 km away on Umnak Island. These data indicate a potential increase in eruptive activity at the volcano. As a result, AVO has raised the Aviation Colour Code to YELLOW and the Volcano Alert Level to ADVISORY. Cleveland last erupted on June 2nd, 2020 (local time) producing an ash plume up to 6,600 metres.

++++++++++

OVPF indicates that the seismicity and inflation of Piton de la Fournaise (Reunion Island) resumed following drainage of the shallow magma chamber in April 2020. The source of this inflation is located about 2 km deep under the Dolomieu Crater. There is also an increase in CO2 emissions, especially in the far field, a sign of magma ascent which is the cause of the pressurization of the shallow reservoir, seismicity and inflation. associated with it. OVPF recalls that the process of recharging the reservoir can take several days to several weeks before an eruption occurs.  

++++++++++

In Iceland, the eruption in Geldingadalur continues. The hornito which was built on the eruptive fissure remains very active. Following a collapse observed a few days ago, a breach opened on the rim of the cone; it allows easier evacuation of the lava which forms a nice flow. Access to the eruption site was closed by the Icelandic authorities, first because of poor weather conditions, then because of the gas concentrations which were too high. These same authorities ask visitors to be careful. Several ill-prepared people encountered difficulties. Besides this, the health situation worries the authorities with new cases of Covid-19. The lifting of access restrictions is not for tomorrow.

++++++++++

On Mt Etna (Sicily), the series of paroxysms that resumed on February 16th, 2021 had come to a halt, but the 16th paroxysm of the series started on March 23rd in the evening. See its description in the post dedicated to this event.

Last minute (March 31st, 2021): INGV confirms the opening of an effusive vent at the south base of the SE Crater. It feeds a lava field made up of several flows that head SSW, S and SSE. The SSW and S-trending flows appear to be poorly fed and their fronts are between 2800 and 2900 m above sea level. The flow moving SSE is well fed and its front is at an altitude of about 2750 m. It has almost reached the edge of the Valle del Bove.

Strombolian activity remains continuous inside the SE Crater. The eruptive activity of the other summit craters remains unchanged. The volcanic tremor remains on medium values.

Source: INGV.

++++++++++

Pacaya (Guatemala) remains very active with moderate to strong explosions, with columns of ash reaching 3,500 to 4,000 metres above sea level before stretching over about fifty kilometres. Ashfall has been reported in Guatemala City where the airport was closed and in downwind municipalities where residents can also perceive the loud rumblings emitted by the volcano. Lava continues to travel over 1,500 m on the SW flank and over 500 m on the E flank of Pacaya. This activity is expected to continue in the coming days, with possible new lava flows.

Last minute (March 31st, 2021) : The eruption of Pacaya continues but the situation is getting more worrying as lava flows are heading towars populated areas. The volcano also emits columns of abundant ash rising up to 3 km above sea level, with ashfall on the communities to the south.

Effusive activity continues with a lava flow on the west flank. On March 29th, 2021, lava reached coffee plantations and swallowed up an abandoned house near the village of El Patrocinio. Lava had covered a distance of 2 850 m on March 30th. It is travelling at a rate of 50 – 60 metres per day. INSIVUMEH says that more lava flows could appear on other flanks

The communities surrounding Pacaya have their response plans. CONRED has conducted drills and simulations with them as part of the preparation. There are alert systems to inform residents if an evacuation becomes necessary.

Here is a short video showing Pacaya’s lava flows.

https://youtu.be/IWKg_CrpVKw

Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm