Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

La situation est stable à la Soufrière de Saint-Vincent et il ne semble pas que l’île se dirige vers une éruption majeure. La croissance du nouveau dôme reste modeste. Les dernières mesures révèlent un diamètre de 920 mètres à la base.

La sismicité est faible et en relation avec la lente croissance du dôme. Rien n’indique que la pression des gaz augmente.

Comme je l’ai écrit précédemment, les gaz émis par le dôme ont brûlé la végétation sur le flanc sud-ouest du volcan. La NEMO met régulièrement en garde sur les risques des gaz volcaniques pour la population. L’organisation demande également au public de ne pas grimper sur La Soufrière et surtout de ne pas entrer dans le cratère.

Les autorités locales de St Vincent ont été prévenues que les routes de North Leeward ne sont pas adaptées à une évacuation rapide en cas d’éruption majeure. En effet, il y a un risque de glissements de terrain et d’accidents de circulation. La NEMO est consciente du problème et étudie comment procéder à d’ éventuelles évacuations par la mer.

Source : presse locale.

Source : UWI

++++++++++

Les données satellitaires ont révélé une augmentation des émissions de gaz et une hausse de la température de surface sur le Cleveland (Aléoutiennes / Alaska). De plus, un séisme a été enregistré le 10 mars 2021; il a pu être mesuré sur des sismomètres à 100 km de distance, sur l’île d’Umnak. Ces données laissent supposer une possible hausse de l’activité éruptive sur le volcan. En conséquence, l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au JAUNE et a relevé le niveau d’alerte volcanique à ‘Advisory’ (surveillance conseillée). Le Cleveland est entré en éruption pour la dernière fois le 2 juin 2020 (heure locale), avec un panache de cendres atteignant 6600 mètres de hauteur.

  Source : AVO

++++++++++

L’OVPF indique que la sismicité et l’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) ont repris suite à la vidange de la chambre magmatique superficielle en avril 2020.

La source à l’origine de cette inflation est localisée à environ 2 km de profondeur sous le cratère Dolomieu. On note également une augmentation des émissions de CO2, notamment sur les flancs du volcan en champ lointain, signe d’une remontée profonde de magma qui est à l’origine de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, de la sismicité et de l’inflation qui y sont associées.

L’OVPF rappelle que le processus de recharge du réservoir peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant qu’apparaisse la possibilité d’une éruption.

Photo : C. Grandpey

++++++++++

En Islande, l’éruption dans la Geldingadalur continue. Le hornito qui s’est édifié sur la fissure éruptive reste bien actif. Suite un effondrement observé il y a quelques jours, une brèche s’est ouverte sur la lèvre du cône; elle permet une évacuation plus facile de la lave qui forme une belle coulée. L’accès au site de l’éruption a été fermé par les autorités islandaises, d’abord à cause des mauvaises conditions météo, puis à cause des concentrations de gaz qui étaient trop importantes. Ces mêmes autorités demandent aux visiteurs d’être prudents. Plusieurs personnes mal préparées ont rencontré des difficultés. A côté de cela, la situation sanitaire inquiète les autorités avec de nouveaux cas de Covid-19. La levée des restrictions d’accès n’est pas pour demain.

++++++++++

Sur l’Etna (Sicile), la série de paroxysme qui avait repris le 16 février 2021 a marqué une pause, mais une nouvelle crise éruptive (la n°16) a démarré le 23 mars 2021 au soir. Voir la description dans la note qui est consacrée à cet événement.

Dernière minute (31 mars 2021) :  L’INGV confirme l’ouverture d’une bouche effusive à la base sud du cratère SE. Elle alimente un champ de lave composé de plusieurs coulées qui se dirigent vers le SSO, S et SSE. Les coulées orientées vers le  SSO et le S semblent mal alimentées et leurs fronts se trouvent entre 2800 à 2900 m d’altitude. La coulée avançant vers le SSE est bien alimentée et son front se trouve à environ 2750 m d’altitude. Il a presque atteint le rebord de la Valle del Bove.

L’activité strombolienne reste continée à l’intérieur du Cratère SE. L’activité éruptive des autres cratères sommitaux reste inchangée. Le tremor volcanique reste sur des valeurs moyennes.

Source : INGV.

++++++++++

Le Pacaya (Guatemala) reste très actif avec des explosions modérées à fortes, avec des colonnes de cendres qui atteignent 3500 à 4000 mètres d’altitude avant de s’étirer sur une cinquantaine de kilomètres. Des retombées de cendres ont été signalées à Guatemala City où l’aéroport a été fermé, et dans les localités sous le vent qui perçoivent aussi les forts grondements émis par la volcan. La lave continue à avancer sur 1500 m sur le flanc SO et sur 500 m sur le flanc E du  Pacaya. Cette activité devrait se poursuivre dans les prochains jours, avec l’apparition possible de nouvelles coulées de lave.

Dernière minute (31 mars 2021) : L’éruption du Pacaya se poursuit mais la situation devient de plus en plus préoccupante car les coulées de lave se dirigent vers des zones habitées. Le volcan émet également de volumineuses colonnes de cendres s’élevant jusqu’à 3 km au-dessus du niveau de la mer, avec des retombées sur les localités situées au sud.

L’activité effusive se poursuit avec une coulée de lave sur le flanc ouest.

Le 29 mars 2021, la lave a atteint des plantations de café et a enseveli une maison abandonnée près du village d’El Patrocinio. La lave avait parcouru une distance de 2 850 m le 30 mars. Elle avance à raison de 50 à 60 mètres par jour. L’INSIVUMEH pécise que de nouvelles coulées de lave pourraient apparaître sur d’autres flancs du volcan

Les villages autour du Pacaya savent ce qu’il faut faire en cas d’urgence.

La CONRED a effectué des exercices et des simulations. Il existe des systèmes d’alerte pour informer les habitants si une évacuation devient nécessaire.

Voici une courte vidéo montrant les coulées de lave sur le Pacaya.

https://youtu.be/IWKg_CrpVKw

Source : INSIVUMEH.

Source : INSIVUMEH

Coulée de lave sur le Pacaya (Source : Wikipedia)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :  :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation is stable at St Vincent’s Soufriere and it does not seem the island is heading toward a major eruption. The growth of the new dome remains modest .Estimates show that the dome is now 920 metres long.

Seismicity is low and associated with the dome itself. There is no indication that pressure is buiding up.

As I put it before, the dome’s gas has caused damage to vegetation in the hillside areas on the southwestern flank of the volcano. NEMO has warned about the risks of volcanic gases for the population. It also asks the public to desist from visiting La Soufrière, especially going into the crater.

Local St Vincent authorities have been warned that the roads coming out of North Leeward are not adapted to a rapid evacuation if case of a major eruption because of the risk of landslides and road accidents. NEMO is aware of the problem and is looking at how to do sea evacuations.

Source: Local news media.

++++++++++

Satellite data have revealed increased gas emissions and elevated surface temperatures at Cleveland (Aleutians / Alaska). In addition, a local earthquake occurred on March 10th, 2021; it was large enough to be measured on seismometers 100 km away on Umnak Island. These data indicate a potential increase in eruptive activity at the volcano. As a result, AVO has raised the Aviation Colour Code to YELLOW and the Volcano Alert Level to ADVISORY. Cleveland last erupted on June 2nd, 2020 (local time) producing an ash plume up to 6,600 metres.

++++++++++

OVPF indicates that the seismicity and inflation of Piton de la Fournaise (Reunion Island) resumed following drainage of the shallow magma chamber in April 2020. The source of this inflation is located about 2 km deep under the Dolomieu Crater. There is also an increase in CO2 emissions, especially in the far field, a sign of magma ascent which is the cause of the pressurization of the shallow reservoir, seismicity and inflation. associated with it. OVPF recalls that the process of recharging the reservoir can take several days to several weeks before an eruption occurs.  

++++++++++

In Iceland, the eruption in Geldingadalur continues. The hornito which was built on the eruptive fissure remains very active. Following a collapse observed a few days ago, a breach opened on the rim of the cone; it allows easier evacuation of the lava which forms a nice flow. Access to the eruption site was closed by the Icelandic authorities, first because of poor weather conditions, then because of the gas concentrations which were too high. These same authorities ask visitors to be careful. Several ill-prepared people encountered difficulties. Besides this, the health situation worries the authorities with new cases of Covid-19. The lifting of access restrictions is not for tomorrow.

++++++++++

On Mt Etna (Sicily), the series of paroxysms that resumed on February 16th, 2021 had come to a halt, but the 16th paroxysm of the series started on March 23rd in the evening. See its description in the post dedicated to this event.

Last minute (March 31st, 2021): INGV confirms the opening of an effusive vent at the south base of the SE Crater. It feeds a lava field made up of several flows that head SSW, S and SSE. The SSW and S-trending flows appear to be poorly fed and their fronts are between 2800 and 2900 m above sea level. The flow moving SSE is well fed and its front is at an altitude of about 2750 m. It has almost reached the edge of the Valle del Bove.

Strombolian activity remains continuous inside the SE Crater. The eruptive activity of the other summit craters remains unchanged. The volcanic tremor remains on medium values.

Source: INGV.

++++++++++

Pacaya (Guatemala) remains very active with moderate to strong explosions, with columns of ash reaching 3,500 to 4,000 metres above sea level before stretching over about fifty kilometres. Ashfall has been reported in Guatemala City where the airport was closed and in downwind municipalities where residents can also perceive the loud rumblings emitted by the volcano. Lava continues to travel over 1,500 m on the SW flank and over 500 m on the E flank of Pacaya. This activity is expected to continue in the coming days, with possible new lava flows.

Last minute (March 31st, 2021) : The eruption of Pacaya continues but the situation is getting more worrying as lava flows are heading towars populated areas. The volcano also emits columns of abundant ash rising up to 3 km above sea level, with ashfall on the communities to the south.

Effusive activity continues with a lava flow on the west flank. On March 29th, 2021, lava reached coffee plantations and swallowed up an abandoned house near the village of El Patrocinio. Lava had covered a distance of 2 850 m on March 30th. It is travelling at a rate of 50 – 60 metres per day. INSIVUMEH says that more lava flows could appear on other flanks

The communities surrounding Pacaya have their response plans. CONRED has conducted drills and simulations with them as part of the preparation. There are alert systems to inform residents if an evacuation becomes necessary.

Here is a short video showing Pacaya’s lava flows.

https://youtu.be/IWKg_CrpVKw

Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde, avec référence au rapport hebdomadaire de la Smithsonian Institution.

Comme je l’ai indiqué précédemment, un fort épisode éruptif a été observé sur le Sangay (Equateur) le mardi 9 juin 2020, avec une colonne de cendres qui s’est élevée jusqu’à 7 km d’altitude. Des retombées de cendres ont été observées dans plusieurs provinces. L’Instituto Geofisico indique que des coulées pyroclastiques ont dévalé le flanc sud-est du volcan. Le 9 juin au soir, le nuage de cendres s’étirait sur 400 km

++++++++++

 L’épisode éruptif observé sur le Cleveland (Aléoutiennes / Alaska) le 1er juin 2020 a détruit le dôme de lave qui s’était formé en janvier 2019 et a évacué une grande quantité de matériaux du cratère sommital. Des coulées de débris ont parcouru environ 2,9 km le long du flanc E et plus de 2,7 km le long du flanc N. Aucune activité significative n’a été observée les jours suivants. Le niveau d’alerte volcanique reste à la Vigilance (Watch) et la couleur de l’alerte pour l’aviation est maintenue à l’Orange.
Source: AVO.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte pour l’aviation reste à l’Orange pour le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch, ainsi que pour l’Ebeko sur l’île de Paramushir.

++++++++++

Un séisme longue période a été enregistré sous le Nevados de Chillán (Chili) le 6 juin 2020. Le  panache de cendres qui a accompagné cet événement s’est élevé à plus de 760 m au-dessus de la bouche éruptive avant de s’étirer vers le nord-est. Des coulées pyroclastiques ont dévalé les flancs NW, N, E et SE du volcan. Le niveau d’alerte reste au Jaune et il est rappelé aux habitants de ne pas s’approcher du cratère à moins de 3 km
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

Le 9 juin 2020, GeoNet a indiqué qu’une émission de gaz de courte durée accompagnée d’un léger soulèvement de la zone autour de la bouche active avait été enregistrée la semaine précédente à White Island (Nouvelle-Zélande). L’activité était probablement liée à une nouvelle arrivée de magma à faible profondeur. Des températures élevées (autour de 450°C) continuent d’être enregistrées autour de la bouche active. Les émissions de gaz ont diminué les jours suivants, ce qui laisse supposer que l’activité a été de courte durée. Le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et la couleur de l’alerte pour l’aviation reste au Jaune. L’accès du public à l’île est interdit.
Source: GeoNet.

++++++++++

L’activité reste soutenue sur l’île volcanique Nishinoshima (Japon), avec de grandes coulées de lave et des panaches de cendre émis par le cône central (voir photo ci-dessous). Il est demandé aux pêcheurs de rester en dehors de la zone d’exclusion d’un rayon de 2,6 km autour de l’île.

En 2016, Nishinoshima présentait une superficie de 2.7 km2  qui atteint maintenant 2.89 km2 avec les derniers épisodes éruptifs.

Source : Garde Côte Japonais.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world, with reference to the Smithsonian Institution’s Weekly Report.

As I put it previously, Sangay (Ecuador) went through a strong eruptive episode on Tuesday, June 9th, 2020, with an ash column that that rose up to 7 km above sea level. Ashfall was observed in several provinces. The Instituto Geofisico indicated that pyroclastic flows travelled down the southeastern flank of the volcano. On June 9th in the evening, the volcanic ash cloud was drifting over 400 km.

++++++++++

The eruption at Cleveland (Aleutians / Alaska) on June 1st, 2020 destroyed the January 2019 lava dome and ejected a large amount of material from the summit crater. Volcanic debris flows travelled about 2.9 km down the E flank and more than 2.7 km down the N flank. No significant volcanic activity was noted in the following days. The Volcano Alert Level remains at Watch and the Aviation Colour Code is kept at Orange.

Source : AVO.

++++++++++

In Kamchatka, the Aviation Colour Code remains at Orange for Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch, as well as for Ebeko on Paramushir Island.

++++++++++

A long-period earthquake was recorded beneath Nevados de Chillán (Chile) on June 6th, 2020. An ash plume associated with the earthquake rose more than 760 m above the eruptive vent and drifted NE. Pyroclastic flows descended the NW, N, E, and SE flanks. The Alert Level remains at Yellow and residents are reminded not to approach the crater within 3 km

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

On June 9th, 2020, GeoNet reported that a short-lived gas pulse and a minor uplift in the eruptive vent area were recorded the previous week at White Island (New Zealand). The activity was likely linked to new magma emplaced at a shallow depth. High temperatures (around 450°C) continue to be recorded in the vent area. Gas emissions declined during the next days, suggesting the activity was short-lived. The Volcanic Alert Level remains at 2 and the Aviation Color Code remained at Yellow. Public access to the island is prohibited.

Source: GeoNet.

++++++++++

Activity is still high at Nishinoshima (Japan), with large lava flows and ash emissions from the central cone, as can be seen on the photo below. Fishermen are asked not to enter the marine exclusion zone of about 2.6 km from the island.

In 2016, the island was about 2.7 km2 but the eruptions that have occurred since 2017 increased the island to more than 2.89 km2.

Source: Japanese Coast Guard.

Vue du cône éruptif sur Nishinoshima (Crédit photo : JCG)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

L’Agence météorologique japonaise (JMA) a fait passer à 2 le niveau d’alerte du Shinmoedake (île de Kyushu, Japon) le 18 novembre 2019 en raison d’une hausse de l’activité sismique. L’agence indique qu’une éruption pourrait projeter des matériaux à 2 km du cratère et générer des coulées pyroclastiques.
Les habitantset les touristes sont priés de ne pas s’approcher du cratère.
La dernière éruption du Shibmoedake a eu lieu le 22 juin 2018; elle a émis des panaches de cendre jusqu’à 4,6 km d’altitude.
Source: JMA.

++++++++++

Alors que la sismicité persiste mais diminue, dans la région de l’Askja (Islande), un essaim sismique incluant 30 événements d’une magnitude supérieure à M 3,0, et près de 300 autres plus discrets, a débuté sur la dorsale de Reykjanes, à 45 km de Reykjanes, vers 12h00 (GMT) le 16 novembre 2019. La secousse la plus importante avait une magnitude de M 4,5, mais l’essaim a ensuite diminué. Cette sismicité semble être uniquement tectonique et est assez fréquente dans la région. La dernière éruption dans la région a eu lieu en 1926 et a duré environ 4 jours.
Source: Met Office islandais.

++++++++++

Les données sismiques satellitaires et à l’échelon local obtenues la semaine dernière ne révèlent aucune preuve d’activité éruptive sur le Cleveland (Iles Aléoutiennes / Alaska). C’est pourquoi l’AVO a abaissé la couleur de l’alerte aérienne au Jaune JAUNE. Cependant, de nouvelles explosions peuvent se produire sans prévenir sur le volcan.

++++++++++

L’Observatoire volcanologique de Yellowstone indique que le Steamboat Geysera connu 5 éruptions au cours du mois d’octobre, ce qui porte à 42 le nombre total d’éruptions en 2019.

Le 19 octobre, 193 séismes ont été détectés dans la région du Parc National de Yellowstone. L’événement le plus important avait une magnitude de M 2,9 à 25 km au sud-est de Mammoth, Wyoming, le 16 octobre.
La sismicité d’octobre à Yellowstone a inclus un essaim de 39 secousses à l’est de West Yellowstone entre le 4 et le 12 octobre. L’événement le plus significatif de cet essaim avait une magnitude de M 2,1, à l’est-sud-est de West Yellowstone. Un deuxième essaim de 87 secousses s’est produit entre le 26 et le 31 octobre. L’évenement le plus significatif avait une magnitude de M 2,6, au sud-sud-ouest de Mammoth, Wyoming.
Globalement, l’activité sismique ) Yellowstone reste à un niveau normal.

La déformation du sol dans la région de Yellowstone a montré quelques fluctuations mais est restée faible au cours des derniers mois. Un affaissement de la caldeira de Yellowstone a été enregistré par les stations de Sour Creek et Mallard Lake, bien que cette subsidence ait marqué le pas en octobre. Dans la région du Norris Geyser Basin, les données GPS indiquent un affaissement d’environ 2 cm depuis le mois de septembre. Il s’agit là de la première déformation significative au niveau de Norris depuis octobre 2018, date à laquelle l’inflation amorcée en 2015 a cessé.
Source: YVO.

++++++++++

L’activité a augmenté à White Island (Nouvelle-Zélande) au cours des derniers jours. En conséquence, les autorités ont élevé le niveau d’alerte volcanique à 2 et la couleur de l’alerte aérienne au Jaune. La situation est semblable à celle qui a prévalu entre 2011 et 2016. Cela laisse supposer que le volcan est susceptible d’entrer dans une période d’activité plus explosive. Des émissions de vapeur et de gaz, avec projections de boue et de matériaux peuvent survenir sans prévenir.
Au cours des dernières semaines, on a également observé une augmentation des émissions de SO2 et du tremor volcanique.
Le niveau du lac à l’intérieur du cratère augmente lentement depuis début août et une faible activité de type geyser a été observée au bord du lac, autour des bouches actives dans la partie occidentale du cratère. Les autres mesures effectuées récemment sur l’île ne montrent aucun changement significatif.
Source: GNS Science.

—————————————-

The Japan Meteorological Agency (JMA) raised the alert level for Shinmoedake (Kyushu Island, Japan) to 2 on November 18th, 2019, because of increasing seismic activity in the area. The agency indicates that an eruption could eject volcanic material 2 km from the crater and produce pyroclastic flows.

Residents and tourists are asked not to approach the crater.

The last eruption of Shibmoedake took place on June 22nd, 2018; it ejected ash up to 4.6 km above sea level.

Source: JMA.

++++++++++

While seismicity is persisting, but decreasing, in the Askja area (Iceland), an earthquake swarm with 30 events above M 3.0 and nearly 300 smaller ones started on Reykjanes ridge, 45 km SW of Reykjanes, at about 12:00 (UTC) on November 16th, 2019. The largest quake was M 4.5, but the swarm later decreased. This seismicity seems to be tectonic only and is quite frequent in the area. The last confirmed eruption in the region occurred in 1926 and lasted about 4 days.

Source : Icelandic Met Office.

++++++++++

Satellite and regional seismic data over the past week show no evidence of eruptive activity at Cleveland (Aleutians / Alaska). Thus, AVO has lowered the aviation colour code to YELLOW. However, more explosions at Cleveland may occur without warning.

++++++++++

The Yellowstone Volcano Observatory indicates that the Steamboat geyser experienced 5 water eruptions during the month of October, which brings the total number of eruptions in 2019 to 42.

193 earthquakes were detected in the Yellowstone National Park region i October 2019. The largest event was a minor earthquake of magnitude M 2.9 located 25 km southeast of Mammoth, WY, on October 16th.
October seismicity in Yellowstone included a swarm of 39 earthquakes in the area east of West Yellowstone between October 4th and 12th. The largest swarm event had a magnitude of M 2.1, east-southeast of West Yellowstone. A second swarm of 87 earthquakes occurred between October 26th and 31st. The largest event had a magnitude of M 2.6, south-southwest of Mammoth, WY.
Globally, Yellowstone seismic activity remains at background levels.

Ground deformation in the Yellowstone area has been variable but minor over the last few months. Subsidence of Yellowstone caldera is indicated at stations on both the Sour Creek and Mallard Lake stations, although that subsidence may have paused in October. In the area of Norris Geyser Basin, GPS data show subsidence of about 2 cm since September. This subsidence is the first significant deformation at Norris since October 2018, when uplift that began in 2015 ceased.

Source : YVO.

++++++++++

Activity has increased at White Island (New Zealand) during the past days. As a consequence, authorities have raised the volcanic alert level to 2 and the aviation colour code to Yellow. The situation is similar to the one that prevailed between 2011 and 2016. This suggests that the volcano may be entering a period during which more eruptive activity will be likely. Eruptions of steam, gas, mud and rocks can occur with little or no warning.

During the past weeks, there has been an increase in SO2 emissions and the volcanic tremor.

The crater lake level has been rising slowly since early August and weak geysering-type activity has been observed at the edge of the lake around the active vents on the west side of the crater floor. Other recent measurements made on the island show no significant changes.

Source : GNS Science.

Vue de la sismicité sur la dorsale de Reykjanes le 17 novembre à 14h15 (GMT)

Cratère de White Island (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

L’activité éruptive des derniers jours a principalement concerné le Sakurajima (Japon), le Cleveland et Shishaldin (Aléoutiennes / Alaska). Voir mes notes sur ces volcans. Dans son dernier rapport hebdomadaire, la Smithsonian Institution fournit des informations sur d’autres volcans.

Lors d’un survol effectué le 5 novembre 2019, les scientifiques ont pu observer le dôme de lave numéro 85 au fond du cratère intérieur du Popocatepetl (Mexique). Le dôme a un diamètre de 210 m, une hauteur de 80 m et une forme irrégulière. Le cratère intérieur présente un diamètre de 350 m et une profondeur de 90 m. Comme d’habitude, l’activité du Popocatepetl consiste en émissions de vapeur et de gaz, avec parfois un peu de cendre. Des explosions projettent des matériaux incandescents sur les flancs supérieurs du volcan. Des événements éruptifs observés le 9 novembre ont généré des panaches de cendre qui se sont élevés à 2 km au-dessus du cratère. D’autres explosions similaires ont été enregistrées les 10 et 11 novembre. Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune, Phase 2.
Source: CENAPRED.

Un épisode éruptif a été détecté sur le Merapi (Indonésie) le 9 novembre 2019. Il a duré deux minutes et 40 secondes. Une coulée pyroclastique a parcouru 2 km le long de la ravine de la rivière Gendol et un panache de cendre s’est élevé à environ 1,5 km au-dessus du sommet. De petites retombées de cendre ont été signalées dans des zones situées à l’ouest, jusqu’à 15 km du sommet. L’événement n’a pas eu d’impact majeur sur la morphologie du dôme de lave. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: CVGHM.

—————————————–

Eruptive activity in the past days mainly concerned Sakurajima (Japan) and Cleveland and Shishaldin (Aleutians / Alaska). See my notes about these volcanoes. In its latest weekly report, the Smithsonian Institution gives information about other volcanoes.

During an overflight on November 5th, scientists were able to observe lava dome number 85 in the bottom of Popocatepetl’s inner crater (Mexico). The dome was 210 m in diameter, 80 m thick, and had an irregular surface. The inner crater remained 350 m in diameter and was 90 m deep. As usual, activity at Popocatepetl currently consists of steam-and-gas emissions, some of which contain ash. Explosions eject incandescent material onto the upper flanks of the volcano. Eruptive events on November 9thgenerated ash plumes that rose 2 km above the crater. Other similar explosions were recorded on November 10yth and 11th. The alert level remains at Yellow, Phase Two.

Source: CENAPRED.

An eruptive episode was detected on Merapi (Indonesia) on November 9th, 2019. It lasted two minutes and 40 seconds. A pyroclastic flow travelled 2 km down the Gendol drainage and an ash plume rose around 1.5 km above the summit. Minor ashfall was reported in areas to the west as far as 15 km away. The event did not notably impact the morphology of the lava dome. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to stay outside the 3-km exclusion zone.

Source: CVGHM.

Le cratère du Popocatepetl le 5 novembre 2019 (Source: CENAPRED)