Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

L’activité de l’Etna (Sicile) se caractérise actuellement par un dégazage de l’ensemble des cratères et par des épisodes stromboliens d’intensité moyenne à forte dans le secteur SE du volcan (Cratère SE et Nouveau Cratère Sud-Est). Le tremor reste à une valeur basse.

Source : Laboratorio Geofisica Sperimentale.

A noter que l’accès au volcan est autorisé jusqu’à l’altitude 2920 mètres. Il est interdit d’aller plus haut, avec ou sans guide.

++++++++++

Le bulletin d’alerte émis par l’OVPF le 3 juillet 2020 et annonçant une éruption du Piton de la Fournaise « à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures » est une chose du passé. Errare humanum est. Le volcan ne s’est pas manifesté depuis cette date et tous les paramètres montrent qu’il s’est rendormi. L’Observatoire n’enregistre pas de sismicité significative. Le séisme de magnitude M 1,9 ressenti par la population le 24 juillet2020 avait une origine purement tectonique. L’hypocentre a été localisé à 11 km sous le niveau de la mer, à 7 km à l’ouest sud-ouest de Sainte-Clotilde. Ce type d’événements est enregistré plusieurs fois par an.

S’agissant du volcan, les GPS n’enregistrent pas de signaux de déformation particuliers, que ce soit dans la zone sommitale ou en champ lointain. Les émissions de SO2 au niveau du sommet du volcan sont en dessous du seuil de détection.

Source : OVPF.

++++++++++

La situation est stable au Kamtchatka. La couleur de l’alerte aérienne est Orange pour l’Ebeko, le Karymsky et le Sheveluch dont le dôme de lave continue de croître. Elle est Jaune pour le Bezymianny et le Klyuchevskoy. Cependant, la situation peut changer soudainement car des épisodes éruptifs accompagnés de volumineux nuages de cendres peuvent se produire sur l’un de ces volcans dont le niveau d’alerte changerait immédiatement.
Source: KVERT.

++++++++++

Le SERNAGEOMIN indique qu’une sismicité élevée a été enregistrée sur le Copahue (frontière Chili-Argentine) le 16 juillet 2020, accompagnée d’émissions de cendres. Les émissions de SO2 sont restées anormales pendant plusieurs jours de juillet avec des valeurs atteignant 2 100 tonnes par jour. Le 20 juillet, les habitants de La Araucanía ont signalé une odeur de H2S. Le 23 juillet, le niveau d’alerte a été élevé à la couleur Jaune (le deuxième niveau sur une échelle à quatre couleurs).

++++++++++

Le Popocatepetl (Mexique) est bien actif en ce moment, avec de nombreuses émissions de vapeur et de gaz, dont certaines contiennent de petites quantités de cendres. L’incandescence du cratère est visible la plupart des nuits. Des matériaux incandescents sont parfois éjectés à une courte distance du cratère. De petites retombées de cendres ont été signalées dans les zones sous le vent.
Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune, Phase 2.
Source: CENAPRED

++++++++++

Le niveau d’activité reste élevé sur le Reventador (Equateur). On observe des émissions de cendres accompagnées de coulées pyroclastiques qui descendent les flancs O, N et NE. Les panaches de cendres s’élèvent généralement de 0,7 à 1,3 km au-dessus du cratère. On peut voir des blocs incandescents rouler sur les flancs du volcan.
Source: Instituto Geofísico.

++++++++++

Le Telica (Nicaragua) connaît un regain d’activité depuis quelques jours. Des explosions de faible intensité génèrent des panaches de cendre d’une soixantaine de mètres de hauteur. La situation actuelle ne présente pas la dangerosité que laissent supposer certains titres de la presse française.

Source : INETER.

++++++++++

On observe en ce moment une intensification de l’activité du Pacaya (Guatemala), avec un intense dégazage et de l’incandescence au niveau du cratère Mackenney. La lave continue à s’écouler sur environ 300 m. de longueur sur les flancs du volcan. Le graphique ci-dessous montre l’évolution de la sismicité. Des explosions dans le cratère ont provoqué la destruction partielle du cône de scories formé par les explosions stromboliennes quotidiennes. Voir l’image thermique du cratère ci-dessous.

Source : INSIVUMEH.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

Activity at Mt Etna (Sicily) is currently characterized by degassing of all the craters and by strombolian episodes of medium to strong intensity in the SE sector of the volcano (SE Crater and New Southeast Crater). The tremor remains at a low value.
Source: Laboratorio Geofisica Sperimentale.
Note that access to the volcano is authorized up to 2920 metres a.s.l. It is forbidden to go higher, with or without a guide.

++++++++++

The alert bulletin issued by the OVPF on July 3rd, 2020 announcing an eruption of Piton de la Fournaise « in the short term, in the next few minutes or hours » is a thing of the past. Errare humanum est. The volcano has not shown signs of activity since that date and all parameters confirm it has fallen asleep again. The Observatory does not record any significant seismicity. The M 1.9 earthquake felt by the population on July 24th, 2020 had a purely tectonic origin. The hypocenter was located 11 km below sea level, 7 km west southwest of Sainte-Clotilde. This type of event is recorded several times a year.
Regarding the volcano, the GPS network does not record any particular deformation signals, either in the summit area or in the far field. SO2 emissions at the summit of the volcano are below the detection threshold.
Source: OVPF.

++++++++++

The situation is stable in Kamchatka. The aviation colour code is Orange for Ebeko, Karymsky and Sheveluch whose lava dome continues to grow. It is Yellow for Bezymianny and Klyuchevskoy. However, the situation can change suddenly as eruptive episodes with voluminous ash clouds may occur on any of these volcanoes whose alert level would change immediately.

Source: KVERT.

++++++++++

SERNAGEOMIN indicates that elevated seismicity was recorded at Copahue (Chile-Argentina border) on July 16th, 2020, accompanied by ash emissions. SO2 emissions were anomalous on several days of July with values reaching 2,100 tons per day. On July 20th, residents of La Araucanía reported an odour indicating H2S emissions. On July 23rd, the alert level was raised to Yellow (the second level on a four-colour scale).

++++++++++

 Popocatepetl (Mexico) is quite active, with numerous steam-and-gas emissions, some of which contain minor amounts of ash. Crater incandescence is visible most nights. Incandescent material is sometimes ejected a short distance from the crater. Minor ashfall has been reported in downwind areas.

The alert level remains at Yellow, Phase Two.

Source : CENAPRED.

++++++++++

Activity remains high at Reventador (Ecuador). It is characterized by ash emissions along with pyroclastic flows that descend the W, N, and NE flanks. Ash plumes usually rise 0.7-1.3 km above the crater. Incandescent blocks can be seen rolling on several flanks of the volcano.

Source: Instituto Geofísico.

++++++++++

Telica (Nicaragua) has been going through an increase in activity for a few days. Low intensity explosions generate ash plume that rise about 60 metres high. The current situation is not as dangerous as suggested by the headlines of some French newspapers.

Source: INETER.

++++++++++

There is currently an intensification of activity at Pacaya (Guatemala), with intense degassing and incandescence at the Mackenney Crater. Lava continues to flow over about 300 m.on the flanks of the volcano. The graph below shows the evolution of seismicity. Explosions in the crater have caused the partial destruction of the cone formed by the daily Strombolian explosions. See thermal image of the crater here below.
Source: INSIVUMEH.

Source: INSUVUMEH

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Le CENAPRED indique qu’une puissante éruption s’est produite sur le Popocatepetl (Mexique) dans l’après-midi du 22 juillet 2020. Le VAAC de Washington indique que le panache de cendres a atteint une altitude d’environ 7300 m. Des retombéesde cendres étaient attendues dans les zones sous le vent. De tels événements se produisent é général quand la pression détruit le dôme de lave au fond du cratère.
Le reste du temps, le système de surveillance enregistre les habituelles «exhalaisons», autrement dit des panaches de gaz et de vapeur.
Le niveau d’alerte volcanique reste à la couleur Jaune Phase 2.
Malgré les restrictions, in voit des randonneurs inconscients grimper jusqu’au cratère et filmer le sommet du volcan.

++++++++++

L’activité strombolienne reste intense dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala). Le volcan projette des matériaux incandescents jusqu’à 100 mètres au-dessus du cratère. Une nouvelle coulée de lave a émergé de la base nord-ouest du cône sommital, devant Cerro Chino le 20 juillet. Les autres coulées mentionnées précédemment sont toujours actives. Les stations sismiques enregistrent un tremor en relation avec l’arrivée de magma et de gaz. La population et les touristes sont invités à rester à l’écart du volcan
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

L’INGV donne plus de détails sur les derniers événements observés sur le Stromboli (Sicile). L’activité explosive se situe dans deux bouches de la zone cratèrique N (nord) et quatre bouches dans la zone C-S (zone cratèrique centre-sud). Des explosions de la bouche N1 projettent parfois des téphra à 200 m de hauteur, ainsi que des lapilli et des bombes qui arrosent toute la zone sommitale. Des explosions de faible intensité au niveau de la bouche N2 expédient des téphra à 80 m de hauteur. Des explosions sont également observées au niveau des bouches S1 et S2 de la zone C-S.
Comme je l’ai indiqué précédemment, une forte séquence explosive a débuté à 5h00 le 19 juillet 2020 et a duré environ 4 minutes. La première explosion s’est produite au niveau de la bouche centrale de la zone C-S, mais en quelques secondes, toutes les bouches de la zone C-S ont montré de l’activité. Un panache de cendres s’est élevé jusqu’à 1 km de hauteur. Les blocs et lapilli sont retombés le long de la Sciara del Fuoco et ont atteint la mer environ 40 secondes après le début de l’événement. L’événement a endommagé la caméra infrarouge de l’INGV.

++++++++++

Une grande quantité de cendres est toujours émise par le cratère sommital de Nishinoshima (Japon), avec des panaches de cendres s’élevant à environ 1,7 km, avec des retombées jusque dans la mer. Des dépôts de gros blocs jonchent le sol au pied du cône. Des fontaines de lave s’élevant à 200 m au-dessus du cratère sont observées pendant la nuit, avec des éclairs dans les panaches de cendres. Le cône atteint environ 200 m de hauteur, soit environ 40 m de plus qu’au 1er décembre 2019. Il ;est demandé aux embarcations de rester à au moins 2,5 km du cône.
Source: JMA.

++++++++++

Aucun événement majeur n’a été enregistré sur l’Agung (Bali / Indonésie) au cours des derniers mois. La dernière éruption a été enregistrée le 13 juin 2019. Au cours de l’année écoulée, la sismicité est restée généralement faible; des séismes d’origine volcanique sont toujours enregistrés, mais ils sont de moins en moins fréquents. Les données de déformation indiquent une stabilisation du processus de déflation de l’édifice volcanique. Une anomalie thermique a été détectée pour la dernière fois dans les données satellitaires en octobre 2019 et n’est pas réapparue. On peut vour des panaches blancs s’élever de 20 à 150 m au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte de l’Agung a été abaissé à 2 (sur une échelle de 1 à 4) le 16 juillet 2020 et il est demandé au public de ne pas pénétrer dans une zone d’exclusion d’un rayon de 2 km.
Source: VSI.

++++++++++

Aucun événement volcanique significatif n’est actuellement observé à Hawaii. C’est une bonne chose car le Covid-19 se répand dans l’archipel, avec de nombreux cas, comme dans le reste des États-Unis.
Le Kilauea n’est pas en éruption. On observe les niveaux habituels de sismicité et de déformation du sol, ainsi que de faibles émissions de SO2. On a relevé des modifications géologiques mineures depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018. Le lac au fond de l’Halema’uma’u continue de grandir et de s’approfondir lentement. Le 30 juin 2020, la profondeur du lac était d’environ 39 mètres.
Le Mauna Loa n’est pas en éruption et reste au niveau d’alerte « Advisory » (surveillance conseillée). Cela ne signifie pas qu’une éruption est imminente, mais que le volcan doit être tout de même surveillé. Des séismes de faible magnitude sont enregistrés dans la partie supérieure du volcan; la plupart des hypocentres sont à faible profondeur. Les mesures GPS montrent une lente inflation sommitale sur le long terme, en relation avec la recharge en magma du réservoir superficiel du volcan.
Source: HVO.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

CENAPRED indicates that a powerful eruption occurred at Popocatepetl (Mexico) in the afternoon of July 22nd, 2020. The Washington VAAC indicates that the ash plume reached an altitude of about 7 300 m. Ashfall was expected in downwind areas. Similar events usually happen when gas pressure destroys the come at the bottom of the crater. The rest of the time, the monitoring system identifies the usual ‘exhalations’, gas and steam plumes..

The Volcanic Alert level is kept Yellow Phase 2.

Despite the restrictions, reckless mountaineers have been seen climbing to the crater, even filming the top of the volcano.

++++++++++

Strombolian activity is still elevated at Pacaya‘s Mackenney crater (Guatemala). The volcano is ejecting incandescent material up to 100 metres above the crater. A new lava flow emerged from the north-western base of the summit cone, in front of Cerro Chino on July 20th. The other flows mentioned previously are still active. Seismic stations register new tremors associated with the rise of magma and gas. Residents and tourists are advised to stay away from the volcano

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

INGV gives more details about the latest events at Stromboli (Sicily). The volcano’s explosive activity is located in two vents in Area N (north crater area) and four vents in Area C-S (south-central crater area). Explosions at the N1 vent in Area N sometimes ejected tephra 200 m high, and ejected lapilli and bombs radially. Low-intensity explosions at vent N2 ejected tephra 80 m high. Explosions at the S1 and S2 vents in Area C-S aso ejected tephra.

As I put it previously, a sequence of high-energy explosions began at 0500 on July 19th, 2020 and lasted about 4 minutes. The first explosion originated at the central vent in Area C-S but within a few seconds involved all Area C-S vents. An ash plume rose as high as 1 km. Tephra was ejected radially; some material was deposited along the Sciara del Fuoco and reached the coast within about 40 seconds after the beginning of the event. The event damaged INGV’s infrared camera.

++++++++++

A large amount of ash is still emitted by Nishinoshima’s summit crater (Japan), with plumes rising about 1.7 km, dropping ash into the sea. Deposits of large blocks cen be seen at the foot of the cone. Lava fountains rising 200 m above the crater can be obseved at night, along with lightning in the ash plumes. The cone has grown to about 200 m, about 40 m higher than on December 1st, 2019. Ships are asked to stay at least 2.5 km away from the cone.

Source : JMA.

++++++++++

No major event has been recorded at Agung (Bali / Indonesia) during the past months. The last eruption was recorded on June 13th, 2019. Over the past year seismicity was generally low; volcanic earthquakes continued to be recorded but at a low occurrence rate. Deformation data indicated a stabilisation of the deflationary process. A thermal anomaly was last visible in satellite data in October 2019 and did not reappear. White plumes can be seen rising 20-150 m above the summit. The alert level at Agung was lowered to 2 (on a scale of 1-4) on July 16th, 2020 and the public should not enter an exclusion zone set at a 2-km radius.

Source : VSI.

++++++++++

No significant volcanic event is currently observed in Hawaii. It’s a good thing because Covid-19 is spreading in the archipelago, with many cases, like in the rest of the U..S.

Kilauea is not erupting. Typical rates of seismicity and ground deformation are observed, together with low rates of SO2 emissions, and only minor geologic changes since the end of eruptive activity in September 2018. The water lake at the bottom of Halema‘uma‘u continues to slowly expand and deepen. As of June 30th, 2020, the lake depth was approximately 39 metres.

Mauna Loa is not erupting and remains at volcano alert level ADVISORY. This does not mean that an eruption is imminent, but that the volcano should be closely monitored. Small-magnitude earthquakes are recorded beneath the upper-elevations; most of them at shallow depths. GPS measurements show long-term slowly increasing summit inflation, consistent with magma supply to the volcano’s shallow storage system.

Source: HVO.

Graphique montrant l’évolution du niveau du lac au fond du cratère de l’Halema’uma’u (Source: HVO)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

L’activité strombolienne continue sur le Pacaya (Guatemala). Les explosions projettent des matériaux incandescents à une centaine de mètres de hauteur. On observe toujours des coulées de lave pouvant atteindre une longueur de 800 mètres.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

La crise sismique se poursuit dans la Tjörnes Fracture Zone (Islande), avec plus de 13 000 secousses enregistrées depuis le début de l’essaim le 19 juin 2020. Il s’agit du plus grand essaim sismique dans la région au cours des 40 dernières années. L’événement le plus significatif avait une magnitude de M5,8 le 21 juin.
Personne ne sait quand l’essaim se terminera et personne ne connaît la cause des séismes. Les scientifiques de l’IMO remarquent qu’ils sont peu profonds et pourraient être liés à l’activité d’une centrale géothermique dans la région..
Source: IMO.

++++++++++

Au Kamchatka, la situation n’a pas beaucoup évolué. La couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange pour l’Ebeko, le Karymsky et le Sheveluch car des explosions accompagnées de panaches de cendres peuvent se produire et perturber le trafic aérien.

La couleur est Jaune pour le Bezymianny et le Klyuchevskoy.

++++++++++

Ces derniers jours, on a observé une activité strombolienne plus ou moins intense sur la zone sommitale de l’Etna (Sicile), dans les secteurs Bocca Nuova / Voragine et Cratère SE / Nouveau Cratère SE. Dans ce dernier secteur, l’activité était localisée dans la « selle » séparant les deux édifices. On a pu voir plusieurs images de cette activité sur les réseaux sociaux. Le tremor reste à des valeurs basses.

Source : LGS.

++++++++++

D’après l’Agence Météorologique Japonaise (JMA), l’activité reste intense sur le volcan de  l’île Nishinoshima. Une importante séquence éruptive a été observée le 11 juillet 2020. Les images diffusées par l’Agence montrent des gerbes de matériaux incandescents qui jaillissent jusqu’à 200 mètres au-dessus du cratère. La lave continue à s’écouler en abondance, tandis que les panaches de cendre montent jusqu’à 5400 m au-dessus du sommet du volcan.

Source : JMA, JCG.

++++++++++

Le Stromboli (Sicile) mérite une visite ces jours-ci car le nombre d’événements sismiques VLP correspondant aux explosions stromboliennes est élevé, avec une moyenne de 13 à 15 événements d’intensité moyenne chaque heure.
Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’est actuellement enregistrée. Il y a très peu de chutes de blocs le long de la Sciara del Fuoco (environ 4 événements par jour en moyenne).
Les émissions de SO2 dans le secteur NE de la terrasse cratèrique sont faibles, avec 23 tonnes par jour. Les émissions de CO2 mesurées sur le secteur C / S de la terrasse cratèrique atteignent en moyenne 585 t / j.
Vous trouverez ci-dessous une photo et une image thermique de la zone sommitale du Stromboli.
Source : Laboratorio Geofisica Sperimentale, INGV.

En raison des derniers événements éruptifs, l’accès au volcan a été restreint. Les visites doivent être effectuées avec les guides locaux. En raison de la dernière éruption, il est impossible d’atteindre le Pizzo, autrement dit la zone sommitale au-dessus des cratères. L’altitude maximale autorisée est de 400 mètres.

———————————————

 Here is some news of volcanic activity around the world.

Strombolian activity continues at Pacaya (Guatemala) with explosions that send incandescent material up to 100 m high. Lava flows up to 800 m long are still observed.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

The seismic crisis is going on at the Tjörnes Fracture Zone (Iceland), with more than 13 000 quakes detected since the swarm started on June 19th, 2020. This is the largest earthquake swarm in the region in the past 40 years. The largest event had a magnitude was M5.8 on June 21st.

Nobody knows when the swarm will end, and no one knows the cause of earthquakes. IMO scientists indicate they are shallow and could be related to geothermal production in the region, as they are located near a geothermal power plant.

Source: IMO.

++++++++++

In Kamchatka, the situation has not much changed during the past days. The aviation colour code is kept at Orange for Ebeko, Karymsky and Sheveluch because ash explosions may occur and disturb air traffic..

The coleour is Yellow for Bezymianny and Klyuchevskoy.

++++++++++

During the past days, some strombolian activity with variable intensity was observed on Mt Etna’s summit area (Sicily). It affected Bocca Nuova / Voragine as well as SE / NSE craters where activity occurred in the depression between the two craters. Images of this activity were released on social networks. The remor is still at low values.

Source: LGS.

++++++++++

According to Japan Meteorologiccal Agency (JMA), activity is still intense at Nishinoshima. A powerful eruption occurred on July 11th, 2020. The images released by the Agency show incandescent material rising 200 m above the crater, large lava flows, and an ash plume up to 5 400 m above the summit.

Source : JMA, JCG.

++++++++++

Stromboli (Sicily) is worth a visit these days as the number of VLP seismic events corresponding with the strombolian explosions is high, averaging 13- 15 medium intensity events per hour.
No significant deformation of the volcano edifice is currently recorded. Rockfall activity along the Sciara del Fuoco is low, with about 4 events per day.
SO2 emissions in the NE sector of the crater terrace are low, 23 t/d. CO2 emissions measured on the C/S sector of the terrace is medium, 585 t/d.

Here is a photo and a thermal image of Stromboli’s summit area.

Source: Laboratorio Geofisica Sperimentale, INGV.

Because of the last eruptive events, access to the volcano has been restricted. The visits should be performed with the local guides. Due to the last eruption, reaching the Pizzo, the summit area above the craters is still impossible. The maximum altitude is 400 metres.

°°°°°°°°°°°°

 

 Séquence éruptive du 11 juillet 2020 à Nishinoshima (Source : JMA).

 

Strombol 01 02

Vues des cratères du Stromboli (Source: INGV)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

L’Etna (Sicile) reste actif avec, de temps en temps, des épisodes stromboliens. L’un d’eux a été observé au Nouveau Cratère SE (NCSE) à 02:12 (UTC) le 22 mai 2020, avec le passage momentané au Rouge de l’alerte aérienne. L’événement a produit un nuage de cendres qui s’est élevé jusqu’à 4,5 km au-dessus du niveau de la mer.
L’activité strombolienne se poursuit également dans la Voragine, avec des émissions périodiques de cendres.
L’amplitude du tremor a légèrement augmenté au cours de l’épisode éruptif au NCSE, mais les mesures de déformation du sol ne montrent pas de variations significatives.
Source: INGV.

++++++++++

 Le Kilauea (Hawaï) n’est pas en éruption. Son niveau d’alerte reste à « Normal ». Les données de surveillance montrent niveaux normaux de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émissions de SO2. On n’a observé que de rares modifications géologiques depuis la fin de l’éruption en septembre 2018. La mare d’eau au fond de l’Halema’uma’u continue de s’étendre et de s’approfondir lentement.
Le Mauna Loa (Hawaï) n’est pas en éruption lui non plus et son niveau d’alerte reste  à ADVISORY (surveillance conseillée). Ce niveau d’alerte ne signifie pas qu’une éruption est imminente ou va se produire à court terme.

Des séismes de faible amplitude sont régulièrement enregistrés sous la zone sommitale du volcan. La plupart d’entre eux se produisent à des profondeurs inférieures à 8 km. Les mesures GPS montrent une augmentation lente de l’inflation sommitale, signe de la poursuite de l’alimentation du système magmatique superficiel du volcan.
Source: HVO.

++++++++++

Le 25 mai 2020, un panache de cendres du Karymsky (Kamchatka) était visible sur les images satellites, ce qui a incité le KVERT à élever à l’Orange la couleur de l’alerte aérienne. L’activité explosive du 27 mai a généré des panaches de cendres qui ont atteint 5 km au-dessus du niveau de la mer.
La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange sur l’Ebeko, le Klyuchevskoy et le Sheveluch.
Source : KVERT.

++++++++++

L’incandescence reste visible de nuit au niveau du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Des événements explosifs envoient régulièrement des matériaux incandescents et des panaches de cendres à plusieurs centaines de mètres au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle à 5 niveaux).

++++++++++

L’activité éruptive reste intense sur le Fuego (Guatemala). Dans la soirée du 20 mai 2020, une nouvelle coulée de lave a parcouru 300 m dans la ravine Ceniza. Les explosions produisent des ondes de choc et des panaches de cendres qui s’élèvent à environ 1 km au-dessus du sommet. Des avalanches de blocs sont encore observées dans plusieurs ravines.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Semeru (Indonésie). Les blocs de lave qui se détachent de l’extrémité des coulées parcourent 400 à 700 m dans la ravine Kembar sur le flanc sud du volcan. Les panaches de cendres montent à 200-500 m au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est rappelé au public de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.

++++++++++

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une vidéo intéressante montrant le cratère Voulvoul édifié par la dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Le document d’Alain Bertil montre l’épaisse couche de lapilli qui recouvre la zone éruptive. On peut voir que la lave en éruption était très fluide, avec de grandes quantités de soufre. Cette fluidité explique également les impressionnants écheveaux de cheveux de Pelé observés sur toute la zone sommitale et même au-delà. De grandes fractures concentriques tranchent le sol autour du nouveau cratère et continuent à émettre de petits panaches de vapeur. Bien que l’éruption se soit produite il y a plus d’un mois, on peut encore entendre dans le sol le bruit émis par le refroidissement de la lave.
https://youtu.be/XmutcGPT0ZU

——————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world.

 Mt Etna (Sicily) remains active with occasional strombolian episodes. One of them was observed at the New Southeast Crater (NSEC) at 02:12 UTC on May 22nd, 2020, forcing authorities to momentarily raise the Aviation Colour Code to Red. The event produced an ash cloud that rose up to 4.5 km above sea level.

Strombolian activity continues at Voragine with periodic ash emissions.

Volcanic tremor amplitude slightly increased during the increase in activity at the NSEC, but ground deformation measurements do not show any significant variations.

Source : INGV.

++++++++++

Kilauea (Hawaii) is not erupting. Its Alert level remains at NORMAL. The monitoring data show typical rates of seismicity and ground deformation, low rates of SO2 emissions and only minor geologic changes since the end of eruptive activity in September 2018. The water lake at the bottom of Halema‘uma‘u continues to slowly expand and deepen.

Mauna Loa (Hawaii) is not erupting and remains at Volcano Alert Level ADVISORY. This alert level does not mean that an eruption is imminent or going to happen in the short term.

Small-magnitude earthquakes are regularly recorded beneath the volcano’s summit area. Most of them occur at shallow depths less than 8 km. GPS measurements show slowly increasing summit inflation consistent with magma supply to the volcano’s shallow storage system.

Source: HVO.

++++++++++

On May 25th, 2020, an ash plume from Karymsky (Kamchatka) was visible in satellite images, prompting KVERT to raise the Aviation Colour Code to Orange. Explosive activity on May 27th generated ash plumes that rose up to 5 km above sea leval.

The Aviation Colour Code remains at Orange on Ebeko, Klyuchevskoy, and Sheveluch.

Source: KVERT.

++++++++++

Incandescence can still be seen at night at Sakurajima’s Minamidake Crater (Japan). Explosive events send amincandescent material and ash plumes several hundred metres above the crater. The Alert Level remains at 3 (on a 5-level scale).

++++++++++

Activity is still high at Fuego (Guatemala). In the evening of May 20th, 2020, a new lava flow travelled 300 m down the Ceniza drainage . Explosions produce shock waves and ash plumes that rise about 1 km above the summit. Avalanches of blocks are still observed in several drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Eruptive activity continues at Semeru (Indonesia). Incandescent material from the ends of lava flows descends 400-700 m in the Kembar drainage (on the S flank). Ash plumes rise 200-500 m above the crater. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

++++++++++

By clicking on the link below, you will see an interesting video showing the Voulvoul Crater built by the last eruption of Piton de la Fournaise (Ile de la Reunion). Alain Bertil’s document shows the thick layer of lapilli that covers the eruptive area. One can see that the erupted lava was very fluid, with large amounts of sulphur. This fluidity also accounts for the huge volumes of Pele’s hair that were observed all over the summit area. Large cracks can be seen around the new crater, still emitting small steam plumes. Although the eruption occurred more than a month ago, one can still hear in the ground the noise made by the cooling of the lava.

https://youtu.be/XmutcGPT0ZU

Vue du Piton Voulvoul (image issue de la vidéo)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde. La situation est restée relativement calme ces derniers jours.

En lisant la presse réunionnaise, on apprend que le cône volcanique formé lors de la dernière éruption du Piton de la Fournaise  du 2 au 6 avril 2020, en plein confinement, vient d’être baptisé « Piton Voulvoul ». Le choix de ce nom par l’Observatoire, le Parc national et la Cité du volcan a été orienté par l’importante quantité de cheveux de Pélé émis par cette éruption et éparpillés sur la majeure partie de l’île de La Réunion. Dans la Plaine des Sables, ces cheveux de Pélé ont même pris d’étranges formes de rouleaux et d’amas qui ne sont pas sans rappeler les fameux « virevoltants », qui poussés par le vent, filent dans les rues des petites villes de l’Ouest américain. Ils font penser aux « moutons de poussière » que l’on peut retrouver sur le sol des maisons et que l’on appelle « Voulvoul » en créole réunionnais.
Par ailleurs, le mot  » Voulvoul  » vient du malgache « Volvolo » qui veut dire « petits poils », comme ceux retrouvés dans les jardins et sur les voitures durant cette éruption. Alors que la Réunion vient de fêter le 10 mai 2020 « la 15ème Journée nationale des mémoires de l’esclavage, des traites et leurs abolitions », le choix de ce nom permet également d’honorer la mémoire des premiers esclaves malgaches de La Réunion, qui ont enrichi la langue réunionnaise d’un certain nombre de mots, tel que « Voulvoul ».

Source : Réunion la 1ère, Journal de l’Ile.

++++++++++

Dans son dernier bulletin en date du 22 mai 2020 au matin, l’INGV indique que l’on observe actuellement une augmentation de l’activité strombolienne dans le Nouveau
Cratère Sud-Est de l’Etna (Sicile). L’activité explosive génère un nuage de cendre qui
atteint 4500 m de hauteur avant de dériver vers le SO. On observe toujours une activité explosive  dans la Voragine.
L’amplitude du tremor connaît en ce moment une certaine hausse, avec de grandes fluctuations autour des valeurs moyennes et élevées.
On ne relève pas de déformation significative de l’édifice volcanique.

Source : INGV.

++++++++++

L’incandescence est visible de nuit au niveau du cratère Minamidake du Sakurajima (Japon). Des explosions génèrent des panaches de cendre s’élevant jusqu’à 2 km au-dessus du cratère. Des matériaux sont projetés à 600-900 m du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 5 niveaux).
Source: JMA.

++++++++++

Les panaches éruptifs montent jusqu’à 600 – 1 000 m au-dessus du cratère du Mont Aso (Japon), provoquant des retombées de cendres dans les zones sous le vent. Les émissions de SO2 atteignent en moyenne 1 300 tonnes par jour. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 5).
Source: JMA.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange pour le Sheveluch, l’Ebeko et le Klyuchevskoy, et au Jaune pour le Karymsky.
Source: KVERT.

++++++++++

Des explosions phréatiques sont toujours observées sur le Rincón de la Vieja (Costa Rica). Les panaches de vapeur s’élèvent généralement à 500 m au-dessus du cratère. Certains événements incluant parfois des sédiments génèrent des panaches s’élevant à 1 km au-dessus du cratère.
Source: OVSICORI.

++++++++++

Une moyenne quotidienne de 12 explosions est enregistrée sur le Sabancaya (Pérou), avec des panaches de gaz et de cendres s’élevant jusqu’à 2,5 km au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à l’Orange et le public est prié de rester en dehors d’un rayon de 12 km.
Source: IGP.

++++++++++

La lave continue à avancer sur 200-300 m dans la ravine Kembar sur le flanc sud du Semeru (Indonésie). Des blocs se détachent du front de coulée et roulent sur une distance maximale   de 1,2 km du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 et le public est invité à rester en dehors d’un rayon de km du sommet et 4 km sur le flanc SSE.
Source: CVGHM.

++++++++++

En raison de la pandémie de Covid-19, la plupart des parcs nationaux ont été totalement fermés aux États-Unis. Certains d’entre eux rouvrent lentement et partiellement. C’est le cas de Yellowstone où seulement deux entrées (sur 5) sont à nouveau accessibles.
Dans le parc national des volcans d’Hawaii, l’accès a été rouvert à quelques routes et sentiers, mais la plupart des autres zones du parc restent fermées pour le moment. Les permis à des fins commerciales continuent d’être suspendus. De toute façon, tous les vols internationaux vers les États-Unis sont actuellement à l’arrêt.
Source: NPS.

———————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world. The situation has been relatively quiet during the past days.

When reading the local press of Reunion Island, one learns that the volcanic cone formed during the last eruption of Piton de la Fournaise (April 2nd to 6th, 2020), during the lockdown, has just been named « Piton Voulvoul ». The choice of this name by the Observatory, the National Park and the City of the Volcano is largely due to the large amount of Pele’s hair emitted by this eruption and scattered over most of the island. In the Plaine des Sables, Pele’s hair has even taken on strange shapes of rolls and clusters which are reminiscent of the famous « tumbleweeds », pushed by the wind, that go spinning in the streets of the small towns of the American West. They are reminiscent of the « dust bunnies » that can be found on the floor of houses and that are called « Voulvoul » in Reunion Creole.
Furthermore, the word « Voulvoul » comes from the Malagasy « Volvolo » which means « little hairs », like those found in gardens and on cars during this eruption. While Reunion celebrated on May 10th, 2020 « the 15th National Day of memories of slavery and its abolition, the choice of this name also makes it possible to honor the memory of the first Madagascan slaves of Reunion, who have enriched the Reunionese language with a certain number of words, such as « Voulvoul ».
Source: Réunion la 1ère, Journal de l’Ile.

++++++++++

In its latest update (May 22nd, 2020 in the morning), INGV indicates that there is currently an increase in Strombolian activity at Mt Etna’s New South-East Crater (Sicily). Explosive activity generates an ash cloud 4500 m high which then drifts SW. There is still an explosive activity in Voragine.
The amplitude of the tremor is currently experiencing a certain increase, with large fluctuations at the medium and high values.
There is no significant deformation of the volcanic edifice.
Source: INGV.

++++++++++

 Incandescence can be seen at night at Sakurajima’s  Minamidake Crater (Japan). Explosive events are observed, with plumes rising as high as 2 km above the crater. Material is ejected 600-900 m away from the crater. The Alert Level remains at 3 (on a 5-level scale).

Source : JMA.

++++++++++

Volcanic plumes are rising 600-1,000 m above Asosan’s crater (Japan), causing ashfall in areas downwind. SO2 emissions reach an average of 1,300 tons per day. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-5).

Source: JMA.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains at Orange for Sheveluch, Ebeko, and Klyuchevskoy, and Yellow for Karymsky.

Source: KVERT.

++++++++++

Phreatic explosions are still recorded at Rincón de la Vieja (Costa Rica). Steam plumes usually rise 500 m above the crater. A few events are characterized by plumes rising 1 km above the crater and may include sediments.

Source : OVSICORI.

++++++++++

A daily average of 12 explosions is recorded at Sabancaya (Peru), with gas and ash plumes rising as high as 2.5 km above the summit. The Alert Level remains at Orange and the public is asked to stay outside of a 12-km radius.

Source : IGP.

++++++++++

Lava is still travelling 200-300 m in the Kembar drainage on the S flank of Semeru (Indonesia). Blocks from the lava fronts are reaching a maximum distance of 1.2 km from the crater   The Alert Level remains at 2, and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source: CVGHM.

++++++++++

Because of the Covid-19 pandemic, most national parks have been totally closed in the United States. Some of them are slowly and partially reopening. This is the case of Yellowstone where only two entries (out of 5) are again accessible.

In Hawaii Volcanoes National Park access has been reopened to a few roads and trails but most other areas in the park remain closed at this time. Commercial and special use permits continue to be suspended. Anyway, all international flights to the U.S. are currently suspended.

Source: NPS.

Il va falloir patienter avant de pouvoir admirer de nouveau les superbes sources chaudes du Parc de Yellowstone (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde. La situation est restée relativement calme ces derniers jours.

Le Kavachi est l’un des volcans sous-marins les plus actifs dans le sud-ouest de l’Océan Pacifique. Situé au sud de l’île de Vangunu dans les îles Salomon, le volcan a percé la surface de l’océan au moins huit fois depuis sa première éruption en 1939, avant de disparaître sous l’action des vagues.
Dans son dernier rapport, le Global Volcanism Program de la Smithsonian Institution indique que les données satellitaires montrent une décoloration de l’eau de mer autour du Kavachi depuis janvier 2020. Les zones décolorées  à la surface de l’océan sont devenues plus fréquentes et plus denses et s’étirent sur de plus longues distances. Le 25 avril, une image satellite a montré une zone décolorée d’environ 15 km de long pour une surface d’environ 30 kilomètres carrés. Une zone circulaire d’eau marron d’environ 50 000 mètres carrés trahissait probablement l’emplacement de la bouche active à l’origine de la décoloration de l’océan. Une image acquise le 30 avril montre un mince ruban d’eau décolorée s’étendant à environ 50 km à l’ouest de Kavachi.

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Semeru (Indonésie). Les explosions génèrent des panaches de cendres denses qui s’élèvent à 100-400 m au-dessus du sommet. Des matériaux incandescents se détachent des extrémités des coulées de lave et descendent  sur environ 1 km dans les ravines Kembar et Kobokan (sur le flanc sud) où elle atteignent une distance de 2 km du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et il est rappelé au public de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.
Source: CVGHM.

++++++++++

Les émissions de gaz et de cendres se poursuivent sur le Yasur (Vanuatu). Certaines explosions peuvent être intenses et projeter des bombes à l’extérieur du cratère. Les données sismiques indiquent une diminution de l’activité par rapport au mois de mars. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 4). Le rayon de la zone d’exclusion a été étendu à 600 mètres à la mi-mars et reste en vigueur.
Source: GeoHazards.

++++++++++

L’eau du lac de cratère du Ruapehu (Nouvelle-Zélande) montre actuellement une tendance au refroidissement. La température de l’eau est de 35°C. Entre février à avril, elle avait atteint 42°C. L’intensité du tremor volcanique a augmenté au début du mois de mars, avant de décliner, pratiquement en même temps que le refroidissement de l’eau du lac. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et la couleur de l’alerte aérienne reste au Vert.
Source: GeoNet.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world. The situation has been relatively quiet during the past days.

Kavachi is one of the most active submarine volcanoes in the south-west Pacific Ocean. Located south of Vangunu Island in the Solomon Islands, the volcano has become emergent and then been eroded back into the sea at least eight times since its first recorded eruption in 1939.

In its latest report, the Smithsonian Institution’s Global Volcanism Program indicates that satellite data have shown discoloured water around Kavachi since January 2020. The discoloured plumes became more frequent, dense, and stretched for longer distances. On April 25th, a satellite image showed a plume in the water that was about 15 km long and spread over about 30 square kilometres. A small brown circle about 50,000 square metres in area indicated the presence of material over the likely vent location. An image acquired on April 30th showed a thin ribbon of discoloured water extending about 50 km W of Kavachi.

++++++++++

Eruptive activity continues at Semeru (Indonesia). The explosions produce dense ash plumes that rise 100-400 m above the summit. Incandescent material from the ends of lava flows descend 1 km in the Kembar and Kobokan drainages (on the S flank), reaching a maximum distance of 2 km from the crater. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay outside a 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source : CVGHM.

++++++++++

Gas-and-ash emissions are continuing at Yasur Volcano (Vanuatu). Some explosions can be intense and eject bombs outside the summit crater. Data from the seismic network indicate a decrease in activity as compared to March data. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 0-4). The radius of the permanent exclusion zone had been extended to 600 m in mid-March and is still in effect.

Source : GeoHazards.

++++++++++

A cooling trend is currently observed in the water of the crater lake of Ruapehu (New Zealand). The water temperature is 35°C. During February-April the water temperature had peaked at 42°C. The intensity of the volcanic tremor increased in early March and later declined, almost in conjunction with the lake water cooling trend. The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Color Code is kept remained at Green.

Source: GeoNet.

Lac de cratère du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Des explosions phréatiques sont toujours observées sur le Rincón de la Vieja (Costa Rica). Elles produisent généralement des panaches de vapeur et de gaz qui s’élèvent à 300-500 m au-dessus du cratère.
Source: OVSICORI.

++++++++++

Des explosions stromboliennes dans le cratère Mackenney du Pacaya (Guatemala) projettent des matériaux jusqu’à une centaine de mètres de hauteur. La sismicité a augmenté dans la soirée du 27 avril 2020 et la coulée de lave déjà observée sur le flanc SO a atteint une distance d’environ 400 mètres. Les observations d’une zone linéaire d’où s’échappait de la fumée ont révélé qu’il s’agissait en fait d’un incendie de végétation.
Source: INSIVUMEH.

+++++++++

Le Fuego (Guatemala) reste très actif. Des coulées de lave ont été observées dans les ravines Ceniza (SSO) et Seca (ouest) au cours de la semaine écoulée. La partie principale de la coulée de lave dans la ravine Ceniza avait une longueur de 200 m, mais des blocs incandescents se détachaient du front de coulée et parcouraient 240 m supplémentaires, atteignant les zones de végétation. Les blocs incandescents qui se détachaient du front de coulée dans la ravine Seca parcouraient plus de 500 m.

Les explosions au sommet du volcan génèrent des ondes de choc et des panaches de cendres qui s’élèvent à près de 1,2 km au-dessus du cratère. Des avalanches de blocs produites par ces explosions parcourent jusqu’à 1 km sur tous les flancs du volcan. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs zones sous le vent.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Dans ses dernières mises à jour, le HVO indique que le Kilauea (Hawaii) n’est pas en éruption. Les données du HVO pour le mois d’avril montrent que les niveaux de sismicité et de déformation du sol n’ont pas évolué et que les émissions de SO2 restent faibles. Globalement, l’Observatoire n’a détecté que des changements géologiques mineurs depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018.
L’étendue d’eau au fond du cratère de l’Halema’uma’u continue de grandir et de s’approfondir lentement. Le 19 mars 2020, ses dimensions étaient d’environ 107m sur 211m. Le 1er avril, la profondeur était d’environ 32 m.
Depuis mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres au sommet du Kilauea enregistrent une inflation correspondant une lente accumulation de magma dans la partie superficielle du système magmatique sommital, à environ 1-2 km de profondeur.
Dans l’East Rift Zone, les stations GPS et les inclinomètres continuent de montrer une évolution correspondant au lent remplissage du réservoir magmatique profond entre le Pu’uO’o et la Route (Highway) 130.
Le flanc sud de Kilauea continue de glisser vers la mer à un rythme élevé depuis le séisme de M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana.
Des dangers subsistent dans la Lower East Rift Zone et au sommet du Kilauea. Les habitants et les visiteurs doivent se montrer prudents à proximité des fractures, des coulées de lave et de la zone sommitale qui s’est effondrée en 2018. Les coulées de lave de 2018 sont pour la plupart sur des propriétés privées. Merci de les respecter et de ne pas y entrer ou y garer son véhicule.

Source: HVO.

++++++++++

L’activité du Stromboli (Sicile) ces derniers jours a montré un certain déclin. Le nombre d’événements Very Long Period (VLP) correspondant aux explosions reste à un niveau élevé, mais montre une légère baisse. On n’observe peu d’éboulements sur la Sciara del Fuoco. Globalement, le niveau d’activité du Stromboli est qualifié de « Moyen » par la Laboratoire de Géophysique Expérimentale.

++++++++++

L’éruption du Klyuchevskoy (Kamtchatka) déjà évoquée la semaine dernière se poursuit, avec une activité strombolienne et parfois vulcanienne. La coulée de lave observée pour la première fois le 18 avril 2020 avance toujours le long du flanc sud-est du volcan. Selon les données satellitaires, le panache de cendre s’étire sur plus de 420 km vers l’ouest et s’élève jusqu’à 6 000 m d’altitude.
La couleur de l’alerte aérienne reste Orange.
Voici une vidéo montrant des séquences de l’éruption:
https://youtu.be/hEFD9ZVpCCI

+++++++++++

Le KVERT indique qu’une activité modérée continue sur l’Ebeko (Ile Paramushir / Russie). D’après le VAAC de Tokyo, une explosion a été observée le 28 avril 2020 ; elle a généré un panache de cendre qui est monté à 3600 mètres d’altitude, avec des retombées sur la localité de Severo-Kurilsk, proche du volcan. La couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange.

++++++++++

Ce n’est pas inquiétant, mais ça mérite d’être signalé. Le 26 avril 2020, un essaim sismique relativement intense (environ 70 secousses) a été enregistré dans les Champs Phlégréens (Italie). Son épicentre a été localisé dans la région de Pisciarelli, à l’est de la Solfatara avec des événements à une profondeur comprise entre 1,5 et 2-5 km.

Le 26 avril 2020 également, un premier essaim sismique de faible intensité incluant une vingtaine d’événements a été enregistré sur le Vésuve. De tels essaims sont enregistrés périodiquement et il n’y a donc pas lieu de s’alarmer, même si cet essaim coïncide avec celui enregistré dans les Champs Phlégréens. .
Après une pause de quelques heures,  l’essaim a repris avec des événements plus intenses. Meteo Vesuvio indique qu’il serait souhaitable d’avoir des données sismiques en temps réel, ainsi que celles concernant l’inflation de l’édifice volcanique et la température des fumerolles. La Protection Civile et INGV OV, bien que sollicités plusieurs fois, n’ont jamais donné suite aux demandes de Meteo Vesuvio. Cette politique de rétention d’informations est assez semblable à celle adoptée par l’IPGP en France.
Source : Meteo Vesuvio.

++++++++++

Dans son bulletin couvrant l’activité du mois d’avril 2020, l’OVPF a dressé un bilan fort intéressant de la dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) du 2 au 6 avril. Pour le lire, il suffit de cliquer sur ce lien :

http://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20200501_bullmensu.pdf

——————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world.

Phreatic explosions are still observed at Rincón de la Vieja (Costa Rica). They usually produce steam-and-gas plumes that rise 300-500 m above the crater.

Source: OVSICORI.

++++++++++

Strombolian explosions at Pacaya’s Mackenney Crater (Guatemala) eject material as high as 100 m above the crater. Seismicity increased in the evening of April 27th, 2020 and the lava flow already observed on the SW flank reached a distance of about 400 metres. Later investigation of a linear “fuming area” on the NE flank identified a forest fire as the cause.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

Fuego (Guatemala) remains very active, with lava flows in the Ceniza (SSW) and Seca (W) drainages observed during the past week. The main part of the lava flow in the Ceniza drainage was 200 m long, but produced incandescent blocks that travelled an additional 240 m, reaching vegetated areas. Incandescent blocks from the end of the flow in the Seca drainage travelled 520 m. Explosions at the summit crater generate shock waves and ash plumes that rise almost 1.2 km above the crater. Avalanches of blocks from these explosions travel up to 1 km down all flanks. Ashfall has been reported in several downwind areas.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

In its latest updates, HVO indicates that Kilauea (Hawaii) is not erupting. Monitoring data for the month of April showed variable but typical rates of seismicity and ground deformation, low rates of SO2 emissions, and only minor geologic changes since the end of eruptive activity in September 2018.

The water pond at the bottom of Halema’uma’u continues to slowly expand and deepen. On March 19th, 2020, its dimensions were approximately 107m by 211m. On April 1st, the current depth was approximately 32m.
Since March 2019, GPS stations and tiltmeters at the Kilauea summit have recorded deformation consistent with slow magma accumulation within the shallow portion of the Kilauea summit magma system (1-2 km below ground level).  .
In the East Rift Zone, GPS stations and tiltmeters continue to show motions consistent with slowed refilling of the deep magmatic reservoir in the broad region between Pu’uO’o and Highway 130.

The south flank of Kilauea continues to creep seaward at elevated rates following the May 4th, 2018 M6.9 earthquake near Kalapana.
Hazards remain in the lower East Rift Zone eruption area and at the Kilauea summit. Residents and visitors should be cautious near the 2018 fissures, lava flows, and summit collapse area Lava flows and features created by the 2018 eruption are primarily on private property and persons are asked to be respectful and not enter or park on private property.

Source : HVO.

++++++++++

Activity at Stromboli (Sicily) has been slightly declining in the past days. The number of  VLP events corresponding with the explosions stays at high level, but is showing a slight decrease. The number of rockfall along the Sciara del Fuoco is low. The global level of activity is qualified MEDIUM by the laboratorio Geofisica Sperimentale.

+++++++++

The eruption of Klyuchevskoy (Kamchatka) already mentioned last week continues, with Strombolian and sometimes Vulcanian activity. The lava flow first observed on April 18th, 2020 continues to travel along the southeastern flank of the volcano. According to satellite data, the ash plume is extending more than 420 km to the west and rising up to 6 000 m above sea level.

The Aviation Color Code remains Orange.

Here is a video showing sequences of the eruption :

https://youtu.be/hEFD9ZVpCCI

++++++++++

KVERT indicates that moderate activity continues at Ebeko (Paramushir Island / Russia). According to the Tokyo VAAC, an explosion on April 28th, 2020 produced an ash plume that rose to 3,600 m above sea level and drifted to the southeast, with ashfall on the nearby town of Severo-Kurilsk. The Aviation Color Code remains Orange.

++++++++++

It’s not worrisome, but it deserves to be reported. On April 26th, 2020, a relatively intense seismic swarm (around 70 tremors) was recorded in the Phlegrean Fields (Italy). Its epicenter was located in the Pisciarelli region, east of the Solfatara, with events at a depth between 1.5 and 2-5 km.
Also on April 26th, 2020, a first low-intensity seismic swarm including some twenty events was recorded on Vesuvius. Such swarms are recorded periodically and there is therefore no reason to be alarmed, even if this swarm coincided with that recorded in the Phlegrean Fields. After a break of a few hours, the swarm resumed with more intense events. Meteo Vesuvio indicates that it would be desirable to have seismic data in real time, as well as those concerning the inflation of the volcanic edifice and the temperature of the fumaroles. The Civil Protection and INGV OV, although asked several times, never followed up on requests from Meteo Vesuvio. This information retention policy is quite similar to that adopted by the IPGP in France. .
Source: Meteo Vesuvio.

++++++++++

In its report covering the month of April 2020, OVPF has described the latest eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) between April 2nd and 6th.  The English version is also available by clicking on this link :

http://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20200501_bullmensu_en.pdf

Superbe photo du Vésuve et de ses environs prise par l’astronaute italien Luca Parmitano depuis l’ISS (Source: NASA)