Kilauea (Hawaii): En cas d’évacuation… // Is case of an evacuation…

Avec une route coupée et une autre menacée, les autorités craignent toujours que des coulées de lave isolent les habitants de Lower Puna. Cela pourrait se produire si une fracture s’ouvrait sur ou à proximité de la Highway 130 dont certaines parties ont été recouvertes de plaques de métal à cause des fractures dans le sol.
Deux Sikorsky CH-53 Sea Stallions sont en attente sur Big Island et sont prêts à intervenir en cas d’évacuation d’urgence. Ces hélicoptères sont capables de transporter 43 personnes à la fois et pourraient être utilisés si des habitants se trouvaient isolés ou si un incident se produisait à la centrale géothermique Puna Geothermal Venture.
La Highway 137 a été coupée le 19 mai lorsque la lave est entrée dans l’océan. L’éruption le long de l’East Rift Zone du Kilauea a déplacé environ 2 000 personnes. La lave a  couvert plus de 700 hectares et détruit une cinquantaine de structures depuis le 3 mai. Moins de 2 000 personnes seraient touchées si la lave coupait la Highway130, route d’évacuation essentielle pour la population. Les autorités envisagent également la réouverture de la Chain of Craters Road – qui est partiellement recouverte de lave – comme voie d’évacuation à travers le Parc National des Volcans. Selon le HVO, de la chaleur est détectée sous les plaques de métal sur la Highway 130 et des fractures à proximité continuent à émettre de la vapeur, mais il ne semble pas y avoir de SO2 en provenance du sol dans cette zone. Bien que la situation n’ait pas beaucoup changé, elle reste toutefois préoccupante.
Dans l’ensemble, la déformation du sol et la sismicité se sont stabilisées le long de la zone du rift. De grandes quantités de lave continuent à être vomies par les fractures dans la partie centrale de la zone d’éruption, depuis les Leina Estates jusqu’aux Lanipuna Gardens qui sont presque complètement recouverts de lave.
D’agissant de la centrale géothermique PGV, les équipes de techniciens continuent d’achever le colmatage des puits géothermiques. Les efforts visant à protéger les puits de la lave en y introduisant de l’eau ont vraisemblablement éliminé ou atténué tout risque de libération brutale de sulfure d’hydrogène. Si une fuite devait provoquer un dégagement de gaz, une évacuation serait probablement décrétée sur un rayon de 1 à 5 kilomètres, selon les conditions de vent et l’heure de la journée, mais il est aussi possible qu’aucune évacuation ne soit nécessaire.
Source: journaux hawaïens.

—————————————–

With one highway severed and another one threatened, officials still fear the possibility of lava flows isolating residents in Lower Puna. That could happen if a fissure opens at or near Highway 130, portions of which have been plated over because of ground cracks

Two Sikorsky CH-53 Sea Stallions are on Hawaii Island and can be put into use in case of an emergency evacuation. Those aircraft are capable of airlifting 43 people at a time, and could be flown if residents become isolated or if an incident happens at Puna Geothermal Venture.

Highway 137 was severed on May 19th when lava entered the ocean. The eruption along Kilauea’s East Rift Zone has displaced about 2,000 people, covered more 700 hectares with lava and destroyed about 50 structures since May 3rd. Less than 2,000 people would be affected if lava cut off Highway 130, a major lifeline for residents. Officials also are looking at reopening Chain of Craters Road, which is partially covered by lava rock, as an evacuation route through Hawaii Volcanoes National Park. According to HVO, heat is being detected from under the metal plates on Highway 130 and cracks nearby continue to steam, but there doesn’t appear to be any SO2 coming from the ground in that area, where the highway crosses the rift zone. Although the situation has not changed much, it remains concerning.

Overall, ground deformation and seismicity has levelled off along the rift zone. Large amounts of lava continue to pour from fissures in the central part of the eruption zone from the Leilani Estates to the Lanipuna Gardens which are almost completely covered by lava.

At PGV, crews continue to finish quenching one more geothermal well. Efforts to secure the wells from lava by quenching with water or plugging have likely mitigated any risk of an unabated release of hydrogen sulphide. If a well breach causes a gas release, an evacuation could occur between 1 and 5 kilometres, depending on wind conditions and time of day, though it is possible no evacuation would be needed.

Source : Hawaiian newspapers.

Des hélicoptères Sikorsky CH-53 Sea Stallion seraient utilisés en cas d’évacuation d’urgence (Crédit photo: Wikipedia)

Vue de la centrale PGV (en bas de l’image) sous la menace des coulées de lave (Crédit photo: USGS)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s