Eruption du Kilauea (Hawaii): Projet de nouvelle voie d’évacuation // Project of a new evacuation route

Le Département des Transports prévoit de mettre en place une troisième voie d’évacuation au cas où la Highway 130 deviendrait impraticable dans le district de Lower Puna. Une section de cette route entre Pahoa et Kalapana a été endommagée par l’éruption mais reste praticable grâce à des plaques d’acier posées sur les fractures à travers la route. Dans le cas où la route ne pourrait plus être utilisée, le Service des Transports a rouvert l’ancienne Chain of Craters Road en dégageant la lave qui en interdisait l’accès à travers le Parc National des Volcans d’Hawaï. Cette route permet d’atteindre Alaili Road en traversant une propriété privée.
La troisième voie d’évacuation partirait de la Highway 130 et traverserait la subdivision de Black Sand pour rejoindre les Kaohe Homesteads. Il n’y a pas de calendrier pour le début des travaux et leur coût n’a pas été communiqué, mais le projet avance assez rapidement. Les autorités veulent s’assurer que les différentes zones habitées ne seront pas isolées en cas d’intensification de l’éruption. Pour le moment, les fractures qui tranchent la Highway 130 continuent d’émettre de la chaleur, mais la situation demeure stable.
Source: Service des Transports.

———————————————-

The Department of Transportation (DOT) is planning to build a third evacuation route in case Highway 130 is no longer passable in Lower Puna. A section of this highway between Pahoa and Kalapana has been damaged by the ongoing eruption but remains passable with the help of steel plates. In case it no longer can be used, DOT re-established an evacuation route on the former Chain of Craters Road through Hawaii Volcanoes National Park and to Alaili Road through private property.

The third route would go from Highway 130 through the Black Sand subdivision and connect with Kaohe Homesteads. There is no timeline for when the work will begin or how much it will cost, but the project is moving fairly quickly. Authorities want to be prepared for anything in order to keep the communities connected. The cracks on Highway 130 continue to emit heat, but the situation remains stable.

Source: Department of Transportation.

Source: Department of Transportation

Publicités

Kilauea (Hawaii): En cas d’évacuation… // Is case of an evacuation…

Avec une route coupée et une autre menacée, les autorités craignent toujours que des coulées de lave isolent les habitants de Lower Puna. Cela pourrait se produire si une fracture s’ouvrait sur ou à proximité de la Highway 130 dont certaines parties ont été recouvertes de plaques de métal à cause des fractures dans le sol.
Deux Sikorsky CH-53 Sea Stallions sont en attente sur Big Island et sont prêts à intervenir en cas d’évacuation d’urgence. Ces hélicoptères sont capables de transporter 43 personnes à la fois et pourraient être utilisés si des habitants se trouvaient isolés ou si un incident se produisait à la centrale géothermique Puna Geothermal Venture.
La Highway 137 a été coupée le 19 mai lorsque la lave est entrée dans l’océan. L’éruption le long de l’East Rift Zone du Kilauea a déplacé environ 2 000 personnes. La lave a  couvert plus de 700 hectares et détruit une cinquantaine de structures depuis le 3 mai. Moins de 2 000 personnes seraient touchées si la lave coupait la Highway130, route d’évacuation essentielle pour la population. Les autorités envisagent également la réouverture de la Chain of Craters Road – qui est partiellement recouverte de lave – comme voie d’évacuation à travers le Parc National des Volcans. Selon le HVO, de la chaleur est détectée sous les plaques de métal sur la Highway 130 et des fractures à proximité continuent à émettre de la vapeur, mais il ne semble pas y avoir de SO2 en provenance du sol dans cette zone. Bien que la situation n’ait pas beaucoup changé, elle reste toutefois préoccupante.
Dans l’ensemble, la déformation du sol et la sismicité se sont stabilisées le long de la zone du rift. De grandes quantités de lave continuent à être vomies par les fractures dans la partie centrale de la zone d’éruption, depuis les Leina Estates jusqu’aux Lanipuna Gardens qui sont presque complètement recouverts de lave.
D’agissant de la centrale géothermique PGV, les équipes de techniciens continuent d’achever le colmatage des puits géothermiques. Les efforts visant à protéger les puits de la lave en y introduisant de l’eau ont vraisemblablement éliminé ou atténué tout risque de libération brutale de sulfure d’hydrogène. Si une fuite devait provoquer un dégagement de gaz, une évacuation serait probablement décrétée sur un rayon de 1 à 5 kilomètres, selon les conditions de vent et l’heure de la journée, mais il est aussi possible qu’aucune évacuation ne soit nécessaire.
Source: journaux hawaïens.

—————————————–

With one highway severed and another one threatened, officials still fear the possibility of lava flows isolating residents in Lower Puna. That could happen if a fissure opens at or near Highway 130, portions of which have been plated over because of ground cracks

Two Sikorsky CH-53 Sea Stallions are on Hawaii Island and can be put into use in case of an emergency evacuation. Those aircraft are capable of airlifting 43 people at a time, and could be flown if residents become isolated or if an incident happens at Puna Geothermal Venture.

Highway 137 was severed on May 19th when lava entered the ocean. The eruption along Kilauea’s East Rift Zone has displaced about 2,000 people, covered more 700 hectares with lava and destroyed about 50 structures since May 3rd. Less than 2,000 people would be affected if lava cut off Highway 130, a major lifeline for residents. Officials also are looking at reopening Chain of Craters Road, which is partially covered by lava rock, as an evacuation route through Hawaii Volcanoes National Park. According to HVO, heat is being detected from under the metal plates on Highway 130 and cracks nearby continue to steam, but there doesn’t appear to be any SO2 coming from the ground in that area, where the highway crosses the rift zone. Although the situation has not changed much, it remains concerning.

Overall, ground deformation and seismicity has levelled off along the rift zone. Large amounts of lava continue to pour from fissures in the central part of the eruption zone from the Leilani Estates to the Lanipuna Gardens which are almost completely covered by lava.

At PGV, crews continue to finish quenching one more geothermal well. Efforts to secure the wells from lava by quenching with water or plugging have likely mitigated any risk of an unabated release of hydrogen sulphide. If a well breach causes a gas release, an evacuation could occur between 1 and 5 kilometres, depending on wind conditions and time of day, though it is possible no evacuation would be needed.

Source : Hawaiian newspapers.

Des hélicoptères Sikorsky CH-53 Sea Stallion seraient utilisés en cas d’évacuation d’urgence (Crédit photo: Wikipedia)

Vue de la centrale PGV (en bas de l’image) sous la menace des coulées de lave (Crédit photo: USGS)

La sécurité dans le District de Puna // Security in the Puna District

Le 14 mai, la lave du Kilauea se rapprochait lentement de la Highway 137 qui est l’une des routes d’évacuation possibles pour les secteurs de Kalapana, Opihikao et Kapoho. Les coulées en provenance de la fracture 17 se trouvaient à moins de 2 km de la route côtière, mais en fin d’après-midi, elles n’avaient progressé que de 300 mètres en six heures de temps.

Dans le même temps, les autorités ont annoncé qu’elles allaient injecter de l’eau froide dans trois puits géothermiques actifs de la centrale Puna Geothermal Venture afin de les colmater avec des bouchons en fer. On utilise le poids de l’eau froide pour condamner la vapeur et l’eau chaude dans les puits, puis on installe les bouchons sur les orifices. L’eau froide devra être injectée à plusieurs reprises jusqu’à ce que les bouchons soient installés. La centrale PGV, qui fournit environ 25% de l’énergie de l’île, a été fermée peu de temps après le début de l’éruption dans les Leilani Estates le 3 mai. Les puits géothermiques se trouvent dans la zone où une 19ème fracture s’est ouverte dans les Lanipuna Gardens le 7 mai au matin. La première priorité consiste à assurer la sécurité de cette zone habitée.

Alors que la lave approche maintenant de la Highway 137 et que de nouvelles fractures apparaissent tous les jours, les autorités s’efforcent d’apporter rapidement des améliorations aux itinéraires potentiels d’évacuation. Selon le Ministère des Transports, la réouverture de la Highway 130 est maintenant une priorité absolue. En effet, cette route est le seul itinéraire capable de supporter un trafic important dans et en dehors de la région de Kalapana, car il dessert Kaimu, Opihikao et les subdivisions des Seaview Estates et Black Sand Beach. Les autorités ont déclaré le 7 mai que la Highway 130 serait fermée entre Pahoa et Old Kalapana Road à cause de l’élargissement des fissures dans la chaussée aux bornes kilométriques 14.4 et 14.6. A l’annonce de la fermeture de la Highway 130, les services des Ponts et Chaussées ont répandu du gravier et réparé autant que faire se peut la Highway 137, une route côtière partiellement goudronnée qui pourrait être utilisée en cas d’urgence pour sortir du secteur de Lower Puna.
Le problème est maintenant que la lave de la fracture 17 pourrait venir menacer la Highway 137. Si cette dernière est coupée, il faudra alors se rabattre sur la Highway 130. Dans l’immédiat, des plaques de métal pourraient être installées sur les fractures de la Highway 130, ainsi qu’un système de surveillance utilisant des capteurs ou de caméras afin que la route puisse être fermée rapidement si elle se détériore davantage.
Une autre possibilité consisterait à utiliser des dalles de béton préfabriquées pouvant résister à une chaleur de 1100°C pour construire un pont qui enjamberait les zones dangereuses sur les highways 130 ou 137. On pourrait aussi rouvrir la Chain of Craters Road en direction du Parc National des Volcans.

La Protection Civile a annoncé que des niveaux élevés de dioxyde de soufre ont été détectés le 14 mai dans l’après-midi au niveau des fractures dans la zone sud-est des Lanipuna Gardens, qui fait déjà l’objet d’une évacuation obligatoire. Il y a aussi des nuages de gaz dans les subdivisions d’Opihikao et de Seaview, mais pas à des niveaux suffisamment élevés pour justifier une évacuation.
Le National Weather Service a émis une alerte jusqu’au 14 mai dans la soirée pour les habitants des régions du sud de la Grande Ile qui pourraient être affectés par de légères retombées de cendre en provenance du cratère de l’Halemaumau qui a émis un volumineux panache visible sur les images satellites.
Source: Presse hawaïenne.

———————————————

Lava from Kilauea Volcano on Monday, May 14th was slowly approaching Highway 137 that is one of the last evacuation routes from the Kalapana, Opihikao and Kapoho areas. Lava flows from Fissure 17 reached within 2 km of the coastal highway, but by late afternoon, after six hours, had progressed only 300 metres.

In a related development, authorities announced they are going to inject three active geothermal wells on the Puna Geothermal Venture with cold water and seal them with iron plugs. That involves using the weight of the cold water to suppress steam and hot water in the wells, and then installing plugs into the wells. Until the plugs are installed, cold water will need to be injected repeatedly. The PGV plant, which had supplied an estimated 25 percent of the island’s energy, was shut down soon after the Leilani Estates lava outbreak began on May 3rd. The geothermal wells are in the general area where a 19th fissure opened at Lanipuna Gardens on May 7th in the morning. The first and foremost priority is to ensure that the community is kept safe.

With the lava flow now approaching Highway 137 and new fissures opening daily, the state is also hurrying to make improvements to potential evacuation routes. According to the Department of Transportation, reopening Highway 130 is now a top priority. Indeed, this highway is the highest-­capacity route in and out of the Kalapana area, serving the communities of Kaimu, Opihikao and the Seaview Estates and Black Sand Beach subdivisions. However, state officials announced on May 7th that it was closed between Pahoa and Old Kalapana Road because of widening cracks in the pavement at mile markers 14.4 and 14.6. The closure of Highway 130 prompted state crews to drop gravel and make other improvements to Highway 137, a partially paved coastal road that could serve as another emergency route out of Lower Puna.

The problem now is that lava from Fissure 17 may become a threat to Highway 137. If the highway gets cut off, then the route has got to go back to Highway 130 again. In the near term metal plates might be installed over the cracks in Highway 130 as well as a monitoring system involving sensors or cameras so the road can be closed quickly if it deteriorates further.

Another possibility would be to use prefabricated concrete slabs that can resist heat of up to 1100°C to build a bridge over any hazard that threatens Highways 130 or 137, and there’s also the possibility of reopening Chain of Craters Road leading to Hawai‘i Volcanoes National Park.

Civil Defense officials announced that high levels of sulfur dioxide gas were detected on May 14th in the afternoon from fissures in the southeastern area of Lanipuna Gardens, which is already under a mandatory evacuation. There are also really high levels of volcanic gases in the Opihikao and Seaview subdivision areas, but not at levels high enough to trigger evacuation.

The National Weather Service issued an alert through May 14th in the evening for residents in southern areas of the Big Island who could be affected by “very light ashfall” from Halemaumau Crater which released a plume visible on satellite and web cameras.

Source : Hawaiian press.

Fracture dans la Highway 130 (Crédit photo: USGS / HVO)

Une histoire de fourmis de feu à Hawaii // Fire ants in Hawaii

drapeau francaisL’achèvement de la construction de route alternative qui doit relier la Route de la Chaîne des Cratères à la Highway 130 risque de prendre du retard car des fourmis de feu (une espèce de fourmis rouges) ont été découvertes dans l’assise de la nouvelle chaussée, sur une portion de route à l’extérieur du Parc des Volcans. On ne sait pas si elles ont été introduites accidentellement ou si elles étaient déjà là. Le problème, c’est qu’elles sont considérées comme une espèce invasive qui pourrait causer d’importants dégâts sur les espèces indigènes dans le Parc
L’autre problème est que le projet d’un coût de 10 à12 millions de dollars est en voie d’achèvement et d’autres matériaux vont être acheminés pour réaliser une surface carrossable. Tous les équipements et les matériaux sont inspectés avant leur entrée dans le Parc pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de fourmis ou d’autres espèces envahissantes. Malgré ces contretemps, la route – qui devait initialement être terminée en décembre – pourrait être opérationnelle fin février ou début mars, selon le temps que prendront les inspections.

Source: Hawaii Tribune Herald.

Pendant ce temps, la situation n’évolue pas en amont de Pahoa. Malgré la présence de coulée secondaires sur la coulée du 27 juin, la lave ne progresse pas. La situation étant stable sur le Pu’uO’o, la lave ne devrait pas menacer les zones habitées et la Route 130 dans les prochains jours.

 ————————————————–

drapeau anglaisCompletion of the Chain of Craters alternate route is being pushed further back because fire ants have been found in baseyards supporting the construction project that will reconnect Highway 130 with Chain of Craters Road in Hawaii Volcanoes National Park. The ants have been found on the portion of the road outside the park. It’s not clear if they were brought in accidentally or already were there. The problem is that they are considered as an invasive species that could wreak havoc on native species in the park

The other problem is that the $10 to12 million project is nearing completion and more material will be hauled in to provide a driveable surface. All equipment and material is tested for the ants and other invasive species before they are sent to work sites in the park. The project – which was expected to be over in December –  could be finished late this month or in early March, depending on how well the testing goes.

Source: Hawaii Tribune Herald.

Meantime, the situation has not much changed upslope of Pahoa. Despite breakouts at the surface of the June 27th flow, lava is no longer moving forward. As the situation is quite stable on Pu’uO’o, it should not be a threat to populated areas and to Highway 130 in the coming days.

Fire-ants

Source:  Wikipedia

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francais6 heures: Il se pourrait que le public soit autorisé dans les prochains jours à voir la lave maintenant refroidie dans le secteur de Apa’a Street à Pahoa. Les visiteurs pourront s’approcher de la lave, mais pas d’aventurer à sa surface.

La lave a traversé Apa’a Street le 25 octobre dernier avant de pénétrer dans un cimetière ; elle a ensuite détruit une maison et partiellement envahi la station de transfert de déchets de Pahoa. Cela fait près d’un mois qu’elle est en cours de refroidissement mais la chaleur est encore présente sous la surface dans certaines zones. Une température de 300 ° C a été détectée la semaine dernière dans une fracture au milieu de la coulée.

Il n’est, bien sûr, pas question pour les touristes d’aller jeter un coup d’oeil à la coulée active plus en amont. Malgré tout, il se pourrait bien que les habitants de Pahoa voient de nouveau la lave menacer à court terme leur bourgade. Comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises, un bras actif se dirige vers le petit centre commercial. La coulée progresse en moyenne à raison de 300 mètres par jour et dont le front se trouve en ce moment à environ 2,2 km de la Highway 130. Au train où vont les choses, il se pourrait que Pahoa passe un drôle de Noël!

22 heures: Les dernières informations communiquées par la Protection Civile indiquent que la lave continue à avancer et se trouve maintenant à 1,2 miles, soit 1,9 km de l’intersection entre la Route 130 et Pahoa Village Road. Pahoa Marketplace est plus que jamais menacé.

Source : Hawaiian newspapers.

 ——————————————–

drapeau anglais6:00: The public could soon see stalled portions of the June 27th lava flow up close. Access is expected to be allowed to Apa’a Street shortly, allowing people to walk up to – but not on – the cooling lava.

Lava crossed Apa’a Street on October 25th, and later covered a cemetery, destroyed a nearby house and partially inundated the closed Pahoa waste transfer station. It has been cooling in that area for nearly a month, but heat still radiates from underneath in some areas. Temperatures of 300°C were detected last week inside a crack in the stalled flow.

Tourists will not be allowed to go upslope to observe the active lava flow. However, people in Pahoa might see active lava again in the short term as another lobe remains active and appears headed toward Pahoa Marketplace. The front of the active area advances at a rate of about 300 metres per day and is currently about 2.2 km from Highway 130. At this rate, Pahoa might have to face a rather sad Christmas!

22:00: The latest news provided by Civil Defence indicate that lava keeps moving forward and the flow front now lies 1.2 miles (1.9 km) upslope from the intersection between Highway 130 and pahoa Village Road. Pahoa Marketplace will probably be under the threat of lava very shortly..

Source; Presse hawaiienne

Pahoa blog

Vue du front de coulée actif le 12 décembre 2014  (Crédit photo: USGS / HVO).

Pahoa-blog

Carte montrant la trajectoire probable de la lave. On peut voir sa progression entre le 12 décembre (actualisation par le HVO) et le 14 décembre (actualisation par la Protection Civile).

 

Hawaii: Les bulldozers s’attaquent à la Chain of Craters Road // Bulldozers at the Chain of Craters Road

drapeau francaisUn bulldozer a commencé à se frayer un chemin mardi au travers de la lave qui recouvre les 12 km de l’ancienne Chain of Craters Road afin de créer un autre itinéraire alternatif pour les habitants du district de Puna qui seraient menacés par la coulée de lave du 27 juin qui semblait toutefois avoir ralenti et même arrêté sa progression au cours des derniers jours.
Comme je l’ai déjà écrit, la nouvelle route sera nécessaire si la lave coupe la Highway 130, actuellement la seule voie d’accès à la partie basse du district de Puna. Elle viendra s’ajouter aux deux autres itinéraires alternatifs actuellement en préparation.
La nouvelle route de la Chaîne des Cratères commencera sur deux kilomètres au départ de Kalapana, avec un revêtement en terre battue. Le reste de la route se trouvera à l’intérieur du Parc des Volcans où, au moins pour le moment, la route se limitera à une seule voie de circulation. Une déclaration de catastrophe naturelle par le Président Obama sera nécessaire pour la construction d’une deuxième voie. Si le trafic est limité à une seule voie, le Parc alternera probablement le sens de la circulation entre le matin et le soir.
La réalisation de cette nouvelle route devrait prendre entre 45 et 60 jours. Elle sera ouverte dès que la lave atteindra la Highway 130 empruntée par plus de 7000 véhicules chaque jour. Si la nouvelle route en terre battue doit être utilisée, cela aura un impact significatif sur le Parc des Volcans.

 ——————————————————

drapeau anglaisA bulldozer began building a path Tuesday through lava rock covering the 12-km stretch of Chain of Craters Road to create another alternate route for residents threatened by the June 27th lava flow which seemed to have slowed down and even stalled during the past few.

As I put it before, the road would be needed should lava also claim Highway 130, currently the only route in and out of lower Puna, and two alternate routes under construction farther downslope.

The construction will begin on the first 2 km of the road on the Kalapana side to get a head start. The road will be reestablished with a gravel surface.

The rest of the buried road is in the Park where the road will be limited to one lane with shoulders. A declaration of disaster from President Obama will be necessary to help with two-lane access. If traffic is limited to one lane, the Park could alternate the direction of traffic between morning and evening hours.

The construction project is expected to take between 45 and 60 days to complete. That route will be opened as soon as lava reaches Highway 130.

Over 7,000 vehicles use the highway near Pahoa each day. Should the new gravel road be used, it will have a significant impact on the Park.

Kalap

Zone de départ de la nouvelle Chain of Craters Road, du côté de Kalapana.

(Photo:  C.  Grandpey)