Etna: Dernières nouvelles // Mt Etna: Latest news

Comme je l’ai indiqué précédemment, l’Etna a connu un regain d’activité le 13 avril en début se soirée. L’INGV explique aujourd’hui le déroulement des événements.

Après l’arrêt de l’épisode effusif qui a pris fin pendant la nuit du  8 au 9 Avril 2017, une nouvelle séquence éruptive a été observée le 10 avril à partir d’une bouche située, comme précédemment, à la base sud du cône du cratère Sud-Est. Cette éruption n’a duré que 24 heures environ. La lave a coulé vers le SE avant d’atteindre la lèvre occidentale de la Valle del Bove et de descendre sur quelques centaines de mètres en aval, le long de la paroi. .
Après trois jours de calme, le soir du 13 Avril, l’ouverture de trois bouches effusives, sur le flanc sud du cône de Cratère SE et à sa base sud, a marqué le début d’un nouvel épisode d’activité effusive. Le début de l’éruption a été précédé d’une augmentation soudaine de l’amplitude du tremor volcanique et d’une courte activité explosive de la bouche située sur l’ancienne dépression entre l’ancien et le nouveau Cratère SE. Deux coulées de lave sont apparues, alimentées par les deux premières bouches en amont, ainsi qu’une troisième coulée alimentée par la bouche la plus basse. Les bouches éruptives les plus en amont sont restées actives pendant quelques heures en émettant des petites coulées de lave qui ont cessé après avoir parcouru quelques centaines de mètres, tandis que la troisième bouche, située à la base du cône, est restée active en alimentant une coulée vers le sud-est, en direction de la Valle del Bove. Au matin du 14 Avril, le front de cette coulée se trouvait sur la paroi ouest de la Valle del Bove, et avançait par-dessus la coulée du 10-11 Avril.

Source : INGV.

Ce soir, le tremor semble marquer le pas. Les webcams montrent que la lave en provenance du Cratère SE continue à s’écouler de manière modérée en direction de la Valle del Bove.

Il est intéressant de noter que, suite à ce dernier regain d’activité, le maire de Nicolosi a promulgué une nouvelle ordonnance stipulant que l’accès à l’Etna Sud était libre jusqu’à 2600 mètres d’altitude et avec accompagnement obligatoire d’un guide jusqu’à 2750 mètres. Au-dessus de cette altitude, l’accès est interdit, sauf aux organismes mentionnés précédemment.

L’Etna est actuellement en alerte JAUNE. Voici un lien vers le document de la Protection Civile définissant le niveau d’alerte:

http://www.regione.sicilia.it/presidenza/protezionecivile/up/up_idro/Avviso_n06_14042017.pdf

———————————

As I put it earlier, MtEtna went through a new outbreak of activity on 13 April in early evening. Today, INGV explains the events.
After the end of the effusive episode which stopped on the night of 8-9 April 2017, a new eruptive sequence was observed on 10 April from a vent situated, as before, at the southern base of the cone of the South-East Crater. This eruption lasted only about 24 hours. Lava flowed towards the SE before reaching the western rim of the Valle del Bove and descending a few hundred meters along the wall. .
After three days of calm, on the evening of April 13th, the opening of three effusive vents on the southern flank of the cone of the SE Crater and at its southern base marked the beginning of a new episode of effusive activity. The onset of the eruption was preceded by a sudden increase in the amplitude of the volcanic tremor and a brief explosive activity at the vent located on the former depression between the old and new SE Crater. Two lava flows appeared, fed by the first two vents upslope, and a third flow fed by the lowest vent. The two upslope vents remained active for a few hours, emitting small lava flows that stopped after a few hundred meters, while the third vent at the base of the cone remained active and fed a flow towards the Valle del Bove. On the morning of the 14th of April, the front of this flow was located on the western side of the Valle del Bove, and superimposed the 10-11 April flow.
Source: INGV.

This evening, it looks as if the tremor is declining. The webcams show that lava from the SE Crater is still flowing moderately toward the Valle Del Bove.

Mt Etna’s current alert level is YELLOW. See the Civil Defense document defining the alert levels on the volcano:

http://www.regione.sicilia.it/presidenza/protezionecivile/up/up_idro/Avviso_n06_14042017.pdf

Vogue ma poule…. // Navigating with a hen…

Voici une vidéo très sympa qui montre Ghirec Soudée, un Breton de 24 ans, en train d’explorer le Groenland à bord de son voilier, avec pour seule compagnie sa poule Monique. Le réalisateur, Jean-Philippe Meriglier, a suivi une partie de ce périple avec son drone. Sur ces images, on voit le navire fendre les dernières glaces, naviguer au milieu des icebergs et des baleines. Le gallinacé et son maître visitent également quelques villages, posés au bord de l’océan, dans des décors de carte postale. Des images et une musique comme je les aime…
https://youtu.be/bJhct9CPlPs

————————————-

Here is a very nice video that shows Ghirec Soudée, a 24-year-old Breton, exploring Greenland aboard his sailing ship, with his only company, Monique the Hen. The director, Jean-Philippe Meriglier, followed a part of this journey with his drone. In these images we can see the ship splitting the last ice, sailing in the midst of icebergs and whales. The gallinaceus and its master also visit a few villages, set at the edge of the ocean, in postcard decorations. These are images and music as I like them…
https://youtu.be/bJhct9CPlPs

 

En Inde, les glaciers sont désormais des personnes légales // In India, glaciers are now legal persons

La Haute Cour d’Uttarakhand a déclaré vendredi 31 mars 2017 que l’air, les glaciers, les forêts, les sources, les rivières et autres lieux naturels étaient des personnes à part entière d’un point de vue légal et que les blesser ou leur causer du mal entraînerait des poursuites. Sont particulièrement concernés par la décision de la Haute Cour les glaciers de l’Himalaya parmi lesquels figurent le Gangotri et le Yamunotri. Le village de Gangotri est un des lieux de pèlerinage les plus visités en Inde. Il se trouve au pied d’un glacier du même nom, long d’une trentaine de kilomètres, dont les eaux de fonte donnent naissance à l’un des bras du Gange supérieur. Le glacier Yamunotri  donne naissance à la Yamuna, l’un des fleuves les plus sacrés de l’Inde.

L’annonce de la Haute Cour intervient une semaine après qu’elle ait déclaré que le Gange et la Yamuna étaient des « personnes légales ». Elle a expliqué le concept en déclarant qu’une « personne juridique », comme toute autre personne physique, dispose de droits, d’obligations et de responsabilités et est soumise à la loi. Il s’agit en réalité d’une personne artificielle ayant le statut de personne morale. En d’autres termes, elle agit comme une personne physique, mais grâce à une personne désignée. Les droits de ces entités sont équivalents aux droits des êtres humains et le préjudice susceptible de leur être causé doit être considéré comme un préjudice causé aux êtres humains.

Aux yeux des juges de la Haute Cour, les générations antérieures ayant remis la « Mère Terre dans sa gloire immaculée », il existe une obligation morale de remettre la même Terre à la prochaine génération.

Source : Live Law.in.

Les glaciers Gangotri et le Yamonutri connaissent le même sort que leurs homologues de la chaîne himalayenne : ils reculent de manière spectaculaire sous l’effet du réchauffement climatique. Une étude effectuée par une équipe de glaciologues et publiée en 2015 estimait que les glaciers de la région Kush-Himalaya dominée par l’Everest pourraient perdre 70 à 99% de leur volume d’ici l’année 2100, avec des conséquences catastrophiques pour l’agriculture et l’élevage et l’alimentation hydroélectrique.

—————————————-

The Uttarakhand High Court declared on Friday March 31st 2017 air, glaciers, forests, springs, rivers and other natural places as legal/juristic persons and that injuring them or causing them any harm would result in prosecution. Particularly concerned by the High Court decision are the glaciers of the Himalayas, among which are the Gangotri and the Yamunotri. The village of Gangotri is one of the most visited places by pilgrims in India. It is located at the foot of a glacier of the same name, about thirty kilometres long, whose meltwaters give birth to one of the arms of the upper Ganges. The Yamunotri glacier gives birth toYamuna, one of the most sacred rivers in India.
The High Court’s decision came a week after it declared that the Ganges and the Yamuna were « legal/juristic persons ». It explained the concept by stating that a « legal:juristic person », like any other natural person, is conferred with rights, obligations and responsibilities and is dealt with in accordance to the law.

In the eyes of the High Court judges, past generations having handed over « Mother Earth in its pristine glory », we are morally bound to hand over the same Mother Earth to the next generation.

Source: Live Law.in.

Gangotri and the Yamonutri glaciers have the same fate as the other glaciers of the Himalayas: they retreat dramatically as a result of global warming. A study carried out by a team of glaciologists and published in 2015 estimated that glaciers in the Kush-Himalayan region dominated by Mount Everest could lose 70 to 99% of their volume by the year 2100, with disastrous consequences for the agriculture and livestock and hydroelectric power.

Front du glacier Gangotri, source du Gange supérieur (Crédit photo: Wikipedia)

 

Champs Phlégréens : Dernières nouvelles // Phlegrean Fields : Latest news

On a beaucoup parlé des Champs Phlégréens ces derniers temps car des articles de presse agitaient la possibilité d’une éruption à court terme. Lé région est surveillée par les scientifiques de l’INGV (section de Naples) qui publient un bulletin hebdomadaire. Voici une synthèse du dernier rapport d’activité diffusé le 11 avril 2017.

S’agissant de la sismicité, les instruments n’ont pas enregistré de séismes au cours de la semaine écoulée. Le dernier événement de M 0,1 a été observé le 25 mars 2017.

L’INGV n’a pas, non plus, relevé de déformation significative du sol. Comme je l’ai indiqué précédemment, la région est soumise à l’activité bradysismique avec des mouvements de soulèvement et d’affaissement du sol. L’un des meilleurs témoins de ce phénomène est le temple dit de Sérapis à Pouzzoles. L’Institut indique que la station inclinométrique de Pouzzoles enregistre un soulèvement du sol de 20 cm depuis janvier 2014, avec 7 centimètres depuis janvier 2016 (voir courbes ci-dessous).

Les émissions de CO2 sur le site la fumerolle de Pisciarelli (versant externe NE de la Solfatara) marquaient une tendance à la hausse avant une réparation effectuée sur le poste de mesures. Depuis la réparation, la tendance semble s’inverser. Il faudra donc attendre quelque temps pour avoir une idée définitive de l’évolution de ces émissions.

La température de la fumerolle de Pisciarelli atteint actuellement 114,2°C, soit une hausse d’environ 3°C depuis le 30 mars 2017.

La situation est donc relativement stable mais demande une surveillance permanente. On sait qu’il existe un réservoir magmatique de quelque 4 km de diamètre à environ 3 km de profondeur sous la région des Champs Phlégréens. Il y a 39 000 ans, une éruption avec un VEI de 7 a propulsé la cendre jusqu’au Groenland et contribué à l’extinction  de Néanderthaliens.

La surveillance se fait sur le terrain et grâce aux satellites qui analysent les moindres déformations du sol.

—————————————–

There has been much talk about the Phlegrean Fields in recent times as newspaper articles were wielding the possibility of a short-term eruption. The region is monitored by INGV (section of Naples) which publish a weekly bulletin. Here is a summary of the last one issued on April 11th, 2017.
Regarding seismicity, the instruments did not record any earthquakes during the past week. The last event (M 0.1) was observed on March 25th, 2017.
INGV did not detect any significant deformation of the soil. As I put it earlier, the region is subject to bradyseismic activity with movements of uplift and subsidence of the soil. One of the best evidence of this phenomenon is the so-called Serapis temple at Pozzuoli. The Institute reports that the tiltmeter station in Pozzuoli has recorded a 20 cm uplift since January 2014, with 7 cm since January 2016 (see graphs below).
CO2 emissions at the Pisciarelli fumarole site (Solfatara NE outer slope) showed an upward trend before repairs were carried out on the measurement station. Since the repair, the trend seems to be reversing. It will therefore be necessary to wait some time to get a definitive idea of ​​the evolution of these emissions.
The temperature of the Pisciarelli fumarole currently reaches 114.2°C, an increase of about 3°C since 30 March 2017.

The situation is therefore fairly stable but requires continuous monitoring. It is known that there is a magma storage some 4 km in diameter and about 3 km deep under the Phlegraean Fields. 39,000 years ago, an eruption with an VEI 7 propelled the ash as far as Greenland and contributed to the extinction of Neanderthals.

Monitoring is performed on the field and thanks to satellites that analyze the slightest deformations of the ground.

Source: INGV Napoli.