Veuillez attacher vos ceintures ! // Please fasten your seatbelts !

Il y a de très mauvaises conditions météo ces jours-ci sur le continent américain, mais aussi à Hawaï, et le trafic aérien peut être sérieusement affecté par de fortes turbulences. Les passagers doivent garder leur ceinture attachée lorsque le signal est allumé dans l’avion.
Le vol 35 d’Honolulu Airlines entre Phoenix et Hawaï a rencontré de fortes turbulences environ 30 minutes avant d’atterrir à Honolulu le 18 décembre 2022, et certains passagers ont été éjectés de leur siège. L’Airbus A330 s’est posé sans encombre, mais 36 personnes ont été blessées lors de l’événement, dont 11 grièvement.
La compagnie aérienne n’avait jamais connu un tel incident. Le vol était complet, avec 278 passagers et 10 membres d’équipage. Certains voyageurs ont subi des coupures, notamment à la tête, ainsi que des bosses et des ecchymoses, tandis que d’autres souffraient de nausées et vomissaient à la suite des violentes secousses.
Les turbulences ont été céusées par une forte tempête – connue sous le nom de tempête Kona ou dépression de Kona – qui peut affecter Hawaï avec des vents violents, des orages, de fortes pluies accompagnées d’inondations.
Source  : médias d’information hawaïens.

——————————————-

There are very poor wintry conditions these days in continental U.S. But also in Hawaii and air trafic can be seriouly affected by strong turbulences. Passengers are warned they should keep their seatbelts fastened when the seatblet sign is on in the plane.

Honolulu Airlines flight 35 from Phoenix to Hawaii encountered severe turbulence roughly 30 minutes before landing in Honolulu on December 18th, 2022, causing some passengers to fly out of their seats. While the Airbus A330 landed safely, 36 people were injured during the event, of which 11 seriously.

The airline hadn’t experienced an incident of this nature in recent history The flight was full, carrying 278 passengers and 10 crew members. Some travellers suffered cuts, including to the head, as well as bumps and bruises while other were nauseous and vomited as a result of extreme motion.

The turbulence was caused by a strong storm — known as Kona storm and Kona low — affecting Hawaii with a variety of weather hazards, including damaging high winds, potentially severe thunderstorms, heavy rain and flooding.

Source : Hawaiian news media.

Visite des parcs nationaux aux Etats Unis : ça se complique // Visiting national parks in the U.S. is getting trickier

Cette note ne parle pas de volcans ou de glaciers, même si des sites avec des volcans et des glaciers peuvent être concernés. Certains parcs nationaux aux États-Unis ont commencé à tester des programmes pour gérer l’afflux de touristes en 2023. Autrement dit, des quotas sont mis en place pour éviter l’envahissement des parcs et protéger la nature. En conséquence, le National Park Service avertit que certains des parcs les plus populaires nécessiteront des réservations ou des entrées sur des plages de temps bien définies, ou les deux.
Deux parcs ont déjà testé des programmes pilotes d’entrée limitées dans le temps en 2022 et adopteront la même politique en 2023, avec toutefois quelques ajustements. Ainsi, les touristes qui envisagent de visiter le parc national des Arches dans l’Utah ou le parc national des Rocheuses dans le Colorado ont intérêt à commencer à planifier leur voyage le plus tôt possible.

Le parc national des Arches a lancé un programme d’entrée à certaines heures en 2022, avec une mise à jour pour plus de souplesse en 2023. Cela signifie que les visiteurs ont désormais la possibilité d’acheter à l’avance des tickets d’entrée ou des laissez-passer annuels. Grâce au projet pilote de 2022 aux Arches, des billets d’entrée à certaines heures ont permis de réguler les visites dans le parc, de réduire les embouteillages et d’améliorer le séjour des visiteurs. En 2023, le parc des Arches utilisera un nouveau pilote d’entrée qui devrait offrir plus de possibilités d’accès tout en protégeant le paysage du parc.
Cela signifie que les visiteurs devront réserver à l’avance leur entrée à certaines plages horaires s’ils souhaitent entrer dans le parc entre 7 h et 16 h. Cette obligation commence le 1er avril et se prolongera jusqu’au 31 octobre 2023. Les réservations seront vendues par ordre d’arrivée sur le site Recreation.gov à partir de 8 h (heure locale) le 10 janvier 2023. Elles seront disponibles par lots trois mois à l’avance. Donc à partir du moment où elles seront mises en vente le 10 janvier, il sera possible de réserver l’entrée du 1er avril au 30 avril. Puis le 1er février, les réservations ouvriront pour le mois de mai. Toutes les réservations non vendues pour avril seront également disponibles à ce moment-là. Le reste des réservations suivra ce calendrier. Les réservations de juin ouvriront le 1er mars, et ainsi de suite.
Après avoir effectué leur réservation, les acheteurs recevront un billet d’entrée pour la plage horaire demandée et la réservation devra être validée au cours d’une fenêtre d’une heure. Les entrées limitées à certaines plages horaires seront obligatoires pour les personnes qui entrent dans le parc de 7 h à 16 h. Une fois entrées, elles pourront rester dans le parc le reste de la journée. Il sera possible de sortir et revenir dans le parc à condition d’avoir un ticket correctement validé.
Les personnes qui n’ont pas effectué de réservation à l’avance devront essayer d’obtenir des tickets à 18 heures la veille de leur visite. Les tickets ne sont pas disponibles aux entrées du parc et doivent être achetés en ligne sur Recreation.gov ou par téléphone. Le personnel des parcs pensent que les tickets d’entrée partiront rapidement. Les personnes disposant d’un permis de camping ou d’autres permis spéciaux seront dispensées de réservations à certaines plages horaires. Les véhicules commerciaux (agences de voyage locales par exemple) ne sont pas concernés.

Le parc national des Rocheuses exigera également des entrées à certaines heures en 2023, et le système sera semblable à celui que le parc a utilisé en 2022. Deux types de réservations sont disponibles. L’un concerne le Bear Lake Road Corridor qui comprend également le reste du parc. Ces réservations vont de 5h à 18h. L’autre type de réservation est pour le reste du parc, à l’exclusion du Bear Lake Road Corridor. Celui-là va de 9h à 14h. Les fenêtres d’entrée sont de deux heures, disponibles à la même adresse sur Internet.
Les tickets pour le parc national des Rocheuses seront mis en vente à 8 h le lundi 1er mai et concerneront les réservations du 26 mai au 30 juin. Après cela, les réservations seront vendues un mois à l’avance à partir du premier jour du mois précédent. Les réservations pour juillet seront donc mises en vente le 1er juin, et ainsi de suite.
Ce qui change pour le parc national des Rocheuses, c’est que 40 % des réservations seront disponibles la veille à 17 h. Il est probables qu’elles partiront rapidement ; il est donc fortement conseillé de planifier sa visite à l’avance si possible.
Le système de réservation fonctionnera jusqu’au 22 octobre. Il permettra de mieux répartir les visites, réguler le stationnement et la fréquentation des sentiers de randonnée.
Source : médias d’information américains.

Les nouvelles mesures visant à établir des quotas de visites ne sont pas vraiment une surprise. Quand j’ai vu la foule la dernière fois que j’ai visité le parc national de Yellowstone en 2015, j’étais sûr que quelque chose serait fait pour éviter les embouteillages dans les différents parkings, celui du Grand Prismatic en particulier. Après 10h00, la situation devenait impossible.
A en juger par cet article de presse, il semblerait que seuls deux parcs nationaux soient concernés pour le moment, mais de nouvelles régulations des entrées apparaîtront probablement dans les prochains mois. Si vous avez l’intention de visiter les parcs nationaux américains, il sera prudent de vérifier les politiques en vigueur avant de planifier votre voyage aux États-Unis.

———————————————–

This is not about volcanoes or glaciers, even though places with volcanoes and glaciers may be concerned. National parks across the U.S. are testing out programs to manage the influx of tourists in the new year. As a consequence,the National Park Service warns that some of the most popular parks will require reservations or timed entries, or both.

Two parks that tested pilot timed entry programs in 2022 are keeping that up in 2023, with some updates and modifications. So those planning to visit Arches National Park in Utah or Rocky Mountain National Park in Colorado might want to start planning soon.

Arches National Park ran a timed entry program in 2022, which it is updating to make more flexible in 2023. One update is visitors now have the opportunity to buy entrance tickets or annual passes in advance. During the 2022 pilot at Arches, timed entry tickets helped pace visitation into the park, lessen congestion, and enhance visitor experiences. In 2023, Arches will use another timed entry pilot which should provide more opportunities for access while protecting Arches’ landscape.

That means visitors will need to book their timed entry in advance if they want to enter between 7 a.m. and 4 p.m. That requirement starts on April 1st and will extend to October 31st, 2023. Reservations are sold first-come first-served at Recreation.gov starting at 8 a.m. MST on Jan. 10th, 2023. They’ll be released three months in advance in blocks, so when they go on sale on January 10th, you’ll be reserving entry for April 1st through April 30th. Then on February 1st, reservations will open up for May. Any leftover bookings for April will also be available then. The rest of the reservations will follow that schedule, with June reservations opening up on March 1st, and so on.

After you book your reservation, you’ll get a timed entry ticket for a one-hour window. The timed entries will be required for those entering the park from 7 a.m. to 4 p.m. and after you have entered you can stay in the park for the rest of the day. You’ll be able to leave and come back to the park as long as you have a correctly validated ticket.

Those who don’t plan ahead will have to try to get tickets at 6 p.m. the day before their visit. Tickets are not available at park entrances, and must be bought online at Recreation.gov or on the phone. Parks staff expect these tickets to go fast. You won’t need a timed entry ticket if you have a camping permit, or other special permits. Commercial vehicles are not concerned either.

Rocky Mountain National Park will also require timed entries in 2023, and the system will be similar to the one the park ran in 2022. There are two reservations available. One is for the Bear Lake Road Corridor, which also includes the rest of the park. Those reservations are from 5 a.m. to 6 p.m. The other permit is for the rest of the park, excluding the Bear Lake Road Corridor. That one is from 9 a.m. to 2 p.m. Entry windows are two hours, available at the same web address. But the reservations run for a different time period.

Tickets for Rocky Mountain National Park go on sale at 8 a.m. on Monday, May 1st and will apply to reservations from May 26th to June 30th. After that, reservations will be sold one month in advance starting on the first day of the previous month. So reservations for July will go on sale June 1st, and so on.

What’s changing in Rocky Mountain National Park is that 40% of reservations will be available the day before at 5 p.m. But they’re expected to run out quickly, so the agency encourages planning ahead if you can.

The permit system will also run through October 22nd, and spreads use throughout the park and throughout the day to divvy up parking and trailheads.

Source : U.S. News media.

The new measures do not come as a surprise. When I saw the crowds the last time i visited Yellowstone National Park in 2015, I was sure something would be done to avoid the congestions at the different car parks. After 10:00 am, the situation was becoming impossible.

Judging from this press article, it seems that only two national parks are concerned, but more controlled accesses will probably appear in the next months. You’d better check the current policies before starting a trip to the United States.

Delicate Arch dans le Parc National des Arches (Photo: C. Grandpey)

Aller à Hawaii sans éruptions? Pourquoi pas!

Deux visiteurs de mon blog viennent de me contacter pour savoir si ça vaut la peine d’aller à Hawaii au moment où l’activité éruptive est en phase terminale sur le Mauna Loa et a cessé, au moins temporairement, sur le Kilauea.

Si ces personnes voulaient aller à Hawaii dans le seul but d’assister à une éruption, il est évident qu’elles seront déçues. Supporter 20 heures d’avion pour ne pas voir la lave couler, c’est forcément très frustrant!

Toutefois, si le voyage à Hawaii est une première pour ces personnes, il faut savoir qu’il y a des tas de choses intéressantes à voir sur l’archipel. Côté température, c’est déjà le dépaysement total: zéro degré à Paris, 25° à Honolulu! Sur la Grande Ile,une visite au Parc National des Volcans d’Hawaii s’impose. Même si la lave est absente, plusieurs sites valent vraiment le détour. Entre autres, on peut mentionner la vue sur le cratère de l’Halema’uma’u, la traversée à pied du cratère du Kilauea Iki, la visite des Sulphur Banks, ou encore du Thurston Lava Tube.

Actuellement, il n’est pas possible d’accéder au sommet du Mauna Loa, mais la montée au Mauna Kea est autorisée, en sachant que l’on ne peut accéder qu’au Visiter Center avec une voiture de location, mais des agences organisent des montées au sommet. Ça vaut vraiment le coup car le panorama est somptueux au milieu des nombreux observatoires édifiés à plus de 4000 m d’altitude.

Sur la Grande Ile, on peut aussi visiter Pearl Harbor ou Waikiki à Honolulu. Pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil aux fonds marins et aux poissons tropicaux à l’aide d’un masque, un tuba et de palmes? On pourra aussi visiter Sunset Beach, paradis des surfeurs dans le nord de la Grande Ile. Ce ne sont que quelques suggestions.

Si la durée de votre séjour (15 jours me semble le minimum) le permet, n’hésitez pas à prendre l’avion pour aller visiter Maui et escalader l’Haleakala. Maui est aussi un endroit exceptionnel pour voir les baleines pendant l’hiver. Je conseille d’acheter une excursion en bateau pour approcher les cétacés.

Un peu plus au nord-ouest, Kauai mérite également le détour avec le Canyon de Waimea, une autre merveille de la nature parcourue par plusieurs sentiers de randonnée.

En France, deux agences de voyages à dominante volcanique organisent des voyages à Hawaii. Tout est prévu à l’avance. Il suffit de se laisser guider:

80 Jours Voyages

https://80joursvoyages.com/

Aventure et Volcans

https://www.aventurevolcans.com/fr

Bon voyage!

Mauna Loa et Mauna Kea sur la Grande Ile

Caldeira de l’Haleakala à Maui

Canyon de Waimea sur l’île de Kauai

(Photos: C. Grandpey)

Eruption dans la Meradalir (Islande)

Un visiteur de mon blog actuellement en Islande m’a envoyé quelques photos de l’éruption. Il recommande de partir très tôt (à 5h ou 6h) vers le site pour bien profiter du spectacle. Il n’y a presque personne de bon matin. Par contre à partir de 10h et pire après c’est Disneyland avec un flux non stop de visiteurs et des hélicos sans arrêt dans le ciel. Il est vrai que l’éruption a eu la mauvaise idée (ou la bonne pour les intérêts commerciaux) de se déclencher au mois d’août…

Après une baisse d’activité en début de journée le 13 août, l’éruption semble avoir retrouvé une certaine vitesse de croisière. La lave continue à s’évacuer abondamment par le chenal qui s’est ouvert dans le cratère en formation.

Crédit photo: Alexandre Dauzeres que je remercie chaudement