Eruption du Zhupanovsky (Kamchatka / Russie)

drapeau-francaisSelon les dépêches de plusieurs agences de presse, le Zhupanovsky a connu un nouvel épisode éruptif, avec un panache de cendre qui montait jusqu’à huit kilomètres d’altitude, créant un possible danger pour le trafic aérien local.
Le KVERT a indiqué mardi que les panaches en provenance du Zhupanovsky s’étiraient vers l’est dans l’Océan Pacifique. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne a été portée à l’Orange. Les pilotes sont invités à éviter de voler près du site de l’éruption.
Le volcan se trouve à 70 kilomètres de la ville la plus proche, et aucune retombée de cendre significative n’a affecté les zones habitées..

————————————-

drapeau-anglaisAccording to reports from several press agencies, Zhupanovsky went through a new eruptive episode, with an ash plume that rose up to eight kilometres above sea level, creating a possible hazard for local air traffic.
KVERT reported on Tuesday that plumes from the Zhupanovsky volcano were drifting east into the Pacific Ocean. As a consequence, the aviation colour code has been raised to Orange. Aircraft pilots are advised to avoid flying near the explosion site.
The volcano is 70 kilometres from the nearest town, and no significant ash from the eruption has drifted into populated areas.

Zhupa

Le panache du Zhupanovsky le 19 janvier 2016 (Crédit photo: KVERT)

Débordement du lac de lave de l’Erta Ale ? // Erta Ale lava lake may have overflowed

drapeau-francaisSelon le site Internet de l’agence de voyages VolcanoDiscovery, le lac de lave de l’Erta Ale aurait débordé vers minuit pendant la nuit du 15 au 16 janvier 2016. Le rapport indique qu’« il semble que la situation ressemble aux événements spectaculaires de novembre – décembre 2010, époque où le lac de lave a débordé pour la dernière fois. Plus d’informations et d’images dans les meilleurs délais ».
http://www.volcanodiscovery.com/erta_ale/news/56129/Erta-Ale-volcano-Ethiopia-lava-lake-overflows.html

——————————–

drapeau-anglaisAccording to the website of the VolcanoDiscovery travel agency, the lava lake of Erta Ale overflowed at midnight of 15-16 January 2016. “It seems that the situation is similar to the spectacular events in November/December 2010 when the lava lake last overflowed. More details and images will be posted as soon as possible”.
http://www.volcanodiscovery.com/erta_ale/news/56129/Erta-Ale-volcano-Ethiopia-lava-lake-overflows.html

Erta-ale

Crédit photo: Wikipedia

Nouveaux séismes sur le Mauna Loa (Hawaii) // More earthquakes on Mauna Loa (Hawaii)

drapeau-francaisL’USGS a enregistré deux séismes lundi en début de matinée dans les environs du sommet du Mauna Loa.
Le premier événement, d’une magnitude de M 3,9, s’est produit à 01h52, à environ 6,6 km au nord-nord-est du sommet, à une profondeur de 12 km. Onze personnes, principalement dans la région de Captain Cook, ont déclaré avoir ressenti la secousse.
Le deuxième événement, d’une magnitude de M 3, a été enregistré à 04h01 à environ 6 km au sud-sud-ouest du sommet du Mauna Loa, à une profondeur de 2,4 km. Trois personnes ont déclaré avoir ressenti la secousse; deux se trouvaient à Captain Cook et une autre à Kailua-Kona.
Le HVO indique que depuis le 17 septembre 2015, lorsque le niveau d’alerte du Mauna Loa est passé de « Normal » à « Vigilance », on observe en permanence une forte sismicité et une déformation des flancs du volcan.
La semaine dernière, les séismes ont été enregistrés principalement dans la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, à des profondeurs de moins de 5 km. L’événement de magnitude M 3 observé lundi a été localisé dans cette zone, tandis que le premier séisme s’est produit sur le versant nord du volcan.
Les mesures GPS continuent de montrer une déformation liée à l’inflation des réservoirs de magma sous le sommet et sous la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest.
Source: West Hawaii Today.

———————————

drapeau-anglaisUSGS recorded two earthquakes early Monday in the vicinity of the Mauna Loa summit.
The first event with a magnitude of M 3.9, struck at 1:52 a.m. about 6.6 km north-northeast of Mauna Loa summit at a depth of 12 km. Eleven people, mainly in the Captain Cook area, reported feeling the earthquake.
The second event, with a magnitude of M 3, was recorded at 4:01 a.m. about 6 km south-southwest of the Mauna Loa summit, at a depth of 2.4 km. Three people reported feeling the earthquake; two were in Captain Cook and one was in Kailua-Kona.
HVO indicates that since September 17th 2015, when the Volcano Alert Level for Mauna Loa was raised from “normal” to “advisory,” elevated seismicity within the volcano and deformation across its flanks persist
In the past week, earthquakes have been occurring mostly beneath the volcano’s upper Southwest Rift Zone at depths less than 5 km. The M 3 event that struck Monday was located in this region, while the first earthquake was located on the north side of the volcano.
GPS measurements continue to show deformation related to inflation of a magma reservoir complex beneath the summit and upper Southwest Rift Zone.
Source : West Hawaii Today.

Mauna-Loa-blog-2

Mokuʻāweoweo, la caldeira sommitale du Mauna Loa (Photo: C. Grandpey)

Ni’ihau & Kaua’i (Hawaii)

drapeau-francaisL’Observatoire des Volcans d’Hawaii (HVO) a commencé une série de descriptions géologiques des différentes îles qui forment l’archipel avec, pour commencer, Ni’ihau et Kau’i.
http://www.hawaii247.com/2016/01/07/volcano-watch-a-geologic-tour-of-the-hawaiian-islands-kaua%CA%BBi-and-ni%CA%BBihau/

Contrairement aux autres îles hawaïennes, Ni’ihau et Kau’I sont des volcans individuels qui ne se sont pas formés par l’accumulations de matériaux de volcans qui se chevauchent ; en conséquence, les deux îles n’ont jamais été reliées entre elles. Ni’ihau s’est probablement formée en premier, car l’île est la plus à l’ouest de la chaîne volcanique et les édifices situés à l’est sont plus jeunes. Malheureusement, il n’existe pas de données précises sur les premiers frémissements de ces deux volcans. Nous savons seulement qu’ils se sont formés il y a environ 6 millions d’années.
Comme toutes les îles hawaïennes, Ni’ihau et Kaua’i ont connu périodes d’importants glissements de terrain tout au long de leur histoire. On en a la preuve avec les amas de débris rocheux qui recouvrent le fond de l’océan. Ni’ihau était autrefois beaucoup plus grande, mais la majeure partie de l’île s’est effondrée il y a environ 5 millions d’années. Les dépôts sous-marins d’effondrement ont ensuite été recouverts par la lave pendant la croissance de Kaua’i.
La géologie de Kaua’i est complexe. On a les restes d’une énorme caldeira dans la partie centre-est de l’île, mais il s’agit probablement d’un effondrement qui a ensuite été rempli par la lave. Les données géophysiques laissent supposer que le principal centre de volcanisme se trouvait plus ou moins sous le bassin Lihu’e qui s’est affaissé (soit par l’effondrement ou suite à l’apparition de failles) il y a entre 3 et 4 millions d’années. Le bassin a ensuite été comblé par des sédiments marins et de la lave, en alternant les affaissements sous le niveau de la mer et les réapparitions au dessus du niveau de la mer lors des écoulements de lave.
La phase de formation de volcans boucliers sur Ni’ihau et Kaua’i a pris fin il y a environ 4 millions d’années. Par la suite, des canyons et falaises spectaculaires ont commencé à se former sur ces îles. Il est intéressant de noter que les reprises de volcanisme actif ont duré longtemps sur Ni’ihau et Kaua’i. Ailleurs le long de l’archipel hawaiien, le regain de volcanisme actif est beaucoup plus rare. Le laps de temps entre la phase de formation des volcans boucliers et la reprise du volcanisme actif sur Ni’ihau est d’environ 2 millions d’années. L’éruption la plus récente a eu lieu il y a environ 350 000 ans.
Sur Kaua’i, le regain de volcanisme actif a eu lieu de manière plus ou moins continue pendant 3,5 millions d’années. L’éruption la plus récente s’est produite il y a seulement 150 000 années dans la partie sud de l’île où la roche noire que l’on peut observer autour du soufflard près de Po’ipu et des cônes de cendre près de Koloa ressemblent aux jeunes roches volcaniques sur la Grande Ile d’Hawaii. Ces éruptions sont suffisamment récentes pour suggérer que le regain de volcanisme actif sur Kaua’i n’est pas encore terminé, mais les chances d’observer de nouvelles éruptions de notre vivant restent faibles.
On peut aujourd’hui visiter Ni’ihau, baptisée autrefois « l’Ile Interdite ». C’est l’un des seuls endroits au monde où la technologie ne s’est pas encore introduite. L’île a été achetée au roi Kamehameha en 1864 et a conservé un grand nombre de modes de vie traditionnels, y compris la langue hawaïenne. Elle est habitée par environ 200 habitants dont la langue maternelle est l’hawaiien
Accessible via Niihau Helicopters, on peut passer une demi-journée sur cette île en tant qu’invité des propriétaires.
Kaua’i est ouverte au tourisme. Le joyau de l’île est le Canyon de Waimea. Baptisée « Ile Jardin », c’est aussi l’un des endroits les plus humides de la planète, avec des pluies record sur le mont Wai’ale’ale.
Kaua’i a servi de cadre à plus de soixante-dix films hollywoodiens et autres émissions de télévision. Par exemple, le Canyon de Waimea a été utilisé dans le tournage du film Jurassic Park en 1993. Certaines parties de l’île apparaissent également dans les scènes d’ouverture des films Indiana Jones et les Aventuriers de l’Arche Perdue.

————————————–

drapeau-anglaisThe Hawaiian Volcano Observatory (HVO) has started a series of geological descriptions of the different islands that form the archipelago. They have started with Ni’ihau and Kau’i.
http://www.hawaii247.com/2016/01/07/volcano-watch-a-geologic-tour-of-the-hawaiian-islands-kaua%CA%BBi-and-ni%CA%BBihau/

Unlike other Hawaiian islands, both Ni’ihau and Kau’I are single volcanoes rather than amalgamations of overlapping volcanoes, and the two islands were never connected. Ni’ihau probably formed first, since it is farthest west in the chain and volcanoes to the east are younger, but data indicating the exact onset times of the two volcanoes do not exist. We only know that both volcanoes formed about 6 million years ago.
Like all Hawaiian islands, both Ni’ihau and Kaua’i experienced periods of massive landslides throughout their histories, the evidence of which is preserved on the ocean floor as jumbles of rocky debris. Ni’ihau was once much larger but the bulk of the island collapsed around 5 million years ago. The submarine collapse deposits were subsequently covered by lava during the growth of Kaua’i.
The geology of Kaua’i is complex. There is evidence for a huge caldera in the east-central part of the island, but it appears to be mostly a collapse feature that was then filled by lava. Geophysical data suggest that the main center of volcanism was more or less beneath the Lihu’e Basin, which subsided (by either collapse or faulting) between 3 and 4 million years ago. The basin was subsequently filled by marine sediment and lava as it alternately subsided below sea level and then grew above sea level with lava inundation.
Vigorous shield-stage volcanism on Ni’ihau and Kaua’i ended by about 4 million years ago, after which, the islands’ spectacular canyons and cliffs began to form. Interestingly, rejuvenated volcanism has been long-lived on both islands. Elsewhere along the island chain, rejuvenated volcanism is minor. The gap between shield and rejuvenated eruptions on Ni’ihau was about 2 million years, with the most recent eruption occurring about 350,000 years ago.
On Kaua’i, rejuvenated volcanism has occurred more or less continuously for the last 3.5 million years. The most recent eruption was only 150,000 years ago in the south part of the island, where black rock around the blowhole near Po’ipu and cinder cones around Koloa look similar to young volcanic rocks on the Island of Hawai’i. In fact, these eruptions are young enough to suggest that rejuvenated volcanism on Kaua’i is not yet over, but the odds of future eruptions in our lifetimes are small.
You can now visit Niihau, called in the past the “Forbidden Island ». It is one of only places in the world where technology has not yet moved in. It was purchased from King Kamehameha in 1864 and has preserved many of the traditional ways of life, including the Hawaiian language. It is inhabited by about 200 locals whose primary language is Hawaiian.
Accessible via Niihau Helicopters, you can now escape for half a day to this island as a guest of the owners.
Kaua’i is open to tourism. The jewel of the island is Waimea Canyon. Known as the Garden Isle, it is also one of the wettest places on the planet, with record rainfall on Mt. Wai’ale’ale.
Kaua’i has been featured in more than seventy Hollywood movies and television shows. For instance, Waimea Canyon was used in the filming of the 1993 film Jurassic Park. Parts of the island were also used for the opening scenes of Indiana Jones film Raiders of the Lost Ark.

Kauai 01

Kauai 02

Kauai 03_modifié-1

Canyon de Waimea et Kalalau Valley à Kaua’i (Photos: C. Grandpey)

La cendre du Bromo (Indonésie) ruine l’agriculture locale // The ash of Mt Bromo (Indonesia) ruins local agriculture

drapeau-francaisL’éruption du Bromo continue. Le VSI indique que le panache de cendre monte souvent jusqu’à 1800 mètres au-dessus du cratère avant de s’étirer au-dessus de la région où les retombées causent de graves dégâts à l’agriculture.
Les terres agricoles recouvertes par la cendre se trouvent dans les sous-districts de Sukapura, Sumber et Lumbang. Cette cendre qui, jusqu’alors, affectait les champs de pommes de terre et de choux, est également entrée en contact avec d’autres cultures comme le maïs et les tomates. Ainsi, dans le sous-district de Sukapura, 992 ha de plantations de pommes de terre, 82 ha de choux, 16 ha de tomates et 164 ha de maïs ont été endommagés.
L’impact de l’éruption sur l’agriculture locale a provoqué une hausse des prix des légumes dans la région.
Source: Antara News.
http://www.antaranews.com/en/news/102601/mt-bromo-eruption-affects-wide-range-of-probolinggos-agricultural-lands

————————————-

drapeau-anglaisThe eruption of Mt Bromo continues. VSI indicates that the ash plumes mostly rise up to 1,800 metres above the crater. The ash then drifts over the region with ashfall that cause serious damage to the agriculture.
Agricultural lands affected by the ash are located in the Sukapura, Sumber and Lumbang sub-districts. The volcanic ash, which previously only affected potatoes and cabbage plants, has also come in contact with other vegetables, such as corn and tomatoes. Thus, in Sukapura subdistrict, 992 ha of potato plantations, 82 ha of cabbage farm, 16 ha of tomato and 164 ha of corn fields have been damaged.
The impact of the eruption to the local agriculture has caused a hike in vegetable prices in the region.
Source: Antara News.
http://www.antaranews.com/en/news/102601/mt-bromo-eruption-affects-wide-range-of-probolinggos-agricultural-lands