Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): L’éruption continue // The eruption is going on

drapeau-francaisDans son dernier bulletin en date du 31 août, l’OVPF indique que l’éruption se poursuit avec seulement quelques fluctuations. L’activité sismique reste assez élevée. Sur le site, la bouche la plus en aval est toujours active. La lave s’écoule toujours en partie en tunnel avant de ressortir pour former un grand bras et plusieurs petits écoulements intermittents.

Les mauvaises conditions météo ne permettent que très rarement de voir l’éruption avec les webcams.

———————————————-

drapeau-anglaisIn its latest update (August 31st), the Observatory indicates that the eruption is going on with only a few fluctuations. Seismic activity remains quite high. On the field, the lowest vent on the slope is still active. Lava is still partly flowing within a tunnel before reappearing and forming  long branch and several breakouts.

Poor weather conditions rarely allow to see the eruption through the webcams.

Publicités

L’or et l’argent de la Nouvelle Zélande // Gold and silver in New Zealand

drapeau francaisLe Lac Taupo se trouve au centre de l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. C’est la caldeira d’un immense volcan qui a été actif pendant près de 300 000 ans. Il a produit deux des plus violentes éruptions de l’histoire. Une première très violente explosion a eu lieu il y a 26 500 ans. Elle a été suivie d’une autre il y a 1800 ans. Le volcan fait partie d’un ensemble en forme de V de bouches volcaniques et de sources chaudes connu sous le nom de Zone Volcanique de Taupo (TVZ) qui étend sur environ 350 km.
Des scientifiques américains et néo-zélandais ont découvert d’énormes réserves inexploitées d’or et d’argent à l’intérieur de plusieurs réservoirs surchauffés situés dans une chaîne de volcans de la TVZ. Selon eux, les panaches magmatiques chauffent l’eau et donnent naissance à des réservoirs et des sources extrêmement chaudes et acides qui dissolvent la roche environnante. Au cours de ce processus, l’eau se charge en métaux précieux comme l’or et l’argent. Les géologues ont détecté jusqu’à 18 réservoirs volumineux, jusqu’à 3 km de profondeur avec, à l’intérieur, d’énormes quantités de ces métaux. Ils estiment qu’un seul puits foré dans le réservoir qui se trouve sous la centrale géothermique de Rotokawa, dans la région de Waikato sur l’île du Nord, pourrait produire jusqu’à 2,7 millions de dollars (2,3 millions d’euros) d’or par an. Des puits forés dans les réservoirs sous les centrales géothermiques de Rotokawa et de Mokai (qui se trouve à proximité de Rotokawa) pourraient produire jusqu’à huit tonnes d’argent par an, soit une valeur d’environ 3,6 millions de dollars (3,1 millions d’euros). Toutefois, les scientifiques ajoutent qu’une nouvelle technologie devra être mise au point pour extraire les métaux précieux sans interférer avec la production d’énergie géothermique.
Pour expliquer la formation de ces métaux précieux, les chercheurs font remarquer que l’eau riche en chlorure naît dans des réservoirs souterrains et est chauffée à des températures allant jusqu’à 400 ° C. La chaleur intense et la chimie de l’eau dans ces réservoirs font passer dans l’eau l’or et l’argent contenus dans le magma et les roches environnantes. Dans certaines sources chaudes où l’eau bouillonne à la surface, on trouve des concentrations élevées d’or et d’argent autour des bassins. Les roches sous la surface contiennent certes un peu d’or et d’argent, mais les chercheurs affirment que les concentrations sont plus élevées dans les réservoirs d’eau. Ils ont relevé des concentrations d’or atteignant 20 parties par milliard et des concentrations d’argent de 2000 parties par milliard. À partir du réservoir de Rotokawa à lui seul, ils estiment qu’on pourrait obtenir environ 70 kilogrammes d’or par an.
Les chercheurs ont indiqué dans la revue Géothermie que les métaux précieux se déposent à la surface de certaines sources chaudes comme la célèbre Champagne Pool à Waiotapu. Les beaux précipités de couleur orange et jaune qui bordent la source contiennent de l’arsenic, du mercure, du soufre, de l’antimoine et du thallium, ainsi que de très fortes concentrations d’or et d’argent.

Peut-être une ruée vers l’or en Nouvelle Zélande dans les prochaines années…..
Source: Mail Online.

————————————————–

drapeau anglaisLake Taupo lies at the centre of New Zealand’s North Island and is the caldera of a huge volcano that has been active for nearly 300,000 years. It has produced two of the most violent eruptions in history when it exploded violently around 26,500 years ago and again 1,800 years ago. It is part of a V-shaped range of volcanic vents and springs known as the Taupo Volcanic Zone (TVZ) that stretches over about 350 kilometres..

U.S and New Zealand scientists have discovered huge untapped reserves of gold and silver inside the super-heated reservoirs within a string of volcanoes within the TVZ. They say magma plumes are heating the water to produce scalding hot acidic reservoirs and springs that are dissolving the surrounding rock. This is leading the water to become loaded with precious metals like gold and silver. Geologists have found up to 18 enormous reservoirs of water, up to 3 km deep, that contain huge amounts of these metals. They estimate a single well drilled into the reservoir beneath Rotokawa Geothermal Power station Waikato, on New Zealand’s North Island, could yield up to 2.7 million dollars (2.3 million euros) of gold a year. What is more, wells drilled into both the reservoirs beneath Rotokawa and nearby Mokai geothermal power stations could produce up to eight tons of silver a year – about 3.6 million dollars (3.1 million euros) worth. However, they warn that new technology would need to be developed to extract the precious metals without interfering with geothermal energy production.

The researchers say chloride rich water forms in underground reservoirs and gets heated to temperatures of up to 400°C. The intense heat and chemistry of the water in these reservoirs causes gold and silver to move from the surrounding rocks and magma into the water. At a few locations where the water bubbles to the surface in hot springs high concentrations of gold and silver can be found around their scalding pools. While the rocks beneath the surface also contain some gold and silver, the researchers say the concentrations in the water reservoirs are higher. They found gold concentrations as high as 20 parts per billion and silver reached 2,000 parts per billion. From the Rotokawa reservoir alone they estimate they could obtain about 70 kilograms of gold a year.

Writing in the journal Geothermics, the researchers indicated that the precious metals deposit at the surface in a few hot springs among which the Champagne Pool at Waiotapu is probably the best known. The nice orange and yellow precipitates that line the pool contain arsenic, mercury, sulphur, antimony, and thallium, plus very high concentrations of gold and silver.

There might be a gold rush in New Zealand in the years to come…

Source: Mail Online.

Champagne Pool: Un nouvel Eldorado?  (Photos:  C. Grandpey)

Hawaii bientôt dans la tempête // Hawaii soon in the storm

drapeau-francaisComme je l’ai écrit précédemment, les Hawaiiens étaient plus préoccupés par l’approche de deux ouragans ou tempêtes tropicales que par la coulée de lave qui était apparue dur le versant NE du Pu’uO’o. D’ailleurs, cette coulée a cessé toute activité après avoir parcouru seulement quelques centaines de mètres.

Le National Weather Service n’est pas en mesure de dire comment vont évoluer les deux ouragans qui ont pour nom Ignacio et Jimena. La NASA a mis en ligne une image satellite où les ouragans apparaissent de manière spectaculaire (voir ci-dessous).

En approchant de l’archipel et en rencontrant des eaux  plus froides, il est probable que Ignacio va perdre quelque peu de son intensité et devenir une tempête tropicale. Il vaudrait mieux car, pour le moment, il est classé en Catégorie 4, avec des vents qui atteignaient 230 km/h samedi 29 août à 23 heures (heure hawaiienne). Il se trouvait alors à 800 km à l’est-sud-est de Big Island.

Le gouverneur d’Hawaii a émis un bulletin d’urgence et demandé à la population de se montrer vigilante et à se préparer à prendre des mesures d’urgence.

—————————————————

drapeau-anglaisAs I put it previously, Hawaiians were more concerned with the approach of two hurricanes or tropical storms than by the lava flow that had appeared on the NE flank of Pu’uO’o. Moreover, this flow stopped after barely travelling a few hundred meters.
The National Weather Service is not able to define the evolution of the two hurricanes named Ignacio and Jimena. NASA has posted a satellite image where hurricanes appear dramatically (see below).
Approaching the archipelago and colder waters, it is likely that Ignacio will lose some of its intensity and become a tropical storm. This is to be hoped for because, for now, it is classified in Category 4, with winds that reached 230 km / h Saturday, August 29th at 11:00 pm (Hawaiian time). It was then located 800 km east-southeast of Big Island.
The Governor of Hawaii has issued an emergency bulletin and asked people to be vigilant and to be prepared to take emergency measures.

Source: NASA / National Weather Service

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau-francaisL’éruption qui a débuté le 24 août 2015 se poursuit de manière relativement stable. Une reconnaissance aérienne effectuée le 29 août par l’Observatoire a permis de constater que les deux cônes de scories continuent de se construire au niveau de la fracture éruptive. Des lacs de lave sont toujours présents dans les cônes et des fontaines s’en échappent. On peut les apercevoir sur les webcams quand le temps n’est pas bouché, ce qui est fréquent en ce moment. Après un court passage sous un tunnel, une coulée de lave aa réapparaît et s’étire sur environ 1.5 km. Un important panache de gaz s’élève jusqu’à 3000 m d’altitude environ.

——————————————-

drapeau-anglaisThe eruption which started on August 24th is continuing in a fairly stable way. An overflight by the Observatory on August 29th allowed to see that the two cones are still active on the eruptive fissure. Lava ponds can be seen within the cones, together with lava fountains. One can see them on the webcams when the weather is not cloudy, which is quite often these days. After travelling in a tube, an aa lava flow reappears and spreads over 1.5 km over older lavas. A voluminous gas plume rises up to 3,000 metres a.s.l.

Vue du tremor éruptif entre le 24 et le 28 août. (Source: OVPF)

Nouvelles de mon blog // News of my blog

drapeau-francaisIl semblerait que mon blog officiel (http://volcans.blogs-de-voyage.fr) soit de nouveau opérationnel, mais les difficultés de ces derniers temps m’incitent à ne pas crier victoire trop tôt!

Dans les prochains jours, par sécurité, je vais insérer les nouvelles notes sur les deux blogs (officiel et provisoire):

http://volcans.blogs-de-voyage.fr) and http://volcansetglaciers.over-blog.com/

Un peu plus tard, probablement début septembre, je pense que je vais faire migrer mon  blog officiel vers une plateforme plus fiable que « Blogs de voyage » et plus diversifiée que « Overblogs » que je trouve un peu simpliste.

Je vous tiendrai bien sûr au courant de la suite des événements.

Je suis désolé de la gêne que ces difficultés entraînent. Le piratage d’un site pose forcément de gros problèmes aux techniciens que je remercie au passage pour leur travail.

Encore merci de votre patience.

 —————————————

drapeau-anglaisIt seems that my official weblog (http://volcans.blogs-de-voyage.fr) is operational again, but the difficulties of recent times incite me to be very cautious!
In the coming days, for safety, I will insert the new notes on my two blogs:   http://volcans.blogs-de-voyage.fr) and http://volcansetglaciers.over-blog.com/

Later, probably early in September, I think I will migrate my official blog to a more reliable platform than « Blogs de voyage » and more diversified than « Overblogs » I find it a bit simplistic.
Of course I will keep you informed of the events.
I’m sorry for the inconvenience caused by these difficulties. Hacking a site necessarily poses major problems for technicians I do thank for their work.
Thank you for your patience.

Sakurajima (Japon)

drapeau-francaisLa situation a tendance à se stabiliser. L’Agence Météorologique Japonaise (JMA) maintient à 4 (sur une échelle de 5) le niveau d’alerte du Sakurajima. Un ordre d’évacuation a été levé le 22 août pour les quartiers résidentiels situés à moins de 3 km du cratère. La plupart des infrastructures touristiques ont repris leurs activités le 27 août. Une rumeur dit que la JMA pourrait abaisser le niveau d’alerte à 3 le 1er septembre.
Deux petites éruptions ont eu lieu le 28 août vers 11h30 (GMT) et 14h30 (GMT), mais il n’est fait état d’aucun dégât et d’aucune perturbation.
Les voyageurs sont invités à contrôler les bulletins d’activité du Sakurajima et à respecter toutes les directives en provenance des autorités. Une activité volcanique intense peut entraîner la fermeture des aéroports locaux ou des annulations de vols à court préavis.

 —————————————-

drapeau-anglaisThe situation tends to become more stable. The Japan Meteorological Agency (JMA) maintains a level 4 alert for Sakurajima volcano. An evacuation order was lifted on August 22nd for residential districts within 3km of the crater, and most tourist facilities resumed operations on August 27th. Unconfirmed reports indicate that the JMA is likely to lower the alert to level 3 on September 1st.

Two minor eruptions occurred on August 28th around 11:30 am (GMT) and 14:30 (GMT), though there were no reports of damage or disruption.

Travellers are advised to monitor the status of Sakurajima volcano closely and adhere to all directives by the authorities. Heightened volcanic activity may prompt the closure of local airports, flight cancellations at short notice.

Sakurajima Showa

Sommet du Sakurajima  (Crédit photo:  JMA)

 

Ruapehu (Nouvelle Zélande)

drapeau francaisIl est recommandé aux randonneurs de ne pas se rendre à proximité du lac de cratère du Ruapehu car il y a un risque de petites éruptions. En effet, la température du lac stagne à 15 degrés depuis deux semaines alors qu’elle varie généralement entre 10 et 40 degrés et ne reste pas stable très longtemps. Les volcanologues néo-zélandais pensent que si une éruption a lieu, elle affectera uniquement la zone sommitale du volcan. La probabilité reste faible malgré tout et le niveau d’alerte est maintenu à 1, le niveau normal.
Deux raisons peuvent expliquer la fraîcheur actuelle de l’eau dans le lac de cratère du Ruapehu. D’une part, il peut s’agir d’une variation normale de la température. Parfois, le magma dégage beaucoup de chaleur, d’autres fois il en dégage moins ; c’est la situation la plus fréquente. D’autre part, le lac peut s’être refroidi suite à un blocage dans le conduit éruptif. Un tel blocage peut potentiellement causer une éruption suite à une hausse de la pression des gaz. Les mesures des émissions de gaz effectuées vendredi dernier autour du lac ne révèlent rien d’anormal.

La température du lac du Ruapehu est descendue à moins de 10 degrés en 1998 et il y a eu une éruption. D’autres baisses de température ont été enregistrées en 1995 et 1996.
Des panneaux d’avertissement ont été placés au sommet des domaines skiables de Whakapapa et Turoa et à l’extrémité de la Tukino Road. Cependant, les activités sur les trois domaines skiables ne sont pas affectées.
Source: Presse néo-zélandaise.

————————————————–

drapeau anglaisHikers are advised not to get close to the crater lake on Mt Ruapehu as minor eruptions could occur. Indeed, the lake’s temperature currently has stalled at 15 degrees for two weeks whereas it usually fluctuates between 10 and 40 degrees and does not stay one temperature for too long.  Local volcanologists think that if an eruption occurred, it could affect the summit area. However, the likelihood of any eruption is not high and the alert level is kept at 1, the normal level.

There may be two reasons for the crater lake to remain relatively cold. Firstly, it could just be normal fluctuation. Sometimes the magma is putting out a lot of heat, and sometimes it’s not, and that’s the most common reason. Secondly, the lake may be cool because a blockage has developed in the vent between the magma and the lake. Such a blockage could potentially cause an eruption, after pressure builds.

Gas outlets at the crater lake were measured last Friday, and they appeared to behaving normally.

Ruapehu’s lake last cooled below 10 degrees in 1998, and an eruption followed.  Similar drops in temperature were recorded in 1995 and 1996.

Advisory signs have been erected at the top of Whakapapa and Turoa ski areas and the Tukino Road end. However, operations at all three ski areas are not affected.

Source : New Zealand newspapers.

Lac de cratère du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)