Piton de la Fournaise: Vers la fin de l’éruption? // Is the eruption coming to an end?

drapeau francais8 heures: L’éruption semble poursuivre son déclin. Ce matin, la webcam du Piton Partage ne montre plus aucune incandescence. On ne discerne pas de panache de gaz non plus. Hier, l’Observatoire faisait état de cette diminution d’activité en indiquant que seules 4 petites fontaines de lave étaient encore actives. Comme je l’indiquais dans la note précédente, le processus éruptif actuel correspond à celui des semaines écoulées, avec un feu d’artifice de quelques heures suivi d’un déclin progressif de l’activité. Une fois encore, il était imprudent de vouloir quitter la métropole au début de l’éruption. Le risque d’arriver après la bataille était très grand. Les navettes à 10 euros mises en place pour éviter les embouteillages n’auront pas vraiment permis de faire fortune !

12 heures : Confirmation par l’Observatoire des derniers moments de l’éruption. Il faut toutefois se montrer prudent car l’histoire de la Fournaise montre qu’il existe des possibilités de réalimentation avec une reprise d’activité car le volcan n’est pas revenu à son niveau de base en matière de déformation. C’est ainsi que l’éruption d’avril 2007 a débuté deux jours après une éruption de moins de 12 heures. Méfiance donc.

13 heures: La Préfecture indique que l’éruption est officiellement terminée.

——————————————

drapeau anglais8:00: The eruption seems to continue its decline. This morning the webcam at the Piton Partage does not show any incandescence. One does not discern any gas plume either. Yesterday, the Observatory confirmed this reduced activity by indicating that only 4 small lava fountains were still active. As I put it in my previous note, the current eruptive process matches that of the past weeks, with a few hours’fireworks followed by a gradual decline in activity. Once again it was unwise to leave metropolitan France at the beginning of the eruption. The risk of arriving after the battle was high. The 10-euro shuttles implemented to avoid traffic jams have not really allowed to make a fortune!

12:00: The Observatory has confirmed that the eruption is coming to an end. However, one needs to be careful as the eruptive history of the Piton de la Fournaise shows there is the possibility of new lava entering the feeding system. Indeed, the volcano has not deflated completely and has not gone back to its background level. Scientists remind us that the eruption of April 2007 started two days after another eruption that lasted less than 12 hours.

13:00: The Prefecture indicates that the eruption has officially come to an end.

Partage

Dernières nouvelles d’Islande // Latest news from Iceland

drapeau francaisDeux touristes français sont recherchés par la police dans le cadre d’une conduite hors piste qui a causé des dégâts considérables à la nature islandaise.
L’un des touristes au volant s’est mis à effectuer des cercles dans le sable noir, au sein d’une végétation sensible. La voiture est partie lorsque les employés d’une station électrique à proximité ont voulu approcher le conducteur.
La police est à la recherche des auteurs de ce délit et ils seront probablement verbalisés.
Selon un ingénieur islandais à l’Agence pour l’Environnement, la conduite sur sable noir est tout aussi dangereuse pour la nature islandaise que la conduite directe sur la végétation ; les deux sont des infractions pénales.

Une nouvelle étendue d’eau chaude s’est formée à l’extrémité orientale de la coulée de lave de l’Holuhraun, produit de la dernière éruption volcanique (août 2014-février 2015). Des rangers ont récemment remarqué que la température de l’eau convenait à la baignade, avec un peu moins de 40 ° C au point le plus chaud. On ne sait pas si la température de l’eau va augmenter ou diminuer à l’avenir.

Selon un professeur de géophysique à l’Université d’Islande, l’Hekla représenterait une menace réelle pour avions de ligne. 20 à 30 avions survolent le volcan chaque jour et si une éruption venait à se produire sans prévenir, les aéronefs pourraient se faire prendre dans le panache volcanique. Il pense qu’il suffirait de déplacer leurs trajectoires de vol de seulement cinq kilomètres pour réduire considérablement le risque.
Un membre de l’Autorité des Transports Islandais n’est pas d’accord avec le professeur et affirme que le risque de voir une éruption de l’Hekla provoquer un accident est très faible.
Le volcan est entré en éruption régulièrement tous les dix ans dans la seconde moitié du 20ème siècle (1970, 1980-1981, 1991, 2000). Si l’on se réfère à cette fréquence, l’Hekla serait en retard.

Cependant, si l’on observe l’histoire du volcan, les éruptions n’ont pas toujours eu lieu avec une différence de 10 ans. Personnellement, je ne l’ai jamais cru à la régularité des cycles éruptifs. Il y a toujours eu des périodes où le soi-disant cycle s’est rompu.
Quand j’ai pris l’avion à destination de Seattle en juin, je suis passé à proximité de l’Islande et j’ai pu prendre quelques photos du Sneffels avec sa calotte de neige.
Source: Iceland Review.

Ce comportement répréhensible de mes compatriotes n’est pas vraiment une surprise. Il m’est arrivé à l’étranger d’éprouver de la honte devant les faits et gestes ou les réflexions de Français qui refusaient de respecter les interdictions ou les us et coutumes du pays où ils se trouvaient. Cet été encore aux Etats-Unis, mon bilinguisme m’a permis d’ignorer et éviter ces personnes.

———————————————–

drapeau anglaisTwo French tourists are wanted by the police in connection with an off-road driving incident in which considerable damage to nature was caused.

One of the tourists drove the car off-road and began spinning circles in the black sand among sensitive vegetation. The car drove off when employees of a nearby power station tried to approach the driver.

The police is looking for the perpetrators who will likely be fined.

According to an Icelandic expert at the Environment Agency of Iceland, driving on black sand is just as harmful as driving directly over vegetation and both are criminal offences

A new hot stream has formed at the far eastern end of Holuhraun, the scene of the recent volcanic eruption (August 2014-February 2015). Rangers recently discovered that the stream is a suitable temperature to bathe in, with just under 40°C at its hottest point. It is not yet clear whether the water temperature will rise or fall in the future.

According to a professor of Geophysics at the University of Iceland, Hekla volcano poses a real threat to passenger jets. He indicates that 20-30 planes fly over Hekla every day. Should an eruption occur without warning, they are in danger of getting caught up in the volcanic plume. He thinks that moving flight paths by just five kilometres would greatly reduce the risk.

A member of the Icelandic Transport Authority does not agree and says the risk of Hekla erupting and causing an accident is very low.

The volcano erupted regularly every ten years in the second half of the 20th century (1970, 1980-81, 1991, 2000). By this timetable, a Hekla eruption is thought to be overdue. However, looking at the volcano’s eruptive history, eruptions have not always occurred with a 10-year difference. Personally, I have never believed in the regularity of eruptive cycles. There have always been periods when the supposed cycle has been broken.

When I flew to Seattle in June, I flew past Iceland and I could take a few photos of snow-covered Snaefells volcano.

Source: Iceland Review.

Snaefells blog_modifié-1

Crédit photo: C. Grandpey