Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

Le 25 septembre 2022, de petites explosions ont été enregistrées tôt le matin sur le Stromboli (Sicile) mais les habitants, notamment ceux de Ginostra, n’ont rien entendu. Selon l’INGV, il y a eu « une intensification de l’activité explosive de la zone nord du cratère, avec quelques explosions plus fortes comme celle enregistrée à 4h29 ».
Les matériaux émis par les explosions sont retombés en abondance dans la partie supérieure de la Sciara del fuoco. Parallèlement à l’augmentation de l’activité explosive, un petit débordement de lave a été observé depuis la zone cratèrique Nord. Aucune déformation significative n’a été enregistrée.

Source: INGV.

 

Le débordement de lave vu par la caméra thermique de l’INGV

Dernière minute : L’INGV indique qu’une explosion majeure a eu lieu sur le volcan à 13h24 (UTC) le 29 septembre 2022, dans la zone cratèrique nord. Des matériaux sont retombés en abondance le long de la Sciara del Fuoco, mais il n’y a pas eu de chute significative de gros matériaux dans le secteur de Pizzo. L’amplitude du tremor éruptif est restée à des niveaux élevés pendant environ 6 à 7 minutes. Le retour à la normale a eu lieu à 19h36 (UTC).

Un tel événement, totalement imprévisible, justifie l’interdiction d’accès au sommet du volcan.

++++++++++

Dans ma dernière mise à jour du 22 septembre 2022, j’expliquais que la nouvelle île de Home Reef qui est sortie de l’océan le 10 septembre 2022 continuait de croître. Elle mesurait 170 m de diamètre le 16 septembre et avait atteint 182 m N-S et 173 m E-W le 18 septembre. Les panaches de vapeur avec une certaine teneur en cendres s’élevaient jusqu’à 3 km de hauteur du 19 au 20 septembre.
Le 18 septembre, l’USGS a indiqué qu’il y avait eu 24 événements volcaniques en 48 heures. Il est conseillé aux navigateurs de rester à 4 km du volcan, mais l’activité présente un risque faible pour les zones habitées à proximité.
Même si l’île s’est rapidement agrandie au cours des 16 derniers jours, cela ne devrait pas durer. Les îles créées par les volcans sous-marins peuvent persister pendant des années, mais elles ont généralement une vie courte. Par exemple, Home Reef a eu quatre périodes d’éruptions. Au cours de deux de ces périodes, de petites îles se sont formées. Au cours des deux autres périodes d’éruption en 1984 et 2006, des îles éphémères avec des falaises de 50 à 70 mètres de haut se sont formées. Lorsque le Late’iki situé à proximité est entré en éruption pendant 12 jours en 2020, l’île qu’il a créée a été emportée par les vagues en deux mois. A côté de cela, une île créée par une éruption du Late’iki en 1995 a duré 25 ans.
Source : USGS.

++++++++++

D’après le VAAC de Tokyo, une activité éruptive modérée continue sur l’Alaid (Iles Kouriles / Russie), avec des panaches de cendres qui montent jusqu’à 3 000 mètres d’altitude.

La couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange.

 

L’Alaid vu depuis l’espace le 27 septembre 2022 (Source: Copernicus EU/Sentinel-2)

++++++++++

Un séisme de magnitude M 4,5 a été enregistré sur la zone de rift sud-ouest du Kilauea dans l’après-midi du 27 septembre 2022. L’événement n’a eu aucun impact apparent sur le Mauna Loa et le Kīlauea. Il a été localisé à environ 9 kilomètres à l’est-nord-est de Pāhala à une profondeur d’environ 30 kilomètres. Selon le HVO, le tremblement de terre fait partie d’un essaim sismique sous la région de Pāhala, qui dure depuis 2019. Des tremblements de terre dans cette région ont été observés au moins aussi loin que les années 1960.
Pendant ce temps, l’éruption au sommet du Kilauea se poursuit dans le cratère Halema’uma’u. Aucun changement significatif n’a été observé au sommet ou dans l’une ou l’autre des zones de rift. La lave est émise par une bouche dans la partie ouest du cratère, avant de se déverser dans le lac de lave actif et sur le plancher du cratère. Les mesures effectuées au cours d’un survol le 12 septembre 2022 ont révélé que le fond du cratère s’était élevé d’environ 143 mètres et que 111 millions de mètres cubes de lave avaient été émis depuis le début de cette éruption le 29 septembre 2021.
Source : USGS, HVO.

Crédit photo : HVO

++++++++++

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) débutée le 19 septembre 2022 continue. L’amplitude du trémor éruptif est relativement stable, même si on a observé une légère hausse au cours des dernières 48 heures. Elle se situe à environ 25% de son niveau initial. On observe la reprise d’une légère inflation de l’ensemble du volcan.

Source: OVPF.

Image de l’éruption le 27 septembre 2022 (Photo: C. Holveck)

++++++++++

GeoNet indique que la sismicité et la déformation continuent sur le Taupo (Nouvelle-Zélande). Quelque 750 secousses ont été localisées à des profondeurs de 4 à 13 km sous le lac depuis le début de l’activité en mai. L’activité sismique se concentre actuellement sous la partie E du lac et se montre un certain déclin. La zone de déformation à Horomatangi Reef s’est soulevée d’environ 60 mm depuis le mois de mai. Les données laissent supposer que la sismicité et la déformation sont causées par le mouvement du magma et des fluides hydrothermaux. GeoNet ajoute que ce type d’activité est fréquent dans les caldeiras et peut se poursuivre pendant des mois ou des années sans déboucher sur une éruption.
Le niveau d’alerte volcanique du Taupo reste à 1.

Lac Taupo (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Le 25 septembre 2022, le PHIVOLCS a mis en garde contre de possibles lahars autour du Pinatubo (Philippines) suite aux pluies intenses accompagnant un typhon susceptible de frapper la région. Des dépôts importants des coulées pyroclastiques de 1991 sur le flanc ouest étaient susceptibles d’être remobilisés, avec des lahars le long des principales ravines. Le PHIVOLCS a prévenu que plusieurs localités pourraient être affectées par les lahars et les inondations.

Panache généré par l’éruption de 1991 (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

L’essaim sismique qui a commencé le 24 août 2022, sous le volcan Trident (Katmai / Alaska) se poursuit. Des épisodes de tremor de faible intensité et des séismes basse fréquence ont également été enregistrés. Aucun autre signe d’activité n’a été détecté. Ces observations signifient que le Trident montre des signes d’activité supérieurs à la normale. C’est pourquoi l’AVO a relevé la couleur de l’alerte aérienne au JAUNE et le niveau d’alerte volcanique à ADVISORY (surveillance conseillée).
La hausse de l’activité sismique est probablement causée par des mouvements du magma ou des fluides magmatiques. De tels phénomènes ont déjà été détectés sur le Trident, mais n’ont pas été suivis d’éruptions.
Le Trident est un groupe de volcans situés dans le Parc national du Katmai sur la péninsule de l’Alaska. Le nom a été donné par Robert Griggs de la National Geographic Society, en 1916, car il y avait trois principaux sommets. Le Trident se compose d’un complexe de quatre cônes et de nombreux dômes de lave, tous composés d’andésite et de dacite, qui atteignent 1 864 m d’altitude. Une éruption en 1953 a édifié le cône le plus récent, Southwest Trident, et émis quatre coulées de lave sur le flanc de l’ancien complexe. Cette éruption s’est poursuivie jusqu’en 1974; elle a produit des panaches de cendres, des bombes et de la lave à plusieurs reprises.

Le Trident est le seul volcan du groupe Katmai autre que le Katmai et le Novarupta à avoir eu une activité historique. Le dôme de lave du Novarupta est visible en bas, au centre. (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

Bien que le cône nord duMont Cerberus du Semisopochnoi (Aléoutiennes occidentales / Alaska) continue d’émettre un panache de vapeur, avec un tremor élevé, aucune émission de cendres ou activité explosive n’a été détectée depuis le 14 septembre 2022. En conséquence, l’AVO a abaissé la couleur de l’alerte aérienne au JAUNE et niveau d’alerte volcanique à ADVISORY (surveillance conseillée).

Source: AVO

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

On September 25th, 2022, small explosions were recorded early in the morning on Stromboli (Sicily) but the inhabitants, in particular those of Ginostra, heard nothing. According to INGV, there was « an intensification of the explosive activity of the northern area of the crater terrace, with some stronger explosions like the one recorded at 4:29 am ».
The materials emitted by the explosions fell on the upper part of the Sciara del fuoco. Along with the increase in explosive activity, a small lava overflow was observed from the North Crater area. No significant deformation was recorded.
Source: INGV.

Last minute : INGV indicates that a major explosion took place on the volcano at 13:24 UTC on September 29th, 2022, in the North Crater area. Volcanic material fell abundantly along the Sciara del Fuoco, while there was no significant fall of coarse material in the Pizzo area. The amplitude of the eruptive tremor remained at high levels for about 6 to 7 minutes. All parameters returned to normal levels at 19:36 UTC.

Such an event, totally unpredictable, justifies the prohibition of access to the summit of the volcano.

++++++++++

In my last update of September 22nd, 2022, I explaied that the new island at Home Reef that emerged from the ocean on September 10th, 2022 continued to grow. It was 170 m in diameter by September 16th and had grown to 182 m N-S and 173 m E-W by September 18th. Steam plumes with some ash content rose 3 km during September 19th-20th.

On September 18th, USGS said there had been 24 volcanic events in 48 hours. Mariners are advised to stay 4 km away from the volcano, but the activity poses low risk to surrounding communities.

While the island quickly grew over the past 16 days, it is not expected to last. While islands created by underwater volcanoes can persist for years, they are typically short lived. For example, Home Reef has had four periods of eruptions. During two of these periods, small islands formed. During the other two eruption periods in 1984 and 2006, short-lived islands with 50- to 70-meter-high cliffs formed. When nearby Late’iki erupted for 12 days in 2020, the island it created washed away in two months. But an island created by a Late’iki eruption in 1995 lasted 25 years.

Source: USGS.

++++++++++

According to the Tokyo VAAC, moderate activity continues at Alaid volcano Kuril Islands / Russia), with ash emissions rising up to 3 km above sea level..

The Aviation Color Code remains at Orange.

++++++++++

A 4.5 magnitude earthquake was recorded on the southwest rift zone of Kilauea volcano on September 27th, 2022 in the afternoon. The event had no apparent impact on either Mauna Loa or Kīlauea volcanoes. It was located about 9 kilometers east-northeast of Pāhala at a depth of about 30 kilometers. According to HVO, the quake is part of a seismic swarm under the Pāhala area, which has been going on since 2019. Earthquakes in this region have been observed at least as far back as the 1960s.

Meantime, the summit eruption of Kilauea continues within Halemaʻumaʻu crater. No significant changes have been observed at the summit or in either rift zone.Lava is emitted from the western vent into the active lava lake and onto the crater floor. Overflight measurements from September 12th, 2022, indicated that the crater floor had seen a total rise of about 143 meters, and that 111 million cubic meters of lava had been effused since the beginning of this eruption on September 29th, 2021.

Source: USGS, HVO.

++++++++++

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) that started on September 19th, 2022 continues. The amplitude of the eruptive tremor is relatively stable, although a slight increase has been observed over the past 48 hours. It is around 25% of its initial level. There is the resumption of a slight inflation of the whole volcanic edifice..
Source: OVPF.

++++++++++

GeoNet reports that seismic unrest and deformation at Taupo (New Zealand) continue. About 750 earthquakes have been located at depths of 4-13 km beneath the lake since unrest began in May. The locations are currently concentrated beneath the E part of the lake and occurr at a slightly lower rate than before. An area of deformation at Horomatangi Reef has been rising at a rate of 60 mm since May. The data suggest that the seismicity and deformation are caused by the movement of magma and hydrothermal fluids. GeoNet adds that unrest at calderas is common and may continue for months or years without resulting in an eruption.

Taupo’s Volcanic Alert Level remains at 1.

++++++++++

On September 25th, 2022, PHIVOLCS warned of potential lahars around Pinatubo (Philippines) due to intense rains from a typhoon that was likely to strike the region. Significant deposits from 1991 pyroclastic flows on the W flank may be remobilized, generating lahars down major drainages. PHIVOLCS noted that several communities might be affected by lahars and flooding.

++++++++++

The swarm of earthquakes that began on August 24th, 2022, beneath Trident volcano (Katmai / Alaska) continues. Episodes of weak seismic tremor and low frequency earthquakes have also been detected. No other signs of unrest have been detected in monitoring data. These observations mean that Trident is exhibiting signs of unrest above background level. Therefore, AVO has raised the Aviation Color Code to YELLOW and the Volcano Alert level to ADVISORY.

The increase in seismic activity is likely caused by movement of magma or magmatic fluids. Similar ncreases in seismic activity have been detected previously at Trident, with no subsequent eruptions.

Trident is one of the group of volcanoes located within Katmai National Park on the Alaska Peninsula. The name was given by Robert Griggs of the National Geographic Society, in 1916, because there were three major peaks. Trident consists of a complex of four cones and numerous lava domes, all andesite and dacite in composition, that reach as high as 1,864 m above sea level. An eruption beginning in 1953 constructed the newest cone, Southwest Trident, and four lava flows on the flank of the older complex. This eruption continued through 1974 and produced ash, bombs, and lava at various times.

+++++++++

Although the active north cone of Semisopochnoi‘s Mount Cerberus (Western Aleutians / Alaska) continues to produce a vapor plume and elevated seismic tremor, no ash emissions or explosive activity have been detected since September 14th, 2022. As a consequence, AVO has lowered the Aviation Color Code to YELLOW and Volcano Alert Level to ADVISORY.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Le niveau d’alerte volcanique du Taupo (Nouvelle-Zélande) a été relevé à 1 (activité volcanique mineure) le 20 septembre 2022 en raison d’une augmentation de la sismicité et de la déformation du sol sur le volcan depuis le mois de mai 2022. La dernière éruption du Taupon a eu lieu en 232 après JC ± 10 ans.
Ce n’est pas la première fois qu’un regain d’activité est observé sur le Taupo. Il y a eu 17 épisodes similaires au cours des 150 dernières années. Plusieurs d’entre eux étaient plus significatifs que celui observé actuellement. Aucun de ces épisodes ne s’est terminé par une éruption.
Source: GNS Science.

Lac Taupo (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Une anomalie thermique intense a été identifiée sur l’Alaid (îles Kouriles) sur des images satellites le 15 septembre 2022 (heure locale) indiquant probablement le début d’une éruption strombolienne. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Jaune (le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs). Les images satellite acquises le 18 septembre ont montré un panache de gaz et de vapeur en train de dériver vers l’ESE. Plusieurs photographies de l’éruption ont été prises le même jour. La couleur de l’alerte aérienne a été élevée à Orange.
Source : KVERT.

Source: GVN

++++++++++

Une hausse de de la sismicité, de la déformation du sol, ainsi que des coulées de lave au sommet du Kilauea (Hawaii) ont été observées dans l’après-midi du 20 septembre 2022. Toute activité s’est limitée au cratère de l’Halema’uma’u et il n’y a aucune indication que l’activité migrait dans l’une ou l’autre des zones de rift.
Cette activité était probablement due à un blocage momentanée de l’émission de lave à l’intérieur de l’Halemaʻumaʻu, ce qui a provoqué une hausse de pression sous la surface. Cela a entraîné lla hausse de la sismicité et l’inflation du sol. Une fois le blocage terminé, l’éruption a repris son activité habituelle avec de nouvelles émissions de lave sur la plancher du cratère de l’Halemaʻumaʻu.
Source : HVO.

Cratère de l’Halema’uma’u le 12 septembre 2022 (Source: HVO)

++++++++++

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) qui a débuté le 19 septembre 2022 se poursuit, mais les mauvaises conditions météo ont largement gâché le spectacle. Le tremor éruptif continue de décliner régulièrement. Le 21 septembre, il n’atteignait que 10% de sa valeur initiale. Quelques irréductibles ont bravé le mauvais temps et ont réussi à rapporter quelques photos du spectacle.

Photo: C. Holveck

++++++++++

La nouvelle île de Home Reef qui a émergé de l’océan le 10 septembre 2022 continue de croître. L’éruption se poursuit avec une intensité variable, en produisant des panaches de gaz et de vapeur qui ne dépassent pas 1 km au-dessus du niveau de la mer. L’eau est décolorée autour de l’île qui mesurait 170 m de diamètre le 16 septembre. Elle a atteint 182 m N-S et 173 m E-O le 18 septembre. Les panaches de vapeur avec une certaine teneur en cendres montaient à 3 km de hauteur du 19 au 20 septembre. Il est conseillé aux marins de rester à 4 km du volcan.
Source : Services géologiques des Tonga.

++++++++++

Le Met Office islandais a indiqué que les systèmes volcaniques de Fagradalsfjall et de Krýsuvík-Trölladyngja étaient indépendants l’un de l’autre. C’est ce que révèlent des recherches scientifiques antérieures qui viennent s’ajouter à des données collectées et analysées à partir des deux éruptions de 2021 et 2022.
Le 15 septembre 2022, la couleur de l’alerte aérienne pour le Fagradalsfjall a été abaissée au Vert. L’éruption dans la vallée de Meradalir a cessé le 21 août. La sismicité reste à des niveaux faibles et aucune déformation n’est détectée. L’éruption est donc officiellement terminée.

Image webcam

++++++++++

De petites émissions de cendres ne dépassant pas 600 m de hauteur ont été observées au niveau de la bouche active dans le cratère de White Island (Nouvelle-Zélande) le 18 septembre 2022. Ces émissions étaient visibles sur les images de la webcam. La couleur de l’alerte aérienne a été élevée à Orange ; le niveau d’alerte volcanique est resté à 2. Un panache de vapeur pouvait être depuis la côte de la Bay of Plenty. Un fort signal de SO2 associé à ces émissions a été identifié sur les images satellites le même jour.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

———————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The Volcanic Alert Level for Taupo (New Zealand) was raised to 1 (minor volcanic unrest) on September 20th, 2022 because of an increase in seismicity and ground deformation at the volcano that started in May 2022. The last eruption of this volcano took place in in 232 AD ± 10 years.

This is not the first time unrest has been observed at Taupo. There have been 17 previous similar episodes over the past 150 years. Several of these were more severe than the one currently observed. None of these episodes ended in an eruption.

Source : GNS Science.

++++++++++

Increased seismicity, ground deformation, and surface lava flows at Kilauea’s summit (Hawaii) occurred in the afternoon of September 20th, 2022. All activity was restricted to Halema’uma’u Crater and there is no indication of activity migrating into either rift zone.

This activity likely represented a temporary blockage in the eruption of lava at Halemaʻumaʻu, causing pressurization below the surface. This resulted in the earthquakes and ground inflation. Once the blockage was cleared, eruption of lava resumed with new breakouts occurring on Halemaʻumaʻu crater floor.

Source : HVO.

++++++++++

An intense thermal anomaly was identified over Alaid (Kuril Islands) in satellite images on September 15th, 2022 (local time) likely indicating the onset of a Strombolian eruption. The Aviation Color Code was raised to Yellow (the second lowest level on a four-color scale). Satellite images acquired on September 18th showed a gas-and-steam plume drifting ESE. Several photographs of the eruption were taken that same day. The Aviation Color Code was raised to Orange.

Source : KVERT.

++++++++++

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) which began on September 19th, 2022 continues, but bad weather conditions have largely spoiled the show. The eruptive tremor continues to steadily decline. On September 21st, it showed only 10% of its initial value. A few diehards braved the bad weather and managed to bring back some photos of the show.

++++++++++

The new island at Home Reef that emerged from the ocean on September 10th, 2022 continues to grow. The eruption continues at variable intensities, producing daily plumes of gas and steam that rise no higher than 1 km above sea level. The island is surrounded by plumes of discolored water. It was 170 m in diameter by September 16th and had grown to 182 m N-S and 173 m E-W by September 18th. Steam plumes with some ash content rose 3 km during September 19th-20th.. Mariners are advised to stay 4 km away from the volcano.

Source : Tonga Geological Services.

++++++++++

The Icelandic Met Office has stated that the Fagradalsfjall and Krýsuvík-Trölladyngja volcanic systems have been designated as two separate systems based on previous scientific research combined with data collected and analyzed from the two recent eruptions (2021 and 2022).

On September 15th, 2022, the Aviation Color Code for Fagradalsfjall was lowered to Green. Lava from the fissure that opened in Meradalir stopped erupting on August 21st. Seismicity remains at low levels and no deformation is detected. The eruption is officially over.

++++++++++

Minor ash emissions rising no higher tha 600 m from the active vent area in White Island’s crater (New Zealand) were visible in webcam images on September 18th, 2022. The Aviation Color Code was raised to Orange; the Volcanic Alert Level remained at 2. A steam plume was seen from the Bay of Plenty coast. A strong SO2 signal associated with the emissions was identified in satellite images that same day.

Source : GeoNet.

++++++++++

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Quand la presse s’amuse à nous faire peur….

Après la COVID-19 et le réchauffement climatique, voici l’éruption susceptible de nous anéantir! On peut lire sur le site Futura Sciences un article dont le titre a de quoi donner des frissons: « Il y a une chance sur six pour qu’une éruption majeure se produise d’ici 100 ans, et nous sommes loin d’être prêts ! »

C’est vrai que la Terre n’est pas à l’abri d’une éruption de grande ampleur qui affecterait notre planète tout entière, mais affirmer qu’il existe une chance sur six qu’une telle catastrophe se produise est aller un peu vite en besogne. A l’heure où nous ne sommes pas fichus de prévoir une éruption à court – voire très court – terme, il est bien évident que nous sommes totalement incapables de faire une telle affirmation.

Il est toutefois indéniable que le risque existe. Il suffit de se pencher sur le passé de la Terre pour s’en rendre compte. Certaines éruptions ont atteint l’indice d’explosivité (VEI) 8, le maximum. Parmi les plus violentes figurent celles du Yellowstone il y a 640.000 ans, ou celle du Taupo il y a 26.500 ans, sans oublier celle du Toba (Indonésie) il y a quelque 74 000 ans. Plus près de nous, l’éruption du Tambora (Indonésie) en 1815 aurait causé la mort de 100.000 personnes et aurait influencé le climat terrestre de manière globale, impactant l’agriculture et causant une série de famines. Elle a été dotée d’un VEI 7.

La dernière éruption du Hunga Tonga-Hunga Ha’apai début 2022, celles du mont St Helens en 1980, ou encore celle du Pinatubo en 1991 – aussi puissantes soient elles – ne supportent pas la comparaison avec les super éruptions que je viens de mentionner. Pourtant, la récente éruption du Hunga Tonga a été catégorisée parmi les plus puissantes de la période moderne. Son indice d’explosivité volcanique (VEI) est évalué entre 5 et 6, sur l’échelle de 8 niveaux.

Sommes-nous prêts à endurer de telles catastrophes? La question est intéressante. Nous avons plus ou moins réussi à faire face à la pandémie de COVID-19. Nous devons aussi faire face au réchauffement climatique qui est en train de devenir une réelle menace, peut-être encore plus forte qu’une éruption volcanique majeure. Des chercheurs mettent en garde sur notre grande vulnérabilité face à ce type d’événements. Des scientifiques de l’Université de Cambridge estiment que, si une éruption de VEI 7 ou 8 avait lieu aujourd’hui, les répercussions sur l’humanité seraient réellement catastrophiques car nos systèmes économiques et nos modes de vie ont considérablement évolué. C’est un fait que nous n’avons que peu d’idée du risque que représente une éruption d’une telle puissance.

Il est utile de rappeler que le risque induit par une super éruption est bien réel et que la menace plane. On sait d’ores et déjà que la cendre d’une éruption du Yellowstone, portée par les vents dominants, anéantirait l’agriculture dans le Corn Belt, le grenier à céréales des Etats Unis, sans parler des conséquences pour l’Europe.

Certains chercheurs expliquent que les archives glaciaires permettent d’estimer la fréquence des éruptions volcaniques majeures. D’après eux, il y aurait ainsi une chance sur six qu’une explosion de magnitude 7 se produise dans les 100 prochaines années. Affirmer cela, c’est vraiment parler pour ne rien dire car nous n’en savons rien! Il n’est pas du tout évident que les super éruptions répondent à un cycle. Pour preuve, il se dit que le Yellowstone est en retard dans son rythme éruptif. De toute façon, il y a de fortes chances pour que ceux qui font de telles affirmations ne soient plus de ce monde quand la catastrophe se produira et on ne pourra donc pas les accuser de s’être trompés!

Dans la dernière partie de l’article de Futura Sciences, on peut lire que le risque d’une catastrophe volcanique majeure serait plusieurs centaines de fois plus important que le risque d’une collision avec un astéroïde de 1 km de diamètre et que nous serions mieux préparés à ce deuxième type de catastrophe. Pas si sûr! Là encore, il s’agit d’une affirmation gratuite car nous n’en savons rien.

Source: Futura Sciences.

Yellowstone, Taupo, Toba, Tambora : des super éruptions ont secoué la Terre (Photos: C. Grandpey, Wikipedia)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

Le Sakurajima (Japon) est entré en éruption le 24 juillet 2022. Le niveau d’alerte volcanique est passé de 3 à 5, le plus élevé. Les matériaux éjectés par le volcan sont retombés jusqu’à 2,5 kilomètres du cratère, mais il n’est pas fait état de blessés suite à l’éruption qui s’est produite vers 20h05 (heure locale). Deux quartiers proches de Kagoshima, comprenant quelques centaines d’habitants, ont été évacués.

Le 25 juillet, les scientifiques de la JMA ont effectué une visite sur le terrain et ont confirmé que des bombes étaient retombées à plus de 2,4 km de la bouche éruptive. Ils ont aussi remarqué des retombées de cendres dans une zone allant de Shirahamacho à Kurokamicho. Dans les jours suivants, quelques petites explosions ont généré des panaches qui se sont élevés jusqu’à 2,2 km au-dessus du cratère. La déformation de l’édifice volcanique était stable.
Source : The Japan Times, Japan Meteorological Agency.

Le Sakurajima et la ville de Kagoshima (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

Un séisme de magnitude M 4,4 s’est produit à 4,3 km au nord-est de la caldeira du Bárðarbunga (Islande) le 24 juillet 2022 dans l’après-midi. Moins d’une demi-heure plus tard, un événement de M 4,9 a été enregistré dans la même zone. Les hypocentres des deux événements étaient à environ 2 km de profondeur.
Les séismes dans le secteur du Bárðarbunga, dans le parc national de Vatnajökull, se produisent fréquemment car la zone est toujours en cours de stabilisation depuis l’éruption dans l’Hóluhraun en 2014.
Un séisme de M 3,3 a déjà été enregistré dans la région en juin, tandis que des événements de M 3,2 et M 4,8 ont été signalés au cours des mois précédents.
Tous ces séismes ne sont pas des signes d’une éruption imminente dans la région.
Source : Met Office islandais.

++++++++++

En Sicile, une série d’explosions a été enregistrée dans la zone cratèrique nord du Stromboli le 25 juillet 2022. La plus forte explosion a eu lieu à 02h56. Les matériéux éjectés par l’éruption sont retombés en abondance le long de la Sciara del Fuoco, mais la zone du Pizzo n’a pas été affectée.

L’INGV indique qu’un débordement de lave s’est produit au niveau du cratère nord dans la soirée du 27 juillet 2022. Le tremor a montré une légère augmentation au moment de l’événement et a retrouvé les valeurs précédentes au bout d’une trentaine de minutes. Tous les paramètres sont revenus à la normale le matin du 28 juillet.
Le débordement de lave survient deux jours après une série d’explosions dans la zone cratèrique.
Source : INGV.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’activité volcanique est relativement faible depuis quelque temps sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Aucun événement majeur n’a été observé.

De nombreux éboulements se sont produits dans le secteur de la Rivière de l’Est. Ils sont liés aux intempéries qui ont frappé l’île ces derniers temps. Contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias, ces éboulements ne sont pas liés à l’activité du volcan mais à des instabilités le long du rempart suite aux intempéries. Pas de quoi annoncer l’arrivée d’une éruption imminente du volcan! On peut lire dans les derniers bulletins de l’OVPF : « Bien qu’une inflation du volcan soit enregistrée depuis la fin de la dernière éruption en janvier dernier, traduisant une réalimentation en magma du réservoir superficiel, aucune activité sismique n’est actuellement enregistrée sous la zone sommitale du volcan. »

Source: Réunion la 1ère.

 

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’éruption du Pavlof (Alaska) se poursuit au niveau d’une bouche sur son flanc Est, juste en dessous du sommet. On observe toujours des épisodes de tremor et des températures de surface élevées, ainsi que de petites explosions.
Des épisodes de spattering et des fontaines issues de la bouche active sur le flanc Est du volcan se produisent depuis la mi-novembre 2021. Les éruptions précédentes du Pavlof montrent que le comportement du volcan peut changer rapidement. Une activité éruptive importante peut se produire sans prévenir.
La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.

Source: AVO.

Crédit photo: AVO

++++++++++

Une hausse de l’activité sismique est enregistrée depuis mai 2022 sous le complexe volcanique Chiles-Cerro Negro (Colombie), à cheval sur la frontière entre la Colombie et l’Équateur. La sismicité comprend des événements volcano-tectoniques et de longue période.
On ne connaît pas d’activité éruptive récente pour les volcans Chiles et Cerro Negro. Il y a eu plusieurs épisodes significatifs de sismicité sous ce complexe volcanique ces dernières années.
L’activité sismique actuelle a atteint un pic le 25 juillet 2022 avec un séisme de M 5,6 et une série de répliques. Elle s’est accompagnée d’une déformation verticale du sol et de changements dans la composition des fluides de surface associés au système hydrothermal. Ces phénomènes semblent indiquer une source magmatique probablement plus proche de la surface.
L’interaction complexe entre le système magmatique, les failles tectoniques de la règion, sans oublier le système hydrothermal, peut expliquer l’activité observée dans cette zone.
Source : Instituto Geofisico.

Chiles-Cerro Negro (Source: GVN)

++++++++++

Dans une note publiée le 23 mai 2022, j’indiquais qu’en mai 2022, un petit essaim sismique avait été enregistré au niveau du lac Taupo (Nouvelle-Zélande). Les scientifiques locaux ont alors expliqué que de tels essaims sont normaux et que plusieurs sont enregistrés chaque année. Les séismes dans la région du lac Taupo ont en général des hypocentres inférieurs à 15 km. Les essaims peuvent être liés aux failles actives de la Zone Volcanique de Taupo et aux processus volcaniques des volcans de la caldeira.
En 2022, cinq foyers sismiques ont été recensés, sous la partie centrale du lac Taupo, au nord du lac à Wairakei, Rotokawa et Ngatamariki, et à Tūrangi. Les clusters de Wairakei, Rotokawa et Ngatamariki sont probablement liés à une activité géothermale. Le cluster de Tūrangi est probablement causé par un mouvement de faille. Le foyer sismique situé sous la partie centrale du lac Taupo, qui recouvre le volcan Taupo, connaît une hausse de son activité depuis mai 2022.
Une activité sismique comme celle que l’on observe actuellement est courante dans la région du lac Taupo et se produit toutes les quelques années.
Source : GéoNet.

Photo: C. Grandpey

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

Sakurajima (Japan) erupted on July 24th, 2022. The volcano alert level was raised from 3 to 5, the highest level. The material ejected by the volcano fell as far as 2.5 kilometers from the crater, but there were no immediate reports of injuries following the eruption that occurred around 8:05 p.m., (local time). Two districts including a few hundred residents close to Kagoshima were evacuated.

On July 25th, JMA scientists conducted a field visit and confirmed that bombs were deposited more than 2.4 km from the vent and observed ashfall in an area from Shirahamacho to Kurokamicho. In the following days, a few small explosions generated plumes that rose as high as 2.2 km above the crater. Deformation had stagnated.

Source: The Japan Times, Japan Meteorological Agency.

++++++++++

An M 4.4 earthquake occurred 4.3 km northeast of the Bárðarbunga caldera (Iceland) on July 24th, 2022 in the afternoon. Less than half an hour later, an M 4.9 event was recorded in the same area. The hypocenters of both events were about 2 km deep.

Earthquakes around Bárðarbunga, which is located in Vatnajökull National Park, occur frequently because the area is still stabilising from the 2014 Hóluhraun eruption.

An M 3.3 earthquake already occurred in the area in June, while M 3.2 and M 4.8 events were reported in months prior to that.

All these earthquakes are not signs of an impending eruption in the region.

Source: Icelandic Met Office.

++++++++++

In Sicily, a series of explosions was registered at Stromboli’s North crater area on July 25th, 2022. The strongest explosion took place at 02:56. The material produced by the eruption fell abundantly along the Sciara del Fuoco, but the Pizzo area was not affected.

INGV indicates that a lava overflow occurred at the North Crater in the evening of July 27th, 2022. The tremor showed a slight increase at the moment of the event andreturned to previous values in about 30 minutes. All parameters returned to normal in the morning of July 28th.

The lava overflow comes two days after a series of explosions in the crater area.

Source: INGV.

++++++++++

Volcanic activity has been relatively low for some time on Piton de la Fournaise (Reunion Island). No major event was observed.
Numerous landslides occurred in the Rivière de l’Est area. They are linked to the bad weather that has hit the island lately. Contrary to what some media have said, these landslides are not linked to volcanic activity but to instabilities along the rampart following the bad weather. Not enough to announce the arrival of an imminent eruption of the volcano! One can read in the latest OVPF bulletins: « Although an inflation of the volcano has been recorded since the end of the last eruption in January, in relation with the refilling of the surface reservoir, no seismic activity is currently recorded. beneath the summit area of the volcano. »
Source: Réunion la 1ère.

++++++++++

The eruption of Pavlof (Alaska) continues from the active vent on its east flank, just below the summit. Seismic tremor and elevated surface temperatures are observed in satellite data, as well as minor explosions.

Periods of lava spatter and fountaining from the vent on the volcano’s upper east flank have been occurring since mid-November 2021. Previous eruptions of Pavlof indicate that the level of unrest can change quickly. Significant eruptive activity can occur with little or no warning.

The Aviation Color Code remains at Orange.

++++++++++

An increase in seismic activity has been recorded since May 2022 under the Chiles-Cerro Negro volcanic complex (Colombia) , astride the Colombia-Ecuador border. The seismicity includes volcano-tectonic and long-period earthquakes.

There are no confirmed historical records of eruptive activity for the Chiles and Cerro Negro volcanoes. There were several episodes of increased seismicity under this volcanic complex in recent years.

The current seismic activity reached a peak on July 25th, 2022 with an M 5.6 earthquake and series of aftershocks. It was accompanied by a vertical deformation of the ground and changes in the composition of the surface fluids associated with the hydrothermal system, suggesting a magmatic source probably closer to the surface.

The complex interaction between the magmatic system, the regional tectonic faults and the hydrothermal system may account for the processes that occur in this zone.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

In a post released on May 23rd, 2022, I indicated that in May 2022, a small seismic swarm had been recorded at Lake Taupo (New Zealand). Local scientists explained that such swarms are normal and several are recorded each year. Earthquakes in the Lake Taupo area are typically shallower than 15 km. The swarms can be related to the active faults in the Taupo Volcanic Zone and volcanic processes at the caldera volcanoes.

In 2022, five clusters have been active, beneath the central part of Lake Taupo, north of the lake at Wairakei, Rotokawa, and Ngatamariki, and at Tūrangi. The clusters at Wairakei, Rotokawa, and Ngatamariki are generally interpreted as being related to geothermal power development, and the cluster at Tūrangi is probably caused by typical fault movement. The cluster beneath the central part of Lake Taupo, that overlies the Taupo volcano, has seen an increase in activity since May 2022.

Earthquake activity like this has been common in the Lake Taupo area, occurring every few years.

Source: GeoNet.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm