Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisL’éruption continue, mais les images de la webcam du piton Partage montrent qu’elle a nettement baissé d’intensité. La plupart des fontaines de lave ont disparu et il semble qu’il n’y ait plus qu’une bouche vraiment active le long de la fracture qui s’est ouverte hier matin. Cette évolution de l’éruption correspond assez à celle des épisodes des derniers mois. On assiste au départ à une forte libération de la pression accumulée sous l’édifice. L’éruption perd ensuite de son intensité avant de se terminer en douceur.

—————————————-

drapeau anglaisThe eruption is going on but the images provided by the webcam on Piton partage show it has lost much of its intensity. Most lava fountains have disappeared and it seems there is only one really active vent along the fissure that opened yesterday morning. The evolution of the current eruption corresponds with the events of the last months. At the start, there is a strong release of the pressure that accumulated beneath the edifice. Then, the eruption loses some of its intensity and slowly comes to an end.

Partage_modifié-1

Mont Ontake (Japon)

drapeau francaisLe 27 septembre 2014, une explosion soudaine et très violente du Mont Ontake tuait 57 randonneurs tandis que 6 autres étaient portés disparus. Hier vendredi, les restes de l’une des personnes disparues ont été trouvés par les sauveteurs et identifiés par des proches ainsi que par les analyses de l’ADN. L’homme est probablement mort après avoir été frappé par les roches projetées par le volcan.

Source : The Japan Times.

——————————————-

drapeau anglaisOn September 27th 2014, a sudden violent explosion of Mount Ontake killed 57 people and left six others missing. Last Friday, the remains of one of the missing were found and identified by relatives as well as DNA analysis. The man probably died after being hit by falling rocks.

Source : The Japan Times

Les coulées de lave du Pu’uO’o (Hawaii) // The lava flows of Pu’uO’o (Hawaii)

drapeau francaisAu cours des quatre derniers mois, la coulée du 27 juin s’est limitée à de petites émissions de surface de lave pahoehoe disséminées à travers une vaste zone s’étendant sur une distance de 8 km à partir du sommet du Pu’uO’o. Ces coulées éphémères correspondent à d’innombrables « fuites » du tunnel principal. Depuis le mois de mars 2015, le tunnel principal est inactif à partir de 6 km du Pu’u O’o.

Certaines coulées de surface sont également alimentées par un second tunnel de lave, beaucoup plus court, qui a commencé à se former lorsque le tunnel d’origine s’est rompu près de sa source sur le flanc du Pu’uO’o. Un nouveau lobe de lave est alors apparu et s’est dirigé vers le nord-est le 21 février. Cette coulée a en partie recouvert les anciennes laves de la coulée du 27 juin ainsi que le tunnel principal.
Depuis la fin mars, la surface couverte par les coulées actives varie entre 3,6 et 5,3 hectares environ. Ces coulées ont des températures de surface supérieures à environ 200 ° C.
La situation actuelle est une bonne nouvelle pour le district de Puna. Il n’y a aucune menace à court terme pour les zones habitées. Actuellement, les coulées de lave actives sont bien en amont de l’extrémité de la coulée de 27 juin qui avait parcouru 23 km depuis le  Pu’uO’o et menacé à plusieurs reprises des habitations, des entreprises, les structures électriques et de communication, ainsi que la Route 130.
Cependant, l’histoire éruptive du Pu’uO’o montre que la situation actuelle ne sera pas éternelle. On ne sait bien sûr pas comment elle évoluera, mais un changement au niveau du cratère du Pu’uO’o entraînerait probablement une modification de l’activité et de la trajectoire suivie par les coulées de lave.

S’agissant du cratère sommital de l’Halema’uma’u, la surface du lac de lave se trouve actuellement à une cinquantaine de mètres sous la lèvre. Elle est donc invisible depuis la terrasse du Jaggar Museum.

D’un point de vue strictement volcanique, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent en ce moment à Hawaii, mais l’archipel recèle de très nombreux autres points d’intérêt.

Source : HVO.

———————————————-

drapeau anglaisDuring the past four months, the June 27th lava flow has consisted of small surface pāhoehoe flows scattered across a broad area within 8 km of Pu’uO’o. These flows are fed by countless leaks (referred to as “lava breakouts”) from the main lava tube. The tube beyond this distance became completely inactive in March 2015.

Some surface flows are also being fed from a second, much shorter tube that began forming when the original tube ruptured near its source on Pu’uO’o, sending a lobe of lava toward the northeast on February 21st. This younger lobe advanced across older parts of the June 27th flow and even over the main tube.

Since late March, the combined surface area of the active flows has varied between about 3.6 and 5.3 hectares. The “active” flows are assumed to have surface temperatures greater than about 200°C.

This pattern of activity is good news for the Puna District. There is no short-term threat of inundation of residential areas from the current series of flows. Currently, active lava flows are far upslope from the tips of the June 27th flow that reached as far as 23 km from Pu’uO’o and repeatedly threatened residential areas, businesses, electric and communication utilities, and Highway 130.

However, the history of Pu’uO’o shows that the current pattern of lava-flow activity will not last. When and how the activity will evolve is, of course, not known at this time, but a change in the erupting vent on Pu’uO’o would likely result in a change in the flow activity or direction.

HVO

Source: HVO.