Vatnajökull (Islande): Eruption sous-glaciaire en vue? [suite]

drapeau francais18h30 : Rien de très nouveau aujourd’hui dans le NO du glacier Vatnajökull mais la sismicité reste élevée (on a enregistré 1 115 secousses pendant le week-end) avec deux essaims : l’un à l’est du Bárðarbunga, l’autre en bordure du glacier Dyngjujökull, juste à l’est de Kistufell. Le Met Office a enregistré une secousse de M4 tôt ce matin dans l’essaim de Kistufell. C’est le séisme le plus fort enregistré depuis 1996 dans la région. L’alerte aérienne est passée à l’Orange. Par précaution, la route de Gæsavatnaleið et d’autres pistes à l’est  de Skjálfandafljót vers l’Askja ont été fermées. De la même façon, la piste F 88 vers Herðubreiðarlindir (F88) n’est plus accessible à cause du risque d’inondation en cas d’éruption sous-glaciaire.

Bien malin serait celui qui pourrait dire comment la situation va évoluer. Au vu de la sismicité intense et superficielle, du niveau élevé du tremor et des déformations enregistrées sur le terrain, on serait tenté de pronostiquer une éruption à court terme. C’est le point de vue actuel des volcanologues islandais. Mais tout n’est pas aussi facile dans le cas des volcans sous-glaciaires ! Il se peut aussi qu’il ne se passe rien et que l’éruption avorte. Il se peut aussi que le magma se contente de faire chauffer le glacier en provoquant sa fonte et des inondations, sans apparition d’un panache éruptif. Un autre facteur assez déroutant en ce moment est l’ampleur de la zone affectée par la sismicité. Il ne faudrait pas que cela annonce une éruption fissurale dans le secteur. Elle aurait probablement une autre ampleur qu’une simple éruption sous-glaciaire. Erik Klemetti nous rappelle sur son blog (http://www.wired.com/2014/08/significant-earthquake-swarm-hits-icelands-bardarbunga/#more-1425341) qu’il y a 8500 ans, le volcan Barðarbunga  a été la source de la coulée de lave de Þjórsá (Thjorsa), la plus volumineuse jamais observée en Islande avec 25 kilomètres cubes de basalte. Toutefois, rien n’indique actuellement que l’on se dirige vers une éruption d’une telle ampleur.

 ———————————————–

drapeau anglais18:30: Nothing really new today in NW Vatnajökull. Seismicity remains high (1,115 tremors during the weekend) with two distinct swarms : one to the east of Bárðarbunga, the other on the edge of Dyngjujökull, to the east of Kistufell. The Met Office recorded an M4 quake early this morning, within the Kistufell swarm. The aviation colour code has been raised to Orange. As a precaution, the Gæsavatnaleið Road and other tracks east of Skjálfandafljót up to Askja have been closed. Similarly, the F88 to Herðubreiðarlindir is not accessible because of the risk of flooding in the event of a subglacial eruption.
It is very difficult to say how the situation will evolve. Given the intense and shallow seismicity, the high level of tremor and the deformation recorded on the field, one is tempted to predict an eruption in the short term. It is the opinion of Icelandic scientists at the moment. But everything is not as easy as in the case of subglacial volcanoes! It may also be that nothing happens and the eruption aborts. It is also possible that magma simply heats the glacier and causes it to melt and triggers a flood without any evidence of an eruptive plume. Another factor that is quite confusing at the moment is the extent of the area affected by seismicity. I hope this does not herald a fissure eruption in the area. It would probably have a different scale from a subglacial eruption. Erik Klemetti reminds us on his blog (http://www.wired.com/2014/08/significant-earthquake-swarm-hits-Icelands-bardarbunga/#more-1425341) that 8500 years ago, Barðarbunga was the source of the Þjórsá (Thjorsa) lava flow, the most voluminous ever recorded in Iceland with 25 cubic kilometers of basalt. However, nothing currently indicates that we are heading toward an eruption of this magnitude.

Vatna-blog-03

Difficile de savoir ce qui se prépare sous la glace du Vatnajökull…  (Photo:  C.  Grandpey)

Hawaii : Vers un retour à la normale // The situation is getting back to normal

drapeau francaisBonne nouvelle pour ceux qui se trouvent à Hawaii ou qui ont l’intention de s’y rendre : Les dommages causés par le passage de l’ouragan Iselle sont en passe d’être réparés de sorte qu’un grand nombre de sentiers sont à nouveau accessibles.

La Mauna Loa Road est ouverte aux randonneurs mais est actuellement fermée aux véhicules. Les visiteurs qui veulent emprunter la piste du Mauna Loa, accéder au sommet et aux cabines de Puuulaula (Red Hill) et du Mauna Loa doivent demander un permis au Visitor Emergency Operations Center. Le code du portail d’entrée à la  Mauna Loa Road leur sera communiqué avec le permis. Appeler le 985-6178 pour plus d’informations.
La plupart des sites les plus visités dans le Parc National sont désormais ouverts. Les équipes d’entretien sont intervenues le plus rapidement possible, en toute sécurité et avec efficacité, afin de rouvrir la plus grande partie du Parc après le passage de l’ouragan Iselle.
Tous les sentiers et campings côtiers de l’arrière-pays sont ouverts dans le Parc. Les campings de Napau et Kulanaokuaiki ainsi que la cabine de Pepeiao sont également ouverts. Le courant a été rétabli, et la plupart des téléphones fonctionnent partout dans le parc. Le Kilauea Visitor Center et le Musée Jaggar ont retrouvé leurs heures normales de fonctionnement.
Source : West Hawaii Today.

N.B.: Petite précision: Puna auquel j’ai souvent fait référence à propos des dégâts causés par Iselle est un district (pas une ville) qui occupe le SE de la Grande Ile. Le village principal de ce district est Pahoa.

 ——————————————–

drapeau anglaisGood news for the people who are currently staying at Hawaii or who are intending to travel there:  The damage caused by hurricane Iselle is about to be repaired so that a great number of footpaths are again accessible.

Mauna Loa Road is open to hikers and pedestrians, but is currently closed to vehicles. Visitors who want to access Mauna Loa trail, the summit, and Puuulaula (Red Hill) or Mauna Loa cabins, must obtain a backcountry permit at the Visitor Emergency Operations Center. A gate code for Mauna Loa Road will be provided with the permit. Call 985-6178 for information.

Most of the places visitors typically visit within the national park are now open. Park crews mobilized quickly, safely, and efficiently to reopen as much of the park as possible following Hurricane Iselle.

All coastal trails and coastal backcountry campsites are open within the park. Napau and Kulanaokuaiki campsites and Pepeiao Cabin are also open. Power has been restored, and most phones are working throughout the park. Kilauea Visitor Center and Jaggar Museum have returned to normal operating hours.

Source : West Hawaii Today.

Mauna-Loa-Road

Vue de la superbe Mauna Loa Road  (Photo:  C.  Grandpey)

Pompéi, c’est chaud! // Pompeii’s red light district

drapeau francaisIl y a quelques semaines, j’ai rédigé plusieurs notes à propos de Pompéi et des effondrements qui ont affecté plusieurs structures du célèbre site romain.
Cette fois, l’article que j’ai trouvé dans le New York Daily News est bien différent! Il nous apprend que trois touristes ont été arrêtés après avoir fait irruption dans les ruines de Pompéi pour se livrer à une partie de galipettes. Un Français et deux Italiennes ont été littéralement pris la main dans le sac – la pudeur m’interdit d’écrire autre chose – par la police en début de la semaine dans un lupanar de l’ancienne ville italienne.
Le trio, âgés de 23 à 27 ans, a escaladé un mur pour entrer dans le site pendant la nuit.
Ils se sont ensuite dirigés vers les Terme Suburbane, un bâtiment décoré de fresques montrant des scènes de sexe de groupe où de riches marchands romains venaient pour se défouler. Les agents de sécurité ont suivi les jeunes gens qui ont ensuite été arrêtés pour avoir pénétré dans le site sans autorisation.
L’article nous apprend que ce fait divers n’a rien d’exceptionnel et que des personnes se servent des ruines comme cadre de leurs ébats amoureux. Rappelons que Pompéi a été recouverte par la cendre au cours de l’éruption du Vésuve en 79 après JC.

 —————————————–

drapeau anglaisA few weeks ago, I wrote several notes about Pompeii and the collapses that have affected several structures of the world-famous Roman site.

This time, the article I found in the New York Daily News is quite different! We learn that three tourists who broke into the ruins of Pompeii to have a threesome have been arrested. A Frenchman and two Italian women were literally caught with their pants down earlier this week by the police inside a former brothel in the ancient Italian city.

The trio, aged from 23 to 27, climbed over a wall to gain entry into the site during the night.

They then made their way to the Suburban Baths, a building decorated with images of group sex where rich Roman merchants would go to let off steam. Security guards tracked them down, and they were later charged with trespassing.

The article informs us that similar intruders often try to make out in the ruins, which were engulfed in lava when Mount Vesuvius erupted in 79 AD.

Pompei-erotique

Fresque dans les Terme Suburbane  (Photo:  C.  Grandpey)