Stromboli (Sicile / Italie): Nouveau débordement de lave / New lava overflow

drapeau francais   Les webcams (surtout la caméra thermique) montrent cet après-midi qu’un nouveau débordement relativement important  a lieu depuis la terrasse cratérique. Comme les fois précédentes, la lave s’écoule sur la Sciara del Fuoco.

 

drapeau anglais   The webcams (above all the thermal camera) show that a new and large overflow is taking place this afternoon from the crater terrace. As usual, lava is travelling down the Sciara del Fuoco.

Strombo-13-mars

Le débordement de lave vu par la caméra thermique  (Avec l’aimable autorisation de l’INGV)

Ruapehu (Nouvelle Zélande)

drapeau francais   Le niveau d’alerte volcanique du Ruapehu est maintenu à 1 (activité supérieure à la normale) mais la couleur de l’alerte aérienne a été ramenée au Vert. En effet, si le volcan reste actif, il est peu probable qu’une éruption vienne perturber le trafic aérien. La température de l’édifice, sous le lac, a baissé au cours des dernières semaines La température de l’eau du lac reste stable à 22-25°C. D’après GNS Science, « la stabilité de la température du lac montre qu’il existe un blocage entre le système hydrothermal profond et le lac proprement dit. Si la zone de blocage cède brutalement, une éruption peut se produire brutalement, sans prévenir. En revanche, si la rupture se fait progressivement, le risque d’éruption est moindre ».

On pense que les éruptions du Ruapehu en 1988, 2006 et 2007 ont été provoquées par une rupture brutale de la zone de blocage sous le lac.

 

Le lac de cratère du Ruapehu a été la cause de la catastrophe qui s’est produite la veille de Noël 1953 (151 morts). Elle est décrite dans mon livre « Killer Volcanoes » (voir colonne de gauche de ce blog).

 

 

drapeau anglais    The volcanic alert level at Ruapehu is kept at 1 (« departure from normal activity ») but the aviation colour code has been lowered from Yellow to Green. Indeed, while the volcano remains in a state of unrest, the likelihood of a sudden eruption that could disrupt aircraft has lessened. Temperatures underneath the crater lake have been falling during the past month. The temperature of the lake itself is stable at 22-25°C. According to GNS Science, « the lack of change in the lake temperature indicates a partial blockage between the deeper hydrothermal system and the lake. If the sealed zone failed suddenly, an eruption could occur, probably with little or no warning. If it failed more gradually the likelihood of an eruption would be less ».

Eruptions at Ruapehu in 1988, 2006, and 2007 are believed to have involved a sudden failure of a seal beneath the crater lake.

 

Ruapehu’s crater lake was the cause of a disaster on Christmas Eve 1953 (151 casualties). It is described in my book “Killer Volcanoes” (see left-hand column of this blog)

Le lac de cratère du Ruapehu  (Photo:  C. Grandpey)