Hawaii : Nouvelle route d’accès à Pohoiki et calme plat sur le site éruptif // Hawaii : New access road to Pohoiki and no activity on the eruptive site

Une vidéo réalisée depuis un hélicoptère de la compagnie Paradise Helicopters (voir le lien ci-dessous) montre qu’une toute nouvelle route relie maintenant MacKenzie à Pohoiki. La route n’est apparemment ouverte pour le moment qu’aux habitants et aux propriétaires de la région de Pohoiki, mais elle devrait bientôt être ouverte au public.
On peut voir que les anciennes bouches éruptives le long de la ligne de fractures dans le secteur des Leilani Estates émettent toujours de la vapeur en abondance. Ceci est dû au contact entre l’eau de pluie et la lave encore chaude. Cependant, il n’y a aucune coulée de lave active dans toute la zone. La fracture n° 8 a cessé toute activité.
On peut également voir la coulée de lave qui a encerclé la centrale géothermique PGV, mais en laissant la structure indemne.
Cela fait maintenant presque 15 semaines que l’éruption fait une « pause », comme se plaisent à le dire les scientifiques du HVO, mais il n’y a aucun signe de reprise d’activité et presque pas de sismicité. Cela confirme qu’il est peu probable que l’éruption reprenne dans les Leilani Estates. L’absence de sismicité au sommet et dans la Lower East Rift Zone va dans le sens de cette projection. La question est de savoir combien de temps il faudra pour que le HVO admette que l’éruption est définitivement terminée!
Source: Big Island Now.

http://bigislandnow.com/2018/11/22/video-road-from-mackenzie-to-pohoiki-now-complete/

———————————————–

A video shot from a Paradise Helicopter (see link below) shows that a brand new road is now connecting MacKenzie to Pohoiki. The road is apparently only open to local residents and owners in the Pohoiki area and should be open to the public soon.

We can see on the video that vents along the line of fissures in and near Leilani Estates are steaming steadily. This is due to the contact between the rain water and the still hot lava flows. However, there is no active lava anywhere. Fissure 8 remains definitely quiet.

One can also see the flow that surrounded and encroached upon PGV, but remarkably left most of the geothermal plant unscathed.

It is now nearly 15 weeks since the eruption went into a pause, or lull, as scientists call it and there are no signs of reactivation, almost no seismicity. This confirms that the eruption is unlikely to resume in Leilani at this time. The lack of seismicity both at the summit and the Lower East Rift Zone support that projection. The question is to know how long it will take HVO to admit the eruption is definitely over!

Source: Big Island Now.

http://bigislandnow.com/2018/11/22/video-road-from-mackenzie-to-pohoiki-now-complete/

Aucune activité n’est visible dans la Fracture n°8 (Crédit photo: HVO)

Kilauea (Hawaii): L’éruption interdite // The forbidden eruption

Ce n’est pas le bon moment pour aller voir l’éruption sur la Grande Ile d’Hawaii. D’une part, le Parc National des Volcans est fermé jusqu’à nouvel ordre. Toute la zone sommitale est secouée par une forte sismicité et personne ne sait ce qui est susceptible de se produire dans le cratère de l’Halema’uma’u qui s’affaisse parallèlement à la déflation du sommet.
L’accès à l’éruption dans la Lower East Rift Zone est strictement interdit et contrôlé par la police. Il y a quelques jours, il se disait que des points officiels d’observation de l’éruption pourraient être mis en place dans les Leilani Estates (voir ma note du 12 juin 2018), mais les dernières nouvelles ne confirment pas vraiment cette initiative. En effet, un nouveau décret prévoit des amendes allant jusqu’à 5 000 dollars et éventuellement un an de prison pour les personnes qui seraient surprises dans la zone interdite où a lieu l’éruption.
Avant la promulgation de ce nouveau décret et des nouvelles sanctions, une trentaine de personnes avaient été arrêtées. Certaines d’entre elle pourraient subir les nouvelles sanctions si elles sont reconnues coupables.
Pendant ce temps, l’éruption se poursuit avec de grandes quantités de lave émises par la Fracture n° 8. Les fontaines atteignent une soixantaine de mètres de hauteur et construisent un cône qui ne cesse de croître tous les jours. L’éruption ne semble pas près de se terminer.
Selon la Protection Civile, 467 maisons ont été détruites par l’éruption.

———————————————–

This is not the right time to go and visit the eruption on Hawaii Big Island. For one thing, the Hawaiian Volcanoes National Park is closed until further notice. The whole summit area is shaken by elevated seismicity and nobody knows what is likely to happen within the Halema’uma’u caldera which is subsiding together with the summit deflation.

Access to the eruption site in the Lower East Rift Zone is strictly forbidden and controlled by the police. A few days ago, there was a rumour that official viewing sites of the eruption might be set up in the Leilani estates (see my post of 12 June, 2018, but the latest news do not really confirm the initiative. Indeed, a supplemental proclamation provides fines of up to $5,000 and potentially a year in jail for people convicted of loitering in the closed area that was affected by the eruption.

Prior to the enactment of more severe penalties, more than three dozen people had been cited. Some of the persons cited over the past week and a half in various closed areas could face the new penalties if convicted.

Meantime the eruption continues with large amounts of lava emitted by Fissure 8. The fountains reach 60 metres high and are building a cone that keeps growing everyday. The eruption does not seem about to end.

According to the Civil Defense, 467 houses were destroyed by the eruption.

Crédit photo: USGS

Kilauea (Hawaii): S’agit-il d’une nouvelle éruption ? // Is it a new eruption ?

Depuis le début de l’éruption actuelle dans la Lower East Riift Zone le 3 mai 2018, je me demande s’il s’agit de la continuation de l’éruption du Pu’uO’o qui a commencé le 3 janvier 1983, ou s’il s’agit d’une nouvelle éruption. Les scientifiques de l’USGS se posent eux aussi la question et débattent sérieusement pour savoir si l’éruption dans les Leilani Estates est distincte de celle du Pu’u O’o. Cela signifierait que la très longue éruption du Pu’uO’o s’est terminée le 3 mai 2018!
Selon l’USGS, l’éruption de 1983 du Pu’u O’o représente la plus longue et la plus volumineuse effusion de lave dans l’East Rift Zone du Kilauea en plus de 500 ans. La lave a recouvert les secteurs de Kapaahu, Royal Gardens et Kalapana .
Les scientifiques de l’USGS sont à peu près certains qu’il s’agit d’une nouvelle éruption car le Pu’u O’o ne montre aucun nouveau signe d’activité. On enregistre encore un peu de déflation au niveau du cône, signe que celui-ci continue à se vider, mais il ne semble pas qu’un nouveau magma soit revenu dans cette zone.
On se souvient que l’éruption du Pu’u O’o a commencé le 3 janvier 1983, jour où des fractures se sont ouvertes dans l’East Rift Zone du Kilauea. Dans les mois qui ont suivi, l’éruption s’est concentrée sur une bouche unique qui, par accumulation de matériaux produite pas d’impressionnantes fontaines de lave, a donné naissance au cône baptisée Pu’u O’o. La lave de cette éruption a atteint l’océan le 28 novembre 1986, après avoir recouvert une partie de la Highway 130. Cette route, qui devient Chain of Craters Road, est maintenant en train d’être rouverte pour servir de voie d’évacuation en cas d’intensification de l’éruption dans les Leilani Estates.
Un autre fait confirme que l’éruption actuelle est nouvelle. En plus d’être alimentée par la lave du Pu’uO’o, elle reçoit la lave du sommet du Kilauea, comme le montre la vidange rapide du de l’Overlook Crater dans l’Halema’uma’u. Toute la zone sommitale du Kilauea avait connu une longue phase d’inflation au cours des derniers mois. Sous l’effet de la pression et de la gravité, le Pu’uO’o a été le premier à laisser échapper sa lave, immédiatement suivi par l’Overlook Crater car ces deux sites sont reliés dans le réseau d’alimentation du Kilauea.
Que l’éruption actuelle soit nouvelle ou non, elle est alimentée par la lave en provenance de la chambre magmatique superficielle du Kilauea dont le volume est inconnu. Les éruptions précédentes montrent que cette chambre stocke d’énormes volumes de magma. L’éruption actuelle peut donc durer encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

—————————————

Since the beginning of the current eruption in the Lower East Riift Zone on May 3rd, I have been asking myself : Is it a continuation of the Pu’uO’o eruption thet began on January 3rd, 1983, or is it a new eruption ? USGS scientists are seriously debating whether the Leilani Estates eruption should be declared a “new” eruption that is distinct from the Pu’u O’o eruption. This would mean that the very long Pu’uO’o eruption ended on May 3rd, 2018!

According to USGS, the Pu’u O’o eruption ranks as the longest and most voluminous known outpouring of lava from Kilauea Volcano’s East Rift Zone in more than 500 years, and over the decades it covered the communities of Kapaahu, Royal Gardens and Kalapana.

USGS scientists are pretty much ready to call this a new eruption as Pu’u O’o doesn’t show any sign of activity at all. There is still a bit of deflation happening at the cone, a sign that lava may be draining out of the area, but it does not seem like magma will return to that area.

One can remember that the Pu’u O’o eruption began on January 3rd, 1983, when fissures opened on Kilauea’s East Rift Zone, and in the months that followed the eruption became focused at a single vent. During the next three years, a series of lava fountains built a cone of cinder and lava spatter that was dubbed Pu’u O’o. Lava from this eruption first reached the ocean on November 28th, 1986, after covering a portion of Highway 130. That highway, which becomes Chain of Craters Road, is now being reopened as an evacuation route to help cope with the Leilani Estates eruption.

Another fact confirms that the current eruption is a new one. Beside being fed by the lava from Pu’uO’o, it is also fed by lava from Kilauea’s summit, as shown by the rapid drainage of the Overlook Crater within Halema’uma’u. The whole summit area of Kilauea had been inflating during the past months. Due to the magma pressure and gravity, Pu’uO’o let go its lava first and was immediately followed by the Overlook Crater as the two vents are connected through the Kilauea feeding network.

Whether or not the current eruption is a new one, it is fed by lava from Kilauea’s shallow magma chamber whose volume is unknown. Previous eruptions show it stores huge volumes of magma. The current eruption may last several weeks or even months.

Réseau d’alimentation du Kilauea (Source: USGS)

Le Pu’uO’o en 1983 (Crédit photo: USGS)

Le Pu’uO’o vidé de sa lave le 5 mai 2018 (Crédit photo: USGS)

Cratère du Pu’uO’o en 2011 (Photo: C. Grandpey)

Lac de lave dans le cratère du Pu’uO’o en 2007 (Photo: C. Grandpey)

Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles de l’éruption // Latest news of the eruption

07h00 (heure française): Comme prévu par le HVO, la pause dans l’éruption a été de courte durée et deux nouvelles fractures se sont ouvertes dans Leilani Estates. Une autre maison a été détruite, ce qui porte à 27 le nombre de maisons et à 37 celui de structures détruites dans Lower Puna.
La Protection Civile a également ordonné à tous les habitants encore présents dans Lanipuna Gardens de quitter la zone immédiatement. Les deux nouvelles fractures actives (n ° 13 et 14) se sont ouvertes peu avant 13 heures le 8 mai 2018. La fracture n ° 13 s’est ouverte au niveau de Leilani Avenue et Kahukai Street, presque directement sous une maison qui a rapidement brûlé, avant que la lave cesse de s’écouler. La fracture n ° 14 sur Kaupili Street emetdu gaz, mais la Protection Civile ne sait pas si elle émet de la lave.
Les scientifiques ont aussi observé une possible fracture près de la 14, mais ils ne savent pas s’il s’agit d’une nouvelle fracture ou d’un prolongement de la 14.

Il est important de noter que les 12 fractures qui se sont ouvertes précédemment sont restées inactives depuis le 7 mai.
Source: Honolulu Star Advertiser.

°°°°°°°°°°

22 heures (heure française) : Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. La journée du 9 mai se termine chez nous et vient de commencer à Hawaii. De toute évidence, la situation n’a pas empiré car le HVO ni aucun organe de presse local n’annonce l’ouverture de nouvelles fractures et de nouvelles coulées de lave.

Selon les dernières estimations, la lave sortie des fractures éruptives dans la Lower East Rift Zone couvre actuellement 104 acres soit environ 420 000 mètres carrés. Si l’on considère que la hauteur moyenne des coulées est d’environ 1,50 mètre, on arrive à un volume de lave de 630 00 mètres cubes, ce qui correspond plus ou moins – selon une estimation personnelle (voir ma note du 6 mai à 16 heures) – au volume qui résidait en amont dans le réservoir superficiel du Kilauea (Overlook Crater de l’Halema’uma’u), le Pu’uO’o et les conduits du réseau d’alimentation.

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2018/05/06/eruption-du-kilauea-hawaii-dernieres-nouvelles-latest-news/

En supposant – et en espérant – que mes calculs correspondent à la réalité, on peut raisonnablement penser que le point culminant de l’épanchement de lave dans le district de Puna est maintenant passé. Dans ce cas, il se peut que de nouvelles fractures apparaissent avec émissions de gaz et d’un peu de lave destructrice, mais on ne devrait plus assister au spectacle de désolation des derniers jours. Les dernières observations effectuées par le HVO semblent confirmer cette hypothèse : les fractures émettent une importante quantité de gaz, mais peu de lave.

La durée de l’éruption dépendra de la quantité de lave qui reste dans les entrailles du volcan et qui est susceptible d’atteindre la Lower Rift Zone. L’Overlook Crater semble encore loin de s’être vidangé complètement.

Au moment où j’écris ces lignes, le HVO se préoccupe davantage de la situation au sommet du Kilauea. Ma prochaine note à paraître demain matin développera ce dernier point.

———————————–

7:00 (French time): As predicted by HVO, the pause in the eruption was short-lived and two more fissures have opened up in Leilani Estates. Another home has been confirmed destroyed, bringing the toll to 27 homes and a total of 37 structures destroyed in the Lower Puna neighborhood.

Civil Defense has also ordered all remaining residents in nearby Lanipuna Gardens to evacuate immediately. Officials said the two new vents, No. 13 and 14, opened shortly before 1 p.m. on May 8th, 2018.  No. 13 opened at Leilani Avenue and Kahukai Street, almost directly under a home, which it quickly burned down before the lava stopped. Vent No. 14 at Kaupili Street is spewing gas, but Civil Defense officials are unsure if it is producing lava.

Scientists have observed a possible 15th vent near No. 14 but authorities are unsure if it is a new fissure or an expansion of No. 14.

It should be noted that the previous 12 fissures have remained inactive since May 7th.

Source: Honolulu Star Advertiser.

°°°°°°°°°°°

10 p.m. (French time): No news is good news. May 9th is coming to an end in France ans starting in Hawaii. It seems the situation has not worsened as HVO or the local press do not mention the opening of new fissures or new lava emissions.

According to the latest estimates, lava from the eruptive fissures in the Lower East Rift Zone currently covers 104 acres, or about 420,000 square metres. If we consider that the average height of the flows is about 1.50 metres, we get to a volume of lava of 630 00 cubic metres, which corresponds more or less – according to a personal estimate (see my note of the 6 May at 4 pm) – to the volume that was contained in the shallow reservoir of Kilauea (Overlook Crater of Halema’uma’u), Pu’uO’o and the ducts of the supply network.
https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2018/05/06/eruption-du-kilauea-hawaii-dernieres-nouvelles-latest-news/

Assuming – and hoping – that my calculations correspond to reality, it is reasonable to think that the culmination of the lava effusion in Puna District is now behind us. New fissures may appear with gas emissions and some destructive lava, but we should no longer be witnessing the desolation of the past few days. HVO’s latest observations seem to confirm this hypothesis: the fissures emit significant volumes of gas, but little lava.

The duration of the eruption will depend on the amount of lava left in the bowels of the volcano. It looks as if the Overlook Crater is still far from being completely drained.

While I am writing these lines, HVO is more concerned about the situation at the summit of Kilauea. I will develop this last point in the next post to be publised tomorrow morning.

Nouvelle carte de la zone éruptive (Source: USGS / HVO)

Par pudeur et par respect pour des gens qui ont tout perdu, je ne publie pas de photos ou de vidéos de maisons en train de brûler sous les assauts de la lave.