Quelques nouvelles du Kilauea (Hawaii) // Some news of Kilauea Volcano (Hawaii)

L’éruption du Kilauea continue, au sommet et au niveau du Pu’uO’o sur l’East Rift Zone. Malheureusement pour ceux qui visitent actuellement la Grande Ile d’Hawaii, l’activité est assez faible.
Au sommet, le niveau de la lave dans l’Halema’uma’u se trouve à 30-35 mètres sous la lèvre de l’Overlook Crater. Il est bon de rappeler à tous les visiteurs que l’accès au cratère est interdit. La meilleure vue – et l’un des rares lieux autorisés – est obtenue depuis la terrasse du Musée Jaggar.
La situation est stable dans le cratère du Pu’uO’o, avec un petit lac de lave dans la partie ouest du cratère. Ici encore, les visiteurs ne sont pas autorisés à ce site. Les pilotes d’hélicoptères transportant des touristes informent souvent les rangers de la présence de personnes dans la zone interdite.

La lave arrive de manière intermittente sur le site de Kamokuna. Un jour, elle pénètre dans l’océan tandis que le lendemain, le delta de lave est inactif. C’est ce qui s’est passé entre la fin d’octobre et le 11 novembre. De petites coulées éphémères sont toujours observées sur le pali et la plaine côtière mais l’activité est globalement faible.
Source: HVO.

——————————————-

Kilauea Volcano continues to erupt at its summit and from the Pu’uO’o vent on its East Rift Zone. Unfortunately for the people who currently visit Hawaii Big Island, activity is quite low.

At the summit, the level of lava within Halema’uma’u crater lies 30-35 metres beneath the crater rim. It is necessary to remind all visitors that access to the crater is forbidden. The best viewing and authorised place is the terrace of the Jaggar Museum.
The situation is stable at Pu’uO’o, with a small lava lake in the western part of the crater. Here again, visitors are not allowed to visit the crater. The pilots of helicopters carrying tourists often inform the rangers about the presence of people in the unauthorized area.

Lava arrives in an intermittent way at the Kamokuna entry. One day sees it flowing into the ocean while the next day the lava delta is inactive. This was what happened late in October and until November 11th. Small lava breakouts are still observed on the pali and the coastal flat but activity is globally low.

Source: HVO.

L’entrée de lave de Kamokuna était au point mort le 10 novembre mais avait repris un peu de vigueur le 11 (Crédit photo: HVO)

Publicités

Quelques nouvelles du Kilauea // Some news of Kilauea Volcano

Comme le dit le dicton, pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Cela signifie que la situation sur le Kilauea n’a pas beaucoup changé au cours des dernières semaines. L’éruption se poursuit à la fois dans le cratère de l’Halema’uma’u et le long de l’East Rift Zone.
Le HVO indique que la hauteur du lac de lave a varié d’à peine quelques mètres au cours des derniers jours. Sa surface se situe actuellement à une trentaine de mètres sous la lèvre de l’Overlook Crater
Les webcams montrent une lueur persistante en provenance des points chauds habituels dans le cratère du Pu’uO’o et d’un petit lac de lave dans la partie ouest du cratère.
La coulée de l’épisode 61g continue à descendre le pali avant d’atteindre le delta sur le site de Kamokuna et d’entrer dans l’océan. Les images des webcams montrent des coulées actives dans la partie haute du champ de lave, ainsi que des coulées éphémères sur la plaine côtière.
A côté de cette activité, il convient de noter qu’une femme d’origine hawaïenne de 63 ans a été retrouvée morte dans la caldeira du Kilauea dimanche dernier. Les rangers ont récupéré son corps en dessous du site de Steaming Bluff, à environ 75 mètres en dessous du rebord de la caldeira. Il semble que la femme ait quitté le sentier et franchi plusieurs barrières pour accéder au rebord de la caldeira Une enquête est en cours.
Le 10 juillet 2017, un Californien de 38 ans a été retrouvé près du plancher de la caldeira. L’homme s’était suicidé, comme l’a confirmé une note dans son sac à dos trouvé sur place.
De tels événements sont rares. Avant le décès du mois de juillet, la dernière chute dans la caldeira remontait à 2001.
Le seul endroit vraiment dangereux sur le Kilauea est l’Overlook Crater de l’Halema’uma’u dont l’accès est interdit et contrôlé. Le meilleur endroit pour admirer cette bouche active est la terrasse du Jaggar Museum.
Source: HVO.

———————————–

As the saying goes, no news is good news. This means that the situation on Kilauea Volcano has not changed significantly during the past weeks. The eruption continues both in Halema’uma’u Crater and along the East Rift Zone.

HVO indicates that the height of the lava lake has varied less than a few metres in the past few days. Its surface is currently about 30 metres below the rim of Overlook Crater
Webcams show persistent glow from long-term sources within the Pu’uO’ocrater and from a small lava pond on the west side of the vent.

Lava from the episode 61g flow continues to flow down the pali, onto the Kamokuna delta, and into the sea. Webcam views show active flows on the upper flow field and small breakouts on the coastal plain.

Beside this activity, it should be noted that a 63-year-old Hawaiian woman was found dead in the Kilauea caldera last Sunday. Park rangers recovered her body below Steaming Bluff, about 75 metres below the caldera rim and was removed. Rangers stated it appeared that she left the trail and went around several barriers to access the edge. An investigation is underway.

On July 10th, 2017, a 38-year-old man from California was found near the bottom of Kilauea Caldera. The man committed suicide after park officials recovered a note in his backpack that was left behind.

Incidents like this are rare. Before the July death, the last fall from the caldera was in 2001.

The only really dangerous place in the Kilauea caldeira is the Halema’uma’u Overlook Crater whose access is forbidden and controlled. The best place to have a ggod look at the active vent is the terrace of the Jaggar Museum.

Source: HVO.

Vues de Steaming Bluff et Sulfur Banks, en bordure de la caldeira du Kilauea (Photos: C. Grandpey)

 

Belle vidéo du cratère de l’Halema’uma’u (Hawaii) // Great video of Halema’uma’u Crater (Hawaii)

En mars 2008, une nouvelle bouche éruptive s’est ouverte dans le cratère de Halema’uma’u au sommet du Kilauea à Hawaii.
En raison des risques volcaniques, la zone autour de l’Halema’uma’u a été fermée au public au début de l’année 2008 et elle est toujours interdite d’accès aujourd’hui. L’éruption sommitale peut toutefois être observée en toute sécurité depuis le rebord du cratère du Kilauea et, en particulier, depuis la terrasse du Jaggar Museum.
L’USGS a réalisé un documentaire, «Kilauea Summit Eruption-Lava Returns to Halema’uma’u.» Il est en anglais, raconte l’histoire de l’éruption et montre des images du lac de lave. Cette nouvelle vidéo de 24 minutes peut être vue en cliquant sur ce lien:

https://youtu.be/gNoJv5Vkumk

La vidéo commence par une mélopée avec l’ Halema’uma’u pour thème. Elle reflète les liens qui existent encore aujourd’hui entre la science et la culture hawaiienne sur le Kilauea.
Le documentaire raconte ensuite l’histoire éruptive de Halema’uma’u et décrit la formation et l’évolution permanente de la bouche éruptive et du lac de lave.
Six scientifiques de l’USGS-HVO partagent leurs idées sur l’éruption sommitale. Les sujets abordés comprennent la surveillance du lac de lave, comment et pourquoi son niveau monte et descend, pourquoi des événements explosifs se produisent, le lien entre le sommet du volcan et les éruptions de l’East Rift Zone, ainsi que les impacts de l’éruption sommitale sur l’île d’Hawaï et au-delà.
L’éruption sommitale du Kilauea atteindra sa dixième année en mars 2018. Il s’agit du lac de lave qui a persisté le plus longtemps depuis 1924, et rien n’indique que son activité ralentisse !
Source: USGS / HVO.

—————————————-

In March 2008, a new volcanic vent opened within Halema‘uma’u Crater at the summit of Kilauea Volcano in Hawaii.

Due to volcanic hazards, the area around Halema’uma’u was closed to the public in early 2008 and remains closed today. The summit eruption can, however, be safely viewed from vantage points on the rim of Kilauea Crater, such as the terrace of the Jaggar Museum.

The USGS has produced a documentary, “Kilauea Summit Eruption–Lava Returns to Halema’uma’u,” to tell the story of the eruption, and to share imagery of the lava lake. This new 24-minute video can be seen by clicking on this link :

https://youtu.be/gNoJv5Vkumk

The video begins with a chant about Halema’uma’u. It reflects the connections between science and culture that continue on Kilauea today.

The documentary then recounts the eruptive history of Halema’uma’u and describes the formation and continued growth of the vent and lava lake.

As the story unfolds, six USGS-HVO scientists share their insights on the summit eruption. Topics include how they monitor Kilauea’s summit lava lake, how and why the lake level rises and falls, why explosive events occur, the connection between the volcano’s ongoing summit and East Rift Zone eruptions, and the impacts of the summit eruption on the Island of Hawaii and beyond.

Kilauea Volcano’s summit eruption will reach its 10th anniversary in March 2018. Even now, it is the longest-lasting summit lava lake since 1924, and there are no signs that it is slowing down.

Source : USGS / HVO.

Cratère de l’Halema’uma’u vu au crépuscule depuis la terrasse du Jaggar Museum (Photo: C. Grandpey)

Belle photo de l’Overlook Crater (Kilauea / Hawaii) // Great photo of the Overlook Crater (Hawaii)

Le HVO a mis en ligne le 13 septembre une photo très intéressante de l’Overlook Crater, la bouche active avec un lac de lave dans le vaste cratère de l’Halema’uma’u. L’image montre la paroi ouest de l’Overlook Crater. Au bas du cliché, on peut voir la croûte mince du lac de lave avec les projections habituelles de spattering à sa surface. Juste au-dessus de la surface du lac, un anneau noir de quelques mètres de hauteur révèle un récent niveau du lac dont la surface varie selon les épisodes d’inflation et de déflation du Kilauea. Au-dessus de la zone noire, une épaisse couche de roche rouge, blanche et jaune apparaît dans la paroi du cratère. Ces couleurs sont dues à l’oxydation et à l’altération de la lave ancienne qui a envahi l’Halema’uma’u dans les années 1960 et 1970. Au-dessus des roches colorées, on peut voir une zone de 8 mètres d’épaisseur faite de couches de roches plus sombres laissées par le débordement de lave d’avril et mai 2015. La partie sommitale de la paroi est constituée par le plancher plat de Halema’uma’u qui est recouvert d’une couche de cheveux de Pele.
La photo a été prise par les géologues du HVO, les seules personnes autorisées à s’approcher de l’Overlook Crater. La zone est interdite au public quel qu’il soit, qu’il s’agisse de personnes individuelles ou d’agences de voyage, car les parois du cratère s’effondrent parfois dans le lac de lave, générant des explosions violentes qui envoient des matériaux incandescents au-delà de la lèvre de la bouche active.
Source: HVO.

—————————————

HVO posted on September 13th a very interesting photo of the Over look Crater, the active vent with a lava lake within Halema’uma’u. The image shows the western wall of the Overlook Crater. One can see the thin crust of the lava lake with the usual spattering at its surface. Just above the lake surface, a black ring extends up the wall several meters, revealing a recent high stand of the lake whose surface varies according to the inflation and deflation events on Kilauea. Above the black zone, a thick span of red, white and yellow rock is exposed in the crater wall. The colours are due to oxidation and alteration of older lava that filled Halema‘uma‘u in the 1960s and 1970s. Above the colourful rocks is an 8-metre-thick section of darker rock layers, which were formed by lava overflowing the Overlook Crater rim in April and May 2015. The top of the photo shows the flat floor of Halema‘uma‘u, blanketed in a continuous layer of Pele’s hair.

The photo was taken by HVO geologists, the only persons allowed to stand close to the Overlook Crater. The area is closed to the public whatever it is – individual people or travel agencies – as parts of the walls sometimes collapse in the lava lake, generating violent explosions that send hot material beyond the vent’s rim.

Source: HVO.

Paroi ouest de l’Overlook Crater le 13 septembre 2017 (Crédit photo: HVO)

Violente explosion dans l’Overlook Crater le 3 mai 2015 (Crédit photo : HVO)

 

Les caméras thermiques du Kilauea (Hawaii) // Kilauea’s thermal cameras (Hawaii)

Des caméras thermiques sont utilisées par des volcanologues du monde entier depuis de nombreuses années pour étudier les processus volcaniques et détecter des signes d’éruptions imminentes.
Sur le Kilauea, les données fournies par les caméras thermiques sont utilisées pour contrôler le niveau et les mouvements du lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u. Ces données permettent au personnel du HVO de mieux comprendre le comportement du lac et le fonctionnement interne du volcan. Les images thermiques montrent comment la lave est émise, comment elle dégaze et, au cours du temps géologique, comment elle modifie le paysage.
Les caméras thermiques fonctionnent en mesurant l’énergie dans la partie infrarouge à ondes longues du spectre lumineux émis. Cette énergie est ensuite traduite en une valeur de température en utilisant les principes de la physique.
Ci-dessous, on peut voir deux images thermiques (28 juillet 2017) du lac de la lave au sommet du Kilauea. Les couleurs correspondent aux températures de surface: les couleurs sombres indiquent des surfaces plus froides tandis que les couleurs claires représentent la matière en fusion ou récemment solidifiée.
L’échelle à droite de l’image ne reflète pas les températures réelles en raison de divers facteurs comme l’effet obscurcissant des gaz volcaniques. La température de la lave pour les zones les plus chaudes serait d’environ 1150 degrés Celsius. Cependant, les températures relatives restent correctes.
Le champ de vision proposé par la caméra a environ 200 mètres de large. La surface du lac se trouve à environ 120 mètres sous la caméra.
Dans ces images, obtenues le 28 juillet 2017, on peut voir une différence de morphologie de la surface du lac de lave. Elle est due à un effondrement soudain du revêtement qui recouvrait la paroi interne du cratère et qui provenait des projections de lave et de la lave accumulée quand le lac était à un niveau plus élevé.
L’image de gauche montre les conditions habituelles du lac, avec des projections sur sa bordure nord-est. On observe la circulation lente d’une douzaine de plaques de croûte à la surface du lac. Des fissures en zigzag ou droites se forment lorsque les plaques s’écartent, révélant la matière en fusion sous la croûte.
À 16h28 le 28 juillet, un gros morceau de la paroi interne du cratère s’est effondré dans le lac, laissant derrière lui une belle balafre (encerclée dans l’image de droite). L’impact de ces matériaux dans le lac de la lave a provoqué des remous qui ont persisté pendant des dizaines de minutes.
La caméra thermique de l’Halema’uma’u est opérationnelle depuis plus de six ans ; elle envoie des données 24 heures sur 24. Elle est équipée d’une lentille de 53 degrés. Elle est logée dans un boîtier qui la protège contre les intempéries, les gaz volcaniques corrosifs et les bombardements de matériaux qui se produisent de temps en temps. Le boîtier est monté sur un solide trépied. Les images sont transmises au HVO par connexion WiFi ; elles sont collectées sur des serveurs informatiques pour être diffusées sur le site web de l’observatoire et pour être transmises au personnel du HVO pour être analysées.
Le HVO gère également des caméras thermiques qui dont orientées vers le cratère du Pu’uO’o sur l’East Rift Zone du Kilauea et la caldeira Moku’aweoweo du Mauna Loa. Ces caméras capturent une image tous les 2-3 minutes. S’agissant du Pu’uO’o, si un point chaud couvre plus de cinq pour cent des images de la caméra, un programme informatique envoie un texto avec une image jointe au personnel du HVO. La caméra du Mauna Loa dispose elle aussi d’une alarme. Si une température élevée est détectée, un texto est automatiquement envoyé au HVO. Après sa réception, les scientifiques vérifient les autres données de surveillance (y compris les images de webcam plus récentes) pour voir si la lave est soudainement apparue ou s’il y a un autre sujet de préoccupation.
Au cours de l’année à venir, le HVO prévoit l’acquisition d’une nouvelle caméra thermique sur l’Halema’uma’u. Elle permettra d’acquérir des images de résolution plus élevée. Ces images de meilleure qualité permettront des analyses encore plus détaillées et amélioreront le suivi du niveau de la lave dans le lac.
Source: USGS / HVO.

—————————————-

Thermal cameras have been used by volcanologists around the world for many years to study volcanic processes and search for signs of impending eruptions.

On Kilauea, data from thermal cameras are used to track the level and movements of the summit lava lake within Halema’uma’u Overlook Crater. This helps HVO better understand lake behaviour and the inner workings of the volcano. Thermal images continue to teach volcanologists how molten lava erupts, degasses and, over geologic time, changes the landscape.

Thermal cameras work by measuring energy in the long-wave infrared part of the emitted light spectrum. That energy is translated into a temperature value using principles of physics.

Here below, you can see two recent thermal images of Kilauea’s summit lava lake. Colours correspond to surface temperatures: darker colours indicate cooler surfaces and lighter colours represent molten and recently solidified lava.

The scale at right does not reflect true temperatures due to a variety of factors, including the obscuring effects of volcanic fume. Actual lava temperatures for the hottest areas in these images would be about 1150 degrees Celsius. However, relative temperatures are still correct.

The field of view in each frame is roughly 200 metres across. In this view, the lake surface is about 120 metres below the camera.

In these images, captured on July 28th, 2017, one can see a dramatic difference in lava lake surface characteristics. The difference resulted from a sudden collapse of the rocky coating left on the vent wall by spattering and previous higher stands of the lake.

The image on the left shows typical lake conditions, with spattering on the northeast lake margin. About a dozen plates of semi-solid crust on the lake surface slowly circulate. Jagged and straight cracks form as the plates pull apart, revealing molten lava beneath the crust.

At 4:28 p.m. on July 28th, a large patch of the crater wall cascaded into the lava lake, leaving behind a hot scar (circled in the right-hand image). The impact of this rocky debris falling into the lava lake caused agitation that persisted for tens of minutes.

HVO’s thermal camera at Halema’uma’u has functioned well for over six years, sending data around the clock. The camera has a 53-degree-wide lens housed in a case for protection from weather, corrosive volcanic gas, and occasional bombardment by molten spatter. The box is mounted on a well-anchored tripod. Images are transmitted by WiFi connection to HVO, where they are collected on computer servers for delivery to the observatory’s public website and to HVO staff for analysis.

HVO also maintains thermal cameras that look into the Pu’uO’o crater on Kilauea’s East Rift Zone and Moku‘aweoweo caldera atop Mauna Loa. These cameras capture an image every 2–3 minutes. At Pu‘uO’o, if a hot spot fills more than five percent of the camera images, a computer program sends a text message with an embedded image to HVO staff. The Mauna Loa camera is similarly alarmed. If high temperature is detected, a text message is automatically sent to HVO staff. Upon receiving a text, the scientists check other monitoring data (including more recent webcam images) to see if lava has suddenly appeared or if there is another cause for concern.

In the coming year, HVO expects to upgrade the Halema’uma’u thermal camera to a new model that will acquire higher resolution images. Better images will allow even more detailed analyses and enhance tracking of lava levels.

Source: USGS / HVO.

Source: USGS / HVO

Quelques nouvelles du Kilauea (Hawaii) // Some news of Kilauea Volcano (Hawaii)

Aucun changement significatif n’a été observé sur le Kilauea au cours des derniers jours. L’éruption se poursuit au sommet dans le cratère de l’Halema’uma’u, ainsi que dans le cratère du Pu’uO’o sur l’East Rift Zone. La coulée de lave 61g pénètre dans l’océan à Kamokuna. Le nouveau delta de lave s’étend jusqu’à une centaine de mètres dans l’océan depuis le pied de la falaise. Des coulées de surface sont actives au dessus et sur le pali. Le HVO précise que ces coulées ne constituent pas une menace pour les zones habitées.
La surface du lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u se situe à environ 36 mètres sous la lèvre de l’Overlook Crater. En ce moment, elle n’est pas visible depuis la terrasse du Jaggar Museum, seul endroit autorisé pour observer le lac de lave dont l’approche est interdite, ainsi que tous les sentiers de randonnée de la zone sommitale.
Les images des webcams montrent toujours une lueur au niveau de plusieurs bouches dans le Pu’uo’o où l’on observe un petit lac de lave dans la partie ouest du cratère.

Source : HVO.

————————————–

No significant changes have been observed at Kilauea Volcano in the past days. The eruption continues at the summit and Pu’uO’o vent on the East Rift Zone. The episode 61g lava flow is entering the ocean at Kamokuna. The new lava delta extends about 100 metres out from the sea cliff.. Surface flows are active above, and on the pali. These lava flows pose no threat to nearby communities at this time.

The lava lake surface is approximately 37 metres below the floor of Halema’uma’u. It cannot be seen these days from the terrace of the Jaggar Museum, the only authorised place to observe the lava lake. Its access is forbidden and all the footpaths of the summit area have been closed to the public.

Webcam images show persistent glow at long-term sources within the Pu’uo’o crater and from a small lava pond on the west side of the crater.

Source: HVO.

Photo aérienne du lac de lave dans le cratère de l’Halema’uma’u prise le 31 mai 2017. Le lac présente une forme ellipsoïdale de 260 mètres de longueur sur 200 mètres de largeur. (Crédit photo: USGS / HVO)

Quelques nouvelles d’Hawaii // A few pieces of news from Hawaii

Aucun changement significatif n’a été observé au cours de l’éruption du Kilauea qui continue dans les cratères de l’Halema’uma’u et du Pu’uO’o. Le lac de lave sommital, qui dont le niveau était monté jusqu’à 17 mètres en dessous de la lèvre de l’Overlook Crater au cours des derniers jours, se trouve maintenant à une trentaine de mètres de profondeur sous l’effet d’une nouvelle alternance d’inflation et de déflation du volcan.
Les images des webcams montrent l’incandescence habituelle dans le cratère du Pu’uO’o et au niveau du petit lac de lave dans la partie ouest du cratère.
La coulée de lave 61g reste active et entre dans l’océan à Kamokuna. Le nouveau delta de lave, apparu après l’effondrement du précédent le 3 mai dernier, continue à grandir, avec des fractures parallèlement à la côte. Les coulées actives s’étirent actuellement dans la partie ouest du champ de lave, à environ 500 mètres sous la base du pali et ne constituent donc pas une menace pour les zones habitées.

Mauvaise nouvelle pour les visiteurs des parcs nationaux à Hawaï. Les droits d’entrée au Parc des Volcans vont augmenter le 1er juin. Par véhicule, il faudra désormais débourser 25 dollars pour un pass de sept jours. L’entrée par personne, cycliste ou piéton, s’élèvera à 12 dollars. Les visiteurs âgés de moins de 16 ans continueront d’être admis gratuitement.
Le pass annuel pour les trois parcs (parc national des volcans, parc Pu’uhonua o Hōnaunau et Haleakalā passera de 25 à 30 dollars. Les pass peuvent être achetés sur place ou sur Internet.
Les frais d’entrée pour les agences de voyage augmenteront également le 1er juin. Les minibus transportant entre un et six passagers paieront une taxe de base de 25 dollars, ainsi qu’un droit d’entrée de 12 dollars par personne.

Sources : HVO & Big Island Now.

————————————

No significant change has been observed at the eruption of Kilauea Volcano which continues to erupt at its summit in Halema’uma’u and at Pu’uO’o. The summit lava lake, which had risen up to 17 metres below the Overlook Crater rim in the past days is now lying about 30 metres deep in concert with an inflation and a deflation episode of the volcano.
Webcam images show glow at long-term sources within Pu’uO’o crater and from a small lava pond on the west side of the crater.

The episode 61g flow remains active and is entering the ocean at Kamokuna. Growth of a new lava delta continues following the May 3rd delta collapse, with narrow cracks observed on the delta running parallel to the coast. Webcam views show surface activity within the 61g flow field, on the western margin of the 61g flow. These flows extend slightly beyond the base of the pali and pose no threat to nearby communities at this time.

Bad news for visitors of the national parks at Hawaii. Entrance fees at Hawai‘i Volcanoes National Park will increase once again on June 1st.  Per vehicle, the fee will change from $20 to $25 for a seven-day pass. The per-person fee, required for bicyclists and pedestrians, will rise from $10 to $12. The motorcycle fee will increase to $20. Visitors who are under the age of 16 will continue to be admitted for free.

The annual tri-park pass, which includes Hawai‘i Volcanoes National Park, Pu‘uhonua o Hōnaunau National Historical Park, and Haleakalā National Park, will increase from $25 to $30. All visitors are eligible to purchase the annual pass, which grants unlimited entry to all three parks for one year. They may be purchased in-person at the parks, or online.

Park entrance fees for commercial tour companies will also increase on June 1st. Road-based tour vans carrying between one and six passengers will pay a $25 base fee, as well as a $12 per-person rate to enter the park.

Sources: HVO & Big Island Now.

Delta de lave de Kamokuna le 23 mai 2017 (Crédit photo: HVO)