Kilauea (Hawaii) : arrêt momentané… ou définitif de l’éruption // A pause or a definitive stop of the eruption

Le HVO a essayé de retarder la nouvelle le plus longtemps possible (le volcan attire les touristes sur la Grande Ile) mais il a bien fallu se rendre à l’évidence : la bouche qui s’était ouverte dans la paroi interne NO de l’Halema’uma’u s’est tarie et n’alimente plus l’accumulation de lave (ce n’était pas vraiment un lac de lave au sens où on l’entend habituellement) dont la surface est devenue désespérément inerte et froide.

L’Observatoire parle d’une « pause » dans l’éruption et indique que « l’éruption pourrait reprendre bientôt. »  A Hawaii comme ailleurs, malgré le grand nombre d’instruments disséminés sur les volcans, on ne sait pas prévoir…

——————————————

HVO has tried to delay the piece of news as long as possible (the volcano attracts tourists to the Big Island) but local geologists had to face the facts: the vent that had opened in the inner NW wall of Halema’uma’u has dried up and no longer feeds lava into the lake (actually it wasn’t really a lava lake but rather an accumulation of lava) whose surface has become hopelessly inert and cold . The Observatory speaks of a « pause » in the eruption and indicates that « the eruption may resume soon. » In Hawaii as elsewhere, despite the large number of instruments scattered over volcanoes, they cannot predict eruptions …

Source : HVO

Quand l’Etna se donne en spectacle… // When Mt Etna puts on a show …

Après la coulée de lave mentionnée dans ma dernière note à propos du volcan sicilien, l’Etna s’est vraiment donné en spectacle dans la soirée du18 janvier 2021, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Une intense activité strombolienne a débuté sur le Cratère Sud-Est (CSE), accompagnée de fontaines et coulées de lave. Les images des caméras de surveillance de l’INGV ont montré à partir de 20h15, un nouveau débordement de lave en direction de la Valle del Bove. Le front de coulée a atteint une altitude d’environ 2900 m. Comme précédemment,  les données GPS ne montrent pas de déformation significative de l’édifice volcanique. L’événement n’a duré que quelques heures et le tremor a maintenant retrouvé une valeur normale.

A noter que dans l’après-midi du 18 janvier, un débordement de lave est également apparu sur le Stromboli, mais les scientifiques ont toujours expliqué que les deux systèmes magmatiques ne sont pas connectés l’un à l’autre.

https://youtu.be/q61m_hZu52s

——————————————–

After the lava flow mentioned in my last post about the Sicilian volcano, Mt Etna really put on a show on the evening of January 18th, 2021, as can be seen in the video below. Intense Strombolian activity began at the Southeast Crater, accompanied by lava fountains and lava flows. The images from INGV’s surveillance cameras showed from 8:15 p.m. a new lava overflow towards the Valle del Bove. The flow front reached an altitude of about 2900 m. As before, the GPS data does not show any significant deformation of the volcanic edifice. The event only lasted a few hours and the tremor has now returned to normal.

It should be noted that on the afternoon of January 18th, a lava overflow was also observed on Stromboli, but scientists have always explained that the two magmatic systems are not connected to each other.

https://youtu.be/q61m_hZu52s

Capture d’écran de la vidéo ci-dessus

Kilauea (Hawaii) : Nouvelles de l’éruption // News of the eruption

Alors que cette journée du 21 décembre 2020 se termine en France, elle ne fait que commencer à Hawaii où l’éruption du Kilauea continue. Les webcams du HVO – surtout celle orientée vers le fond du cratère de l’Halema’uma’u – montrent que l’éruption a débuté au fond du gouffre creusé par l’éruption de 2018, là même où était apparue une pièce d’eau après la dernière éruption. Trois fissures se sont ouvertes dans la partie inférieure de cratère, pas très loin au-dessus du lac (voir illustration ci-dessous). La plus à l’est a laissé échapper des fontaines de lave d’une cinquantaine de mètres de hauteur (voir photo ci-dessous). La lave a par la suite pris la place de l’eau et s’accumule maintenant au fond du cratère. peut-être sommes nous en train d’assister à la naissance d’un nouveau lac de lave. .

Ces derniers temps, les scientifiques du HVO craignaient que se produise une interaction violente entre cette eau et une ascension de magma. De toute évidence, l’éruption se produit dans le calme, sans les explosions phréatiques ou phréatomagmatiques redoutées. On sait toutefois que l’événement génère des panaches de cendre susceptibles d’occasionner des retombées sur des zones habitées et il a été conseillé aux gens de rester à l’intérieur des maisons.

———————————————-

As December 21st, 2020 is coming to an end in France, it is just beginning in Hawaii where the Kilauea eruption continues. The HVO webcams – especially the one oriented towards the bottom of Halema’uma’u Crater – show that the eruption started at the bottom of the chasm created by the 2018 eruption, where a piece of water had appeared after the last eruption. Three fissures opened in the lower part of the crater, not very far above the lake (see illustration below). The easternmost emitted lava fountains about 50 metres high (see photo below). The lava subsequently took the place of water and is now accumulating at the bottom of the crater. We may be observing the birth of a new lava lake.

Recently, HVO scientists feared that there might be a violent interaction between this water and the rising magma. However, it looks as if the eruption is occurring calmly, without the dreaded phreatic or phreatomagmatic explosions. The event, however, generated ash plumes with possible ashfall over onto populated areas, so that people have been advised to stay indoors.

Emplacement de nouvelles fractures (3 ronds rouges) [Source : HVO]

Fontaines et coulées de lave dans la partie Est du cratère (Crédit photo : HVO)

Eruption sur l’Ile Fernandina (Galapagos / Equateur)! // Eruption on Fernandina Island (Galapagos / Ecuador)!

C’est la loi des séries ! Après l’éruption du Taal (Philippines) et l’agitation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion), c’est au tour du volcan La Cumbre, sur l’île inhabitée de Fernandina aux Galapagos (Equateur) de s’offrir en spectacle. Comme d’habitude dans cette partie du globe, l’éruption qui a débuté le 12 janvier 2020 consiste en émissions de lave basaltique fluide. Selon les dernières informations, une fissure s’est ouverte le long du flanc sud-est du volcan et une coulée de lave descend vers la côte.

On connaît la valeur écologique de l’île Fernandina car ses écosystèmes abritent des espèces uniques telles que des iguanes terrestres et marins, des serpents, des rats endémiques, des cormorans et des pingouins.

S’agissant de la sismicité, un événement de M 4,7 a été enregistré à 16h42 (heure locale) le 12 janvier 2020 et a été suivi de 29 répliques de magnitude inférieure à M 3,1.

La précédente éruption de La Cumbre a eu lieu du 16 au 18 juin 2018.

Source : Parc National des Galapagos.

—————————————–

It’s the law of series! After the eruption of Taal (Philippines) and the unrest at Piton de la Fournaise (Reunion Island), it is up to La Cumbre volcano, on the uninhabited island of Fernandina in Galapagos (Ecuador) to offer a volcanic show. As usual in this part of the globe, the eruption – which started on January 12th, 2020 – consists of the emission of fluid basaltic lava. According to the latest information, a fissure opened along the south-eastern flank of the volcano and a lava flow is dtravelling towards the coast.
Fernandina Island has a ligh environmental value because its ecosystems are home to unique species such as land and marine iguanas, snakes, endemic rats, cormorants and penguins.
Regarding seismicity, an M 4.7 event was recorded at 4:42 p.m. (local time) and was followed by 29 aftershocks with a magnitude less than M 3.1.
The previous La Cumbre eruption took place from June 16th to 18th, 2018.
Source: Galapagos National Park.

Volcan La Cumbre vu depuis l’ISS (Source : NASA)