Eruption du Mont Shindake (Japon) // Mount Shindake erupts in Japan

drapeau francaisLe Mont Shindake sur l’île Kuchinoerabujima, est entré brutalement en éruption ce vendredi vers 10 heures, obligeant les autorités à commencer à évacuer l’île et certaines compagnies aériennes à détourner leurs vols.
Une coulée pyroclastique a dévalé le flanc du volcan et atteint l’océan. Une centaine d’habitants ont trouvé refuge dans un abri sur l’île et ont ensuite été évacués. Les autorités japonaises ont déclaré qu' »il n’y avait pas de danger pour la vie humaine ». Un homme de 72 ans a été brûlé au visage après avoir été pris dans la coulée pyroclastique, mais il n’est pas fait état d’autres blessés parmi les 137 habitants de l’île dont le seul accès au monde extérieur est par bateau.
Le panache de cendre est monté jusqu’à 9.000 mètres dans le ciel et les volcanologues japonais ont mis en garde contre le risque de nouvelles explosions. La compagnie aérienne All Nippon Airways a détourné certains vols vers Okinawa et l’Asie du Sud-Est à titre de précaution, mais n’a pas l’intention d’annuler ses vols. Japan Airlines n’a pas modifié les siens.
L’île Kuchinoerabujima se trouve à environ 130 km au sud de Kyushu et à environ 1000 km au sud de Tokyo.
Le Mont Shindake est déjà entré en éruption l’été dernier pour la première fois depuis 1980 et la zone où s’est produite la coulée pyroclastique était interdite d’accès depuis cette époque.

Source : Agences de presse.

 ——————————————-

drapeau anglaisMount Shindake on the remote southern Japanese island of Kuchinoerabujima, erupted suddenly on Friday at about 10 a.m., prompting authorities to start evacuating the island and airlines to re-route flights.

A pyroclastic flow flowed down the side of the volcano and reached the ocean. About 100 residents have taken refuge in a shelter on the island and have been evacuated. Japanese officials said there was « no danger to human life ». One 72-year-old man suffered burns to his face after being caught in the pyroclastic flow, but there were no reports of other injuries among the island’s 137 residents, whose only access to the outside world is by boat.

The ash plume rose some 9,000 metres into the sky and officials warned of the risk of continuing, possibly large-scale explosions.

Japan’s All Nippon Airways said it would divert some flights to Okinawa and Southeast Asia as a precaution, but didn’t plan to cancel any. Japan Airlines (JAL) said it did not have any plans to change any of its flights.

 Kuchinoerabujima island is about 130 km south of Kyushu, and roughly 1,000 km southwest of Tokyo.

Mount Shindake erupted last summer for the first time since 1980 and the area where that pyroclastic flow occurred has been off limits since then.

Source: Press agencies.

Shindake_modifié-1

Shindake

Captures d’écran de la télévision japonaise   (Source: Reuters / JMA)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisL’activité est nettement moins spectaculaire depuis le week-end dernier, même si des variations d’intensité sont enregistrées par l’Observatoire. Ce dernier étant avare d’informations, il faut se tourner vers le Journal de l’Ile pour avoir les dernières nouvelles du Piton de la Fournaise. En lisant le quotidien, on apprend que « le cône éruptif, haut d’environ 25 mètres désormais, émet des projections en permanence, mais plus faibles. On peut observer des coulées en aval du cône, d’importance variable. La lave s’écoule pour partie en tunnel et s’accumule actuellement sur une zone au pied du cône, dont l’épaisseur a été estimée à 18 mètres. […]. Depuis le Piton de Bert, il faut désormais de bonnes jumelles pour profiter du spectacle, visible seulement de nuit ou au coucher ou au lever du soleil ».

Vous verrez les dernières images de l’éruption en cliquant sur ce lien. Vous remarquerez que je ne les fais pas apparaître sur mon blog par respect pour leur auteur :

http://www.clicanoo.re/476494-les-dernieres-images-de-l-eruption.html

 ——————————————-

drapeau anglaisActivity is less dramatic than last weekend, although variations in intensity are recorded by the Observatory. As the Observatory releases little information, we need to resort to the Journal de l’Ile for the latest news about the Piton de la Fournaise. When reading the newspaper, we learn that « the eruptive cone, about 25 meters high, now emits constant ejections which are less intense than before. One can still observe lava flows downslope of the cone. Lava partly flows within tunnels and then accumulates in an area at the base of the cone. Its thickness was estimated to be 18 metres. […]. From the Piton de Bert, you now need good binoculars to enjoy the show which is visible only at night or at sunset or sunrise. »
You will see the last images of the eruption by clicking on the following link. You’ll notice I do not insert the photos on my blog out of respect for their author:
http://www.clicanoo.re/476494-les-dernieres-images-de-l-eruption.html

Drones et nuages de cendre volcanique

drapeau francaisAprès le système AVOID censé détecter les nuages de cendre volcanique et aider les pilotes à les éviter, voici un autre dispositif mis au point en 2014 et dont le but est de cartographier la cendre dans l’espace aérien. Le NavSonde est un drone qui recueille et géolocalise les échantillons de cendre qu’il a récupérés.
Le NavSonde est installé sur un avion qui l’achemine à l’altitude désirée. Il est ensuite livré à lui-même, déploie ses ailes rétractables et son gouvernail gérés par des servo-moteurs. Pendant qu’il plane à travers des particules volcaniques en suivant une trajectoire déterminée par GPS, le collecteur de cendre s’ouvre et se ferme à des points précis de sorte que les chercheurs savent où chaque échantillon a été prélevé. Une fois que le drone a touché le sol, les scientifiques peuvent analyser son contenu pour connaître la densité et le type de cendre recueilli. Ils peuvent donc facilement en déduire la zone où le vol peut s’effectuer en toute sécurité.

Au final, le NavSonde pourra être utilisé dans différents contextes comme les tempêtes de poussière, les panaches de pollution, et même les incendies de forêts.
Voici une vidéo (en anglais) montrant le fonctionnement du NavSonde:
http://www.engineeringtv.com/video/NavSonde-Designed-to-Glide-Throu;AUVSI-Unmanned-Systems-2014

Source : NASA & Engineering TV.

 ————————————————

drapeau anglaisAfter the AVOID system supposed to detect volcanic ash clouds and help pilots avoid them, here is another device developed in 2014 whose aim is to map airspace ash. The NavSonde is a drone that collect and geotag ash samples.

After a ride on a plane, the NavSonde is let free, releasing its retractable, servo-driven wings and rudder. As it floats through volcanic particles, the ash collector opens and closes at precise points so researchers know where each sample originated. And once the glider goes back to the ground, scientists can analyze its contents for density and ash type, learning exactly where it’s safe to fly. Eventually, the NavSonde will collect all kinds of airborne troublemakers from dust storms, plumes of pollution, and even burning forests.

Here is a video showing how the NavSonde works:

http://www.engineeringtv.com/video/NavSonde-Designed-to-Glide-Throu;AUVSI-Unmanned-Systems-2014

Source : NASA & Engineering TV.

NavSonde

Source:  NASA.