Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): L’éruption continue

drapeau francais7 heures (heure métropole) : Malgré la très nette baisse du tremor enregistrée hier, il se pourrait que l’éruption du Piton de la Fournaise s’installe dans la durée. Nicolas Villeneuve, le directeur de l’Observatoire, pense qu’ « on pourrait avoir un phénomène qui dure plus longtemps que les deux derniers en date. Depuis 1985, la durée moyenne des éruptions est de 20,5 jours. Depuis quelque temps, elles sont inférieures à cette durée. Si nos hypothèses se confirment, alors l’éruption pourrait durer un peu plus longtemps ». Il estime que l’éruption actuelle peut être comparée à celles de la fin des années 90 et jusqu’au milieu des années 2000.

La principale question à l’ordre du jour est de savoir si la lave finira par atteindre la RN2 avant de se jeter dans l’Océan Indien. Si le tremor reste orienté à la baisse, je pense que cela sera difficile car après les Grandes Pentes, la lave devra affronter le replat du Grand Brûlé qui va forcément ralentir sa course.

La lave a traversé la RN2 pour la dernière fois en 2007. L’éruption avait alors duré un peu plus d’un mois. L’éruption la plus longue, en 1998, s’était prolongée six mois.

Source : Journal de l’Ile.

Voici une petite vidéo montrant les fontaines de lave le 17 mai, pendant la phase initiale de l’éruption:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ndjeOCt0bPc

°°°°°°°°°°

17 heures (heure métropole) : L’activité reste relativement stable, de même que le tremor (voir ci-dessous) qui, selon l’Observatoire, « est divisé par 5 par rapport au début de l’éruption ». 51 séismes volcano-tectoniques sommitaux ont été enregistrés depuis le début de l’éruption. Ce phénomène est surveillé de près.

Le front des coulées se trouve actuellement à 1000 m d’altitude et à 3.5 km de la route. Il n’a parcouru que 750 mètres en 24 heures. Il faudra que l’éruption déploie beaucoup plus d’énergie pour atteindre la RN2 et, en l’état actuel des choses, il est peu probable que la lave atteigne l’océan.

On n’observe plus qu’une seule fontaine de lave d’une hauteur d’une trentaine de mètres. La coulée s’étire vers les Grandes Pentes. Elle est bien canalisée au départ, puis s’étale et refroidit en surface. L’Observatoire indique que « dans les Grandes Pentes son dynamisme est très faible et elle n’avance que doucement ».

 ————————————————

drapeau anglais7:00 (metropolitan time): Despite the sharp decline of the tremor yesterday, the eruption of the Piton de la Fournaise might be here to stay. Nicolas Villeneuve, director of the Observatory, believes that « it could be a phenomenon that lasts longer than the previous ones. Since 1985, the average duration of the eruptions has been 20.5 days. For some time, they are less than that duration. If our assumptions are confirmed, then the eruption could last a little longer. » He believes that the current eruption may be compared to those of the late 90s and into the mid 2000s.
The main question is to know whether the lava will eventually reach the RN2 before flowing into the Indian Ocean. If the tremor keeps decreasing, I think it will be difficult because after the Grandes pentes (Great Slopes), the lava will have to cross the flat area of the Grand Brûlé, which will inevitably slacken its pace.
The lava crossed the RN2 for the last time in 2007. The eruption had then lasted just over a month. The longest eruption in 1998 lasted six months.

Source : Journal de l’Ile.

Here is a short video showing the lava fountains on May 17th during the initial phase of the eruption:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ndjeOCt0bPc

°°°°°°°°°°

17:00 (metropolitan time): Activity remains relatively stable, as well as the tremor (see below) which, according to the Observatory, « his been divided by 5 compared to the beginning of the eruption. » 51 summit volcano-tectonic earthquakes have been recorded since the beginning of the eruption. This phenomenon is closely monitored.
The flow front is currently at 1000 metres a.s.l. and 3.5 km from the road. It only advanced 750 meters in 24 hours. It would take the eruption far more energy to reach the RN2 and in the present circumstances, it is unlikely that the lava will reach the ocean.
There is only one lava fountain about 30 metres high. The lava flow travels towards the Grandes Pentes (the Great Slopes). It is well chanelled at the beginning, then spreads while its surface starts cooling. The Observatory notes that « in the Grandes Pentes, its dynamism is very low and it advances quite slowly. »

Piton-01

Source:  OVPF.

Spirit Lake (Etat de Washington / Etats Unis): Risque de débordement // The lake may overflow

drapeau francaisL’un des sites les plus visités dans le Mount St Helens National Monument est Spirit Lake, avec tous les troncs d’arbres qui se sont accumulés à la surface du lac après avoir été soufflés par l’éruption de 1980. En 1980, un tunnel a été creusé pour permettre la vidange du lac dont le trop-plein naturel avait été obstrué par les matériaux rejetés par l’éruption. Il a ouvert en 1985, lorsque les travaux de creusement ont été achevés.
Le problème aujourd’hui est que l’ouverture du tunnel se rétrécit. Les ingénieurs disent que si le rétrécissement se poursuit, l’Interstate-5, l’autoroute qui traverse l’État de Washington, pourrait être inondée. A l’automne et au printemps derniers, les inspecteurs ont constaté que le sol du tunnel se soulevait. Les géologues indiquent que le responsable de cette situation est le mouvement des roches sous la surface. Le fond du tunnel se soulève et déforme sa structure.
En Octobre 2013, le tunnel avait une ouverture de 2,60 mètres. Un an plus tard, son diamètre n’était plus que de 2,15 mètres. En avril 2015, l’ouverture n’était plus que de 2 mètres, sous l’effet du soulèvement.
Si le tunnel venait à s’effondrer, le lac pourrait déborder et provoquer une catastrophe. Dans un rapport récent, le US Army Corps a écrit que «dans le pire des cas, un débordement du lac pourrait détruire tous les itinéraires de transport » à l’ouest du lac, dans le sud de l’Etat de Washington le long de la vallée de la Cowlitz, y compris l’Interstate-5 et les principales lignes de chemin de fer Nord-Sud.
La catastrophe ne semble pas imminente, mais des mesures doivent être prises. L’Army Corp of Engineers qui inspecte et entretient le tunnel pour le compte des Eaux et Forêts, travaille actuellement sur des modèles informatiques qui permettraient de résoudre le problème. Les ingénieurs espèrent effectuer les travaux de réparation avant la fin de cette année. Leur coût n’a pas encore été évalué.

Source: USA Today.

 —————————————————–

drapeau anglaisOne of the most popular features in Mount St Helens National Monument is Spirit Lake with all the tree trunks that were blown away by the 1980 eruption. In 1980, a tunnel was dug to help drain the lake whose natural outlet was blocked by the debris of the eruption. It opened in 1985 when the digging was over.

The problem today is that the opening of the tunnel is narrowing. Experts say if the narrowing goes on, Interstate-5 in Washington State could be inundated. Last autumn and spring, inspections found that the tunnel floor was rising. Geologists say shifting rock formations under the surface are to blame. The bottom of the tunnel is actually pushing up into the tunnel and deforming the shape.

In October 2013, the tunnel had an opening of 2,60 metres. One year later, the tunnel was constricted to 2,15 metres. In April 2015, the uplift reduced the opening to 2 metres.

If the tunnel were to collapse, the lake could fill up and overflow, causing a catastrophe.

In a recent report, the U.S. Army Corps wrote that « this worst case possibility would destroy all transportation routes » to the west of the lake, in southern Washington along the Cowlitz Valley, including Interstate-5 and the main North-South rail lines.

The disaster does not seem to be imminent but measures need to be taken. The Army Corp of Engineers, which inspects and maintains the tunnel for the U.S. Forest Service, is now working on designs to fix the problem. It hopes to make emergency repairs to the tunnel by later this year. So far, there is no price tag on the fix.

Source : USA Today.

Spirit-lake-2

Le Spirit Lake et le Mont St Helens à l’arrière-plan  (Photo:  C.  Grandpey)

Spirit-lake-1

Esprit, es-tu là?  (Photo:  P. Belouet)