White Island (Nouvelle zélande)

   Les données collectées au cours d’un survol de White Island effectué hier par des scientifiques du GNS montrent une légère augmentation des gaz émis par le volcan. Le tremor est redevenu continu et la sismicité demeure à un niveau élevé.
Les émissions de CO2 sont passées de 1800 à 2000 tonnes par jour, celles de SO2 de 366 à 600 tonnes et celles de H2S atteignent 19 tonnes par jour, contre 15 tonnes lors des mesures précédentes. Les scientifiques pensent que l’augmentation des gaz soufrés est due à « la remontée en température et au mouvement de soufre élémentaire dans le système hydrothermal autour du nouveau magma sous le cratère ».
Le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 1 et la couleur pour l’aviation reste Orange.

 

   Data from a gas-measuring flight undertaken yesterday at White Island by GNS scientists shows that levels of volcanic gases emitted by the volcano are slightly higher than the levels measured last week. Besides, seismic activity has reverted to a continuous tremor and remains at a high level.
CO2 emissions have increased from 1800 to 2000 tons per day, SO2 from 366 to 600 tons per day and H2S is now 19 tons per day (previously, 15 tons/day). GNS scientists say it is quite likely that the increases in sulphur gases are caused by “re-heating and movement of elemental sulphur in the hydrothermal system surrounding the new magma beneath the crater”.
The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Colour Code remains at Orange

Etna (Sicile / Italie)

   Alors qu’un nouvel épisode strombolien a été enregistré hier soir, Boris Behncke (INGV Catane) donne quelques détails supplémentaires sur l’activité observée sur l’Etna le 28 janvier en fin de journée. L’épisode éruptif est resté largement concentré à l’intérieur de la Bocca Nuova. Boris indique que « c’était le 4ème événement en janvier dans ce cratère après ceux du 10-15, 16 et 18 de ce mois. Il est resté semblable à ses prédécesseurs. Les valeurs maximales atteintes par le tremor sont restées inférieures à celles du 18 janvier et surtout du 16 janvier. La source de l’activité reste la même : le petit cône intracratérique adossé à la paroi SE de la Bocca Nuova. »
« Un nouvel élément de l’épisode du 28 janvier a été l’apparition d’une petite activité strombolienne au niveau du Nouveau Cratère SE (NCSE) ; elle a accompagné l’activité de la Bocca Nuova pendant environ 2 heures 30. C’est la première fois depuis une douzaine d’années que l’on observe une activité simultanée dans deux des cratères de l’Etna. En revanche, entre 1995 et 2001, il étant fréquent de voir l’activité apparaître dans deux, trois, et plus rarement quatre cratères ».

 

   While a new strombolian episode was recorded last night, Boris Behncke (INGV Catania) gave some more details about the activity observed on Mount Etna on January 28th in the evening. This episode was mainly concentrated within Bocca Nuova. Boris indicates “it was the fourth from this crater during this month, after those of 10-15, 16 and 18 January and it was rather similar to its predecessors. The peak values attained by the volcanic tremor amplitude were slightly lower than those of the 18 January episode, and significantly lower than those of the 16 January episode. The single source of the activity was once again the intracrater cone leaning against the SE base of the inner crater wall.”
“A new element in the eruptive episode of January 28th was the strombolian activity at the NSEC, which accompanied during the first two-and-a-half hours of the episode of strombolian activity within Bocca Nuova. This is indeed the first occurrence of simultaneous eruptive activity at two of Etna’s summit craters since about 12 years; in contrast, during the period of summit activity of 1995-2001, it was rather normal to see contemporaneous activity at two, sometimes three and rarely all four of the summit craters.”

Etna-98

Activité simultanée de la Voragine et de la Bocca Nuova en juillet 1998  (Photo: C. Grandpey)