Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

Le nouveau cône de la dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) va s’appeler Piton Tikal. C’est ce que viennent d’indiquer la Cité du Volcan, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise et le Parc National de La Réunion. La dernière éruption du volcan a eu lieu du 19 septembre au 5 octobre 2022.

L’appellation de Piton Tikal renvoie aux contes et légendes de La Réunion associés à Gran Mèr Kal. Dans ces différentes « zistwar » il est parfois fait référence à son fils, sous le nom de Ti Kala ou Tikal ». Le nouveau cône volcanique s’étant construit à proximité du Piton Kala Pélé, avec une forme relativement identique, c’est tout naturellement que ce nom est apparu.

Source: Réunion la 1ère.

A lire sur mon blog : Gran Mèr Kal, l’âme damnée de la Fournaise.

https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/2019/12/25/gran-mer-kal-lame-damnee-de-la-fournaise/

 Crédit photo: OVPF

++++++++++

Un vol d’observation de White Island (Nouvelle-Zélande) confirme que les bouches actives à l’arrière du lac de cratère continuent d’émettre un panache de vapeur et de gaz modéré (voir photo ci-dessous). On observe rarement des périodes d’émission de cendres. La température du panache de gaz et de vapeur a été mesurée à 145 ºC, en légère baisse par rapport aux 165 ºC du 5 octobre. Un vol d’observation le 7 octobre avait mesuré un niveau faible d’émissions de SO2 à environ 217 tonnes/jour.
Le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et la couleur de l’alerte aérienne est maintenue au Jaune.
Source : GéoNet.

 Crédit photo: GeoNet

++++++++++

Une activité soutenue se poursuit sur le Bezymianny (Kamtchatka) après le puissant événement explosif des 23 et 24 octobre 2022. On observe une activité fumerolienne intense, ainsi qu’une incandescence au niveau du dôme de lave. Les effondrements du dôme produisent des avalanches incandescentes. Le 26 octobre, un énorme nuage de cendres a incité le KVERT à élever la couleur de l’alerte aérienne à Orange le lendemain.
Source : KVERT.

Crédit photo: KVERT

++++++++++

Une activité éruptive a encore été observée sur le Cotopaxi (Equateur) au cours des derniers jours. Il est bon de rappeler que l’éruption a commencé par un séisme haute fréquence le 21 octobre 2022, suivi d’un épisode de tremor volcanique jusqu’au 22 octobre. Un nuage de gaz et de cendres s’est élevé à environ 2 km au-dessus du sommet. Le Parque Nacional Cotopaxi a été fermé aux visiteurs en raison des émissions de gaz et de cendres. Rien n’annonçait cette éruption, que ce soit au niveau de l’activité sismique ou des données de déformation fournies par les satellites ou le GPS.
Le 22 octobre, les émissions de SO2 atteignaient 1 580 tonnes par jour à proximité du volcan. L’analyse des échantillons de cendres collectés par les scientifiques de l’IG a révélé qu’environ 22% étaient des matériaux juvéniles, indiquant une composante magmatique de l’éruption.
Le Parque Nacional Cotopaxi a rouvert le 26 octobre. La sismicité montrait des niveaux modérés ce même jour. Les émissions de gaz et de vapeur s’élevaient à 500 m au-dessus du cratère.
Source : Instituto Geofisico.

Episode éruptif sur le Cotopaxi en août 2015 (Source: IG)

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit sur le Taal (Philippines). Les émissions de SO2 étaient en moyenne de 544 tonnes par jour le 27 octobre 2022. On a observé entre 2 à 16 petits événements phréatomagmatiques entre le 25 et le 29 octobre. Les panaches de cendres s’élèvent parfois jusqu’à 600 m d’altitude. Des séismes d’origine volcanique et des périodes de tremor sont encore enregistrés. Des remontées de gaz et de fluides chauds sont toujours observées dans le lac. Le niveau d’alerte reste à 1 (sur une échelle de 0 à 5), et il est rappelé au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent (PDZ).
Source : PHIVOLCS.

Exemple d’éruption phréatomagmatique sur le Taal (Source: PHIVOLCS)

++++++++++

L’activité éruptive se poursuit dans le cratère Minamidake du Sakurajima (Japon) où l’on observe une incandescence nocturne. Deux événements éruptifs et une explosion ont été enregistrés entre le 24 et le 28 octobre 2022. Des panaches de cendres s’élevaient jusqu’à 1,2 km au-dessus du cratère et de gros blocs étaient éjectés jusqu’à 1,3 km de la bouche éruptive. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 5 niveaux), et il est demandé à la population de rester à au moins 2 km du cratère.
Source : JMA.

Sakurajima et Kagoshima (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

Le Mauna Loa (Hawaï) montre toujours des signes d’activité. Le réseau sismique détecte chaque jour des séismes de faible magnitude (inférieure à M 3) à 3-5 km sous la caldeira sommitale et à 1-8 km sous la partie supérieure du flanc nord-ouest du volcan. Les données GPS au sommet et sur les flancs montrent une inflation continue, mais les inclinomètres au sommet ne montrent pas de déformation de surface significative. Le niveau d’alerte volcanique reste à Advisory (surveillance conseillée – niveau 2) et la couleur de l’alerte aérienne reste au Jaune (niveau 2).
Source : HVO.
Les articles de presse ont tendance à faire croire qu’une éruption du Mauna Loa se produira à très court terme, mais le HVO affirme qu’un tel événement ne semble pas imminent.

Sommet du Mauna Loa (Crédit photo: HVO)

++++++++++

Dernière minute :

L’Instituto Geofisico (IG) de l’Équateur indique qu’une puissante éruption a commencé sur le Sangay vers 11h40 (UTC) le 4 novembre 2022. Un panache de cendres et de gaz s’est élevé jusqu’à 11,6 km au-dessus du niveau de la mer. Des coulées pyroclastiques ont été observées sur le flanc sud-est du volcan. Des retombées de cendres sont attendues principalement dans la province de Chimborazo.
Un niveau d’activité élevé avait été signalé sur le Sangay du 18 au 25 octobre 2022. Des anomalies thermiques quasi quotidiennes étaient identifiées sur les images satellites.

Source: IG.

L’éruption du 4 novembre vue depuis l’espace (Source: NOAA)

++++++++++

L’activité reste globalement stable sur les autres volcans.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

The new cone built by the last eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) will be called Piton Tikal. This is what the Cité du Volcan, the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise and the Réunion National Park have just indicated. The last eruption of the volcano took place from September 19th to October 5th, 2022.
The name of Piton Tikal refers to the tales and legends of Reunion Island associated with Gran Mèr Kal. In these different « zistwar », reference is sometimes made to her son, under the name of Ti Kala or Tikal ». The new volcanic cone was built close to Piton Kala Pélé, with a relatively identical shape; this is why the name was chosen.
Source: Réunion la 1ère.

++++++++++

An observation flight of White Island (New Zealand) confirms that active vents behind the crater lake are continuing to emit a moderate steam and gas plume (see photo below). Periods of ash emission are rarely observed. The temperature of the gas and steam plume was measured at 145 ºC, down slightly from 165 ºC on October 5th. A gas observation flight on October 7th had measured a low discharge rate of SO2 at about 217 tonnes/day.

The Volcanic Alert Level remains at 2 and the Aviation Colour Code is kept at Yellow,.

Source: GeoNet.

++++++++++

Sustained activity continues at Bezymianny (Kamchatka) after the strong explosive event of October 23rd – 24th, 2022. Intense fumarolic activity can be seen, as well as incandescence at the lava dome. Collapses from the dome produce avalanches of hot material. On October 26th, a huge ash cloud prompted KVERT to raise the Aviation Color Code to Orange the next day.

Source: KVERT.

++++++++++

Eruptive activity was still observed at Cotopaxi (Ecuador) during the past days. The eruption began with a high-frequency earthquake recorded on October 21st, 2022 and was followed by an episode of volcanic tremor until October 22nd. A gas-and-ash cloud rose about 2 km above the summit. Parque Nacional Cotopaxi was closed to visitors due to the emissions. There had been no notable precursory activity including anomalous seismic activity and deformation detected in satellite or GPS data to annouce the eruption.
On October 22nd, SO2 emissions reached 1,580 tons per day close to the volcano. Analysis of ash samples collected by IG scientists revealed that about 22 percent was juvenile material, indicating a magmatic component to the eruption.
Parque Nacional Cotopaxi reopened on October 26th. Seismicity was at moderate levels that same day. Gas-and-steam emissions were rising 500 m above the crater.
Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

Eruptive activity continues at Taal (Philippines). SO2 emissions averaged 544 tonnes per day on October 27th, 2022. There were 2-16 daily small phreatomagmatic bursts between October 25th and 29th. Ash plumes sometimes rise as high as 600 m a.s.l. Volcanic earthquakes and periods of volcanic tremor are still recorded. Upwelling gasses and hot fluids ca still be seen in the lake. The Alert Level remains at 1 (on a scale of 0-5), and the public is reminded that the entire Taal Volcano Island was a Permanent Danger Zone (PDZ).

Source: PHIVOLCS

++++++++++

Eruptive activity continues at Sakurajima‘s Minamidake Crater (Japan), with nighttime crater incandescence. Two eruptive events and one explosion were recorded between October 24th and 28th, 2022. Volcanic plumes rose as high as 1.2 km above the crater rim and large blocks were ejected as far as 1.3 km from the vent. The Alert Level remains at 3 (on a 5-level scale), and residents are asked to stay 2 km away from the crater.

Source: JMA.

++++++++++

Mauna Loa (Hawaii) is still showing signs of unrest. The seismic network detects daily small-magnitude (below M 3) earthquakes 3-5 km beneath the summit caldera and 1-8 km beneath the upper NW flank of the volcano. Data from GPS instruments at the summit and flanks show continuing inflation, though data from tiltmeters at the summit do not show significant surface deformation. The Volcano Alert Level remains at Advisory (Level 2) and the Aviation Color Code remains at Yellow (Level 2).

Source: HVO.

Press reports tend to warn people that an eruption of Mauna Loa will occur in the very short term, but HVO says that an eruption does not seem to be imminent.

++++++++++

Ecuador’s Instituto Geofisico (IG)indicates that a powerful eruption started at Sangay at around 11:40 UTC on November 4th, 2022. An ash and gas plume rose up to 11.6 km above sea level. Pyroclastic flows were observed on the volcano’s southeast flank. Ashfall is expected mainly in the province of Chimborazo.

A high level of activity had been reported at Sangay from October 18th to 25th, 2022. Almost daily thermal anomalies were identified in satellite images.

Source: IG.

++++++++++

Activity remains globally stable on other volcanoes.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Plusieurs événements ont été signalés depuis ma dernière note sur l’activité volcanique dans le monde.

La situation est stable sur le Stromboli (Sicile) et n’a pas montré de changement spécifique au cours des dernières heures.
L’activité effusive qui a fait suite à l’effondrement d’une partie de la terrasse Nord montre une alimentation modérée avec des variations de débit. Le front le plus avancé demeure à une altitude d’environ 400 m sur la Sciara del Fuoco. On observe toujours de fréquents effondrements à partir du chenal de lave, avec des matériaux qui atteignent rapidement la mer.

Dans le même temps, l’activité explosive classique du Stromboli ne présente pas de variations significatives, avec persistance de l’activité de spattering au cratère Nord.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique montre de légères fluctuations, mais reste dans le niveau moyen-bas.
On n’observe pas de déformations significatives de l’édifice volcanique.

Source: INGV.

On peut voir sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos de l’activité éruptive le 9 octobre 2022. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez visionner l’une d’elles qui offre de superbes vues de l’événement:

http://www.youtube.com/watch?v=NB63lYRoDfM

++++++++++

La crue glaciaire mentionnée précédemment a commencé le 10 octobre 2022 sur le Grímsvötn, un volcan sous-glaciaire qui se cache sous le Vatnajökull (Islande). La calotte glaciaire s’était affaissée de près de 3 mètres plusieurs jours avant le début de la crue et de 7 mètres le 12 octobre.
Le Met Office islandais (IMO) a indiqué que le débit était de 300 m3/s le 12 octobre et prévoyait que le débit maximum serait atteint le 13 ou le 14 octobre.
Il a été calculé que le débit maximal sortant du lac sous-glaciaire du Grimsvötn serait d’environ 500 m3/s. Le débit au niveau du pont sur la Route n°1 devrait correspondre à un débit estival élevé et ne causerait donc pas de dégâts aux structures telles que les routes et les ponts.
Il y a peu ou pas d’activité sismique sur le volcan et aucune éruption n’a été détectée.
La dernière crue glaciaire du Grímsvötn remonte à décembre 2021.
Il existe des exemples d’éruptions du Grímsvötn coïncidant avec des crues glaciaires, probablement en raison de la diminution soudaine de pression causée par la chute du niveau de l’eau. Un tel événement s’est produit pour la dernière fois en 2004, et avant cela en 1934 et 1922. Le risque d’éruption diminuera rapidement après la fin de la crue glaciaire actuelle.
La dernière éruption du Grimsvötn a eu lieu en 2011, avec un VEI 4. Le volcan a une histoire d’éruptions majeures pouvant avoir un VEI 6.
Source : IMO.

Source : IMO

++++++++++

Des survols de White Island (Nouvelle-Zélande) ont confirmé que la bouche active continue d’émettre de puissants panaches de vapeur et de gaz. De petites émissions de cendres sont observées lorsque les parois de la bouche s’effondrent. Le 5 octobre 2022, cette bouche émettait un panache de gaz et de vapeur presque vertical dont la température atteignait 165 ºC.
Le niveau d’alerte volcanique est maintenu à 2.
Source : GeoNet, GNS Science.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Une semaine après la fin de la dernière éruption, le préfet de l’île de la Réunion a décrété le retour à la phase de Vigilance pour le Piton de la Fournaise.

La levée de l’interdiction d’accès du public à l’Enclos se fera en deux étapes :

L’accès à la partie basse et aux Grandes Pentes de l’Enclos sera autorisé à partir du jeudi 13 octobre à 8h. L’accès à la partie haute de l’Enclos sera ensuite autorisé à partir du vendredi 14 octobre à 8h

A noter que par dérogation, les groupes accompagnés par des professionnels (accompagnateurs de moyenne montagne et guides de haute montagne) peuvent accéder à l’Enclos, y compris hors des sentiers balisés à l’exception des zones dites d’exclusion.

Source: Réunion la 1ère.

La porte de l’Enclos est à nouveau ouverte (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Une nouvelle coulée de lave parcourait le flanc S de l’Alaid (îles Kouriles) fin septembre et début octobre 2022. Une anomalie thermique a été identifiée sur les images satellites tout au long de cette période. La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.
L’Alaid (2 285 m) est le volcan le plus haut et le plus septentrional des îles Kouriles. Il possède un cratère sommital de 1,5 km de diamètre, largement échancré au sud. De fortes éruptions explosives se sont produites au niveau du cratère à partir du 18ème siècle. Les éruptions de 1790 et 1981 ont été parmi les plus importantes des îles Kouriles.
Source : KVERT, Smithsonian Institution.

++++++++++

Des changements de morphologie du dôme de lave ont été observés sur le Mayon (Philippines) en juin-août 2022 avec une extrusion estimée à environ 40 000 mètres cubes. Sur la base de ces observations, le dôme avait augmenté de 48 000 mètres cubes supplémentaires le 4 octobre. De la lave nouvellement extrudée à la base du dôme a été aperçue lors d’un survol effectué le 7 octobre. Le volcan a connu une légère inflation, en particulier sur les flancs NO et SE depuis 2020. Le niveau d’alerte a été élevé à 2.
Source : PHIVOLCS.

Le Mayon est connu pour ses redoutables coulées pyroclastiques (Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

L’éruption se poursuit au niveau du cratère Ontake du Suwanosejima (Japon). Les explosions produisent des panaches qui s’élèvent jusqu’à 2,4 km au-dessus du cratère. Elles éjectent de gros blocs jusqu’à 700 m de la bouche éruptive.
Le niveau d’alerte reste à 2 et le public est prié de rester à 1 km du cratère.
Source : JMA.

Source: GVN

++++++++++

L’éruption du Merapi (Indonésie) se poursuit et la sismicité reste à des niveaux élevés. Le dôme de lave SO produit des avalanches de lave qui parcourent jusqu’à 1,8 km le long de la ravine de la Bebeng. Aucun changement morphologique significatif n’a été observé au niveau des dômes de lave central et SO, bien qu’ils continuent de croître. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 3-7 km du sommet selon les secteurs.
Source : BPPTKG.

Source: CVGHM

++++++++++

L’éruption strombolienne du Lewotolok (Indonésie) se poursuit avec des émissions de vapeur et de cendres qui s’élèvent jusqu’à 500 m au-dessus du cratère. Les images de la webcam montrent souvent une incandescence au-dessus du cratère.
Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 3 km du cratère sommital et à 4 km du cratère sur le flanc SE.
Source : CVGHM.

Source: NASA

++++++++++

Des panaches de vapeur étaient identifiés quotidiennement sur des images satellites de Home Reef (Tonga) entre le 4 et le 11 octobre. La couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange le 5 octobre 2022. Le 6 octobre, un panache de cendres s’élevait jusqu’à 3 km au-dessus du niveau de la mer. Les mesures satellitaires montrent que l’île n’a pas changé de taille, avec 268 m N-S et 283 m E-O. Elle atteint 15-18 m au-dessus de la surface de l’eau.
La couleur de l’alerte aérienne a été abaissée au Jaune le 11 octobre. Il est conseillé aux marins de rester à 4 km du volcan.
Source : Services géologiques des Tonga.

++++++++++

Suite à une hausse de l’activité, le PHIVOLCS a relevé le niveau d’alerte du Bulusan (Philippines) de 0 à 1 le 13 octobre 2022.
Outre une augmentation de la sismicité, les instruments enregistrent une déformation du sol sur le flanc sud du Bulusan depuis avril 2022. Les concentrations de CO2 dans les sources du secteur sud-est du volcan sont en hausse depuis juillet 2022, parallèlement à l’augmentation de la température des sources depuis avril 2022. Une odeur de soufre a également été signalée par les habitants de plusieurs villages
La dernière éruption du Bulusan a eu lieu en juin 2022.
Source : PHIVOLCS.

Crédit photo: Wikipedia

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Several events have been reported since my previous post about volcanic activity around the world.

The situation is stable on Stromboli (Sicily) and has not shown any specific change in the last few hours.
The effusive activity that followed the collapse of part of the North terrace shows a moderate supply with variations in flow output. The most advanced front remains at an altitude of about 400 m on the Sciara del Fuoco. Frequent collapses are still observed, starting from the lava channel, with material rapidly reaching the sea.
At the same time, the explosive activity of Stromboli does not show significant variations, with spattering at the North crater.
The average amplitude of the volcanic tremor shows slight fluctuations, but remains in the medium-low level.
No significant deformations of the volcanic edifice are currentlyobserved.
Source: INGV.

One can see on social networks several videos of the eruptive activity of Stromboli (Sicily) on October 9th, 2022. By clicking on the link below, you can view one of them tthat offers great views of the event:

http://www.youtube.com/watch?v=NB63lYRoDfM

++++++++++

The previously mentioned glacial flood started at Grímsvötn, a subglacial volcano under Vatnajökull (Iceland) on October 10th, 2022. The ice sheet had subsided by almost 3 meters several days before the flood started and by 7 meters on October 12th.

The Icelandic Met Office (IMO) indicated that the flow was at 300 m3/s on October 12th and predicted that the maximum flow would be reached be late October 13th or 14th.

It has been calculated that the maximum flow out of the Grimsvötn lakes would be around 500 m3/s. The flow at the bridge on Road n°1 was expected to be equal to the high summer flow and would not cause damage on structures such as roads and bridges.

There is little or no seismic activity at the volcano and no volcanic eruption has been detected.

The last flood from Grímsvötn was in December 2021.

There are examples of volcanic eruptions in Grímsvötn coinciding with glacial floods, probably dur to the sudden pressure relief caused by decreasing water level. The last time such a scenario happened was in 2004, and before that in 1934 and 1922. The chance of an eruption will quickly decrease after the flood.

The last eruption at Grimsvötn occurred in 2011, with a VEI 4. The volcano has a history of major eruptions up to VEI 6.

Source: IMO.

++++++++++

Overflights of White Island (New Zealand) have confirmed that the active vent keeps emitting very vigorous steam and gas plumes. Minor ash emissions can be seen when the active vent wall collapses.

On October 5th, 2022, the vent was emitting a nearly verticla, strong gas and steam plume whose temperature was measured at 165 ºC.

The Volcanic Alert Level is kept at 2.

Source: GeoNet, GNS Science.

++++++++++

One week after the end of the last eruption, the prefect of Reunion Island has decided the return to the Vigilance phase for Piton de la Fournaise.
The lifting of the ban on public access to the Enclos will be performed in two stages:
Access to the lower part and the Grandes Pentes will be authorized from Thursday, October 13th at 8 a.m. Access to the upper part of the Enclos will then be authorized from Friday, October 14th at 8 a.m.
It is interesting to note that by way of derogation, groups accompanied by professionals (medium mountain guides and high mountain guides) can access the Enclos, including off the marked trails with the exception of the exclusion zones.
Source: Réunion la 1ère.

++++++++++

A new lava flow descended Alaid’s S flank (Kuril Islands) in late September and early October 2022. A thermal anomaly was identified in satellite images throughout that same period. The Aviation Color Code remained at Orange.

Alaid (2,285 m) is the highest and northernmost volcano of the Kuril Islands, It has a 1.5-km-wide summit crater that is breached widely to the south. Strong explosive eruptions have occurred from the summit crater beginning in the 18th century. Eruptions in 1790 and 1981 were among the largest in the Kuril Islands.

Source: KVERT, Smithsonian Institution.

++++++++++

Changes in morphology of the dome were observed on Mayon (Philippines) in June-August 2022 with an extrusion estimated at about 40,000 cubic meters. Based on these observations, the lava dome had grown an additional 48,000 cubic meters by October 4th. Freshly extruded lava at the base of the dome was seen during an aerial survey conducted on October 7th. The volcano had slightly inflated, especially on the NW and SE flanks, since 2020. The Alert Level was raised to 2 on that same day.
Source: PHIVOLCS

++++++++++

The eruption continues at Suwanosejima‘s Ontake Crater (Japan). Explosions produce plumes that rise as high as 2.4 km above the crater. They eject large blocks as far as 700 m from the vent.

The Alert Level remains at 2 and the public is asked to stay 1 km away from the crater.

Source: JMA.

++++++++++

The eruption of Merapi (Indonesia) continues and seismicity remains at high levels. The SW lava dome produces lava avalanches that travel as far as 1.8 km down the Bebeng drainage on the SW flank. No significant morphological changes have been observed at the central and SW lava domes, though both domes continue to grow. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and the public is asked to stay 3-7 km away from the summit based on location.

Source: BPPTKG.

++++++++++

The Strombolian eruption at Lewotolok (Indonesia) continues with steam and ash emissions that rise up to 500 m above the crater. Webcam images often show incandescence above the crater.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater and 4 km away from the crater on the SE flank.

Source: CVGHM.

++++++++++

Daily steam plumes from Home Reef (Tonga) were identified in satellite images during 4-11 October. The Aviation Color Code was raised to Orange on October 5th, 2022. On 6 October an ash plume rose as high as 3 km a.s.l. Satellite-based measurements show that the island has not changed in size, remaining at 268 m N-S and 283 m E-W. The island reaches 15-18 m above the water surface.

The Aviation Color Code was lowered to Yellow on 11 October. Mariners are advised to stay 4 km away from the volcano.

Source: Tonga Geological Services.

++++++++++

Because of an increase in activity, PHIVOLCS raised the alert level for Bulusan (Philippines) from 0 to 1 on October 13th, 2022.

Beside an increase in seismicity, the instruments have indicated ground deformation of the southern flanks of Bulusan since April 2022. CO2 concentrations in springs in the southeastern sector of the volcano have been increasing since July 2022, in conjunction with increasing spring temperatures since April 2022. Sulfurous odour has also been reported by residents in several villages

The last eruption at this volcano took place in June 2022.

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Le niveau d’alerte volcanique du Taupo (Nouvelle-Zélande) a été relevé à 1 (activité volcanique mineure) le 20 septembre 2022 en raison d’une augmentation de la sismicité et de la déformation du sol sur le volcan depuis le mois de mai 2022. La dernière éruption du Taupon a eu lieu en 232 après JC ± 10 ans.
Ce n’est pas la première fois qu’un regain d’activité est observé sur le Taupo. Il y a eu 17 épisodes similaires au cours des 150 dernières années. Plusieurs d’entre eux étaient plus significatifs que celui observé actuellement. Aucun de ces épisodes ne s’est terminé par une éruption.
Source: GNS Science.

Lac Taupo (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Une anomalie thermique intense a été identifiée sur l’Alaid (îles Kouriles) sur des images satellites le 15 septembre 2022 (heure locale) indiquant probablement le début d’une éruption strombolienne. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Jaune (le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs). Les images satellite acquises le 18 septembre ont montré un panache de gaz et de vapeur en train de dériver vers l’ESE. Plusieurs photographies de l’éruption ont été prises le même jour. La couleur de l’alerte aérienne a été élevée à Orange.
Source : KVERT.

Source: GVN

++++++++++

Une hausse de de la sismicité, de la déformation du sol, ainsi que des coulées de lave au sommet du Kilauea (Hawaii) ont été observées dans l’après-midi du 20 septembre 2022. Toute activité s’est limitée au cratère de l’Halema’uma’u et il n’y a aucune indication que l’activité migrait dans l’une ou l’autre des zones de rift.
Cette activité était probablement due à un blocage momentanée de l’émission de lave à l’intérieur de l’Halemaʻumaʻu, ce qui a provoqué une hausse de pression sous la surface. Cela a entraîné lla hausse de la sismicité et l’inflation du sol. Une fois le blocage terminé, l’éruption a repris son activité habituelle avec de nouvelles émissions de lave sur la plancher du cratère de l’Halemaʻumaʻu.
Source : HVO.

Cratère de l’Halema’uma’u le 12 septembre 2022 (Source: HVO)

++++++++++

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) qui a débuté le 19 septembre 2022 se poursuit, mais les mauvaises conditions météo ont largement gâché le spectacle. Le tremor éruptif continue de décliner régulièrement. Le 21 septembre, il n’atteignait que 10% de sa valeur initiale. Quelques irréductibles ont bravé le mauvais temps et ont réussi à rapporter quelques photos du spectacle.

Photo: C. Holveck

++++++++++

La nouvelle île de Home Reef qui a émergé de l’océan le 10 septembre 2022 continue de croître. L’éruption se poursuit avec une intensité variable, en produisant des panaches de gaz et de vapeur qui ne dépassent pas 1 km au-dessus du niveau de la mer. L’eau est décolorée autour de l’île qui mesurait 170 m de diamètre le 16 septembre. Elle a atteint 182 m N-S et 173 m E-O le 18 septembre. Les panaches de vapeur avec une certaine teneur en cendres montaient à 3 km de hauteur du 19 au 20 septembre. Il est conseillé aux marins de rester à 4 km du volcan.
Source : Services géologiques des Tonga.

++++++++++

Le Met Office islandais a indiqué que les systèmes volcaniques de Fagradalsfjall et de Krýsuvík-Trölladyngja étaient indépendants l’un de l’autre. C’est ce que révèlent des recherches scientifiques antérieures qui viennent s’ajouter à des données collectées et analysées à partir des deux éruptions de 2021 et 2022.
Le 15 septembre 2022, la couleur de l’alerte aérienne pour le Fagradalsfjall a été abaissée au Vert. L’éruption dans la vallée de Meradalir a cessé le 21 août. La sismicité reste à des niveaux faibles et aucune déformation n’est détectée. L’éruption est donc officiellement terminée.

Image webcam

++++++++++

De petites émissions de cendres ne dépassant pas 600 m de hauteur ont été observées au niveau de la bouche active dans le cratère de White Island (Nouvelle-Zélande) le 18 septembre 2022. Ces émissions étaient visibles sur les images de la webcam. La couleur de l’alerte aérienne a été élevée à Orange ; le niveau d’alerte volcanique est resté à 2. Un panache de vapeur pouvait être depuis la côte de la Bay of Plenty. Un fort signal de SO2 associé à ces émissions a été identifié sur les images satellites le même jour.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

———————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The Volcanic Alert Level for Taupo (New Zealand) was raised to 1 (minor volcanic unrest) on September 20th, 2022 because of an increase in seismicity and ground deformation at the volcano that started in May 2022. The last eruption of this volcano took place in in 232 AD ± 10 years.

This is not the first time unrest has been observed at Taupo. There have been 17 previous similar episodes over the past 150 years. Several of these were more severe than the one currently observed. None of these episodes ended in an eruption.

Source : GNS Science.

++++++++++

Increased seismicity, ground deformation, and surface lava flows at Kilauea’s summit (Hawaii) occurred in the afternoon of September 20th, 2022. All activity was restricted to Halema’uma’u Crater and there is no indication of activity migrating into either rift zone.

This activity likely represented a temporary blockage in the eruption of lava at Halemaʻumaʻu, causing pressurization below the surface. This resulted in the earthquakes and ground inflation. Once the blockage was cleared, eruption of lava resumed with new breakouts occurring on Halemaʻumaʻu crater floor.

Source : HVO.

++++++++++

An intense thermal anomaly was identified over Alaid (Kuril Islands) in satellite images on September 15th, 2022 (local time) likely indicating the onset of a Strombolian eruption. The Aviation Color Code was raised to Yellow (the second lowest level on a four-color scale). Satellite images acquired on September 18th showed a gas-and-steam plume drifting ESE. Several photographs of the eruption were taken that same day. The Aviation Color Code was raised to Orange.

Source : KVERT.

++++++++++

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) which began on September 19th, 2022 continues, but bad weather conditions have largely spoiled the show. The eruptive tremor continues to steadily decline. On September 21st, it showed only 10% of its initial value. A few diehards braved the bad weather and managed to bring back some photos of the show.

++++++++++

The new island at Home Reef that emerged from the ocean on September 10th, 2022 continues to grow. The eruption continues at variable intensities, producing daily plumes of gas and steam that rise no higher than 1 km above sea level. The island is surrounded by plumes of discolored water. It was 170 m in diameter by September 16th and had grown to 182 m N-S and 173 m E-W by September 18th. Steam plumes with some ash content rose 3 km during September 19th-20th.. Mariners are advised to stay 4 km away from the volcano.

Source : Tonga Geological Services.

++++++++++

The Icelandic Met Office has stated that the Fagradalsfjall and Krýsuvík-Trölladyngja volcanic systems have been designated as two separate systems based on previous scientific research combined with data collected and analyzed from the two recent eruptions (2021 and 2022).

On September 15th, 2022, the Aviation Color Code for Fagradalsfjall was lowered to Green. Lava from the fissure that opened in Meradalir stopped erupting on August 21st. Seismicity remains at low levels and no deformation is detected. The eruption is officially over.

++++++++++

Minor ash emissions rising no higher tha 600 m from the active vent area in White Island’s crater (New Zealand) were visible in webcam images on September 18th, 2022. The Aviation Color Code was raised to Orange; the Volcanic Alert Level remained at 2. A steam plume was seen from the Bay of Plenty coast. A strong SO2 signal associated with the emissions was identified in satellite images that same day.

Source : GeoNet.

++++++++++

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

White Island (Nouvelle Zélande // New Zealand)

Voici une annonce assez surprenante de GeoNET à propos de la surveillance du volcan de White Iskand (Nouvelle Zélande) :

« La récente perte d’accès aux données en continu pour Whakaari / White Island signifie que nous sommes absolument incapables de faire la distinction en temps quasi réel entre VAL 1 (activité volcanique mineure) et VAL 2 (activité modérée à forte). En conséquence, le niveau d’alerte volcanique pour Whakaari / White Island a été relevé à 2, non pas suite à l’observation d’une hausse de l’activité volcanique, mais en raison de notre niveau d’incertitude pour interpréter actuellement la situation par manque de données en temps réel. »

Depuis l’explosion du 9 décembre 2019, l’accès à White Island est interdit au public. L’île se situant à une cinquantaine de km de la côte de l’Ile du Nord, le risque pour les populations est faible.

—————————————

Here is a rather surprising announcement from GeoNET about the monitoring of the White Iskand volcano (New Zealand):

« The recent loss of access to continuous data from Whakaari/White Island means we are effectively unable to distinguish in near real-time between VAL 1 (minor volcanic unrest) and VAL 2 (moderate to heightened unrest). As a result, the Volcanic Alert Level for Whakaari/White Island has been raised to Level 2, not as an indication of a noticed increase in volcanic activity, but as a reflection of the increased level of uncertainty in our interpretation due to the current lack of real-time data. »

Since the explosion of December 9th, 2019, access to White Island has been prohibited to the public. As the island is located about fifty kilometers from the coast of the North Island, the risk for the populations is low.

Photo: C. Grandpey