Puyehue (Chili)

drapeau francais.jpgLa cendre du Puyehue continue à fortement perturber le trafic aérien en Amérique du Sud. Mardi après-midi, tous les vols au départ de Buenos Aires ont été annulés et les compagnies aériennes ne savaient pas quand se ferait le retour à la normale. Toutefois, les aéroports ne sont pas fermés. Il revient à chaque compagnie de décider si ses avions peuvent décoller ou atterrir.

 

drapeau anglais.jpgThe ash from Puyehue is still strongly disrupting air traffic in South America. On Tuesday afternoon, all flights from Buenos Aires airports were cancelled and air companies did not know when the situation would get back to normal. However, the airports have not been closed. It is up to each company to decide whether its planes can take off or land.

Publicités

Volcans du Guatemala

drapeau francais.jpgLe Pacaya est calme en ce moment et montre un niveau d’activité relativement bas. Des panaches blancs de gaz et de vapeur s’échappent de la zone sommitale.

 

Le Fuego montre son activité habituelle, avec des panaches de cendre qui s’élèvent à quelques centaines de mètres au-dessus du cratère. De nuit, on peut voir de l’incandescence en provenance d’une coulée de lave d’une centaine de mètres sur le versant sud du volcan. Des blocs s’en détachent et mettent parfois le feu à la végétation plus en aval.

 

Des explosions secouent périodiquement le Santiaguito en produisant des panaches de cendre de quelques centaines de mètres de hauteur au-dessus du dôme Caliente. Le bruit des explosions est parfois perçu jusqu’à une dizaine de kilomètres. Des coulées de lave sont actives sur les versants E et SO du volcan.

Source : INSIVUMEH.

 

 

drapeau anglais.jpgPacaya is quiet at the moment with a low level of activity. White clouds of gas and vapour can be observed in the summit area.

 

Fuego is continuing its usual activity with explosions that produce ash plumes rising a few hundred metres above the crater. Incandescence at night emanates from a 100-metre-long lava flow on the southern flank. Block avalanches sometimes reach and burn the vegetation on the lower slopes.

 

Explosions from Santiaguito produce ash plumes that rise a few hundred metres above the Caliente dome. Occasional explosions and loud rumbling can be heard 10 km away. Lava flows are active on the eastern and south-western flanks.

Source: INSIVUMEH.

 

Kilauea (Hawaii / Etats Unis) [suite]

drapeau francais.jpgDans son dernier bulletin, le HVO indique que la phase de soulèvement du plancher du Pu’uO’o et du lac de lave se poursuit. Comme la lèvre de ce lac s’élève plus vite que le lac lui-même (il y a beaucoup de projections qui contribuent à sa croissance), des pans entiers s’effondrent dans le lac. Il semble bien sur lapture d’image ci-dessous que la lèvre du lac de lave ait maintenant dépassé en hauteur celle du Pu’uO’o.

La lave continue à s’écouler dans les petits cratères Puka Nui et MLK à l’ouest du Pu’uO’o, à partir d’une source à la base interne SE du plancher du cratère. Comme cela était prévisible, elle a fini par déborder hier soir (heure locale) et s’écoulait lentement sur une courte distance vers le SO ce matin.

La lave sort également en plusieurs points au pied de la paroi interne NE du Pu’uO’o mais elle s’épanche uniquement à l’intérieur du cratère.

Les fractures que l’on peut voir dans la paroi nord du lac de lave donnent l’impression que ce rempart est prêt à s’éventrer sous la pression de la lave.  

 

drapeau anglais.jpgIn its latest update, HVO indicates that uplift of the Pu’uO’o crater floor and perched lake continues; the lake rim is rising faster than the lake surface and pieces of it sometimes fall into the lake. On the screenshot here below, it looks as if the rim of the lava lake is now well above the rim of Pu’uO’o

Lava activity continues in the Puka Nui and MLK pits (smaller craters to the west of the main Pu’u ‘O’o Crater) from sources along the southeastern edge of the crater floor. Lava finally topped the lowest crater rim on the southwest side last night, and advanced southwestward a short distance by this morning.

Lava is also issuing from sources along the base of the north-eastern crater wall but remained within the crater.

The fissures that can be seen on the northern wall of the lava pond give the impression it is ready to break open under the pressure of lava.

PuuOo-blog.jpg
Avec l’aimable autorisation du HVO.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgLe soulèvement du plancher et du lac de lave surélevé se poursuit à l’intérieur du Pu’uO’o. Des fractures sont apparues sur le plancher et on peut y voir de l’incandescence pendant la nuit. La lave continue à emplir très lentement – sans débordement pour le moment – les cratères Puka Nui et MLK à l’ouest du cratère, à partir de sources qui se trouvent dans la bordure interne sud du cratère. Le lac de lave, quant à lui, est alimenté par une source située sous sa lèvre NE et il domine toujours le plancher du cratère Sa base se trouvait le 21 juillet à 18 mètres sous la lèvre E du Pu’uo’o tandis que la surface de la lave était à seulement 7-8 mètres sous cette même lèvre.

Dans le même temps, le niveau de la lave reste relativement haut à l’intérieur du pit crater de l’Halema’uma’u, comme on peut le voir sur la capture d’écran de la webcam ci-dessous où l’on peut voir une nouvelle arrivée de lave à la surface du lac.

Source : HVO.

 

drapeau anglais.jpgUplift of the crater floor and perched lake within Pu’uO’o are continuing and cracking is becoming obvious on the crater floor, with incandescence within the cracks at night. Minor lava activity is going on in the Puka Nui and MLK pits, from sources along the southern edge of the crater floor. However, lava has not yet topped the crater rim. The lava lake, fed continuously by a source beneath the northeast edge, remains perched in the center of the crater floor. The latest measurements (July 21st) revealed that it was about 18 metres and the lava lake surface 7-8 metres below the E rim of Pu’u ‘O’o.

Meantime, lava is still quite high within the Halema’uma’u pit crater, as can be seen on the screenshot here below that shows a new arrival of lava on the surface of the lake.

Source: HVO.

Halamau-juillet-jpg.jpg
Avec l’aimable autorisation du HVO

Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgMon pronostic était bon : Quelques dizaines de minutes après ma dernière note sur le volcan, le Cratère SE a connu (et connaît encore) un nouveau paroxysme qui semble en train de cesser au moment où j’écris ces lignes (il est 8h30). Le problème, c’est que le sommet de l’Etna est dans les nuages et seuls les sismos montrent qu’il se passe quelque chose ! Il semblerait toutefois que, comme précédemment, ce 7ème paroxysme se soit accompagné d’un épisode de fontaines de lave et d’un écoulement de cette dernière dans la Valle del Bove.

Les quelques vidéos amateur que l’on trouve sur YouTube sont de mauvaise qualité. On y voit essentiellement le panache de cendre s’élever au-dessus de la couche nuageuse avant de s’étirer vers le sud-est de la Sicile.

drapeau anglais.jpgMy prediction was good! A few tens of minutes after my latest note on the volcano, a new paroxysme started at the SE Crater. Judging from the seismographs, it is about to stop. Nothing can be seen with the webcams as the summit of Mount Etna is currently shrouded in clouds. However, it seems that this 7th paroxysm was accompanied – like the previous ones – by an episode of lava fountains and lava flows down into the Valle del Bove.

The few videos that can be found on YouTube have a poor quality. One can mainly see the ash column rising from the cloud blanket that shrouds the summit before drifting towards the SE of Sicily.

 

Voici deux photos du dernier paroxysme que vient de m’envoyer mon ami sicilien Giuseppe Scarpinati. Elles ont été prises depuis le Monte Zoccolaro. Un grand merci à Pippo.

Paroxysme-Etna-01.jpg
Paroxysme-Etna-02.jpg

Etna,Cleveland & Lokon

Etna (Sicile / Italie) :

De toute évidence, au moment où j’écris ces lignes (il est 22h45), il y a une belle incandescence à l’intérieur du Cratère SE. Même si les sismos et le tremor ne révèlent rien de particulier, il ne serait pas surprenant qu’un nouveau paroxysme soit en préparation.

 

Cleveland (Alaska / Etats-Unis) :

Même si ce volcan – qui se situe dans les Iles Aléoutiennes – n’est toujours pas entré en éruption, tout semble indiquer que cette dernière est fort probable. Comme le Cleveland se trouve sur le trajet des lignes aériennes entre le nord des Etats-Unis et l’Asie, l’AVO a mis en garde les compagnies sur les sérieux problèmes qu’une éruption pourrait représenter.

 

Lokon (Indonésie) :

Le volcan est en train de se calmer. En conséquence, quelque 5 000 personnes qui avaient été évacuées ont été autorisées à rentrer chez elles.

Puyehue (Chili)

L’éruption du Puyehue n’est pas terminée – le niveau d’alerte est maintenu au Rouge, le maximum – mais les autorités chiliennes et surtout argentines commencent à faire les comptes et on réalise très vite que les pertes provoquées par les nuages de cendre vont être colossales.

Le premier secteur affecté est le tourisme avec une éruption qui a commencé à la veille de la saison de sports d’hiver dans l’hémisphère sud. Au lieu des skieurs sur les pistes, ce sont des volontaires qui sont venus pour déblayer la cendre. Beaucoup de stations de sports d’hiver sont devenues des villes fantômes. En Argentine, Bariloche  (140 000 habitants) qui accueille d’habitude 250 000 touristes, dont 40 000 Brésiliens, à cette époque de l’année a subi une perte sèche et beaucoup d’hôtels ont préféré fermer.  

Les compagnies aériennes ont également subi de lourdes pertes évaluées à 50 millions de dollars, avec l’annulation d’innombrables vols à cause des nuages de cendre. Il est à noter que d’autres pays de l’hémisphère sud comme l’Australie et la Nouvelle Zélande ont, eux aussi, été affectés par la cendre du Puyehue et ont dû annuler des vols.

L’agriculture a été également durement touchée. Dans la seule  province de Rio Negro qui vit essentiellement de l’élevage, les pertes sont évaluées à 24 millions de dollars auxquels il faut ajouter 3,8 millions pour la production lainière.

A toutes ces pertes, il faudra ajouter le prix de l’enlèvement de la cendre qui recouvre une grande partie de la région autour du Puyehue.

Pour faire face à la situation, le gouvernement argentin a déclaré l’état d’urgence, ce qui permettra d’apporter de l’aide aux familles les plus pauvres et reportera le paiement des charges pour les hôtels, restaurants et autres établissements qui ont le plus souffert de l’éruption du Puyehue.  

Source: Presse argentine.