Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Après une pause de quelques jours, l’éruption l’éruption de Fagradalsfjall a repris de la vigueur le 10 juillet 2021 avec une activité strombolienne dans le cratère actif. La lave qui bouillonne actuellement à l’intérieur du cratère s’écoule vers le nord et ne représente donc plus, pour le moment , une menace pour la vallée de Natthagi où observe toutefois plusieurs points de dégazage très chauds

S’agissant de l’accès aux coulées actives, il faut emprunter le sentier qui monte sur la colline de Langihryggur. Une fois la webcam atteinte, il faut encore marcher environ 45 mn pour atteindre la lave. L’aller-retour représente une dizaine de kilomètres. Même si la visite du site éruptif reste intéressante, il n’a pas la splendeur des premières semaine de l’éruption. Malheureusement la pandémie de COVID-19 et la fermeture de la frontière islandaise n’ont réservé le spectacle qu’à la population locale.

A noter que le 15 juillet le tremor a connu un nouvel accès de faiblesse. Aucune lave n’était visible le matin et le brouillard empêchait de voir le cratère pendant l’après-midi..

++++++++++

Après une pause de plusieurs jours (dernière crise éruptive le 8 juillet 2021), l’Etna (Sicile) a connu un nouveau paroxysme le 14 juillet, semblant oublier que cette journée est la Fête Nationale en France, et que la Festa della Repubblica en Italie est le 2 juin! On observe toujours le processus habituel : activité strombolienne dans le Cratère SE, évoluant ensuite en fontaines et débordements de lave d’environ 1 ou 2 km de longueur sur le versant SO du cratère.  

Image webcam L.A.V.E.

++++++++++

Une forte activité explosive a été observée sur le Stromboli (Sicile) à 13h19 (UTC) le 14 juillet 2021. Les matériaux expulsés retombaient sur la Sciara del Fuoco et atteignaient parfois le secteur du Pizzo. L’amplitude du tremor est revenue à des valeurs moyennes à basses après l’éruption. L’activité sur le Stromboli du 28 juin au 4 juillet 2021 a été marquée par une activité explosive continue à partir de trois bouches dans la zone cratèrique nord et de quatre bouches dans la zone cratèrique Centre-Sud. Les explosions ont éjecté des lapilli et des bombes jusqu’à 80-150 m de hauteur et généré des émissions de cendres mineures.

Source : INGV.

Source : INGV

++++++++++

Suite à une hausse de l’activité sismique sur le Pavlof (Aléoutiennes / Alaska), l’AVO a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au Jaune et le niveau d’alerte volcanique à « Advisory » (vigilance conseillée). Selon l’Observatoire, cela ne signifie pas forcément qu’une éruption est imminente.

++++++++++

Suite à une hausse du tremor volcanique, à l’apparition d’émissions de cendres, ainsi que des panaches de vapeur et de SO2, l’AVO a élevé la couleur de l’alerte aérienne du Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska) à Orange et a fait passer la niveau d’alerte volcanique à « Watch » (Vigilance).

Source : AVO

++++++++++

Des panaches de gaz et de cendre s montent jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère du Lewotolo (Indonésie) et des matériaux incandescents sont projetés jusqu’à 300 m de distance. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 4 niveaux). Il est demandé au public de rester à au moins 3 km du cratère.

Source : PVMBG.

+++++++++

L’activité explosive et effusive continue au niveau du cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) où l’on observe toujours de fortes émissions de SO2 ainsi que des anomalies thermiques. Les explosions génèrent des panaches de cendres d’environ 1,4 km au-dessus du cratère où l’incandescence est visible de nuit. Des coulées de lave de 900 m-1 km restent actives, tandis que des coulées pyroclastiques avancent sur un peu moins de 500 m sur le versant NE du volcan. Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, le deuxième niveau sur une échelle de 4;  le public ne doit pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

Le Taal (Philippines) reste très actif avec de nouvelles explosions phréatomagmatiques générant des panaches de cendres entre 200 et 700 mètres de hauteur au-dessus du Main Crater. Les émissions de SO2 restent élevées. Une sismicité significative accompagne les émissions gazeuses.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3. Le PHIVOLCS rappelle au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent interdite d’accès. Quelque 10 400 personnes restent dans des centres d’évacuation.
Source : PHIVOLCS.

Source : PHIVOLCS

+++++++++

96 explosions ont été enregistrées dans le cratère Ontake du Suwanosejima (Japon) entre le 5 et le 12 juillet 2021. Elles généraient des panaches de cendres de 2 km de hauteur. De grosses bombes volcaniques sont actuellement éjectées à 400 mètres du cratère où de l’incandescence est visible de nuit. Le niveau d’alerte volcanique reste à 3 et il est demandé au public de ne pas s’approcher à moins de 2 km du cratère.

Source : JMA.

Source : Wikipedia

++++++++++

La couleur de l’alerte aérienne reste inchangée pour les volcans du Kamtchatka.  Elle reste à l’Orange pour le Sheveluch, le Karymsky et l’Ebeko.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

After a few days’ break, the Fagradalsfjall eruption started again on July 10th, 2021 with Strombolian activity in the active crater. The lava that is currently boiling withi the crater is now flowing to the north and therefore no longer represents a threat to the Natthagi Valley where, however, several very hot degassing spots can be observed. Regarding the access to the active flows, visitors need to walk along the path up Langihryggur. Once the webcam is reached, they still have to walk about 45 minutes to reach the lava. The round trip ris about ten kilometres long. Even if the visit of the eruptive site remains interesting, it does not have the splendor of the first weeks of the eruption. Unfortunately the COVID-19 pandemic and the closure of the Icelandic border, only the local population could enjoy the show.

++++++++++

After a pause of several days (last eruptive crisis on July 8th, 2021), Mt Etna (Sicily) experienced a new paroxysm on July 14th, seeming to forget that this day is the National Day in France, and that the Festa della Repubblica in Italy is on June 2nd! The eruptive process has not changed: Strombolian activity in the SE Crater, then evolving into fountains and lava overflows of about 1 or 2 km in length on the SW side of the crater.

++++++++++

A major explosive eruption took place at Stromboli (Sicily) at 13:19 UTC on July 14th, 2021. Volcanic material fell back to Sciara del Fuoco and reached the Pizzo area. The tremor amplitude returned back to mid-low values after the eruption.

Activity at Stromboli volcano from June 28th to July 4th, 2021 was characterized by ongoing explosive activity from three vents in the North Crater area and four vents in the South-Central Crater area. The explosions ejected lapilli and bombs 80-150 m high, and produced minor ash emissions.

Source : INGV.

++++++++++

Following an increase in seismic activity on Pavlof (Aleutians / Alaska), AVO raised the aviation colour code to Yellow and the volcanic alert level to “Advisory”. According to the Observatory, this does not necessarily mean that an eruption is imminent.

++++++++++

Following an increase in the volcanic tremor, new ash emissions, as well as steam and SO2 plumes, AVO has raised the aviation colour code for Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) to Orange and the volcanic alert level to “Watch”.

++++++++++

Steam and ash plumes from Lewotolo (Indonesia) usually rise as high as 1.1 km above the crater. Incandescent material is ejected from the summit as far as 300 m away. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater.

Source : PVMBG.

++++++++++

Explosive and effusive activity continues at Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile), alomg with increased SO2 emissions and thermal anomalies. Explosions generate ash plumes that rise as high as 1.4 km above the crater where incandescence can be seen at night. Lava flows 900 m-1 km long continue to be active. Pyroclastic flows are still travelling less than 500 m down the NE flank. The Alert Level remains at Yellow, the second level on a four-colour scale. The public should stay at least 2 km away from the crater.

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

Taal (Philippines) remains very active with more phreatomagmatic explosions that generate ash plumes rising 200-700 metres above the Main Crater. SO2 emissions remain elevated. Significant seismicity accompanies the gaz emissions.
The alert level is kept at 3. PHIVOLCS reminds the public that the entire Taal Volcano Island is a permanent danger zone whose acess is prohibited. About 10,400 persons are staying in evacuation centres.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

96 explosions were recorded at Suwanosejima’s Ontake Crater between July 5th and 12th,, 2021. They produced plumes that rose as high as 2 km above the crater. Large volcanic bombs are often ejected 400 m from the crater and incandescence is visible at night. . The Alert Level remains at 3 and the public is asked to stay 2 km away from the crater.

Source : JMA.

++++++++++

The aviation colour codes remain unchanged for Kamchatka volcanoes where the aviation colour codes of Sheveluch, Karymsky and Ebeko volcanoes remain Orange.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

ource : JMA.

Les volcans du Canada // Canadian volcanoes

Lorsqu’on se réfère aux volcans d’Amérique du Nord, on pense généralement à ceux situés aux États-Unis, comme Yellowstone et tous les édifices qui jalonnent la Chaîne des Cascades (Mt Rainier, Mt St Helens, Lassen Peak, entre autres), sans oublier les volcans hawaïens au milieu de l’Océan Pacifique.

 

Les volcans de la Chaîne des Cascades (Source : USGS)

Cependant, beaucoup de gens ne réalisent pas que la Chaîne des Cascades se prolonge au-delà de la frontière canadienne. Les volcans ne connaissent pas les frontières entre les pays!

 

Les volcans du Canada (Source : USGS)

La Ceinture volcanique de Garibaldi – Garibaldi Volcanic Belt (GVB) – est le prolongement au Canada de la Chaîne des Cascades, avec le mont Garibaldi, le mont Cayley et le mont Meager au Canada, tandias que le mont Baker et Glacier Peak restent aux États-Unis.

 

Mont Garibaldi (Photo : C. Grandpey)

A proximité immédiate de la frontière canado-américaine, les localités situées juste au sud de Vancouver, en Colombie-Britannique, ont été édifiées sur des dépôts éruptifs du mont Baker, situé dans l’État de Washington. Autrement dit, alors que le volcan se trouve aux États-Unis, s’il devait entrer en éruption, la zone proche de Vancouver pourrait être affectée par des coulées de boue et des retombées de cendres.

 

Vue aérienne du Mont Baker (Photo : C. Grandpey)

Au nord de Vancouver, les volcans canadiens de la Ceinture volcanique de Garibaldi sont des édifices complexes et beaucoup ont été érodés par les glaciers.

Le Mont Meager a connu l’éruption récente la plus importante de la GVB, il y a environ 2 400 ans. Ce fut une éruption semblable à celle du Mont St. Helens en 1980, avec un panache de cendres, une coulée de lave et des coulées pyroclastiques.

Ce n’est pas parce que les volcans de la Ceinture volcanique de Garibaldi n’ont pas connu d’éruptions depuis de nombreuses années qu’ils ne peuvent pas se manifester à nouveau. Le Mont Meager possède des sources chaudes et émet des gaz volcaniques, notamment du dioxyde de carbone et du sulfure d’hydrogène, ce qui montre la persistance de la chaleur produite pas le magma. De plus, un petit essaim sismique a été enregistré en 2014-2015 au sud du Mont Meager.

 Vue du Mont Meager (Crédit photo : Wikipedia)

Le volcanisme canadien le plus récent s’est produit plus au nord dans la province de Colombie-Britannique et dans le Yukon, sur des volcans tels que le Mont Edziza et le complexe volcanique du lac Alligator. Beaucoup de ces éruptions ont émis de la lave basaltique, un peu comme à Hawaï.

  Eve Cone, sur le Mont Edziza (en Colombie Britannique (Photo : Ben Edwards)

Vers l’an 1700, le Tseax Cone dans la Province Volcanique de la Cordillère du Nord – Northern Cordilleran Volcanic Province (NCVP) – a connu une période d’activité avec de volumineuses émissions de lave. La localité voisine, Nisga’a habitée par une population autochtone, a été dévastée par les éruptions. Au moins deux villages ont été détruits par la lave, et les gaz émis par le volcan ont probablement tué quelque 2000 habitants de Nisga’a. L’éruption est considérée comme la catastrophe géologique la plus meurtrière au Canada.

  Vue de Tseax Cone (Crédit photo : Wikipedia)

Plus récemment, il y a environ 150 ans, le volcan Lava Fork, également dans la NCVP, a été le siège de la plus récente éruption volcanique documentée au Canada. La lave a traversé la frontière de l’Alaska où elle a bloqué la Blue River. L’éruption n’a pas eu de témoins, mais les coulées de lave ont été cartographiées et datées.

Des mineurs ont signalé une éruption encore plus récente en novembre 1898 à Ruby Mountain dans la NCVP, mais aucune preuve géologique de l’éruption n’a jamais été découverte. En 2007, Nazko Cone, le volcan le plus oriental de la Ceinture volcanique d’Anahim, a été secoué par un essaim de plus de 800 microséismes pendant trois semaines. On pense que l’essaim a été provoqué par une injection de magma juvénile dans la partie inférieure de la croûte.

Bien que le NazkoCone ne soit pas entré en éruption en 2007, et qu’aucun autre volcan au Canada ne soit entré en éruption depuis plus d’un siècle, il ne faudrait pas oublier que de nombreux volcans sont susceptibles de se réveiller dans le futur.

Source : USGS/HVO.

————————————

When referring to volcanoes in North America, one usually mentions those located in the United States, such as Yellowstone and all the edifices along the Cascade Range (Mt Rainier, Mt St Helens, Lassen Peak, among others), without forgetting Hawaiian volcanoes in the middle of the Pacific Ocean.

However, many people do not realise that the Cascade Range extends up past the Canadian border. Volcanoes don’t care about international boundaries!

The Garibaldi Volcanic Belt (GVB) is the Canadian extension of the Cascades, and includes Mount Garibaldi, Mount Cayley, and Mount Meager in Canada, and Mount Baker and Glacier Peak in the US.

Closest to the US-Canada border, municipalities just south of Vancouver, British Columbia, sit on deposits from Mount Baker, located in Washington State. So, while the volcano itself is in the US, if it happened to erupt, the area near Vancouver could still be affected by hazards like mudflows and ashfall.

North of Vancouver, the Canadian volcanoes of the Garibaldi Volcanic Belt are complex mountains, many of which have been eroded by glaciers.

Mount Meager holds the GVB’s most significant recent eruption, about 2,400 years ago, it was an eruption similar to the 1980 eruption of Mount St. Helens, with an ash plume, a lava flow, and pyroclastic flows.

Because the volcanoes in the Garibaldi Volcanic Belt have not erupted for many years does not mean they can’t erupt again. Mount Meager has hot springs and emits volcanic gases including carbon dioxide and hydrogen sulphide, indicating the persistence of magmatic heat. Moreover, a small seismic swarm occurred in 2014–2015 to the south of Mount Meager.

The most recent Canadian volcanism occurred further north in the province of British Columbia and into the Yukon, at volcanoes such as Mount Edziza, the Alligator Lake Volcanic Complex. Many of those eruptions emitted basaltic lava, a bit like in Hawaii

Around the year 1700, Tseax Cone in the Northern Cordilleran Volcanic Province (NCVP). underwent a period of volcanic activity with large outpourings of lava. The nearby Nisga’a First Nations community was devastated by the eruptions. At least two villages were destroyed by the flows, and gases from the volcano killed potentially up to 2000 Nisga’a people. The eruption is thought to be Canada’s deadliest geological disaster.

More recently, only about 150 years ago, Lava Fork Volcano, also in the NCVP, was the seat of Canada’s most recent documented volcanic eruption. Lava flowed across the Alaska border where it blocked the Blue River. The eruption is not known to have been witnessed, but the flows have been mapped and dated.

There were reports from miners of an even more recent eruption in November of 1898 at Ruby Mountain in the NCVP, but no geologic evidence of the eruption was ever found.

In 2007, Nazko Cone, the easternmost volcano in the Anahim Volcanic Belt, suddenly experienced a swarm of over 800 microearthquakes in three weeks. The swarm was interpreted to be caused by an injection of new magma into the lower crust.

Though Nazko didn’t end up erupting in 2007, and nothing else in Canada has erupted for over 100 years, there are many volcanoes that could still erupt there in the future.

Source: USGS / HVO.

Souvenirs : l’éruption de l’Etna en 1991 // Memories : Mt Etna’s 1991 eruption

L’activité éruptive actuelle sur l’Etna avec les crises répétitives dans le Cratère Sud-Est fait remonter dans mes souvenirs l’éruption de 1991-1993 qui a commencé lorsque des fissures se sont ouvertes dans la partie supérieure du flanc sud-est de ce même cratère, au-dessus de la Valle del Bove.

L’histoire a commencé le 14 décembre 1991 par une forte sismicité qui a précédé puis accompagné la sortie de la lave, entre 2 700 et 3 000 m d’altitude. Pendant les premières heures de l’éruption, des fontaines et coulées de lave ont été émises par les fissures.

L’activité s’est ensuite arrêtée mais a repris à partir de nouvelles fractures éruptives à environ 2300 m d’altitude sur la paroi sud-ouest de la Valle del Bove. Une forte activité strombolienne a alors pu être observée et d’importantes quantités de lave se sont déversées sur la partie sud du plancher de la Valle del Bove.

 

Ce nouveau champ de lave s’est rapidement agrandi vers l’est au cours des semaines suivantes.

 

Fin 1991, la lave avait parcouru environ 5 km depuis la source. Le front de coulée se trouvait à environ 1000 m d’altitude dans le Val Calanna, pas très loin de Zafferana Etnea. Comme la lave devenait une menace pour cette bourgade, une digue a été construite dans la partie inférieure du Val Calanna en janvier 1992.

En mars 1992, le front de coulée le plus bas avait atteint la base de la digue et la lave a continué à s’accumuler derrière cette barrière fragile. Elle a finalement débordé le 7 avril – le jour de mon anniversaire ! – et a commencé à avancer le long de la pente raide au-dessus de Zafferana, ignorant trois autres digues plus petites qui avaient été rapidement construites pour tenter de ralentir l’avancée de la lave. La coulée s’est arrêtée avant d’atteindre les premières maisons de Zafferana, mais à la mi-mai une nouvelle coulée a emprunté la même pente et s’est arrêtée 120 mètres au-delà de la précédente après avoir détruit quelques structures rurales.

Au cours de cette période, une grande partie de la lave émise par la bouche éruptive avançait dans un tunnel.

 

Comme les barrières de terre s’étaient avérées incapables d’arrêter la lave, il a été décidé de demander à l’armée italienne d’introduire des blocs de béton – opération « thrombose » – dans une lucarne ouverte dans le tunnel sur le site éruptif.

 Des explosifs ont par la suite été utilisés pour percer une ouverture dans la paroi latérale du tunnel de lave et obliger la lave à s’engouffrer dans un chenal artificiel où elle refroidirait plus rapidement que dans le tunnel. L’opération de dynamitage a eu lieu le 27 mai 1992. La majeure partie de la lave s’est effectivement engagée dans le chenal artificiel, ce qui a eu pour effet d’interrompre l’alimentation du front de coulée près de Zafferana.

 

Il semble que l’opération ait été un succès, mais au moment où elle a eu lieu, l’éruption était beaucoup moins intense et le succès de l’opération n’a jamais vraiment été prouvé. L’activité effusive s’est poursuivie jusqu’au 30 mars 1993. Ce fut la plus longue éruption latérale sur l’Etna depuis le milieu du 17ème siècle. On estime qu’entre 205 et 250 millions de mètres cubes de lave ont été émis lors de l’éruption, ce qui en fait la plus grande éruption en termes de volume depuis celle de 1669 lorsque la lave est entrée dans la ville de Catane.

[Photos : C. Grandpey]

———————————

The current eruptive activity on Mt Etna with the repetitive crises at the SE Crater remind me of the 1991-1993 eruption that started when fissures opened on the upper south-east flank of the cone, above the Valle del Bove.

The story began on December 14th, 1991 with a strong seismicity that preceded and then accompanied the event, between 2,700 and 3,000 m above sea level.

During the first hours of the eruption, lava fountains and lava flows were emitted by the fissures. Activity later stopped but started again from new eruptive fissures at about 2300 m a.s.l. on the SW wall of the Valle del Bove. A strong strombolian activity could then be observed and huge amounts of lava poured onto the southern part of the floor of the Valle del Bove.

The new lava flow-field rapidly enlarged toward the East during the following weeks. At the end of 1991, lava had travelled about 5 km from its source. The flow front was located at about 1000 m a.s.l. in the Val Calanna, near Zafferana..
As lava was becoming a threat to the small town, a dike was built at the lower end of the Val Calanna in January 1992. In March 1992, the farthest flow front reached the base of the dike and lava kept accumulating behind the fragile barrier. It finally flowed over the dike on April 7
th – the day of my birthday! – and travelled down the steep slope above Zafferana, never braked by three smaller dikes that had been rapidly built to try to slow down the advance of lava.

This flow stopped before reaching the first houses of Zafferana, but in mid-May another flow travelled down the same slope and stopped 120 m beyond the previous one after destroying a few isolated country buildings. During this period, much lava erupted at the main effusive vent and travelled along lava tubes..
As the earthen barriers had proved a failure to stop the lava, it was decided to ask the Italian army to drop concrete blocks into a « skylight » on the eruptive site. Explosives were later used to blast a hole in the side of the lava tube and to force the lava into an artificial channel where it would cool more rapidly. The main blasting operation was carried out on May 27
th,1992. Most of the lava was diverted into the artificial channel, which interrupted the supply to the active flow front near Zafferana. It seems the operation was a success, but by the time it occurred, the eruption was far less intense and the success of the operation has never really been proved.

Effusive activity continued until March 30th, 1993. It was the longest flank eruption at Mt Etna since the mid-17th century. Between 205 and 250 million cubic metres of lava were emitted during the eruption, making this the largest eruption in terms of volume since the 1669 event when lava entered the town of Catania.

Volcans du monde // Volcans du monde

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Cela fait plus de 3 mois que l‘éruption de Fagradalsfjall a commencé en Islande et personne ne sait comment elle va évoluer. Les volcanologues expliquent qu’ils ne savent pas si les fluctuations apparues ces derniers temps sont le signes du début d’une nouvelle phase d’activité.
Depuis la fin juin, le tremor éruptif montre de grandes variations, alternant les moments faibles avec des séquences fortes correspondant au retour de la lave qui bouillonne alors furieusement dans le cratère. Une scientifique islandaise a déclaré : « Il est difficile de prévoir si ce type d’activité va se poursuivre. La seule chose à faire est d’observer la situation.
Il y a quelques semaines, les volcanologues islandais parlaient de la naissance d’un nouveau volcan bouclier. A voir…

Au soir du 8 juillet 2021, le tremor éruptif maintenait un niveau bas. Le cratère était souvent dans le brouillard. Les rares éclaircies ne montraient pas de réapparition de la lave. Aucune coulée active n’était observée dans la vallée.

++++++++++

De nouvelles crises éruptives – ou paroxysmes – ont été observées sur l’Etna (Sicile) les 2, 4 et 6 juillet 2021. Elles ont suivi le processus habituel : activité strombolienne dans le Cratère SE, évoluant ensuite en fontaines et débordements de lave d’environ 1 ou 2 km de longueur sur le versant SO du cratère.  


++++++++++

La situation reste inchangée sur le Fuego (Guatemala) où l’on enregistre 10 à 13 explosions par heure avec des panaches de cendres qui monteent 4500-4700 mètres d’altitude, et des projections de matériaux incandescents projetés à 400 m au-dessus du sommet. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs localités sous le vent. Des ondes de choc secouent quotidiennement les bâtiments autour du volcan. Des avalanches de blocs sont toujours observées dans plusieurs ravines où elles atteignent souvent des zones de végétation.
Source : INSIVUMEH.

Fuego & Acatenango (Photo : V. Grandpey)

+++++++++

Le Taal (Philippines) reste très actif avec deux nouvelles explosions ces derniers jours ; elles ont généré des panaches de gaz et de vapeur jusqu’à 2,5 km de haut au-dessus du Main Crater. Les émissions de SO2 sont très élevées et ont atteint plus de 22,000 tonnes par jour le 4 juillet 2021.

Une sismicité significative accompagne les émissions gazeuses, ce qui pourrait annoncer une activité éruptive semblable à celle du 1er juillet.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3, ce qui signifie qu’une extrusion magmatique pourrait déclencher une « éruption explosive ». Le PHIVOLCS rappelle au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent et que l’entrée dans l’île ainsi que dans les barangays d’Agoncillo et de Laurel doit être interdite en raison des risques de coulées pyroclastiques et de tsunami si des éruptions se produisent.
Source : PHIVOLCS.

Source : PHIVOLCS

+++++++++

35 explosions were recorded at Suwanosejima’s Ontake Crater between June 28th and July 5th,, 2021. They produced plumes that rose as high as 2 km above the crater. Large volcanic bombs were ejected 400 m from the crater and incandescence was visible at night. . The Alert Level remains at 3 and the public is asked to stay 2 km away from the crater.

Source : JMA.

Source : Wikipedia

++++++++++

La couleur de l’alerte aérienne reste inchangée pour les volcans du Kamtchatka où la couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange pour le Sheveluch, le Karymsky et l’Ebeko.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

In Iceland, the Fagradalsfjall eruption has been going on for more than three months and nobody knows what will happen next. Local volcanologists say they don’t know whether the current fluctuating activity indicates the start of a new eruptive phase.
Since late June, volcanic tremors at the site have subsided for hours at a time before starting up again, with lava in the crater bubbling up again. One of them said :  “It is difficult to predict whether this phase has come to stay. We just have to keep an eye on it.”
A few weeks ago, Icelandic volcanologists thought the eruption might be the building of a new shield volcano. Only the future will say…

In the evening of July 8th, 2021, the eruptive tremor was still showing low values. The crater was often hidden by the fog but no lava could be seen when the weather cleared up. There was no active lava in the valley.

++++++++++

Eight new eruptive crises – or paroxysms – were observed at Mt Etna (Sicily) on July 2nd, 4th and 6th, 2021. They follow the usual process: Strombolian activity in the SE Crater, then evolving into lava fountains and overflows over about 1-2 km on the SW flank of the crater. It should be noted that the paroxysms are getting more and more frequent. The situation deserves to be monitored carefully.

++++++++++

The situation remains unchanged at Fuego (Guatemala) where 10-13 explosions are recorded each hour with ash plumes rising about 4,500-4,700 m a.s.l. and ejection of incandescent material 400 m above the summit. Ashfall has been reported in several downwind municipalities. Daily shock waves rattle buildings in towns around the volcano. Block avalanches are still travelling down several drainages, often reaching vegetated areas.
Source : INSIVUMEH.

++++++++++

Taal (Philippines) remains very active with two more explosions in recent days that spewed gas and steam plumes 2.5 km high above the Main Crater. SO2 emissions are very high, reaching more than 22,000 tons per day on July 4th, 2021.

Significant seismicity accompanies the gaz emissions, which might indicate that an eruption similar to the July 1st event might occur.
The alert level is kept at 3, meaning magma extruding from the volcano’s main crater could trigger an “explosive eruption.”
PHIVOLCS reminds the public that the entire Taal Volcano Island is a permanent danger zone, and entry into the island as well as into the high-risk barangays of Agoncillo and Laurel must be prohibited due to the hazards of pyroclastic density currents and volcanic tsunami should strong eruptions occur.
Source: PHIVOLCS.

++++++++++

35 explosions were recorded at Suwanosejima’s Ontake Crater between June 28th and July 5th,, 2021. They produced plumes that rose as high as 2 km above the crater. Large volcanic bombs were ejected 400 m from the crater and incandescence was visible at night. . The Alert Level remains at 3 and the public is asked to stay 2 km away from the crater.

Source : JMA.

++++++++++

The aviation colour codes remain unchanged for Kamchatka volcanoes where the aviation colour codes of Sheveluch, Karymsky and Ebeko volcanoes remain Orange.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm