Pouzzoles tremble mais la vie continue // Pozzuoli is trembling but life is going on

drapeau-francaisEn lisant la presse napolitaine, on apprend qu’un accroissement de la sismicité a été enregistré le 7 octobre à partir de 9h20 dans la partie haute de la ville de Pouzzoles. La zone concernée se situe entre la Solfatara et la Via Campana, ainsi que dans le secteur d’Agnano, dans la banlieue de Naples. L’Osservatorio Vesuviano a enregistré une trentaine de secousses d’une magnitude maximale de M 2,5, à une profondeur de 2 – 3 km. L’épicentre se trouvait dans le secteur de la Via Pisciarelli à Agnano.
Cette sismicité a fait renaître la peur du bradyséisme qui affecte périodiquement cette région de la Campanie et fait s’abaisser ou se soulever le niveau du sol. Un des témoignages les plus significatifs se trouve sur les colonnes d’un ancien marché (appelé à tort « Temple de Sérapis ») à Pouzzoles où l’on peut voir des coquillages incrustés dans la pierre, restes d’une époque où la mer montait jusqu’à ce lieu, suite à un abaissement du sol (voir photo ci-dessous).
En ressentant les secousses et les grondements qui les ont accompagnées, certaines personnes sont sorties dans la rue et plusieurs écoles ont été évacuées par précaution. On ne signale toutefois aucun dégât. Le directeur de Osservatorio Vesuviano indique que l’on n’enregistre pas de « variations significatives » d’un point de vue sismique et que la situation est stable depuis pas mal de temps. De son côté, le maire de Pouzzoles ajoute que les écoles et les services publics continueront à fonctionner normalement. La ville de Pouzzoles est habituée depuis toujours à vivre avec le bradyséisme et le risque volcanique, ce qui explique pourquoi, de temps en temps, on enregistre une reprise de l’activité sismique ». Selon lui, la Protection Civile se chargera d’avertir la population en cas de danger et il n’y a pas lieu de s’affoler.
Vous pourrez lire l’article dans son intégralité à l’adresse suivante :
http://napoli.repubblica.it/cronaca/2015/10/07/news/terremoto_lieve_scossa_nei_campi_flegrei_nel_napoletano-124513407/?rss&refresh_ce

—————————————

drapeau-anglaisOn reading the Neapolitan press, we learn that an increase in seismicity was recorded on October 7th from 9:20 in the upper part of the city of Pozzuoli. The area lies between the Solfatara and Via Campana, and in the area of Agnano, in the suburbs of Naples. The Osservatorio Vesuviano recorded 30 quakes with a maximum magnitude of M 2.5, at a depth of 2-3 km. The epicentre was in the area of Via Pisciarelli in Agnano.
This seismicity has revived the fear of bradyseism that periodically affects this part of Campania, and lowers or raises the ground level. One of the most significant testimonies can be seen on the columns of an ancient market (incorrectly called « Temple of Serapis ») in Pozzuoli where shells are encrusted in the stone, the remnants of a time when the sea was invading this place after a lowering of the ground (see photo below).
When feeling the tremors and rumblings that accompanied them, some people rushed out on the streets and several schools were evacuated as a precaution. However no damage has been reported. The director of Osservatorio Vesuviano indicates that experts did not record « significant variations » from a seismic point of view and that the situation has been stable for quite a long time. For his part, the Mayor of Pozzuoli added that schools and public services will continue to function normally. The city of Pozzuoli is used to living with bradyseism and the volcanic risk, which is why, from time to time, there is a resumption of seismic activity « . He said the Civil Defence would warn the population in case of danger and there is no need for panic.
You can read the full article at the following address:
http://napoli.repubblica.it/cronaca/2015/10/07/news/terremoto_lieve_scossa_nei_campi_flegrei_nel_napoletano-124513407/?rss&refresh_ce

Pouzzoles: Temple de Sérapis et traces de l'activité bradysismique
       Pouzzoles: Traces de l’activité bradysismique (Photo: C. Grandpey)

Un nouveau réseau de surveillance volcanique bientôt aux Etats Unis? // A new volcanic monitoring network soon in the US?

drapeau francaisDeux sénateurs américains des États de Washington et d’Arkansas ont introduit un projet de loi visant à améliorer les systèmes de surveillance volcanique aux États-Unis, y compris dans le Nord-Ouest.
Si le projet de loi est validé, le National Volcano Early Warning and Monitoring Program – Programme national d’alerte précoce et de surveillance volcanique – permettrait de rassembler les systèmes de surveillance des observatoires volcanologiques en un système unique dans lequel ils seraient interconnectés. Ce système inclurait l’Observatoire Volcanologique des Cascades basé à Vancouver, et l’Observatoire Volcanologique de l’Alaska. Le nouveau système surveillerait, préviendrait et protégerait les populations contre les risques volcaniques.
Le Cascades Volcano Observatory surveille les volcans du Nord-Ouest des Etats-Unis avec, entre autres, le Mont St. Helens, le Mont Adams et le Mount Hood. C’est l’un des cinq observatoires volcanologiques exploités par l’US Geological Survey.
Source: The Seattle Times.

———————————

drapeau-anglaisTwo U.S. senators from the states of Washington and Arkansas have introduced a bill aimed at improving volcano monitoring systems in the United States, including the Northwest.
The National Volcano Early Warning and Monitoring Program Act would aim to unify the monitoring systems of volcano observatories into a single connected system. That would include the Cascades Volcano Observatory, which is based in Vancouver, and the Alaska Volcano Observatory.
The new system would monitor, warn and protect communities from volcanic hazards.
The Cascades Volcano Observatory monitors volcanoes in the Northwest, including Mount St. Helens, Mount Adams, Mount Hood and others. It’s one of five volcano observatories operated by the U.S. Geological Survey.
Source : The Seattle Times.

Adams-pour-blog

Vue du Mont Adams (Photo: C. Grandpey)