Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): C’est reparti! // New eruption!

drapeau francais8 heures: Comme je le laissais entendre dans ma dernière note d’hier soir, avec une image du rougeoiement sur le site éruptif, le Piton de la Fournaise est de nouveau en éruption. L’OVPF confirme ce matin que la troisième phase de l’éruption du 24 août a bien commencé la nuit dernière, après cinq jours de pause de l’activité. Comme je l’indiquais précédemment, le tremor s’est progressivement intensifié et une nouvelle phase effusive a débuté peu après 20 heures. Peu après 4 heures du matin, l’activité s’est encore intensifiée pour devenir comparable à celle de samedi dernier.

20h30 : Ce soir, la brume empêche d’observer dans de bonnes conditions le déroulement de l’éruption via la webcam du Piton de Bert. Toutefois l’intense rougeoiement montre que l’activité éruptive reste soutenue et on peut se demander si l’incendie qui s’était déclaré il y a quelques jours n’a pas été réactivé par la nouvelle coulée.
Une bien meilleure image est obtenue par la caméra du Piton des Basaltes (voir capture d’écran ci-dessous). Comme je l’ai indiqué plus haut, une coulée s’échappe de la fracture éruptive, comme pendant la phase précédente de l’éruption.
La Préfecture a déclenché de nouveau l’alerte 2-2 du plan « ORSEC Volcan » : éruption en cours.
A noter qu’aujourd’hui deux cônes adventifs ont été baptisés par le Parc National. Le premier est celui né en mai ; il s’appellera désormais Kei Aki, en hommage au scientifique japonais décédé accidentellement au Tampon 10 ans jour pour jour avant l’éruption du mois de mai. L’autre est celui apparu lors de l’éruption en cours : il a été baptisé « Kala et Pélé » en référence à la célèbre déesse hawaiienne.

————————————-

drapeau-anglais8 o’clock: As I was suggesting in my last note last night, with an image of the glow on the eruptive site, the Piton de la Fournaise is again erupting. The OVPF confirmed this morning that the third phase of the eruption of August 24th started last night, after a five days’ pause. As I mentioned earlier, the tremor gradually intensified and a new effusive phase began shortly after 20:00. Shortly after 4:00 am, activity further intensified to become comparable to that of last Saturday.

20:30: Tonight, the fog prevents from observing in good conditions the course of the eruption with the Piton de Bert webcam. However the intense glow shows that eruptive activity remains high and one may wonder whether the wildfire that was triggered a few days ago has not been reactivated by the new lava flow.
A much better image is obtained by the Piton des Basaltes camera (see screenshot below). As I stated above, a lava flow is coming out of the eruptive fracture, as happened during the previous phase of the eruption.
The prefecture has again triggered the alert level “2-2 Plan « ORSEC volcano »: eruption in progress”.
Today, two cones were baptized by the National Park. The former was built in May; it will now be known as Kei Aki, in homage to the Japanese scientist who died accidentally at the Tampon 10 years to the day before the May 2015 eruption. The other is the cone that emerged during the eruption in progress: it has been dubbed « Pele and Kala » in reference to the famous Hawaiian goddess.

Piton 30 octobre copie

Vue du tremor éruptif (Source: OVPF)

Piton 30 octobre_modifié-1

Vue de l’éruption ce matin (Webcam Piton de Bert)

Piton 30 octobre_modifié-2

L’éruption ce soir (Webcam Piton des Basaltes)

Piton 02

23 heures (heure métropole): L’éruption vue par la webcam du piton de Bert

Indonésie: Le Semeru interdit d’accès // No access to Mt Semeru

drapeau francaisLes touristes qui avaient l’intention d’aller en Indonésie pour escalader le Semeru seront déçus. Le volcan fait partie des quatre montagnes de l’île de Java qui ont été fermées au public sine die car les incendies de forêt continuent de se propager à travers la région. Le gouverneur de Java-Est a déclaré que les sites étaient « fermés au public pour une période de temps indéfinie. » La brume provoquée par les feux de forêt entraîne une visibilité limitée dans la zone et empêche le gouvernement d’envoyer des hélicoptères pour les éteindre. Le 18 octobre, huit randonneurs ont péri lorsqu’ils ont été encerclés par les flammes sur le Mont Lawu.
La principale cause des incendies de forêt est la même depuis des années: l’utilisation illégale du feu pour défricher des terres au profit de l’industrie de l’huile de palme. Les températures plus chaudes et la sécheresse apportées par El Nino ne font qu’aggraver la situation. Le bilan continue d’augmenter. 19 décès provoqués par les maladies respiratoires liées à la brume ont été recensés dans les provinces de Kalimantan Centre, Kalimantan Sud, Jambi, Sumatra Sud et Riau. Ces cinq provinces ont déclaré l’état d’urgence. Dans toute l’Indonésie, la crise de la brume ne fait qu’empirer. Plus de 43 millions de personnes sont exposées à la fumée des feux de forêt, avec plus de 500 000 cas d’infections aiguës des voies respiratoires.
Source: presse indonésienne.

————————————

drapeau-anglaisThe tourists who intended to go to Indonesia to climb Mt Semeru will be disappointed. The volcano is one of the four mountains in Java that have been closed to the public indefinitely, as forest fires continue to spread in the country. The East Java Governor said “they are closed to the public for an indefinite period of time.” The haze from the wildfires has caused limited visibility in the area, preventing the government from deploying a fleet of helicopters to extinguish them. On October 18th, eight hikers were killed while trapped on Mount Lawu due to forest fires.
The main cause of the wildfires has been the same through the years: the illegal use of fire to clear land to benefit the palm oil industry. The warmer temperatures and drought brought by El Nino only make the situation worse. The haze death toll continues to rise. Deaths from haze related respiratory illnesses have reached 19 across Central Kalimantan, South Kalimantan, Jambi, South Sumatra and Riau. All five provinces have declared a state of emergency. Over Indonesia, the haze crisis has continued to worsen as over 43 million people have been exposed to smoke from the wildfires, with over half a million cases of acute respiratory tract infections recorded.
Source: Indonesian press.

Semeru--web-00

Photo: C. Grandpey