Crue glaciaire en Islande // Glacial flood in Iceland

drapeau francaisLes crues glaciaires – jökulhlaup en islandais – se produisent de temps à autre en Islande lorsque la chaleur du sous-sol fait fondre les glaciers à la surface. Le dernier débordement de rivière a été observé sur la Skaftá et il a peut-être battu tous les records.
Selon le Met Office islandais, le niveau de la Skaftá et sa conductivité électrique ont commencé à augmenter le 29 septembre, ce qui indiquait le début d’une crue glaciaire en provenance d’une dépression dans la partie orientale du Skaftárjökull , au niveau du Grimsvötn. Les mesures GPS ont indiqué que la surface du glacier au-dessus du lac sous-glaciaire avait commencé à s’affaisser le 27 septembre en fin de journée. La vitesse d’affaissement a augmenté les heures suivantes, signe que la vidange du lac s’accélérait.
Le 1er octobre, le débit de la Skaftá détecté à Sveinstindur était de plus de 1300 m³ / s, le niveau le plus élevé enregistré dans cette station de mesure depuis sa création en 1971. Les données GPS ont alors révélé un affaissement de la glace de plus de 66 mètres depuis le 27 septembre à 18h00. Les émissions de H2S étaient particulièrement importantes au point de sortie de la rivière au niveau du glacier et atteignaient des niveaux dangereux pour l’homme.
Le 2 octobre, les scientifiques locaux ont noté que le jökulhlaup était peut-être le plus important de l’histoire de la Skaftá. A 02h00 ce jour-là, le débit atteignait un pic légèrement inférieur à 2100 m³ / s. En réalité, le débit était probablement plus élevé (environ 3.000 m³ / s) car l’eau circulait également en dehors de la zone de mesure. Le débit a culminé à 13h00 à environ 2 200 m³ / s. Selon un article de presse, la crue de la Skaftá a endommagé le pont sur l’Eldvatn, ce qui a entraîné sa fermeture les 4 et 5 octobre.
Sources: Icelandic Met Office, Iceland Review et le GVN.
Voici une vidéo de la crue glaciaire :
http://icelandmonitor.mbl.is/visual_media/videos/166731/

—————————————–

drapeau-anglaisGlacial floods – jökulhlaup in Icelandic – occur from time to time in Iceland as the geothermal heat melts the glaciers on the surface. The latest was observed on the Skaftá river and was possibly the largest of all times.
According to the Icelandic Meteorological Office, the water level of the Skaftá river and its electrical conductivity both rose on September 29th, indicating the beginning of a glacial flood originating from Grímsvötn’s Eastern Skaftá ice cauldron. GPS measurements indicated that the ice surface above the lake began to subside late on September 27th; the rate progressively increased reflecting increased discharge from the lake.
On October 1st, the discharge rate detected at Sveinstindur was higher than 1,300 m³/s, the highest rate recorded since the station was established in 1971. GPS data from the eastern ice cauldron showed over 66 metres of subsidence since 18:00 on September 27th. H2S levels were particularly high at the river outlet from the ice margin, where concentrations may reach poisonous levels.
On October 2nd, local scientists noted that the jökulhlaup was possibly the largest to have occurred from the Skaftá cauldrons. At 2:00 on that day, the discharge rate peaked just short of 2,100 m³/s. However, the true discharge rate was thought to have been considerably greater (3,000 m³/s) since water flooded outside of the gauged area. The discharge rate peaked at 13:00 at an approximate rate of 2,200 m³/s. According to a news article, the high waters in the Skaftá River damaged the bridge over Eldvatn prompting authorities to close the bridge on October 4th and 5th.
Sources: Icelandic Met Office, Iceland Review and Global Volcanism Network.
Here is a video of the glacial flood:
http://icelandmonitor.mbl.is/visual_media/videos/166731/

Grimsvotn

Affaissement du Skaftárjökull au moment de la crue glaciaire

(Crédit photo: Rax / Ragnar Axelsson via IMO)

Une expérience stupide: iPhone contre lave ! // A stupid experiment: iPhone vs lava !

drapeau francaisLe dernier iPhone 6 d’Apple a subi le test le plus difficile de son existence quand un utilisateur de YouTube a filmé ce qui se passe quand il subit les assauts de la lave. Le résultat était prévisible, mais la scène pourrait servir de leçon à ceux qui passent beaucoup de temps sur les volcans actifs.
La vidéo montre l’auteur de la vidéo en train de déposer le nouvel iPhone 6s devant une coulée de lave active pour voir le résultat. Quand la lave atteint le téléphone, ce dernier prend bien sûr feu en quelques secondes et s’ouvre brusquement.
Afin de pouvoir être examiné, l’’iPhone est récupéré à l’aide d’un bâton avant d’être complètement avalé par la lave. Malgré un boîtier en aluminium renforcé, le téléphone ne peut pas rivaliser avec la chaleur de plus de 1000 ° C. Il a carrément pris feu. L’écran, cependant, avec son verre renforcé dernière génération, semble s’en sortir plutôt bien car on ne voit pas de fissure … jusqu’au moment où l’utilisateur de l’iPhone le laisse tomber car il est vraiment trop chaud.
Après avoir examiné l’intérieur de l’iPhone, son utilisateur l’introduit de nouveau dans la lave où il s’enflamme instantanément avant de disparaître dans la matière en fusion.
Cette expérience – qui n’a pas de caractère scientifique – ne rime absolument à rien. Quel est l’intérêt de détruire un appareil qui coûte 699 livres en Grande Bretagne (949 dollars aux États-Unis) en quelques secondes? Ce n’est pas la première fois que le dénommé TechRax se donne en spectacle. On peut voir sur YouTube des vidéos dans lesquelles des iPhone se font ébouillanter, percer ou écraser.
Voici la vidéo:
https://youtu.be/XS-59dxplXo
Conclusion logique: Evitez de faire tomber votre téléphone portable dans une coulée de lave!

Source: International Business Times.

—————————————

drapeau-anglaisApple’s latest iPhone 6s faced its toughest test when a YouTube user filmed what happens when it’s engulfed in lava. The result is predictable but could be useful if you spend a lot of time around active volcanoes.
The video shows a new iPhone 6s being placed in the path of a slow-moving flow of lava to see what happens. As the lava consumes the device it unsurprisingly catches fire in seconds and explodes open.
The iPhone is retrieved with a stick before it’s completely swallowed up then examined. Despite a stronger aluminium body, it cannot rival with heat more than 1,000°C. The body is torched. The screen, however, with its latest strengthened glass seems to fare rather well as there’s not a crack in it…until the user drops it because it’s too hot.
After examining the inside of the iPhone, it is then finished off as its jammed back into the lava where it instantly catches fire once more and disappears under the flow.
This less-than-scientific experiment had no real purpose. What’s the point of destroying a 699-pound device ($949 in the US) in a few seconds? This is not the first time TechRax has performed similar stupid shows. Videos have been released on YouTube featuring featuring iPhones being boiled, drilled and crushed.
Here is the video:
https://youtu.be/XS-59dxplXo
The logical conclusion is that you should avoid dropping your smartphone into a lava flow!

Source: International Business Times.