Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Vers une nouvelle éruption?

drapeau francais10 h00: Dans son édition du lundi 26 octobre, le Journal de l’Ile de la Réunion se demande si le Piton de la Fournaise ne va pas se réveiller pour la troisième fois. En effet, depuis l’arrêt brutal de l’activité éruptive samedi sur le coup de 15 heures, l’OVPF enregistre à nouveau des signes qui montrent que le volcan ne s’est pas endormi définitivement : La sismicité reste présente avec des événements superficiels, accompagnés de quelques effondrements dans le cratère Dolomieu. Un séisme plus profond (à 6 km en dessous du niveau de la mer) a également été détecté.
Il faut se souvenir que la deuxième phase de l’éruption a démarré après 4 jours de demi-sommeil du volcan ; elle a duré moins de quarante-huit heures et s’est achevée presque aussi brutalement que la première, en quelques minutes. Au total, le Piton de la Fournaise est en éruption depuis plus de deux mois.
Bien malin serait celui qui pourrait prévoir la suite des événements. A l’issue de l’épisode éruptif qui avait débuté le 24 août, on pouvait penser (moi le premier) que la sismicité en profondeur correspondait à des réajustements de la chambre magmatique suite à l’évacuation de la lave en surface. L’hypothèse était fausse ! Que signifie la sismicité actuelle ? Est-elle provoquée par la pression des gaz encore présents sous le volcan ? S’agit-il d’une nouvelle montée de magma ? Aucun instrument (sismo, tiltmètre) n’étant mis en ligne par l’OVPF, le pronostic est très difficile. Le mieux est d’attendre ce qu’a décidé le Piton. La situation prête à rire car aucune population n’est menacée. Ce serait bien différent si des zones habitées étaient exposées à la lave!

18h00: Les instruments de l’OVPF semblent indiquer que la seconde phase éruptive est maintenant terminée (l’expérience montre qu’il faut éviter d’être trop affirmatif). En conséquence, ce lundi à 18 heures la Préfecture a annoncé qu’elle abaissait l’alerte du niveau 2-2 du dispositif ORSEC à la phase de sauvegarde.
L’interdiction d’accès à la partie haute de l’Enclos et le poser d’hélicoptère dans la zone du volcan restent toutefois en vigueur jusqu’à nouvel ordre.
Source : Journal de l’Ile.
http://www.clicanoo.re/496644-la-deuxieme-phase-eruptive-terminee-le-dispositif-volcan-en-phase-de-sauvegarde.html

—————————————-

drapeau-anglais10:00: In its latest issue of Monday, October 26th , the Journal de l’Ile de la Réunion wonders whether the Piton de la Fournaise is not going to wake up for the third time. Since the abrupt stop of eruptive activity on Saturday at 15:00, OVPF again records signs that the volcano has not fallen asleep for good: Seismicity is still present with superficial events accompanied by some collapses within the Dolomieu crater. A deep earthquake (6 km below the sea level) has also been detected.
One should remember that the second phase of the eruption began after 4 days of half-sleep of the volcano; it lasted less than forty-eight hours and ended almost as abruptly as the former episode, in a few minutes. In all, the Piton de la Fournaise has been erupting for over two months.
It is impossible to predict the next course of events. At the end of the eruptive episode that began on August 24th, one could have thought that deep seismicity corresponded to readjustments of the magma chamber after the evacuation of the lava at the surface. The hypothesis was wrong! What causes the current seismicity? Is it the pressure of gases still present under the volcano? Is it a new magma ascent? As no instrument (seismometer, tiltmeter) has been put online by OVPF, a prognosis is very difficult. The situation looks quite funny because no population is under threat. It would be far more serious if populated areas were exposed to lava flows!

18:00: The OVPF instruments suggest that the second phase of the eruption is now over for good (experience shows that we must avoid being too affirmative). As a result, today Monday at 18:00 the Prefecture announced that it had lowered the ORSEC alert level from 2-2 to Watch.
However, the interdiction of access to the upper part of the Enclos and helicopter landing in the volcano area remain in force until further notice.
Source: Journal de l’Ile.
http://www.clicanoo.re/496644-la-deuxieme-phase-eruptive-terminee-le-dispositif-volcan-en-phase-de-sauvegarde.html

Japon : Un séisme artificiel pour mieux prévoir les éruptions // Japan : An artificial earthquake to better predict eruptions

drapeau francaisDes chercheurs de l’Université du Tohoku au Japon, ainsi que des responsables de l’Agence Météorologique Japonaise, ont déclenché artificiellement un séisme sur le Mont Zao (1841 m) qui se dresse à cheval sur les préfectures de Miyagi et Yamagata au nord du Japon. C’est un volcan actif dont la sismicité est en hausse depuis le puissant séisme de mars 2011.
Au cours d’une expédition sur le site la semaine dernière, l’équipe scientifique a fait exploser environ 200 kg de dynamite à l’intérieur d’un puits de 40 mètres de profondeur creusé sur le flanc de la montagne. Les chercheurs ont versé de l’eau à l’intérieur de l’orifice. Cette eau a ensuite été rejetée avec force par le blast provoqué par l’explosion.
Quelque 150 sismomètres positionnés sur le mont Zao ont mesuré les ondes produites par le séisme artificiel. Les ondes sismiques voyagent plus lentement au travers de l’eau, ce qui a permis aux scientifiques d’analyser des données au niveau des poches et voies d’eau chaude jusqu’à environ 2 km de profondeur. Ils ont déclaré qu’il est essentiel de trouver les emplacements d’eau chaude sur le volcan afin de prévoir où la prochaine explosion de vapeur aura probablement lieu.
Source: Tech Times.

—————————————-

drapeau-anglaisResearchers from Japan’s Tohoku University, along with officials from the Japan Meteorological Agency, triggered an artificial earthquake on Mount Zao (1,841 m) which straddles Miyagi and Yamagata prefectures in northern Japan. It is an active volcano exhibiting more tremors since the powerful earthquake of March 2011.
Conducting a site survey last week, the team detonated about 200 kilograms of dynamite inside the 40-metre-deep hole dug on the side of the mountain. They poured water inside the hole, which was then spewed out with equal force from the simulated blast.
Around 150 seismometers positioned on Mount Zao measured the seismic waves produced from the artificial quake. Through water, seismic waves travel more slowly, enabling scientists to analyze data via hot water pools and pathways of up to around 2 kilometres underground. They said that it is key to find out the locations of hot water in order to predict where the next steam-blast explosion will likely take place.
Source: Tech Times.

Zao

Partie nord du Mont Zao  (Crédit photo: Wikipedia)