Eyjafjoll (Islande)

Pour répondre à un commentaire qui fait suite à ma note du 30 mars, son titre « Une éruption pour touristes » ne se veut pas péjoratif, au contraire. Il montre que tout le monde peut assister au spectacle. Les autorités islandaises ont opté pour une approche intelligente et conviviale de l’éruption en filtrant les véhicules et les personnes mal équipées. Cela évite des accidents et permet d’assister au spectacle dans de bonnes conditions de sécurité. Un exemple à suivre par beaucoup, à commencer par la France, à la Réunion en particulier.

 ++++++++++

drapeau francais.jpgL’éruption connaît actuellement des hauts et des bas. Ce matin, la webcam de Fimmvödurhalsi révèle de vigoureuses fontaines de lave  (voir image ci-dessous). Les mesures GPS montrent que la phase d’extension de la fracture éruptive est terminée et même que l’on est entré dans une phase de contraction. Le volume de lave émis depuis le 21 mars est estimé à 15 – 20 millions de mètres cubes, avec une surface couverte d’environ un kilomètre carré. La sismicité se maintient à un niveau peu élevé.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgThe eruption is currently going through ups and downs. This morning, the Fimmvördurhalsi webcam reveals some good lava fountaining (see image here below). GPS monitors that measure tectonics show that the eruptive fracture has ceased expanding and is even contracting a little. Some 15-20 million cubic metres of lava have spurted to the surface from inside the earth since the eruption began on March 21st, with a covered surface of approximately one square kilometre. Seismicity is at a low level.

Source : Iceland Review.

Eruption-Islande.jpg

Voici une nouvelle image de la NASA montrant le sud de l’Islande avec l’Eyjafjallajökull, le Myrdalsjökull et le site de l’éruption.  

Iceland-NASA.jpg

 

Une éruption pour touristes (Eyjafjoll / Islande)

Alors que l’Islande traverse une période de difficultés économiques, l’éruption qui a débuté samedi dernier dans le sud de l’île est une aubaine pour le secteur touristique. Après avoir déclenché l’évacuation de plusieurs centaines de personnes, le volcan en attire maintenant des milliers ! Plusieurs hôtels affichent complets et les listes d’attente s’allongent dans les agences de voyage.

Il est vrai qu’il s’agit d’une petite éruption qui, pour le moment, ne présente pas de risque majeur. Sur le terrain, seuls les nuages de gaz rabattus par le vent peuvent incommoder momentanément  les touristes souffrant de problèmes respiratoires. Par ailleurs, personne n’est, bien sûr, à l’abri d’une chute sur un terrain parfois difficile. Le facteur le plus dangereux reste la météo. Après un week-end ensoleillé, le froid (-28°C !) et la neige sont de retour et la police déconseillait formellement hier d’emprunter le sentier au départ de Skogar. Dimanche en fin de journée, il a fallu porter secours à des randonneurs mal équipés. 

Il existe plusieurs façons de s’approcher du site éruptif. Les plus téméraires opteront – si la météo le permet – pour le sentier au départ de Skogar qui leur permettra d’arriver entre l’Eyjafjallajökull et le Myrdalsjökull après cinq ou six heures de marche. Il leur faudra un temps identique pour rejoindre leur point de départ.

Les plus fortunés choisiront l’avion ou l’hélicoptère pour survoler les fontaines et coulées de lave. Ils pourront aussi profiter des joies du skidoo (autrement dit du motoneige) pour aller voir l’éruption de plus près.

Personne ne peut dire combien de temps durera l’éruption. Quelques jours encore ? Quelques semaines ? Quelques mois ? On observe un net déclin d’activité depuis deux jours, avec une accélération au cours des dernières heures. Malgré tout, on voyait encore des fontaines de lave accompagnées d’une certaine hausse de la sismicité hier soir (voir image de la webcam ci-dessous). Il se peut que l’éruption arrive à son terme ou que ce soit une simple pause. L’alimentation des coulées n’étant pas très forte, elles ne devraient pas aller très loin et ne devraient donc pas causer de gros dégâts. 

Il ne semble pas non plus que l’éruption ait envie de migrer vers le volcan Katla qui se cache sous la glace du Myrdalsjökull. Il ne faut pas le souhaiter car la situation prendrait alors une tournure fort différente, avec des risques d’inondation importants pour tout le sud de l’Islande.

Les milliers de personnes présentes sur le site de l’éruption ce week-end ont pris des milliers de photos ! Vous pourrez les voir en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.flickr.com/search/?s=rec&ss=1&w=all&q=eldgos&m=text#page=0

Eruption-Islande.jpg

Parfum de lave…

De nombreux blogonautes – surtout ceux que la volcanologie intéresse – auront vu une pub de la maison Dior pour une marque de parfum, avec un homme qui marche sur la lave à Hawaii. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous découvrirez la pub (elle dure 22 secondes), mais aussi son tournage au cours d’une petite vidéo de 1’19 ».

Au tout début du tournage effectué sur Big Island, on aperçoit le sommet enneigé du Mauna Kea, puis on arrive sur la plaine côtière, là où la lave arrivait il y a encore quelques semaines dans l’océan Pacifique. On se rend alors compte de toute la mise en scène que suppose le tournage d’un spot publicitaire. L’homme que l’on voit dans la pub déambule sur le champ de lave d’où s’échappent des fumerolles. En fin de tournage, on le voit debout sur la banquette littorale froide (le sol est parfaitement noir autour de lui), en train de contempler l’océan.

Si vous regardez bien et comparez les deux vidéos, la publicité a été truquée. Dans le spot définitif, l’homme finit son trajet parmi les coulées de surface tandis que la lave dégouline dans le Pacifique. Il a des chaussures de ville, ce qui n’est pas concevable à cet endroit quand la lave arrive dans l’océan. Je peux vous affirmer que c’est très chaud sous les pieds et que très souvent les semelles des chaussures de montagne s’enflamment !

Ce n’est pas très grave car, après tout, c’est le résultat qui compte et le spot publicitaire est réussi avec, au final, un fondu-enchaîné parfait entre l’homme et le flacon de parfum…   

http://www.youtube.com/watch?v=xgWVpF2uUIY&NR=1

Pub-Dior.jpg
Lieu magique où la lave bascule dans l’océan à Hawaii… Chaussures de ville interdites!
(Photo: C. Grandpey)

Llaima (Chili)

drapeaufrancais.jpgDans son dernier bulletin, le SERNAGEOMIN indique qu’entre le 5 et le 22 mars l’activité sismique du volcan a décliné, avec un retour au niveau d’avant le séisme du 27 février. Un survol effectué le 10 mars a révélé une faible activité fumerollienne, avec quelques émissions de vapeur atteignant une hauteur d’une centaine de mètres au-dessus du cratère principal.

En conséquence, le niveau d’alerte – qui avait été élevé le 5 mars – a été ramené à la couleur Jaune de niveau 3. Un rayon de sécurité de 4 km a toutefois été maintenu autour du cratère.

 

drapeau anglais.jpgIn its latest update, SERNAGEOMIN  indicates that between  March 5th and 22nd seismic activity around the volcano declined, returning to the levels shown before the earthquake of February 27th. An overflight on March 10th revealed a low level of fumarolic activity, with occasional small steam emissions reaching approximately 100 metres above the main crater.

As a consequence, the alert level – which was raised on March 5th – has been reduced to Yellow Level 3, but the 4-km radius exclusion zone around the crater is remaining in place.