Eyjafjoll (Islande)

drapeaufrancais.jpgHier après-midi, la coulée de lave produite par l’éruption a chuté de 200 mètres pour ensuite s’engouffrer dans le canyon de Hrunagil où son contact avec la neige a provoqué des explosions de vapeur parfaitement visibles sur les webcams.

Le volcanologue Haraldur Sigurdsson indique que l’éruption n’a guère évolué, sauf que le nombre de cratères a diminué suite à l’accumulation des matériaux autour des bouches. Leur nombre se réduit (il est actuellement de 4 ou 5) mais leur force d’émission est plus forte.

Il est probable que la lave va avancer dans le canyon de Hrunagil en direction de la vallée de Thorsmörk.

D’après H. Sigurdsson, l’éruption ressemble à celle de l’Askja en 1961 et à celle des Iles Vestmann en 1973. La température de la lave est élevée (1150 – 1200°C).    

Plusieurs agences de voyage islandaises organisent des vols en hélicoptère vers l’éruption (compter entre 150 et 300 euros selon la longueur de l’excursion).

Seuls des randonneurs expérimentés peuvent accéder au col de Fimmvörduháls. Compter environ 5 heures au départ de Skógar. L’accès du col en voiture est interdit. Deux jeeps se sont retrouvées bloquées hier et il a fallu porter secours à leurs occupants.  

 

drapeau anglais.jpgYesterday afternoon, the lava flow produced by the eruption made a fall of 200 metres and flowed down the Hrunagil canyon where the contact with snow triggered massive steam explosions that could be clearly seen on the webcams.

Volcanologist Haraldur Sigurdsson indicates there haven’t been many changes to the eruption except the number of craters is decreasing because of the accumulation of materials around the vents. Their number drops (there are four or five active craters), but the craters that remain grow more powerful.

Lava will probably continue to flow down Hrunagil and all the way down to the valley of Thorsmörk.   

According to H Sigurdsson, the eruption resembles that of Askja in 1971 and the one that occurred in the Vestmann Islands in 1973. Lava is very hot (1150 – 1200°C).

Several Icelandic tour operators are organising helicopter trips to see the eruption (it will cost you between 150 and 300 euros, according to the duration of the trip).

Only experienced winter hikers can go up to the Fimmvörduháls mountain pass. The hike from Skógar takes around five hours. All traffic up the pass is prohibited-two jeeps got stuck there yesterday and had to be rescued.

Caldeira-Askja.jpg
La caldeira de l’Askja (Photo: C. Grandpey)

Eyjafjoll (Islande)

Carte-Islande.jpg

On voit parfaitement le site de l’éruption sur cette carte du sud de l’Islande. Comme je l’écrivais précédemment, Fimmvörduháls se situe sur le sentier de randonnée [en jaune] qui va de Skógar au sud – avec son musée et sa superbe cascade Skogafoss – au Landmannalaugar plus au nord. Le sentier, qui passe entre l’Eyjafjallajökull et le Myrdalsjökull, est très beau à cet endroit. La piste F 261 [en pointillés rouges] suit en partie cet itinéraire; elle n’est accessible qu’aux véhicules 4×4 et elle est actuellement interdite à la circulation à cause de l’éruption.

On notera sur la carte les fantômes qui indiquent les zones hantées par les elfes et les trolls. Les légendes tiennent une place importante dans la vie des Islandais. Il n’est pas rare que le tracé d’une route décrive une courbe simplement pour éviter d’empiéter sur un lieu occupé par un petit être appartenant au « huldufólk » (le peuple caché).   J’ai vu un jour le chauffeur de mon bus s’arrêter pour déposer une pierre sur un cairn au bord de la piste afin de s’attirer les bonnes grâces des elfes!  

Shiveluch (Kamchatka / Russie)

drapeaufrancais.jpgSelon un communiqué du Service Géophysique de l’Académie des Sciences russe relayé par l’agence Tass, le volcan a émis le 23 mars un panache de cendre montant jusqu’à 7 km d’altitude, sans toutefois mettre en danger les zones habitées. Aucune indication sur les retombées éventuelles de cendre n’a été communiquée.

Les scientifiques ont rédigé ce communiqué au vu des informations transmises par les stations sismiques installées à proximité du Shiveluch qui ont enregistré un événement sismique d’une durée de 4 minutes sur le volcan.  

 

drapeau anglais.jpgAccording to a report from the Geophysical Service of the Russian Academy of Sciences relayed by the Tass press agency, the volcano released an ash plume rising up to 7 km a.s.l. on March 23rd, without any risks for nearby population centres. No data on the fallout of volcanic dust has been reported.

The scientists drew a conclusion that the event had taken place on the basis of information from seismic observation stations located in the vicinity of the volcano. They registered a seismic event at the volcano having a four minutes’ duration.