Gaz nocifs dans la zone éruptive (Islande)

drapeaufrancais.jpgA la veille d’un week-end où l’on s’attend à voir de nombreuses personnes affluer sur le site de l’éruption, les professionnels de l’Icelandic Search and Rescue mettent en garde sur la présence de gaz nocifs dans le secteur du volcan de Fimmvörduhals. Il y a en particulier un fort risque de concentrations de CO et de CO2 dans le canyon étroit de Hrunagil dans lequel s’est engouffrée la lave et il est fortement déconseillé aux randonneurs de s’y engager. Ces gaz sont lourds et il est demandé aux visiteurs de rester en position debout dans le secteur du volcan s’il n’y a pas de vent.

Le projet de réouverture de la route de Thorsmork a dû être abandonné suite à une intensification de la coulée de lave à Hvanna. La police fait respecter l’interdiction d’accès 24 heures sur 24 et plusieurs véhicules ont déjà été refoulés.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgJust before the week-end when many people are expected to visit the eruption site, Icelandic Search and Rescue professionals today released a warning to leisure visitors to reiterate that the Fimmvorduhals volcano is producing poisonous gases. In particular, carbon dioxide and carbon monoxide are all coming from the volcano. People are being warned against going into Hrunagil where the lava is flowing, because the gorge there is narrow and is likely collecting the poisonous gases. The gases are naturally heavy so that people visiting the volcano are requested to remain standing up if the weather is still.  

Plans to re-open the Thorsmork road were abandoned today due to an increase in lava flow in Hvanna. Police are guarding closed roads round the clock and have already turned away several cars.

Source: Iceland Review.

Webcam-islande.jpg

Le site de Fimmvörduhals cet après-midi, avec le cône éruptif à droite de l’image.
(Capture d’image de la webcam n°2)

 

Eyjafjoll (Islande)

En cliquant sur le lien ci-dessous (merci à Denis de me l’avoir communiqué), vous aurez accès à une vidéo très intéressante de l’éruption. Comme le faisait remarquer Haraldur Sigurdsson hier, la lave émise par le volcan est la même qu’en 1973 à Heimaey dans les Iles Vestmann. Elle est fluide et très chaude. La  coulée aa qui avance tel un tapis roulant ressemble toutefois davantage à celle de l’Etna qu’aux effusions de pahoehoe d’Hawaii, bien que l’on rencontre aussi de la lave aa à Hawaii. Il ne faut pas se laisser impressionner par les volumineux nuages de vapeur générés par le contact de la lave avec la neige et la glace qui provoque de spectaculaires explosions phréatiques.

http://www.youtube.com/watch?v=pZFZ8Y8m44A

+++++++++

Les élèves et le personnel de l’école primaire de Mýrdalshreppur ont procédé à un entraînement d’évacuation pour le cas où l’éruption actuelle se déplacerait vers le volcan Katla. En effet, les scientifiques ont indiqué qu’il existait un lien entre l’Eyjafjoll et son voisin qui sommeille sous le Myrdalsjökull. Sa dernière éruption a eu lieu en 1918, entraînant d’importantes inondations. Le village de Vik pourrait être menacé si le Katla venait à entrer en éruption.

D’autre part, quelque 400 personnes ont assisté à une réunion publique à Hvolsvöllur pour parler de l’éruption et des risques potentiels. Les habitants voulaient savoir, entre autres, si l’éruption pouvait se déplacer sous le glacier Eyjafjallajökull, là où se trouve le cratère principal de l’Eyjafjoll. Ils voulaient savoir aussi si l’éruption pouvait entraîner une crue de la rivière Skógaá, risque qui n’est pas d’actualité pour le moment.

Kliuchevskoi (Kamchatka / Russie)

drapeaufrancais.jpgLe KVERT indique qu’entre le 12 et le 19 mars l’activité sismique est restée supérieure à la normale. L’activité strombolienne éjecte des matériaux à 200 mètres au-dessus du cratère tandis que la lave continue à s’écouler sur les flancs du volcan. Les panaches de gaz et de cendre s’élèvent jusqu’à 5 km d’altitude Les images satellites révèlent une importante anomalie thermique au niveau du volcan dont le niveau d’alerte est maintenu à l’Orange.  

 

drapeau anglais.jpgKVERT indicates that between March 12th and 19th seismic activity was above background levels. Strombolian activity ejected material 200 metres above the crater and lava continued to flow down the flanks. Gas-and-steam plumes rose to altitudes of up to 5 km a.s.l. Satellite imagery revealed a large thermal anomaly at the volcano whose alert level remains at Orange.