Une éruption pour touristes (Eyjafjoll / Islande)

Alors que l’Islande traverse une période de difficultés économiques, l’éruption qui a débuté samedi dernier dans le sud de l’île est une aubaine pour le secteur touristique. Après avoir déclenché l’évacuation de plusieurs centaines de personnes, le volcan en attire maintenant des milliers ! Plusieurs hôtels affichent complets et les listes d’attente s’allongent dans les agences de voyage.

Il est vrai qu’il s’agit d’une petite éruption qui, pour le moment, ne présente pas de risque majeur. Sur le terrain, seuls les nuages de gaz rabattus par le vent peuvent incommoder momentanément  les touristes souffrant de problèmes respiratoires. Par ailleurs, personne n’est, bien sûr, à l’abri d’une chute sur un terrain parfois difficile. Le facteur le plus dangereux reste la météo. Après un week-end ensoleillé, le froid (-28°C !) et la neige sont de retour et la police déconseillait formellement hier d’emprunter le sentier au départ de Skogar. Dimanche en fin de journée, il a fallu porter secours à des randonneurs mal équipés. 

Il existe plusieurs façons de s’approcher du site éruptif. Les plus téméraires opteront – si la météo le permet – pour le sentier au départ de Skogar qui leur permettra d’arriver entre l’Eyjafjallajökull et le Myrdalsjökull après cinq ou six heures de marche. Il leur faudra un temps identique pour rejoindre leur point de départ.

Les plus fortunés choisiront l’avion ou l’hélicoptère pour survoler les fontaines et coulées de lave. Ils pourront aussi profiter des joies du skidoo (autrement dit du motoneige) pour aller voir l’éruption de plus près.

Personne ne peut dire combien de temps durera l’éruption. Quelques jours encore ? Quelques semaines ? Quelques mois ? On observe un net déclin d’activité depuis deux jours, avec une accélération au cours des dernières heures. Malgré tout, on voyait encore des fontaines de lave accompagnées d’une certaine hausse de la sismicité hier soir (voir image de la webcam ci-dessous). Il se peut que l’éruption arrive à son terme ou que ce soit une simple pause. L’alimentation des coulées n’étant pas très forte, elles ne devraient pas aller très loin et ne devraient donc pas causer de gros dégâts. 

Il ne semble pas non plus que l’éruption ait envie de migrer vers le volcan Katla qui se cache sous la glace du Myrdalsjökull. Il ne faut pas le souhaiter car la situation prendrait alors une tournure fort différente, avec des risques d’inondation importants pour tout le sud de l’Islande.

Les milliers de personnes présentes sur le site de l’éruption ce week-end ont pris des milliers de photos ! Vous pourrez les voir en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.flickr.com/search/?s=rec&ss=1&w=all&q=eldgos&m=text#page=0

Eruption-Islande.jpg