Eyjafjoll (Islande)

drapeaufrancais.jpgLa météo islandaise annonce un fort coup de vent et du mauvais temps sur le sud de l’île aujourd’hui, ce qui se voit déjà sur la webcam de l’Hekla. Les observations de l’éruption seront donc probablement difficiles.

Sur son site Internet, l’Icelandic Met Office fait le point sur les premiers moments de l’éruption de l’Eyjafjoll où la sismicité a été intense pendant les trois semaines qui ont précédé l’événement, avec la plupart des séismes à une profondeur allant de 7 à 10 km. Le 19 mars, un essaim sismique a débuté à l’est du cratère, entre 4 et 7 km de profondeur. L’activité a ensuite migré vers l’est et vers la surface le samedi 20 mars. A 22h30, un tremor légèrement plus important a été détecté sur 3 stations sismiques situées à moins de 20 km du sommet du volcan. L’éruption a débuté entre 22h30 et 23h30 GMT. Le tremor a augmenté régulièrement jusqu’à 7-8 heures le 21 mars au matin, puis a décliné vers 10 heures, avant de s’intensifier une heure plus tard. Depuis, on a observé une alternance de hausses et de baisses du tremor. Aucune retombée de cendre importante n’a été détectée.

Dernières informations: Les dernières observations indiquent que l’éruption ne s’est pas intensifiée comme elle l’avait fait hier; elle a continué pendant la nuit, avec quelques fluctuations dans l’activité. Vers 20h30 hier soir, une explosion phréatique – accompagnée d’une colonne de vapeur de 7 km de hauteur – a  été observée quand la lave est entrée en contact avec la glace.

La lave continue à jaillir de la fracture et le champ de lave s’étire en direction de Thórsmörk. L’éruption se situe en plein sur le sentier de randonnée qui franchit le col de Fimmvörduháls ; il devra donc être tracé de nouveau l’été prochain, à condition toutefois que l’éruption soit terminée. Pour le moment, rien n’indique qu’elle est en déclin. Il semblait hier que la fracture s’était allongée en direction du NE, mais il n’en est rien.

Hier, les évacuations ne semblaient plus nécessaires et les habitants de 14 fermes qui n’avaient pas été autorisés à regagner leur domicile dimanche ont pu le faire hier soir. La police est restée postée pendant une grande partie de la nuit dans la vallée de la  Fljótsdalur pour s’assurer que personne n’emprunterait la piste vers Thórsmörk.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgThe weather forecast is not good for Iceland today with a gale warning for the south. This can already be seen on Hekla’s webcam. As a consequence, observations of the eruption will probably be difficult.  

On its website, the Icelandic Met Office sumps up the first moments of Eyjafjoll eruption where seismic activity had been intensive for the three weeks before the event, with most of the earthquakes located between 7 and 10 km depth.

On March 19th, a seismic swarm began east of the top crater, originating between 4 and 7 km depth. The activity migrated eastwards and towards the surface on Saturday. At 22:30 GMT, a slightly increased tremor was detected on three seismic stations located within 20 km from the volcano’s top crater. The seismic tremor increased steadily until 07:00-08:00 on March 21st in the morning, but decreased again around 10:00 GMT. A new tremor pulse was seen again an hour later and since then the volcanic tremor has alternately been increasing or decreasing.

No major ashfall has been detected.

Latest news: The latest observations indicate the force of the eruption has not increased gradually as it did yesterday but continued evenly throughout the night, although there have been some fluctuations. Around 8:30 pm last night there was a steam explosion at the eruption zone when magma touched ice. A column of steam rose seven kilometers into the air.  

Lava spurted from the fissure and there is now a large lava field extending towards Thórsmörk. The eruption is located directly on the popular hiking path which leads across the Fimmvörduháls pass, so the path must be marked again next summer, provided the eruption will have stopped by then. There are no signs indicating that eruption is calming down. Yesterday it seemed as if the fissure had extended to the northeast, but that turned out not to be the case.

Yesterday, evacuation was not deemed necessary anymore and the residents of the 14 farms who had not been allowed to return home on Sunday could sleep in their own beds last night.

Police officers were on shift during most of the night in Fljótsdalur valley to ensure that the road to Thórsmörk remained closed.

Source : Iceland Review.

Turrialba (Costa Rica)

drapeaufrancais.jpgUn communiqué de l’Observatoire Volcanologique et Sismologique du Costa Rica indique que des scientifiques ont visité le volcan de nuit le 7 mars dernier. Ils ont pu observer un panache de gaz montant à 1,5 km au-dessus du cratère avant de dériver vers le NO. Les bruits en provenance du cratère ressemblaient aux grondements d’un avion à réaction. Une bouche, formée en janvier, émettait des gaz à une température de 300-320°C. De petits blocs d’un diamètre entre 3 et 12 cm et de différentes couleurs parsemaient le sol autour de la bouche. Les matériaux expulsés à 30-50 mètres de cette même bouche avaient une température de 170°C. La bouche présentait une incandescence et elle éjectait des téphra de couleur rougeâtre.  

 

drapeau anglais.jpgA report from the Observatory indicates scientists visited Turrialba at night on March 7th. A gas plume was seen rising 1.5 km above the crater and drifting NW. Noises from the crater were described as sounding like a jet engine. A vent, formed in January, emitted gas at temperatures between 300 and 320 degrees Celsius. Small blocks 3-12 cm in diameter and different colours dominated the surface around the vent. Lithics ejected 30-50 m away from the vent measured 170 degrees Celsius. Incandescence seen at night originated from the vent which ejected reddish-colored tephra.