Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

On peut voir sur le site du HVO (voir adresse ci-dessous) une vidéo intéressante du petit lac de lave qui s’agite à l’intérieur de la bouche qui perce le plancher de l’Halema’uma’u. La largeur du lac est estimée à 35 – 45 mètres et sa profondeur à 180 mètres environ, en sachant que son niveau est fluctuant et varie avec les phases de gonflement / dégonflement du Kilauea. A cause des gaz qui s’en échappent, on ne peut rien voir à l’œil nu. Par contre la caméra thermique perce le nuage et permet d’observer l’activité. Le mouvement de convection de la lave se fait du nord (partie supérieure de l’image) vers le sud. Quand le niveau du lac est au plus haut, de petites fontaines apparaissent sur la bordure nord, au départ de la convection. J’avais observé une situation identique sur le lac de lave du Pu ‘u O’o en 2006.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2009/Nov/HMMvent_11Mar2010_web.mov

PuuOo-pour-blog.jpg
Petites fontaines de lave au départ de la convection,
lac de lave du Pu’u O’o en 2006
(Photo: C. Grandpey)

Sismicité en Islande (encore!)

drapeaufrancais.jpgLa rechute dont je parlais dans ma dernière note n’a pas tardé. La crise sismique a repris le 15 mars au soir vers 21h GMT. Selon l’Icelandic Meteorological Office (IMO), les hypocentres des secousses sont localisés entre 1,5 et 14 km de profondeur, avec une concentration entre 6 et 9 km. Toutefois, aucun événement de magnitude supérieure à 3 n’a été observé pour le moment. A noter que les impacts sismiques se situent sur une superficie relativement importante, et non à l’aplomb du sommet du volcan.

 

drapeau anglais.jpgThe relapse I feared in my previous note was quick to come! A new seismic crisis started on March 15th in the evening, at 9:00 p.m. (GMT). According to the Icelandic Meteorological Office (IMO), the hypocentres of the earthquakes are located at depths between 1.5 and 14 km, between 6 and 9 km for most of them. However, no event above M 3 has been recorded up to now. One should notice that all the seismic impacts are spread over a wide area and not concentrated below the summit of the volcano.  

myrdalsjokull-8.jpg