Eyjafjoll (Islande)

drapeaufrancais.jpg10 heures: Il semble que l’éruption soit en train d’évoluer différemment. Un cumulus s’est échappé de la fracture éruptive ce matin vers 7h15, atteignant une hauteur estimée à 4 km. L’activité a alors commencé à décroître et on observe maintenant des émissions de bouffées de cendre dans l’atmosphère.

Le nuage éruptif, de couleur claire, atteint une hauteur globale de 8 km. Il est probablement chargé en vapeur, ce qui semble montrer qu’une important quantité d’eau est entrée dans le système.

Des témoins ont expliqué qu’il y avait deux foyers éruptifs aux extrémités de la fracture qui mesure maintenant environ 2 km de longueur.

La cendre constitue le principal danger dans la région. Elle est riche en fluor et donc très toxique pour le bétail. Il est conseillé aux fermiers de garder les animaux à l’intérieur.

 

19 heures: Selon des scientifiques islandais qui ont survolé la zone cet après-midi, l’activité éruptive à Fimmvörduháls (le nom exact du site où a lieu l’éruption) se poursuit en s’intensifiant, avec une certaine  tendance de la fracture à gagner du terrain vers le NE.

Le débit de la rivière Krossá s’est brutalement accru ce matin et la température de l’eau a augmenté de quelques degrés. Il est probable que la lave est entrée en contact avec une zone de neige ou de glace, ce qui expliquerait le volumineux « cumulus » de couleur claire observé ce matin et qui trahissait une activité phréato-magmatique.

La lave s’écoule actuellement dans le canyon de Hvannárgil. Le survol de la zone est difficile car les conditions météo sont mauvaises.

L’éruption est étroitement surveillée car on redoute toujours que le Katla tout proche se réveille à son tour dans la mesure où l’histoire montre qu’il existe un certain lien entre les éruptions de ce volcan et de l’Eyjafjoll. 

Source: Iceland Review

 

        10 a.m.: drapeau anglais.jpgIt looks as if the eruption is changing in character. A cumulus rose up from the fissure around 7:15 am, reaching a height of four kilometres. The activity decreased and there are now small puffs which release a large amount of ash into the atmosphere.

The jet from the eruption zone reaches a height of approximately eight kilometres and is light in colour, which probably means an increased volume of water has entered the system.

Witnesses said it was as if there were two volcanic eruptions at both ends of the fissure, which is now around two kilometres long.

The greatest danger in the area right now is ash, which livestock could eat when it lands on grass. The ash contains high levels of fluorine, and is very poisonous. Farmers have been advised to keep their livestock indoors until further notice.

 

19:00: According to Icelandic scientists who flew over the area this afternoon, the activity in the Fimmvörduháls (the name of the actual eruption site) volcanic eruption is going on and increasing and it is likely that the fissure is growing towards the northeast

The flow of Krossá River increased suddenly this morning and the water temperature rose by a few degrees. Lava may have come into contact with snow or ice, which would account for the light-coloured « cumulus » which was observed this morning and which revealed some sort of phreato-magmatic activity.  

Lava is now flowing down the Hvannárgil canyon.

Flying around the eruptive site is not easy as conditions are stormy.

Scientists are closely monitoring the eruption as there is the risk neighbouring Katla might erupt in continuation of the current eruption as there is a certain connection between eruptions in the two volcanoes.

Source: Iceland Review.

Stromboli (Sicile / Italie)

Le Chef de la Circonscription de Stromboli vient d’adresser un courrier au Chef de la Protection Civile, au Préfet de Messine, au Maire de Lipari et à l’INGV demandant la levée de l’interdiction d’accès au Stromboli mise en place en janvier 2010. Selon lui, les bulletins d’activité du volcan sont rassurants et ne justifient plus une telle mesure. D’autre part, à la veille de la saison touristique, les pressions se font très fortes pour que le volcan ne soit plus interdit. Il est rappelé dans la lettre que la montée se fera avec « les guides volcanologiques et alpins ».

Certes, l’activité du Stromboli est actuellement relativement faible, avec une dizaine d’explosions  d’intensité faible à moyenne chaque heure. Toutefois, il ne faudrait pas oublier que le volcan est devenu capricieux et qu’il peut avoir des accès de colère comme cela s’est produit autour du 10 mars dernier.

Sécurité des excursionnistes ou protection des intérêts touristiques, il va falloir choisir !