Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

En Islande, l’éruption de Fagradalsfjall se poursuit avec des variations dans l’activité. On lac de lave s’agite dans le cratère actif. Ces derniers jours, les débordements étaient spectaculaires. Par la suite, Ces débordements se sont calmés et on constate que la lave s’écoule majoritairement en tunnels. Cela a entraîné une réactivation de la coulée de lave dans la vallée de Natthagi, mais la route côtière n’est as menacée pour le moment. Cette avancée de la lave pose des problèmes aux visiteurs de l’éruption car le flot incandescent a recouvert le sentier principal A. Le sentier B est toujours accessible mais plus difficile. Le lac de lave n’est plus visible depuis le point d’observation du sentier B car les parois du cratère actif sont trop hautes. Un troisième sentier est à l’étude.

 

Le lac de lave est encore bien actif dans le cratère…

++++++++++

Comme je l’ai indiqué dans une note dédiée à ce volcan, une équipe de l’Observatoire Volcanologique de Goma s’est rendue au sommet du Nyiragongo (RDC). Le lac de lave a disparu suite à sa vidange le 22 mai. Aucune éruption n’a été observée à Goma ou dans le Lac Kivu, comme le redoutaient les volcanologues, au niveau des fractures qui s’éteint ouvertes au moment de l’éruption. La vie reprend peu à peu son cours à Goma où certains quartiers détruits par la lave ne seront pas reconstruits.

Crédit photo : Wikipedia

++++++++++

De nouvelles crises éruptives – ou paroxysmes – ont été observées sur l’Etna (Sicile).Les dernières en date ont eu lieu les 12, 14, 16 et 17 juin 2021 et ont suivi le processus habituel : activité strombolienne dans le Cratère SE, évoluant ensuite en fontaines et débordements de lave sur le versant SO du cratère. Chaque événement s’accompagne d’une hausse rapide du tremor qui, une fois atteint son point culminant, chute aussi rapidement qu’il avait grimpé.

 

++++++++++

L’Association Volcanologique Européenne propose sur son site web une webcam de très bonne qualité du Stromboli (Sicile) où un petit débordement de lave a eu lieu le 17 juin 2021. Il suffit de cliquer sur ce lien pour y accéder :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_stromboli.php?numero=1

L’association propose par ailleurs une webcam haute définition braquée sur l’Etna, avec des archives d’images des dernières 24 heures. Voici le lien :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=2

A noter que des webcams sur d’autres sites proposent des images en streaming qui permettent de suivre l’activité volcanique en direct depuis son fauteuil.

 

Vue de l’Etna le 17 juin au matin avec la webcam L.A.V.E.

++++++++++

La sismicité à La Soufrière de St Vincent est faible depuis la dernière activité explosive du 22 avril 2021. Quelques séismes quotidiens sont encore enregistrés. Des panaches de vapeur et de gaz s’élèvent de plusieurs zones à l’intérieur du cratère et des anomalies thermiques sont toujours détectées par les satellites. Aucun nouveau dôme de lave n’a été observé dans le cratère.

Le niveau d’alerte reste à Orange.

Source : UWI.

 

Source : UWI

++++++++++

Le Taal (Philippines) montre des signes continus d’activité. Les émissions de SO2 ont atteint des niveaux record sur le volcan, avec une moyenne de 9 911 tonnes/jour le 10 juin 2021. Des panaches de vapeur s’élèvent à 1,5 km au-dessus du Main Crater Lake. Les habitants de plusieurs localités ont signalé des irritations de la gorge et observé le dessèchement ou la mort des cultures, des plantes et des arbres après une période de pluie.

Le PHIVOLCS rappelle au public que le niveau d’alerte du Taal reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). L’Institut recommande fortement de ne pas pénétrer sur l’île et dans le Main Crater. Source : PHIVOLCS.

 

Crédit photo : Wikipedia

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

In Iceland, the Fagradalsfjall eruption continues with fluctuations in activity. A lava lake can be seen in the active crater. In recent days, the overflows were spectacular. Subsequently, these overflows calmed down and lava is mainly flowing in tunnels. This resulted in the reactivation of the lava flow in the Natthagi Valley, but the coastal road is not threatened at this time. This advance of lava poses problems for visitors to the eruption as the main Trails A had to be closed. Trail B is still open but more difficult to climb. It should be noted that the lava lake can no longer be seen from the end of Trail B. A third path is under study.

++++++++++

As I indicated in a post dedicated to this volcano, a team from the Volcanological Observatory of Goma went to the summit of Nyiragongo (DRC). The lava lake disappeared after its deainage on May 22nd. No new eruption was observed in Goma or in Lake Kivu, as feared by volcanologists, at the fractures that opened up at the time of the eruption. Life is gradually resuming in Goma where some neighborhoods destroyed by lava will not be rebuilt.

++++++++++

New eruptive crises – or paroxysms – have been observed at Mt Etna (Sicily). The most recent events took place on June 12th, 14th, 16th and 17th 2021 and followed the usual process: Strombolian activity in the SE Crater, then evolving into lava fountains and overflows on the SW flank of the crater. The eruptive crisis is accompanied by a rapid rise in the tremor which, when peaked, drops as rapidly as it had climbed.

++++++++++

The European Volcanological Association displays on its website a very good quality webcam of Stromboli (Sicily) where a lava overflow occurred on June 17th, 2021. Just click on this link to access it:

http://www.lave-volcans.eu/webcams_stromboli.php?numero=1

The association also displays a high definition webcam directed at Mount Etna, with a 24-hour archive of images. Here is the link :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=2

Webcams on other websites offer streaming images that allow to watch volcanic activity live from your chair.

++++++++++

Seismicity at St Vincent’s La Soufrière has remained low since the last explosive activity on April 22nd, 2021. Some daily earthquakes are still recorded. Steam-and-gas plumes rise from a few areas inside the crater and thermal anomalies are still detected by satellites. No new lava domes have been observed in the crater.

The Alert Level remains at Orange.

Source : UWI.

++++++++++

Taal (Philippines) is still showing continuous signs of activity. SO2 emissions have reached the highest levels ever detected at the volcano, averaging 9,911 tonnes/day on June 10th, 2021. Steam plumes are rising 1.5 km from the Main Crater Lake. Residents in several municipalities reported throat irritations and observed sudden drying or die off of crops, plants, and trees after a period of rain.

PHIVOLCS reminds the public that the Alert Level for Taal remains at 2 (on a scale of 0-5). The Institute strongly recommends no entry onto the island, and access to the Main Crater,

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Péninsule de Reykjanes : déversement continu de la lave // Reykjanes Peninsula: continuous lava spill

L’éruption de Fagrardalsfjall montre un changement de matin. On observe un déversement quasi permanent de la lave au niveau du cratère actif. Jusqu’à ces dernières heures, l’activité ressemblait à celle d’un geyser, avec des épisodes de cascades de lave d’une durée d’environ deux minutes, espacés d’une dizaine de minutes. Ce matin, le flot incandescent est incessant. Comme je l’écrivais précédemment, la circulation se fait essentiellement en tunnels et on ne voit donc pas quelle trajectoire emprunte la lave. Cette intensification de l’éruption aura inévitablement des conséquences sur les fronts de coulées en aval. Pour le moment la vallée de Natthaga qui conduit à la route littorale ne semble pas affectée par l’augmentation du débit éruptif.

———————————–

The Fagrardalsfjall eruption is showing some change this morning. There is an almost permanent discharge of lava at the active crater. Until the last few hours, activity resembled that of a geyser, with episodes of lava cascades lasting about two minutes, spaced about ten minutes apart. This morning, the incandescent flow never stops. As I put it previously, lava flows mainly in tunnels and we therefore cannot see which path it is taking. This intensification of the eruption will inevitably have consequences on the flow fronts. For the moment, the Natthaga valley which leads to the coastal road does not seem to be affected by the increase in the eruptive flow.

Péninsule de Reykjanes (Islande) : Le point sur l’éruption // Reykjanes Peninsula (Iceland) : Latest news about the eruption

Selon les géologues islandais, l’éruption de Fagradalsfjall est encore facilement observable, mais le spectacle est moins impressionnant qu’avant, surtout depuis que l’ancienne colline d’observation s’est faite encercler par la lave. Il convient de noter que les autorités ont approuvé la mise en place d’un nouveau sentier d’approche de l’éruption car la lave devrait recouvrir celui actuellement utilisé par les visiteurs.

Petit à petit, le cratère actif se referme. Les sorties de lave très spectaculaires que l’on peut voir sur la nouvelle webcam contribuent à cette fermeture. La majeure partie de la lave qui s’écoule du cratère s’enfonce dans des tunnels, sous une croûte de lave, et devient invisible.

Un géologue explique que la situation actuelle appartient au processus de formation d’un volcan bouclier. Il se développe de cette façon à partir du moment où un grand lac de lave s’es formé dans le cratère. Une fois qu’un tel lac s’est formé, il est alimenté par le bas et la lave s’écoule ensuite dans différentes directions. Le lac alimente les coulées de lave et la lave solidifiée s’accumule tout autour du cratère. C’est alors que le volcan commence à prendre une forme de bouclier.

Un de mes contacts en Islande m’a indiqué que la lave a cessé de couler vers le sud. Elle se dirige maintenant vers le nord dans une zone désertique. Cela signifie que la route côtière (Suðurstrandarvegur) au sud et le câble à fibre optique ne sont plus menacés, du moins pour le moment. L’intensité du tremor reste très élevée, ce qui confirme que l’alimentation n’est pas près de s’arrêter.

L’éruption a commencé il y a près de trois mois, le 19 mars 2021. Les géologues islandais ont identifié trois périodes d’activité distinctes : 1) Au cours des deux premières semaines, l’éruption a eu un débit constant mais légèrement décroissant, avec environ 7-8 mètres cubes par seconde, puis 4-5 mètres cubes par seconde. 2) La deuxième période a commencé en avril, avec l’ouverture de nouvelles bouches au nord des premières et un débit de 5 à 8 mètres cubes par seconde. 3) La troisième période englobe les sept dernières semaines au cours desquelles la lave a émergé d’un seul et cratère. Le débit éruptif est passé de 5-8 mètres cubes par seconde à 13 mètres cubes par seconde. .

Les informations concernant l’activité éruptive sont valables aujourd’hui, mais la situation peut se modifier rapidement.

————————————–

Icelandic geologists explain that the Fagradalsfjall eruption is clearly visible, but it is not as impressive a sight as it used to be, all the less since the observation hill was surrounded by lava. It should be noted that authorities have approved the preparation of a new hiking path as lava is expected to flow across the one currently used by visitors.

Little by little, the active crater is closing. The dramatic gushes of lava that can be seen on the new webcam add on to the cover. Most of the lava flowing from the crater flows in tunnels, underneath a crust of lava, invisible on the surface.

One geologist says that what is happening right now belongs to the formation process of a shield volcano. It is developing that way, but not until a large lava lake has formed over the crater. When such a lake is formed, there is a flow into it from below and a steady flow out of it in different directions. The lake supplies the lava flows, and solidified lava accumulates all around the crater. Then, the volcano starts getting a shield shape.

One of my contacts in Iceland has told me that lava has stopped flowing south. It is now travelling north in a desert area. This means that the coastal road (Suðurstrandarvegur) to the south and the fibre optic cable are no longer under threat, at least for the moment. The tremor intensity is still very high confirming that the lava supply is not about to stop.

It started nearly three months ago, on March 19th, 2021. Geologists have identified three distinct periods of activity since magma broke the surface : 1) During the first two weeks, the eruption had a steady though slightly diminishing flow that started at around 7-8 cubic metres per second and slowed to 4-5 cubic metres per second. 2) The second period began in April, and was characterised by new vents opening to the north of the first craters and a flow of 5-8 cubic metres per second. 3) The third period encompasses the past seven weeks, during which the lava flow has been emerging from a single, large crater and has increased from 5-8 cubic metres per second to as much as 13.

The information about volcanic activity is valid today but the situation may change rapidly.

Vue globale de l’éruption avec en rouge la zone dangereuse à cause des coulées actives et en violet la zone des anciennes coulées (situation le 9 juin 2021)

La nouvelle webcam orientée vers la bouche active nous offre des images d’une grande qualité.

 

Islande : l’accès à l’éruption se complique // More difficult to get to the eruption

Outre les difficultés pour entrer en Islande avec les restrictions de voyage et les tests PCR obligatoires, les voyageurs seront désormais confrontés un nouvel obstacle s’ils veulent aller voir l’éruption sur la péninsule de Reykjanes.

Il n’est plus possible d’accéder au point de vue depuis la colline qui domine le site de l’éruption et qui offre une vue extrêmement spectaculaire de la bouche active. Le sentier A a été fermé le 30 mai au soir car la lave est sur le point de le recouvrir. Une fois que la lave aura fait son œuvre, la colline sera entièrement entourée de lave et donc inaccessible. Le belvédère a été fermé pour éviter que les touristes se retrouvent piégés, mais tous ne respectent pas l’interdiction mise en place par les autorités. Les webcams ont permis de surprendre des visiteurs en train d’enjamber le ruban installé par la police et de gravir la colline malgré l’interdiction.

La police va donc prendre des mesures plus efficaces pour empêcher les touristes d’escalader la colline. Il semble évident que plus l’éruption se prolongera, plus il sera difficile de s’approcher du cratère actif. Il y a bien sûr d’autres points de vue, mais ce ne sera plus la même chose.

Les scientifiques ne peuvent pas dire avec précision quand la colline sera entièrement entourée de lave, mais c’est probablement l’affaire de quelques jours. Une personne qui se retrouverait piégée sur la colline devrait être secourue par hélicoptère, ce qui coûte cher. [NDLR : il n’est pas précisé qui paiera le sauvetage].

Si la colline est entourée par la lave mais continue d’exister, elle sera connue sous le nom de óbrennishólmi ou óbrynnishólmi en islandais, ce qui peut se traduire littéralement par «île non brûlée.». C’est une zone de terre entourée de coulées de lave plus jeunes. Les Hawaiiens utilisent le mot « kīpuka » pour faire référence à un îlot de végétation entouré de lave. Sur l’Etna c’est une « dagala », un mot tiré de l’arabe.

L’éruption dans la Geldingadalur dure depuis plus de deux mois maintenant et les volcanologues reconnaissant n’avoir aucun moyen de savoir combien de temps elle va durer.

Source: Iceland Review, www.ruv.is.

°°°°°°°°°°

Le sentier B (celui à l’ouest) reste accessible pour aller voir l’éruption mais est un peu plus scabreux. Il faut marcher plus de 4 km, avec un passage raide (voir profil ci-dessous) équipé d’une corde. Les autorités islandaises estiment qu’il faut entre 3 et 4 heures à un randonneur en bonne condition pour effectuer l’aller-retour. J’ai lu qu’il est déconseillé d’emprunter le sentier B pour revenir, probablement à cause de la pente. Apparemment, il est possible de rejoindre le sentier A par une vallée plus facile. A vérifier.

°°°°°°°°°°

S’agissant de l’éruption proprement dite, les « paroxysmes » duraient aujourd’hui environ une minute trente secondes et étaient séparés de périodes calmes d’environ 9 minutes.

———————————————-

Beside the difficulties to enter Iceland with the travel restrictions and the mandatory PCR tests, travellers will now be confronted with a new obstacle if they want to go and see the eruption on the Reykjanes Peninsula.

It is no longer possible to get to the hilltop viewpoint closest to the eruption site. Trail A was was closed on May 30th due to encroaching lava. The hill could soon become entirely surrounded by lava. The lookout was closed to prevent visitors from becoming trapped but not all are obeying authorities’ instructions to stay off the hill. Webcams have spotted visitors climbing over the police tape and climbing the hill anyway.

The police says it is going to take measures to prevent tourists from climbing the hill. It seems obvious that the longer the eruption will continue, the harder it will be to come near the erupting crater. There are other good vantage points there but this will change the situation for the tourists.

Local scientists cannot say exactly when the hill will become fully surrounded by lava but they expect it to happen within the next few days. Anyone trapped on the hill would have to be rescued by helicopter, which is expensive. [Nobody says who would pay for the rescue].

If the hill is surrounded but remains uncovered by lava, it will be known as an óbrennishólmi or óbrynnishólmi in Icelandic: an area of land surrounded by younger lava flows (literally “unburned island”). The Hawaiians use the word « kīpuka » to describe such an island of vegetation amidst the lava.

The Geldingadalir eruption has been ongoing for over two months: experts say there is no way to know how long it will continue.

Source: Iceland Review, www.ruv.is.

°°°°°°°°°°

Trail B (the one to the west) remains accessible to visit the eruption but is a little more difficult. You have to walk more than 4 km, with a steep passage (see profile below) equipped with a rope. Icelandic authorities estimate that it takes between 3 and 4 hours for a hiker in good condition to complete the round trip. I have read that it is not recommended to walk along trail B to come back, probably due to the incline. Apparently it is possible to reach Trail A through an easier valley. To be checked.

°°°°°°°°°°

As far as the eruption is concerned, the « paroxysms » lasted today about one minute thirty seconds, with intervals of about 9 minutes.

Image webcam montrant que les coulées de lave dans les vallées Gelingadalir et Meradalir se rapprochent dangereusement.

Carte montrant les sentiers d’accès à l’éruption (Source : Visit Reykjanes)

Profil du sentier B (Source : Wikiloc)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’INGV indique qu’à partir de 14 h 47 (heure locale), une augmentation de l’activité explosive a été observée au niveau de la zone cratèrique Nord du Stromboli ( Sicile). A 14 h 51, une coulée pyroclastique a atteint la côte et a avancé à la surface de la mer sur plus de 1 km, avec un nuage de cendres qui a atteint une hauteur d’environ 1,5 à 2 km. De nouvelles coulées pyroclastiques de moindre intensité ont été observées à partir de 15 h 02 ; elles ont, elles aussi, atteint la ligne de côte.

Un survol en hélicoptère a permis de constater que l’écoulement pyroclastique décrit précédemment provenait de effondrement du flanc du Cratère Nord Ce dernier produit actuellement un débordement de lave qui s’écoule le long de la Sciara del Fuoco jusqu’à la côte. L’activité explosive se poursuit.

Voici une capture d’écran de la webcam Skyline réalisée le 19 mai vers 20h30.

Dans son dernier bulletin émis le 20 mai 2021 au matin, l’INGV indique qu’au vu des images proposées par les caméras de surveillance, la coulée le long de la Sciara del Fuoco est toujours alimentée. En outre, l’activité strombolienne avec des épisodes de spattering se poursuit dans le secteur Nord et parfois aussi dans le secteur Centre-Sud de la terrasse cratèrique. Des épisodes plus explosifs plus intenses sont observés par intermittence. Le tremor varie entre des valeurs moyennes-élevées et faibles-moyennes.

Source INGV.

++++++++++

Selon l’Institut Géophysique de l’Equateur (IGEPN), une puissante éruption a eu lieu sur le Sangay dans la matinée du 16 mai 2021. Le VAAC de Washington indique qu’un double panache de cendres s’est élevé jusqu’à 12,2 km au-dessus du niveau de la mer avant de s’érirer vers le nord sur 55 km.

La veille de l’éruption, l’IGEPN a déclaré avoir enregistré des signaux indiquant la présence de coulées de boue et a averti la population locale que de fortes pluies pourraient remobiliser les matériaux accumulés sur le volcan en générant des lahars sur les flancs et dans les rivières adjacentes.

La période éruptive actuelle a commencé en mai 2019. L’activité se caractérise par des coulées de lave, des coulées pyroclastiques et des émissions de gaz et de cendres.

Source: IGEPN.

Source : IGEPN

++++++++++

En Islande, rien n’indique que l’éruption sur la péninsule de Reykjanes est en passe de s’arrêter. Une des webcams vient  de se faire manger par la lave. On trouve de belles images dans la presse, comme celles mises en ligne par l’agence Associated Press.

J’ai confirmation de la série de tests PCR à subir avant le départ de France, à l’arrivée à Keflavik et avec le retour en France. Grande souffrance pour le nez et la gorge !

Un panneau vient d’apparaître. Il rappelle que l’éruption se déroule sur une propriété privée. En conséquence, le parking est désormais payant. Il faut débourser 1000 couronnes islandaises, soit environ 6,50 euros pour garer son véhicule.

++++++++++

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) débutée le 9 avril 2021 continue mais ne devrait pas tarder à prendre fin car le tremor continue à décroître régulièrement.

Les gaz émis par le volcan incommodent parfois les habitants, comme ceux du village de Grand-Coude à Saint-Joseph qui se plaignaient de difficultés respiratoires le 15 mai.

L’OVPF indique que le débit maximal de lave pendant l’éruption n’a probablement pas dépassé 20 m3/s les 9 et 10 avril 2021. Les proportions de magma moins dégazé ont ensuite probablement augmenté au cours du temps pour atteindre un débit moyen de 24 m3/s pour la journée du 13 avril, avec des pointes probables à 59 m3/s. On a ensuite observé un débit moyen plus faible du 16 au 22 avril. L’estimation est devenue impossible par la suite à cause de l’écoulement e la lave en tunnels.

Source : OVPF

++++++++++

Comme je l’ai indiqué précédemment, l’Etna (Sicile) a connu une brève crise éruptive dans les premières heures du 19 mai 2021 avec activité strombolienne, des fontaines de lave et une coulée de lave sur le versant SO du volcan.

Voici une vidéo de cet événement. Merci à Santo Scalia de me l’avoir adressée :

++++++++++

Dans sa dernière mise à jour du 10 mai 2021, l’UWI SRC indique que l’activité sismique à La Soufrière de St Vincent  est restée faible depuis l’explosion et l’émission de cendres du 22 avril. C’est maintenant l’heure des bilans. Les dégâts de l’éruption sont considérables :

https://www.iwnsvg.com/2021/05/17/volcano-damage-could-amount-to-50-of-gdp-finance-minister/

++++++++++

Plusieurs petites explosions ont été détectées sur le Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska) le 18 mai 2021 et de petits nuages de cendre étaient visibles sur les images satellites le 18 mai. En conséquence, l’AVO a élevé la couleur de l’alerte aérienne à Orance et le niveau d’alerte volcanique à Watch (Vigilance).

Source : AVO

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

INGV indicates that starting at 2:47 p.m. (local time), an increase in explosive activity was observed in the northern crater area of Stromboli (Sicily). At 2:51 p.m., a pyroclastic flow reached the coast and advanced on the sea surface over more than 1 km, with an ash cloud that reached a height of about 1.5 – 2 km. New pyroclastic flows of lesser intensity were observed from 3:02 p.m.; they also reached the coastline.

A helicopter flight revealed that the pyroclastic flow described above originated from the collapse of the flank of the North Crater. The latter is currently producing an overflow of lava which travels along the Sciara del Fuoco down to the coast.

The explosive activity continues. Above, you can see a screenshot of the Skyline webcam taken on May 19th at about 8:30 p.m.

In its latest update released on the morning of May 20th, 2021, INGV indicates that in view of the images provided by surveillance cameras, the lava flow along the Sciara del Fuoco is still well fed. In addition, Strombolian activity with spattering episodes continues in the North area and sometimes also in the Center-South area of the crater terrace. More intense, more explosive episodes are observed intermittently. The tremor varies between medium-high and low-medium values.

Source INGV.

++++++++++

According to Ecuador’s Geophysical Institute (IGEPN), a powerful eruption took place at Sangay volcano on the morning of May 16th, 2021. The Washington VAAC indicates that a double ash plume rose up to12.2 km above sea level before spreading north as far as 55 km. .

On the day before the eruption, IGEPN said they had received signals associated with mud and debris flows and warned the local population that heavy rains could remobilize accumulated material, generating lahars on the flanks of the volcano and into adjacent rivers.

The current eruptive period began in May 2019. The activity is characterized by lava flows, pyroclastic flows, and gas and ash emissions.

Source: IGEPN.

++++++++++

There are no signs the ongoing eruption on Iceland’s Reykjanes peninsula will stop soon. One of the webcams has been swallowed by the lava. One can find nice photos in the media, like those released by the Associated Press agency:

 https://www.yahoo.com/news/ap-photos-icelandic-volcanic-eruption-062150135.html

I have the confirmation of all the PCR tests travellers have to undergo before the departure from France, at the arrival in Keflavik and before going back to France. Lots of sufferings for the nose and the throat!

A new signpost has appeared. It reminds people that the eruption is on private land. Visitors must now pay 1,000 Icelandic crowns (about 6,50 euros) to park their vehicles.

++++++++++

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) that started on April 9th, 2021 continues but should not be long in coming to an end as the tremor continues to decrease steadily. The gases emitted by the volcano are sometimes a nuisance for the inhabitants, such as those of the village of Grand-Coude in Saint-Joseph who complained of breathing difficulties on May 15th. OVPF indicates that the maximum lava flow during the eruption probably did not exceed 20 cubic metres per second on April 9th and 10th, 2021. The proportions of less degassed magma then probably increased over time to reach an average flow. of 24 cubic metres per second April 13th, with probable peaks at 59 m3 / s. A lower mean flow was then observed from April 16th to 22nd. Estimation later became impossible due to the lava flow in tunnels.

++++++++++

As I put it previously, Mt Etna (Sicily) went through an eruptive episode in the early hours of May 19th, 2021 with strombolian activity, lava fountains and a lava flow on the SW flank of the volcano.

You can see above a short video of this event.

++++++++++

In its latest update of May 10th, 2021, the UWI SRC indicates that seismic activity at St Vincent’s La Soufrière has remained low since the explosion and ash emission of April 22ndIt’s now time to evaluate the amount of the damage caused by the eruption:

https://www.iwnsvg.com/2021/05/17/volcano-damage-could-amount-to-50-of-gdp-finance-minister/

++++++++++

Several small explosions were detected on Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) on May 18th, 2021 and a small ash cloud was observed in a satellite image on May 17th. As a result AVO is raising the Color Code to Orange and the Alert Level to Watch.

°°°°°°°°°°

his information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

 En Islande, rien n’indique que l’éruption sur la péninsule de Reykjanes est en passe de s’arrêter. L’Université d’Islande indique que débit éruptif a augmenté d’environ 70%. Comme je l’ai écrit précédemment, les projections des fontaines de lave ont déclenché des incendies de végétation à proximité de l’éruption.

Selon les données recueillies le 10 mai 2021, le débit de lave émis par l’éruption dans la Geldingadalur a considérablement augmenté la semaine dernière ; il est passé de 8 mètres cubes par seconde à près de 13. L’éruption est maintenant deux fois plus intense qu’elle ne l’a été jusqu’à présent  Le volume de lave émis atteint plus de 30 millions de mètres cubes et couvre une superficie de près de 1,8 km2.

L’éruption peut être divisée en trois phases: La première, qui a duré environ deux semaines, a été marquée par un débit de lave régulier, mais avec une tendance à la baisse ; il est passé de 7-8 m3 par seconde à 4-5 m3 par seconde. La deuxième phase, qui a également duré deux semaines, a été marquée par l’ouverture de nouvelles bouches au nord des premiers cratères. Le débit éruptif était compris entre 5 et 8 m3 par seconde. Au cours de la troisième phase, qui a débuté il y a trois semaines, un seul cratère est resté actif. Le débit éruptif a augmenté ces derniers temps, en particulier la semaine dernière. Cependant, par rapport à d’autres éruptions en Islande, l’intensité de l’éruption reste relativement faible. L’éruption dans la Geldingadalur est toutefois remarquable. En effet, l’intensité de la grande majorité des éruptions diminue après leur début, ce qui n’est pas le cas avec l’éruption actuelle. Selon le Met Office, « il n’y a aucun moyen de prévoir combien de temps durera l’éruption ou si le débit éruptif continuera d’augmenter. »

Le plus grand danger sur le site éruptif reste le chemin d’accès en raison de la présence de randonneurs relativement inexpérimentés. Les autorités craignent qu’il y ait davantage d’accidents avec l’arrivée de plus de touristes pendant l’été. La première partie du sentier, très pentue, a été modifiée pour la rendre moins raide. D’autres aménagements devraient faciliter le parcours. Un nouveau parking, plus proche de l’éruption que l’aire de stationnement actuelle, raccourcira également le trajet à pied de 1,2 à 1,3 kilomètre dans chaque sens. L’éruption sur la péninsule de Reykjanes est vraiment pour touristes !

Source : presse islandaise.

++++++++++

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) débutée le 9 avril 2021 se poursuit. L’amplitude du tremor continue sa lente décroissance qui a débuté le 2 mai. Son amplitude reste cependant encore significative et se situe à environ 30% de l’amplitude maximum observée au début de l’éruption, le 13 avril.

Les deux cônes sont toujours actifs, avec un dégazage qui est toujours plus marqué et des projections de lave toujours présentes au niveau du cône le plus en aval.

L’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnels jusqu’à la limite supérieure des Grandes Pentes, où des résurgences de lave sont visibles en surface. Le front de coulée continue sa lente progression dans les Grandes Pentes. Le dernier relevé du 7 mai révélait que la coulée se situait à environ 1200 m d’altitude.

La légère inflation de la zone sommitale semble s’être arrêtée.

Source : OVPF.  

Photo : Christian Holveck

++++++++++

Au Guatemala, on observe sur le Pacaya une activité fumerollienne dans le cratère Mackenney. L’activité effusive se poursuit avec des coulées de lave atteignant 2300 mètres de longueur sur le flanc sud-ouest où le front de lave s’est actuellement stabilisé. La lave s’accumule et forme des promontoires de plusieurs mètres de hauteur. Des épisodes de tremor associés à l’ascension du magma et au déplacement des coulées de lave restent enregistrés.

Des explosions d’intensité variable, parfois fortes, sont observées sur le Fuego, à raisonde 5 à 9 événements par heure, avec des colonnes de cendres qui montent à 4500 et 4800 mètres d’altitude. Des retombées de cendres sont signalées à Morelia, Santa Sofía, Panimache et d’autres localités dans cette région. Comme d’habitude, certaines explosions génèrent des grondements et des ondes de choc. Des avalanches fréquentes de blocs dévalent plusieurs ravines. Les pluies abondantes génèrent des lahars dans ces ravines il est demandé à la population d’être vigilante.

On observe de faibles explosions sur le dôme Caliente du Santiaguito, avec des colonnes de cendres qui atteignent une altitude de 2800 mètres. Des retombées de cendres sont signalées dans plusieurs localités. L’’extrusion de lave continue au sommet, avec des chutes de blocs et des avalanches de matériaux en raison de l’instabilité du cratère. Il y a également un risque de coulées pyroclastiques et il est demandé à la population d’éviter le lit et les berges des rivières près des pentes du volcan, d’autant plus que le risque de lahars subsiste en période de fortes pluies.

Source : INSIVUMEH. .

Dôme de lave du Santiaguito (Photo : C. Grandpey)

++++++++++

La situation reste inchangée à Hawaï. L’éruption du Kilauea continue. L’activité est confinée à l’Halema’uma’u où la lave est émise par une bouche sur le côté nord-ouest du cratère. Le lac de lave (qui est plutôt une accumulation de lave) présente actuellement une profondeur de 228 m. Il est immobile et rigide sur sa moitié Est. Les émissions de SO2 atteignent 200 tonnes par jour.

Source: HVO.

Crédit photo : HVO

++++++++++

Dans sa dernière mise à jour du 10 mai 2021, l’UWI SRC indique que l’activité sismique à La Soufrière de St Vincent  est restée faible depuis l’explosion et l’émission de cendres du 22 avril. Au cours des dernières 24 heures, seuls séismes longue période ont été enregistrés. Des mesures de SO2 sur le volcan ont été effectuées depuis un bateau au large de la côte ouest avec l’aide des garde-côtes. Le volcan émet en moyenne 208 tonnes par jour et reste actif. Une intensification de l’activité peut encore avoir lieu avec pas ou peu de signes précurseurs.

Il est demandé aux habitants d’être prudents lorsqu’ils traversent les ravines en raison du risque élevé de lahars pendant les périodes de pluie sur le volcan.

La Soufrière est maintenue en alerte ORANGE.

Source: UWI.

++++++++++

La situation reste inchangée au Kamchatka où le Karymsky, le Sheveluch  et l’Ebeko sont toujours en alerte aérienne de couleur Orange, tandis qu’elle est Jaune pour le Bezymianny. Ell est Verte pour les autres volcans d la région.

Source : KVERT.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

There are no signs the ongoing eruption on Iceland’s Reykjanes peninsula will stop soon.  Lava flow at the site has increased by around 70% according to the latest data release by the University of Iceland. As I put it before, projections from the lava fountains have started brush fires in the vicinity of the eruption.

According to data gathered on May 10th, 2021, the lava flow at the Geldingadalir eruption increased significantly last week, from 8 cubic metres per second to nearly 13. The eruption is now twice as powerful as it has been for most of the active period. The volume of the lava expelled by the eruption has now reached over 30 million cubic metres and covers an area of nearly 1.8 km2.

The eruption can be divided into three phases:

The first one, which lasted about two weeks, was characterized by a steady, but slowly decreasing lava discharge, which went from 7-8 m3 per second to 4-5 m3 per second.

The second phase, which lasted two weeks as well, was characterized by the opening of new vents north of the original craters. The lava discharge was between 5 and 8 m3 per second.

During the third phase, which began three weeks ago, one main crater has been active, producing nearly all the lava. During this time, the lava discharge has increased, especially the past week.

However, compared to other eruptions, the intensity of the eruption is limited. The Geldingadalir eruption is exceptional in that the vast majority of eruptions decrease in strength after they begin. According to the Met Office, “there is no way to predict how long the eruption will last or whether lava flows will continue to increase.”

The biggest danger at the eruption site seems to be the hiking path itself due to the presence of relatively inexperienced hikers. Authorities fear there will be more accidents wiyh the arrival of more tourists during the summer. The first slope on the path was modified to make it less steep. Other modifications are expected that should make the trail easier for hikers. A new parking lot, closer to the eruption site, will also shorten the hike by 1.2-1.3 kilometres in each direction. The eruption on the Reykjanes Peninsula is definitely for tourists!

Source: Icelandic news media.

++++++++++

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) that started on April 9th, 2021 continues. The amplitude of the tremor continues its slow decrease which began on May 2nd. However, its amplitude still remains significant and is about 30% of the maximum amplitude observed at the start of the eruption on April 13th.

The two cones are still active, with a degassing which is still quite high and projections of lava at the cone farther down the slope.

Lava mainly flows in tunnels down to the upper limit of the Grandes Pentes, where resurgences can be seen on the surface. The flow front slowly advances in the Grandes Pentes. The last observationson May 7th revealed that the flow had reached an altitude of around 1,200 m.

The slight inflation of the summit area seems to have stopped.

Source: OVPF.

++++++++++

In Guatemala, fumarolic activity is observed on Pacaya in the Mackenney crater. Effusive activity continues with lava flows travelling as far as 2,300 meters on the southwest flank where the lava front has currently stabilized. Lava accumulates and forms promontories several metres high. Tremor episodes associated with the ascent of magma and the displacement of lava flows remain recorded.

Explosions of varying intensity, sometimes strong, are observed on Fuego, with 5 to 9 events per hour, with columns of ash which average 4500 and 4800 meters above sea level. Ashfall is reported in Morelia, Santa Sofía, Panimache and other municipalities in this region. As usual, some explosions generate rumblings and shock waves. Frequent rock avalanches travel down several ravines. The heavy rains may generate lahars. The population is asked to be vigilant.

Weak explosions are observed on the Caliente dome of Santiaguito, with ash columns reaching an altitude of 2800 metres. Ashfall is reported in several municipalities. Lava extrusion continues at the summit, with rockfalls and avalanches of material due to the instability of the crater. There is also a risk of pyroclastic flows and people are asked to avoid river beds and river banks near the slopes of the volcano, especially as the risk of lahars remains high during periods of heavy rains.

Source: INSIVUMEH. .

++++++++++

The situation remains unchanged in Hawaii. Kilauea is erupting. Lava activity is confined to Halema’uma’u with lava erupting from a vent on the northwest side of the crater. The lava lake (or rather the lava accumulation) is currently 228 m deep and remains stagnant over its eastern half. SO2 emission rates have been measured at 200 tonnes per day.
Source: HVO.

++++++++++

In its latest update of May 10th, 2021, the UWI SRC indicates that seismic activity at St Vincent’s La Soufrière has remained low since the explosion and ash emission of April 22nd.

In the last 24 hours, only a few long-period earthquakes have been recorded, and measurements of the SO2 flux at the volcano were carried out by boat off the west coast with the assistance of the coastguard. They revealed an average of 208 tons per day, The volcano continues to be in a state of unrest, and escalation in activity can still take place with little or no warning.

Residents are asked to be cautious when crossing river valleys due to the increased risk of lahars during periods of rainfall on the volcano.

La Soufriere is kept at alert level ORANGE.

Source: UWI.  .    .

++++++++++

The situation remains unchanged in Kamchatka where the aviation colour code for Karymsky, Sheveluch and Ebeko is still Orange, while it is Yellow for Bezymianny. It is Green for the other volcanoes in the region.

Source: KVERT.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm