Beaucoup de questions sur la situation en Islande ! // So many questions about the situation in Iceland !

Depuis le 18 septembre 2021, plus aucune lave n’est émise par le cratère actif de Fagradalsfjall. Il s’agit de la plus longue pause d’activité depuis le début de l’éruption. Il s’agit peut-être de la fin de l’éruption mais il est encore trop tôt pour l’affirmer. Les scientifiques se posent des questions sur l’activité sismique et volcanique sur la péninsule de Reykjanes depuis bien avant le début de l’éruption du 19 mars 2021. Lorsque la lave a été observée pour la dernière fois, elle se déplaçait à l’intérieur du nouveau champ de lave. En conséquence, le champ de lave s’est affaissé de 5 à 7 mètres dans sa partie nord et s’est soulevé dans le même temps au sud dans les vallées de Geldingadalir et Nátthagi.
Selon les géologues islandais, l’éruption peut être divisée en cinq périodes distinctes.Elle a commencé par deux semaines de coulées de lave ininterrompues avec un débit effusif d’environ six mètres cubes par seconde.
Cette première période a été suivie de deux semaines au cours desquelles de nouvelles fissures se sont ouvertes au nord de la fissure d’origine. La lave avait alors un débit variable entre cinq et huit mètres cubes par seconde. Selon les jours, elle a coulé dans les vallées de Geldingadalir, Meradalir ou Nátthagi.
La phase suivante a consisté en une émission de lave constante pendant environ deux mois et demi, avec un débit effusif de 12 mètres cubes par seconde. La lave s’est écoulée tantôt dans la Geldingadalir, tantôt da,s la Meradalir ou la vallée de Nátthagi.
Une activité irrégulière directement liée au flux de magma sous la surface a commencé fin juin. le débit éruptif a commencé à varier de 8 à 11 mètres cubes par seconde, avec des pauses prolongées.
La dernière pause marque peut-être la fin de l’éruption. Des arrêts dans l’activité éruptive ont déjà été observés du 2 au 11 septembre, puis il y a eu une semaine d’activité intense jusqu’au 18, suivie d’une nouvelle longue interruption d’activité qui se poursuit aujourd’hui.
Les scientifiques ne savent pas si la cinquième étape se soldera par l’extension de l’intrusion magmatique vers le nord avec le début d’une nouvelle éruption. Ce scénario est en ce moment considéré comme plus probable que celui selon lequel l’essaim sismique s’expliquerait par un simple réajustement tectonique dans la région.
L’essaim était principalement centré autour de Keilir ces derniers jours. Les événements les plus significatifs avaient des magnitudes comprises entre M 3,0 et M 3,5.
Source : ruv.is.

Notre capacité à prévoir les éruptions volcaniques est encore très faible et personne ne sait ce qui se passera sur la péninsule de Reykjanes. L’éruption va-t-elle se réactiver ? L’essaim sismique va-t-il déclencher une nouvelle éruption ? S’arrêtera-t-il comme il a commencé parce qu’il avait une origine purement tectonique ? Aujourd’hui, personne n’est en mesure de répondre à ces questions !

————————————————

No lava has been erupted by the active crater at Fagradalsfjall since September 18th, 2021. This is the longest pause in activity since the eruption started. It might also indicate the end of the eruption but it is still too early to affirm it. Seismic and volcanic activity on the Reykjanes Peninsula has puzzled scientists before the eruption began on March 19th, 2021. When lava was last detected, it was moving within the new lava field. As a consequence, the lava field has sunk by 5-7 metres at its northern end and risen to the south in Geldingadalir and Nátthagi.

According to Icelandic geologists, the eruption can be split into five distinct periods that started with two weeks of steady lava flow of around six cubic metres per second.

This was followed by another two-week period in which new fissures opened to the north of the original one and the flow rate was variable between around five and eight cubic metres per second. The lava flowed variously into Geldingadalir, Meradalir, or Nátthagi.

The next phase was a steady lava flow for around two-and-a-half months of 12 cubic metres per second; also flowing variously into Geldingadalir, Meradalir, or Nátthagi.

Irregular activity directly related to magma flow below the surface started in late June, when lava flow started varying wildly from 8-11 cubic metres per second, with extended pauses.

The latest stage may or may not be the closing stage; as in September there was a total stop in the eruption from the 2nd to the 11th, then a week of excited activity until the 18th, followed by another long pause that is ongoing today.

Scientists don’t know whether the fifth stage will be the extension of the lava intrusion to the north and the start of a whole new volcanic eruption. This scenario is now believed somewhat more likely than the other explanation that the seismic swarm is simple tectonic readjustment in the area.

The swarm was mostly centered around Keilir in the past days. The most significant events had magnitudes ranging between M 3.0 and M 3.5.

Source: ruv.is.

Our ability to predict eruptions is still very low and nobody knows what will happen on the Reykjanes Peninsula. Will the eruption reactivate? Will the seismic swarm trigger a new eruption? Will it stop like it began because it was purely tectonic? Today, nobody is able to answer these questions!

Le tremor dans le secteur de Fagradalsfjall (Source: IMO)

Islande : on patauge dans la sismicité ! // Iceland : wallowing in seismicity !

Heureusement qu’aucune zone habitée n’est menacée car les scientifiques islandais sont incapables d’expliquer les causes et de prévoir les conséquences de la sismicité qui affecte actuellement le sud-ouest de leur île. Un essaim sismique avec plusieurs événements significatifs a secoué la région tandis que l’éruption de Fagradalsfjall est en pause depuis près de deux semaines et personne ne sait pourquoi.
Un nouveau séisme de magnitude M 3,7 a secoué la région à 02h07 le 1er octobre 2021. Son épicentre était à 1,2 km au sud-sud-ouest du Keilir. Il a été précédé d’une autre secousse de magnitude M 3,2 à 22h10 le 30 septembre. La source se trouvait à 0,7 km au sud-sud-ouest du Keilir. Au total, sept séismes de magnitude 3 ou plus ont été enregistrés dans la région depuis le 27 septembre. .
Les images satellites InSAR les plus récentes ne montrent aucun signe d’intrusion magmatique en lien avec l’essaim sismique. Une intrusion de magma n’est cependant pas à exclure, car il faut généralement quelques jours pour que l’inflation apparaisse.
Les volcanologues islandais expliquent qu’il est trop tôt pour faire une prévision et pour dire si l’activité sismique actuelle pourrait évoluer comme elle l’a fait en février, lorsqu’elle a débouché sur l’éruption de Fagradalsfjall le 19 mars.
Ce qui est inquiétant, c’est qu’il y a eu un désaccord entre les scientifiques lors d’une réunion qui a eu lieu le 30 septembre. Certains ont déclaré que l’activité sismique actuelle impliquait une intrusion magmatique tandis que d’autres étaient sûrs qu’elle était causée par des mouvements à la limite des plaques tectoniques. Ces désaccords me rappellent les médecins du 17ème siècle qui avaient des opinions différentes sur la maladie d’un patient ! Quoi qu’il en soit, les jours à venir diront qui a raison et tort.
Comme je l’ai écrit précédemment, au cours des derniers jours, il n’y a eu aucune activité volcanique visible sur le site éruptif de Fagradalsfjall, à l’exception d’un dégazage du cratère. Lorsqu’on leur demande si l’essaim sismique actuel pourrait annoncer le début d’une nouvelle phase éruptive, les volcanologues répondent qu’il est encore trop tôt pour le dire.
Contrairement à l’essaim sismique de février, l’activité actuelle se concentre dans une zone beaucoup plus réduite. En février, ion a enregistré des séismes dans de nombreuses zones de la péninsule de Reykjanes. Il y a aussi beaucoup de similitudes.
Source : Iceland Monitor.

———————————————-

It’s a good thing that no populated area is at risk, because Icelandic scientists are at a loss to predict the causes and the consequences of the seismicity that is currently affecting southwest Iceland. A seismic swarm with several significant events has been shaking the region while the Fagradalsfjall eruption has paused for nearly two weeks and nobody knows why.

Another M 3.7 earthquake shook the region at 2:07 am on October 1st, 2021. Its epicenter was 1.2 km south-southwest of Keilir mountain. It was preceded by one at 10:10 pm on September 30th with a magnitude M 3.2, the source of which was 0.7 km south-southwest of Keilir. Altogether, seven earthquakes of magnitude 3 or more have hit the area since September 27th. .

The most recent InSAR satellite pictures of the area show no sign of a magma intrusion in connection with the ongoing seismic swarm. Magma intrusion cannot be ruled out, though, since it generally takes a few days for inflation to appear.

Icelandic volcanologists explain that it is too early to predict what to expect and whether the current seismic activity could develop the way it did in February, when it culminated in an eruption by Fagradalsfjall on March 19th.

What is preoccupying is that there was a disagreement among scientists during a meeting that took place on September 30th. Some said the current seismic activity involved a magma intrusion while others were sure it was caused by movements on a tectonic plate boundary. These disagreements remind me of the doctors in the 17th century who held different opinions about a patient’s disease! Anyway, the coming days will tell who is right and wrong.

As I put it before,in the past days, there has been no visible volcanic activity at the Fagradalsfjall eruption site, except some degassing from the crater. When asked whether the current swarm of earthquakes could indicate the beginning of a new phase, volcanologists answer it is still too early to tell.

Compared with the swarm of earthquakes in February, current seismic activity is concentrated in a much smaller area. Comparatively, in February, there were earthquakes in many parts of the Reykjanes peninsula. Still, the similarities are many.

Source: Iceland Monitor.

Vue du Keilir (Crédit photo: Wikipedia)

 

Dernières nouvelles de La Palma, d’Hawaii et d’Islande // Latest news of La Palma, Hawaii and Iceland

8 heures: La lave du Cumbre Vieja (La Palmaa) continue à entrer dans la mer avec une certaines stabilité. Au cours des dernières 24 heures, la superficie occupée par le delta a doublé. Il occupe actuellement 200 000 mètres carrés.On observe quelques points de débordement à l’intérieur des terres. Les autorités maintiennent donc les restrictions d’accès, sauf pour les services d’urgence et le personnel scientifique.
Jusqu’à présent, les panaches de vapeur et de gaz sont entraînés vers la mer, mais on redoute un changement de sens du vent qui enverrait le nuage vers les terres. On a observé dans le secteur de Tazacorte des pics de SO2 qui dépassent le niveau sanitaire autorisé. Il est donc demandé à la population de rester à l’intérieur, surtout les personnes vulnérables telles que les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies respiratoires.

La presse espagnole vient de signaler qu’au cours des dernières heures, l’activité explosive du Cumbre Vieja a s’est intensifiée. On surveille une nouvelle coulée de lave en provenance du cône secondaire et qui pourrait atteindre le secteur de La Laguna. Cette nouvelle coulée rejoint celles qui atteignent déjà la mer en s’écartant du chenal qu’elle suivait jusqu’à présent.

°°°°°°°°°°

13 heures: L’IGN a confirmé l’ouverture d’une nouvelle bouche sur le Cumbre Vieja. Il s’agit du troisième centre éruptif et il est décrit comme « très effusif, très liquide » par les scientifiques. Une nouvelles coulée se dirige actuellement vers la mer, parallèlement au flux de lave principal, avec de nouvelles destructions en perspective. .Voici une vidéo de cette nouvelle bouche:

L’explosion a surpris trois scientifiques qui travaillaient dans le secteur La vidéo montre comment l’explosion projette des roches volcaniques et comment les scientifiques tentent de se protéger derrière un mur.
L’éruption célèbre ce vendredi son treizième jour d’activité. Selon les dernières données Copernicus, la lave a déjà détruit plus de 1 000 bâtiments à travers les municipalités d’El Paso, Los Llanos de Aridane et Tazacorte.

°°°°°°°°°°

17 heures : Depuis le début de l’éruption le 19 septembre 2021, le Cumbre Vieja a émis 80 millions de mètres cubes de matériaux, soit plus du double du Teneguía pendant l’éruption de 1971, et en deux fois moins de temps.
La nouvelle coulée de lave, parallèle à celle qui existait déjà (il y a une distance d’environ 450 m entre les deux), a été filmée par des drones , ce qui permet de se rendre compte de sa trajectoire, mais aussi de son débit à la source. On constate malheureusemenr que de nombreuses maisons se trouvent sous la menace de la lave:

https://twitter.com/i/status/1443910528166993941

https://twitter.com/i/status/1443939349331124229

Les autorités de La Palma ont diffusé une carte montrant le contour de la lave émise par le Cumbre Vieja:

 

Source: Médias espagnols.

 

Source: PEVOLCA

°°°°°°°°°°

22 heures : L’éruption du Cumbre Vieja est vraiment impressionnante et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le volcan a déjà émis 80 millions de mètres cubes de lave. C’est deux fois plus que l’éruption du Teneguía en 1971, en moitié moins de temps. Selon les données Copernicus, la lave a déjà gagné 19 hectares sur la mer. Sur sa trajectoire vers l’océan, la lave a détruit plus de 1 000 bâtiments. L’éruption a ouvert une nouvelle bouche avec deux nouvelles coulées qui se dirigent vers Los Llanos de Aridane, la commune la plus peuplée de l’île. Certains quartiers de cette ville, où vivent environ 20.000 personnes, ont déjà été évacués et dévastés par le magma, comme c’est le cas de Todoque.

A l’heure actuelle, on observe trois centres d’émission actifs à l’intérieur du cratère principal et deux autres situés dans le secteur nord-ouest du flanc du cône.Il n’est pas exclu que de nouvelles bouches s’ouvrent dans les prochains jours.

Source: El Pais.

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaï) se poursuit. La lave est émise par plusieurs bouches sur le plancher et la paroi ouest du cratère de l’Halema’uma’u. L’activité reste confinée à l’intérieur du cratère. Les émissions de SO2 restent élevées et étaient estimées à environ 85 000 tonnes par jour juste après le début de l’éruption. La sismicité est élevée mais stable. Les inclinomètres au sommet continuent d’enregistrer une tendance déflationniste en baisse.
Le niveau du lac de lave monte d’environ un mètre par heure depuis le début de l’éruption. La hauteur maximale des fontaines à sa surface est estimée à 25-30 m, bien que la plupart d’entre elles ne mesurent que quelques mètres de haut.
Aucune activité significative n’a été enregistrée dans l’East Rift Zone.

Source : HVO.

++++++++++

Rien de nouveau sur la Péninsule de Reykjanes (Islande) ce matin. Les questions demeurent quant à l’origine de l’activité sismique observée ces derniers jours. Volcanique? Tectonique? Les avis des scientifiques islandais divergent. La grande question est de savoir si elle est liée à l’éruption de Fagradalsfjall qui est au point mort depuis quasiment deux semaines. L’éruption est-elle terminée? Y-a-il une migration du magma dans les profondeurs? Personne n’est en mesure de répondre à cette question. La prévision sismique ou volcanique reste à un niveau très bas. Heureusement, aucune population ne serait vraiment menacée à court terme si la lave décidait de percer la surface dans cette partie de l’Islande.

————————————————-

08:00 am: Lava from Cumbre Vieja (La Palmaa) continues to enter the sea with some stability. In the past 24 hours, the area of the delta has doubled, with 200,000 square meters. There are a few lava overflows inland. The authorities therefore maintain access restrictions, except for emergency services and scientific staff.
So far, the gas and steam plumes have been blown out to sea, but there is concern that the wind direction will shift, which would send the cloud towards the land. SO2 peaks that exceed the authorized sanitary level have been observed in the Tazacorte sector. The population is therefore asked to stay indoors, especially vulnerable people such as children, the elderly, pregnant women and people with respiratory problems.

The Spanish press has just reported that during the last hours, the explosive activity of Cumbre Vieja has intensified. There is concern about a new lava flow coming from the secondary cone and which could reach the La Laguna area. This new flow joins those which already reach the sea by deviating from the channel which it followed until now.

Source: Spanish media.

°°°°°°°°°°

1:00 p.m .: IGN has confirmed the opening of a new mvent on Cumbre Vieja. This is the third eruptive center and it is described as « very effusive, very liquid » by scientists. A new flow is currently heading towards the sea, parallel to the main lava flow, with further destruction in prospect. Here is a video of this new mouth:
https://twitter.com/i/status/1443871260803584010

The explosion surprised three scientists who worked in the area.The video shows how the explosion throws volcanic rocks and how scientists try to protect themselves behind a wall.
The eruption is celebrating its thirteenth day of activity this Friday. According to the latest Copernicus data, lava has already destroyed more than 1,000 structures across the municipalities of El Paso, Los Llanos de Aridane and Tazacorte.

°°°°°°°°°°

5:00 p.m .: Since the eruption began on September 19th, 2021, Cumbre Vieja has emitted 80 million cubic meters of material, more than twice as much as Teneguía during the 1971 eruption, and in half the time.

The new lava flow, parallel to the one that already existed (there is a distance of about 450 m between the two), was filmed by drones (see videos above) . One can see its route, but also the output at the source. Unfortunately, many houses are under the threat of lava.

Authorities in La Palma have released a map showing the outline of the lava emitted by Cumbre Vieja.

Source: Spanish news media.

°°°°°°°°°°

10 p.m .: The eruption of Cumbre Vieja is truly impressive and the numbers speak for themselves. The volcano has already emitted 80 million cubic meters of lava. This is twice as much as the Teneguía eruption in 1971, in half the time. According to Copernicus data, the lava has already gained 19 hectares on the sea. On its path towards the ocean, the lava has destroyed more than 1,000 buildings. The eruption has opened a new vent with two new flows heading towards Los Llanos de Aridane, the most populous municipality on the island. Some districts of this city, where about 20,000 people live, have already been evacuated and devastated by magma, as is the case of Todoque.

At present, there are three active emission centers inside the main crater and two others located in the north-western sector of the flank of the cone. It is not excluded that new vents will open in the next days.

Source: El Pais.

++++++++++

The eruption of Kilauea (Hawaii) continues. Lava is erupting from multiple vents along the floor and western wall of Halemaʻumaʻu Crater. Activity is confined within the crater. SO2 emission rates remain high and were estimated at around 85,000 tonnes per day just after the eruption started. Seismicity is elevated but stable. Summit tiltmeters continue to record slowing deflationary trend.
The lava lake has been rising approximately one meter per hour since the eruption began. The maximum fountain height is estimated at 25-30 m, though most fountains are currently only a few meters high.
No unusual activity has been noted in the East Rift Zone.
Source: HVO.

++++++++++

Nothing new on the Reykjanes Peninsula (Iceland) this morning. Questions remain as to the source of the seismic activity observed in recent days. Is it volcanic or tectonic? The opinions of Icelandic scientists diverge. The big question is to know whether it is linked to the Fagradalsfjall eruption which has been at a standstill for almost two weeks. Is the eruption over? Is there a migration of magma in the depths of the Earth? No one is able to answer this question. The seismic or volcanic prediction remains at a very low level. Fortunately, no population would be really threatened in the short term if lava decided to break through the surface in this part of Iceland.

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

C’est, bien sûr, l’éruption du Cumbre Vieja à La Palma (Iles Canaries) qui fait en ce moment la Une de l’actualité. L’éruption qui a débuté le 19 septembre 2021 continue. Après une première phase majoritairement explosive, elle a fait une pause de quelques heures et entamé une phase davantage effusive. La lave a fini par atteindre la mer le 28 septembre vers 23 heures. De nouvelles structures ont été détruites. Les agriculteurs s’inquiètent pour le réseau d’irrigation des bananeraies. Le trafic aérien connaît des perturbations et s’effectue en fonction des panaches de cendre. A noter qu’aucune solution n’a été trouvée depuis l’éruption islandaise de 2020 qui a paralysé le trafic aérien pendant plusieurs jours.

Crédit photo: presse espagnole

++++++++++

L’éruption sur la péninsule de Reykjanes (Islande) marque le pas et cela fait maintenant une dizaine de jour que la lave est absente du paysage. Le cratère principal se contente de dégazer. Le tremor se maintient à un niveau relativement bas. Simple pause? Fin de l’éruption? Bien malin celui qui pourrait apporter une réponse. Depuis son début au mois de mars, l’éruption a déjoué les pronostics à plusieurs reprises.

Selon certains volcanologues islandais, le séisme de M 3,5 qui a secoué le SO de l’Islande le 29 septembre 2021 dans la région du Keilir pourrait avoir un lien avec l’éruption en cours et, peut-être, annoncer sa fin.

Selon une scientifique islandaise, l’essaim n’a rien d’exceptionnel pour la région et il se peut qu’il disparaisse dans les prochains jours ou qu’il continue pendant un certain temps. Il se peut aussi que ces séismes indiquent que du magma s’accumule sous terre, mais si c’est cas, il n’est pas près de la surface car les secousses ont des hypocentres à une profondeur d’environ 5 à 7 km.

En d’autres termes, personne ne sait ce qui est susceptible de se passer. dans les prochains jours.

La lave n’a pas progressé dans la vallée de Natthagi (Photo: C; Grandpey)

++++++++++

Une nouvelle éruption a débuté sur le Kilauea (Hawaii) dans l’après midi (heure locale) du 29 septembre 2021. Les images des webcams montrent qu’un nouveau lac de lave est en train de se former dans le cratère de l’Halema’uma’u où l’éruption est confinée.

Source: HVO.

Image thermique de l’Halema’uma’u au moment se l’ouverture des fissures (Source: HVO)

+++++++++

Comme indiqué précédemment, la lave a fait sa réapparition au fond du cratère du Nyiragongo (RDC).

Source: OVG.

Crédit photo: Wikipedia

++++++++++

Le Fuego (Guatemala) reste très actif. L’INSIVUMEH a signalé que dans la nuit du 21 au 22 septembre 2021, une coulée de lave avait parcouru 400 m dans la ravine Ceniza sur le flanc SSO du volcan. Le nuage de cendres qui a accompagné l’événement a entraîné des retombées sur plusieurs localités. Des explosions ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés jusqu’à 800 m au-dessus du sommet.
L’INSIVUMEH et le CONRED ont signalé une forte hausse de l’activité le 23 septembre. L’activité sismique s’est intensifiée au petit matin, avec une activité strombolienne au sommet. Les coulées de lave ont parcouru 1 km le long des ravines Ceniza et Trinidad. Des ondes de choc ont été ressenties dans un rayon de 10 km. À 05h40, une coulée pyroclastique a parcouru 4 à 6 km dans la ravine Ceniza, jusqu’à la base du volcan. Les explosions ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés jusqu’à 2,3 km au-dessus du sommet. L’activité a commencé à décliner le 24 septembre vers midi.
Du 24 au 28 septembre, on a observé l’activité éruptive habituelle avec panaches de cendres et ondes de choc. Les panaches de cendres ont provoqué des retombées dans plusieurs zones sous le vent. Des avalanches de blocs ont été signalées dans plusieurs ravines, atteignant souvent des zones de végétation.

Source: INSIVUMEH, CONRED.

Les coulées pyroclastiquues du Fuego peuvent être dévastatrices (Crédit photo: INSIVUMEH)

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne est Orange sur l’Ebeko, le Karymsky et le Sheveluch; elle est Jaune sur le Bezymianny. Elle a été ramenée au Vert sur le Klyuchevskoi après un bref épisode éruptif qui l’avait élevée à l’Orange.

Source: KVERT.

Séquence éruptive sur le Klyuchevskoi (Crédit photo: KVERT)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

It is, of course, the eruption of Cumbre Vieja in La Palma (Canary Islands) which is currently in the news. The eruption that started on September 19th, 2021 continues. After a predominantly explosive first phase, it took a few hours’ break and began a more effusive phase. The lava eventually reached the sea on September 28th at around 11 p.m. New structures have been destroyed. Farmers are worried about the irrigation system of the banana plantations. Air traffic experiences disruptions and goes on according to ash plumes. No solution has been found since the Icelandic eruption of 2020 which paralyzed air traffic for several days.

++++++++++

The eruption on the Reykjanes Peninsula (Iceland) has slowed down and lava has been absent from the landscape for ten days now. The main crater is only degassing. The tremor remains at a relatively low level. Simple pause? End of the eruption? Nobody can answer this question. Since its start in March, the eruption has beaten the odds on several occasions.
According to some Icelandic volcanologists, the M 3.5 earthquake that shook SW Iceland on September 29th, 2021 in the Keilir region could have a link with the current eruption and, perhaps, herald its end.

According to an Icelandic scientist, the swarm is nothing unusual for the region and it could die out in the coming days or continue for some time.The earthquakes could, however, be a sign that magma is collecting below ground, but if that is the case, it is not near the surface. The earthquakes are around 5-7 km deep, so if there is magma it is quite deep underground. In other words, nobody knows what may happen in the next days.

++++++++++

A new eruption started on Kilauea (Hawaii) in the afternoon (local time) of September 29, 2021. Webcam images show that a new lava lake is forming in Halema’uma’u Crater where theeruption is confined.
Source: HVO.

+++++++++

As previously indicated, lava has reappeared at the bottom of the Nyiragongo crater (DRC).
Source: OVG.

++++++++++

Fuego (Guatemala) remains very active. INSIVUMEH reported that on the night of September 21st to 22nd, 2021, a lava flow had travelled 400 m in the Ceniza drainage on the SSW side of the volcano. The ash cloud that accompanied the event had impacts on several municipalities. Explosions generated ash plumes that rose up to 800 m above the summit.
INSIVUMEH and CONRED reported a sharp rise in activity on September 23rd. The seismic activity intensified in the early morning, with Strombolian activity at the summit. The lava flows traveled 1 km along the Ceniza and Trinidad drainages. Shock waves were felt within a radius of 10 km. At 5:40 am, a pyroclastic flow travelled 4 to 6 km in the Ceniza drainage, down to the base of the volcano. The explosions generated ash plumes that rose up to 2.3 km above the summit. Activity began to decline on September 24th around noon.
From September 24th to 28th, the usual eruptive activity was observed with ash plumes and shock waves. The ash plumes caused ashfall in several downwind areas. Block avalanches were reported in several drainages, often reaching areas of vegetation.
Source: INSIVUMEH, CONRED.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation color code is Orange on Ebeko, Karymsky and Sheveluch; it is Yellow on Bezymianny. It was brought back to Green on Klyuchevskoi after a brief eruptive episode that elevated it to Orange.
Source: KVERT.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm