Le tourisme à La Palma (Iles Canaries) après l’éruption // Tourism in La Palma (Canary Islands) after the eruption

L’éruption du volcan Cumbre Vieja à La Palma (îles Canaries) a officiellement pris fin le jour de Noël 2021 après que la lave ait envahi 1 219 hectares de terres, détruit environ 3 000 bâtiments et des bananeraies, l’épine dorsale de l’économie de La Palma. Sur les 84 000 habitants de l’île, 7 000 ont dû être évacués.
Malgré cette destruction à grande échelle, La Palma attire beaucoup de touristes, même si le volcan n’émet plus aucune lave. C’est une bonne chose car l’île a besoin d’argent.
Il y a certainement du voyeurisme ou de la curiosité morbide parmi les touristes qui visitent La Palma aujourd’hui. Ils sont impatients de voir de leurs propres yeux les conséquences d’une éruption qui a duré 85 jours. Cependant, les milliers d’habitants dont les maisons et les moyens de subsistance ont été détruits par l’éruption n’apprécient pas forcément la vue des touristes bouche bée devant leurs maisons détruites par les coulées de lave.
La demande de circuits sur le thème des volcans a explosé et les autorités investissent massivement dans la promotion de La Palma, l’une des îles Canaries les moins visitées, comparé à Tenerife ou Lanzarote, par exemple.
L’Islande et Hawaï attirent les touristes après les éruptions volcaniques. La Palma espère faire de même. Le nombre de navires de croisière faisant escale à La Palma a augmenté. Faire venir davantage de touristes pourrait aider La Palma à se diversifier et à tirer des revenus autres que ceux de l’agriculture. Le gouvernement espagnol vient d’annoncer un plan de 9,5 millions d’euros pour promouvoir le tourisme à La Palma. Cela compensera un peu les arrivées de touristes qui ont été plus que divisées par deux au cours des quatre derniers mois de 2021. Le maire d’El Paso, l’une des localités les plus affectées par l’éruption, a déclaré : « Le volcan est en train de rendre à cette île et à ses habitants ce qu’il leur a pris. » Il a imaginé des projets susceptibles de tirer profit de l’éruption, comme des sentiers de randonnée volcaniques, un centre de congrès axé sur la science ou un téléphérique qui survolerait des zones dévastées. Les affaires sont en plein essor pour une société qui organise un voyage de 11 heures autour du volcan à l’attention des touristes en provenance de l’île voisine de Tenerife. Le périple coûte 125 euros par adulte. Il y a un an, une trentaine de personnes arrivaient chaque semaine à La Palma depuis Tenerife pour visiter l’île dans son ensemble. Ce nombre a grimpé à 1 200 au moment de l’éruption et à environ 150 par semaine maintenant. Un astrophysicien qui effectuait quatre visites par semaine avant l’éruption afin de montrer aux visiteurs le ciel nocturne très clair de l’île, envisage maintenant de proposer un cours de volcanologie.

Il faut espérer que La Palma pansera rapidement ses blessures et que le Cumbre Vieja laissera aux Palmeros le temps de retrouver une vie normale.
Source : médias espagnols.

———————————————–

The Cumbre Vieja eruption in La Palma (Canary Islands) officially came to an end on Christmas Day 2021 after lava spread over 1,219 hectares, destroying about 3,000 buildings and banana plantations, the backbone of La Palma’s economy. Of the island’s population of 84,000, 7,000 had to be evacuated..
Despite this large-scale destruction, La Palma is attracting a lot of tourists, although no more lava is emitted by the volcano. This is a good thing because the island needs money.

There is certainly some voyeurism among the tourists today. They are eager to see for themselves the aftermath of an eruption that lasted 85 days. However, the thousands of local residents whose homes and livelihoods were destroyed may not appreciate the sight of tourists gawping at the destruction of their houses.

Demand for volcano-themed tours has soared and authorities are investing heavily in promoting La Palma, one of the less visited of the Canary Islands, compared to Tenerife or Lanzarote, for instance.

Iceland and Hawaii attract tourists after they experienced volcanic eruptions. La Palma hopes to do the same. The number of cruise ships stopping at La Palma has increased. Bringing in more tourists could help La Palma diversify from agriculture. The Spanish government has just announced a 9.5-million-euro plan to promote tourism to La Palma after arrivals more than halved in the last four months of 2021. The mayor of El Paso, one of the most ravaged municipalities said : « The volcano is returning to this island and its residents what it took from them. » He has imagined potential projects likely to exploit the eruption, like volcano trails, a science-focused convention centre or a cable car overlooking devastated areas. Business is already booming for a tour company which runs an 11-hour trip around the volcano for tourists from the nearby island of Tenerife at 125 euros per adult. A year ago, around 30 people a week would arrive at La Palma from Tenerife for a general tour. That number soared to 1,200 during the eruption and is around 150 a week now. An astrophysicist who used to run four tours a week before the eruption, showing visitors the island’s clear night skies, is now considering doing a course on volcanology.

Let’s hope La Palma will heal its wounds quickly and Cumbre Vieja will give the Palmeros time to return to a normal life.

Source: Spanish news media.

Image du début de l’éruption, la plus longue à La Palma (Crédit photo: El Pais)

Cendre et lave du Cumbre Vieja (La Palma) : et maintenant? // Ash and lava from Cumbre Vieja (La Palma) : what now?

L’éruption du Cumbre Vieja à La Palma a été très populaire et a attiré de nombreux visiteurs sur l’île, ainsi que de nombreux volcanophiles sur Internet, impatients d’admirer les excellentes images spectaculaires proposées par les webcams. L’éruption a officiellement pris fin le jour de Noël 2021 et aujourd’hui, plus personne n’en parle et plus personne ne se sent concerné. Pourtant, les habitants de La Palma sont confrontés à de nombreux problèmes. La principale question est de savoir ce que l’on peut faire avec les millions de mètres cubes de cendre et de lave vomis par le volcan pendant les trois mois d’éruption. .
La cendre et la lave ont enseveli plus de 1 000 maisons, coupé des routes et recouvert les bananeraies qui sont la clé de voûte de l’économie de l’île.
Ces derniers jours, environ 2 000 des 7 000 habitants qui avaient été évacués ont été autorisés à rentrer chez eux. Beaucoup ont découvert que leur maison était recouverte d’une épaisse couche de cendre. Un habitant a expliqué que c’était pour lui une lutte permanente. Une fois que la cendre est dégagée un jour, le vent souffle et en apporte quelques centimètres de plus le lendemain. C’est un nouveau tonneau des Danaïdes
Alors que les efforts déployés 24 heures sur 24 pour éliminer cette cendre ont permis d’en stocker une partie dans des endroits spécifiques comme une ancienne carrière, l’élimination des coulées de lave qui ont pénétré dans des villages et des terres agricoles s’avère beaucoup plus difficile. La lave est souvent encore chaude, avec des températures supérieures à 100°C. Une fois que la lave sera refroidie – un processus qui peut prendre des mois – il sera peut être plus facile dans certains cas de construire sur les coulées plutôt que de la concasser et l’évacuer.

Les chercheurs et les autorités essaient d’imaginer des solutions pour utiliser les matériaux émis par le volcan, et certains se sont tournés vers l’Histoire. Dans l’île voisine de Lanzarote, une éruption de six ans en 1730 a recouvert des parties de l’île de matériaux volcaniques. Comme ils étaient poreux et capables de retenir l’eau dans le sol, les riverains en ont profité pour planter des vignes. Les géologues étudient actuellement les propriétés de la cendre de La Palma pour voir si elle pourrait être utilisée de la même manière. Dans le même temps, une autre équipe de chercheurs étudie si le sol riche en minéraux pourrait être utilisé comme engrais.
Les autorités locales, quant à elles, étudient la possibilité d’utiliser la cendre et la lave pour construire des maisons, des routes et des ponts dans l’île. C’est une technique utilisée par les Romains qui ont utilisé les matériaux émis par le Vésuve pour construire leurs basiliques et d’autres bâtiments.
Il s’agit maintenant de déterminer si les matériaux volcaniques répandus sur l’île sont semblables à ceux utilisés par les Romains. Si tel est le cas, les ouvriers de La Palma pourraient disposer d’ un matériau de construction durable utilisable pour la reconstruction de l’île où la destruction de bâtiments et d’infrastructures a été estimée à plus de 900 millions d’euros.
Il faudra des mois avant de savoir ce qui pourrait être fait avec l’énorme quantité de cendre et de lave vomie par le Cumbre Vieja.
Source : Adapté d’un article paru dans The Guardian.

—————————————

The Cumbre Vieja eruption in La Palma was very popular and drew many visitors to the island, as well as many viewers on the Internet, eager to see the dramatic images provided by the webcams. The eruption was officially declared over on Christmas Day 2021 and now nobody feels concerned any more. However, residents on La palma are confronted with a lot of problems. The main question is to know what to do with the millions of cubic metres of ash and lava spewed by the volcano during the three-month eruption. .

The ash and the lava swallowed more than 1,000 homes, cut off highways and suffocated the banana plantations that are a keyto the island’s economy.

In recent days about 2,000 of the 7,000 evacuated residents have been allowed to return home. Many arrived to find layers of ash coating their homes. One resident explained he was confronted with a continuous battle. Once tha ash is cleared away one day, the wind blows over a few more centimetres the next day. It is like a new Danaidesbarrel

While round-the-clock efforts to clear the ash have succeeded in stockpiling some of it in specific areas such as a former quarry on the island, removal of the lava flows that sprawled into neighbourhoods and farmland proves far more difficult. Moreover, the lava is often still hot, with temperatures of more than 100°C. Once the lava cools – a process that could take months – it might be easier in some cases to build on top of it rather than breaking it up and removing it.

As researchers and officials try to imagine what could be done with the materials spewed out by the volcano, they have looked to history. In the nearby island of Lanzarote, a six-year eruption in 1730 left parts of the island covered in volcanic material. The particles were porous and able to retain water in the soil, so local residents took advantage of it to plant vineyards. Geologists are now studying the properties of the ash in La Palma to see whether it could be used in a similar way while another team of researchers are probing whether the mineral-rich soil could be used as fertiliser.

Regional officials, meanwhile, are exploring the possibility of using the ash to build homes, roads and bridges across the island. It was a technique used by the Romans who worked with the ashes that came out of Mount Vesuvius to build their basilicas and buildings.

The point is now to determine whether the ash scattered across the island is similar to the volcanic ash used by the Romans to bind rock fragments. If so, it could give rise to a durable construction material and play a role in rebuilding the island where the loss of buildings and infrastructure has been estimated at more than 900million euros.

It will be months before any definitive answers may be suggested on what could be done with the amount os ash ejected by the volcano.

Source: Adapted from an article in The Guardian.

Souvenirs de l’éruption du Cumbre Vieja. Beaucoup de cendre et de lave (Captures d’écrans webcams)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) se poursuit. Le tremor montre quelques fluctuations; son amplitude se situe à environ 35% de sa valeur initiale.

L’activité en tunnel de lave mise en place au pied du cône continue, avec des résurgences ponctuelles de coulées. Le débit éruptif varie entre 2 et 8 m3/ seconde. Le front de la coulée ne progresse que très lentement.

Source: OVPF.

S

Source: OVPF

++++++++++

La grande question du moment en Islande, en dehors du virus Covid-19, est : y aura-t-il une autre éruption sur la Péninsule de Reykjanes ? Un essaim sismique a commencé juste un jour après que la dernière éruption a été officiellement déclarée terminée. La plupart des événements sont enregistrés près du volcan Fagradalsfjall, mais des secousses ont également été détectés près de la ville de Grindavík et du lac Kleifarvatn. Plusieurs séismes avaient des magnitudes supérieures à M 4.0.
Outre la sismicité, les dernières images InSAR près du site de Fagradalsfjall montrent des signes évidents de déformation du sol entre le 20 et le 26 décembre 2021. La déformation ressemble beaucoup à celle observée fin février 2021 lorsqu’une intrusion sous forme de dyke s’est produite près de Fagradalsfjall.
Source : OMI

  Image InSar de la déformation du sol (Source: IMO / Copernicus)

++++++++++

Selon la presse sicilienne le 28 décembre 2021, es maisons d’une cinquantaine de familles de Vulcano (Iles Eoliennes) ont déjà été inspectées et aucun problème critique n’a été identifié. Les stations mobiles de l’INGV et de l’ARPA font également état de données normales. On est maintenant en attente des valeurs concernant les cinq nouveaux points de l’île vérifiées par les scientifiques.
Le vendredi 31 décembre une autre projection sera réalisée en attendant l’installation de deux autres stations mobiles de l’ARPA. Pour le moment, la dernière ordonnance émise par le maire de Lipari reste en vigueur.
Les mesures de gaz, surtout de CO2, concernent principalement les logements où les habitants de l’île sont rentrés depuis quelques jours dans la zone de Porto Levante.
Source: Notiziaro Eolie.

Bombe en croûte de pain (Photo: C. Grandpey)

++++++++++

Une nouvelle éruption s’est produite sur le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, (archipel des Tonga) le 19 décembre 2021, avec un panache de vapeur qui s’est élevé jusqu’à 6 km au-dessus du niveau de la mer.
Bien qu’il n’y ait eu aucune blessure causée par l’éruption, il était prévu que le panache de poussière et de gaz entraîne des précipitations acides une fois mélangé à de l’eau dans l’atmosphère, De telles pluies acides peuvent provoquer une pollution de l’eau potable ainsi que des problèmes sanitaires (irritation de la peau et des yeux).
Source: The Watchers.

Cypressoïdes typiques des éruptions phréatomagmatiques en mer

(Crédit photo: Wikipedia)

++++++++++

Comme prévu, le gouvernement des îles Canaries a officiellement déclaré ce 25 décembre 2021 que l’éruption du Cumbre Vieja était terminée, après dix jours d’inactivité. Cela ne signifie pas pour autant la fin de la vigilance car le danger et les risques demeurent. Le processus éruptif, qui a commencé le 19 septembre 2021 et s’est poursuivi pendant 85 jours et 8 heures, a été le plus long de l’île en 375 ans.

Souvenir de l’éruption (capture écran webcam)

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaï) n’est vraiment pas vigoureuse; elle vient de connaître une nouvelle « pause » de 2 jours. La lave vient de faire timidement sa réapparition à partir d’une bouche dans la partie ouest du cratère de l’Halema’uma’u.
Aucune activité particulière n’a été observée dans l’East Rift Zone du Kilauea.
Source : HVO.

 Le plancher de l’Halema’uma’u vu par la caméra thermique du HVO

++++++++++

L’Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Martinique (OVSM) a enregistré au moins 18 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à M 0.7 au niveau de la Montagne Pelée du 17 au 24 décembre 2021. Ces séismes ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 3.7 et 0.8 km de profondeur sous la surface. L’Observatoire précise que cette sismicité superficielle est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

On observe en ce moment une hausse d »activité volcanique sur l’île d’Ambae (Vanuatu) où le niveau d’alerte volcanique est passé de 1 à 2.
Depuis le 5 décembre 2021, l’activité volcanique consiste en une émission de vapeur et d’explosions de tephras humides éjectés au-dessus de la surface du lac Voui. Le danger réside dans la zone sommitales et dans les ravines.
La Zone de danger A présente un rayon d’environ 2 km par rapport aux bouches actives de 2017-2018. Le cône volcanique qui s’est édifié à l’intérieur du lac Voui continue d’émettre des gaz et des cendres. GeoHazards rappelle que des éruptions peuvent se produire sans prévenir.

Source: Geo Hazards.

 

Source: Geo Hazards

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) continues. The tremor shows some fluctuations; its amplitude is approximately 35% of its initial value.
The lava tunnel activity at the foot of the cone continues, with occasional outbreaks. The eruptive flow varies between 2 and 8 m3 / second. The flow front is progressing very slowly.
Source: OVPF.

++++++++++

The great question at the moment about Iceland, apart from the Covid-19 virus, is : will there be another eruption on the Reykjanes Peninsula? A seismic swarm started just one day after the last eruption was declared officially over. Most of the events were recorded near Fagradalsfjall volcano but earthquakes have also been detected near the town of Grindavík and lake Kleifarvatn. Several quakes were above M 4.0.

Beside the seismicity, the lat est InSAR images near the Fagradalsfjall eruption site show clear signs of ground deformation between December 20th and 26th, 2021. The deformation is very similar to the one observed at the end of February 2021 when a dike intrusion occurred near Fagradalsfjall.

Source: IMO.

++++++++++

A new eruption occurred at Hunga Tonga-Hunga Ha’apai volcano, (Tonga archipelago) on December 19th, 2021, with a steam plume rising up to 6 km above sea level.

While there were no injuries caused by the eruption, the dust and gas cloud was expected to result in acidic rainfall if mixed with water in the atmosphere, potentially poisoning drinking water and damaging skin and eyes.

Source: The Watchers.

++++++++++

As precicted, the government of the Canary Islands officially declared on December 25th, 2021 that the Cumbre Vieja eruption was over, after ten days of inactivity. However, this does not mean the end of vigilance because the danger and the risks remain. The eruptive process, which began on September 19th, 2021 and continued for 85 days and 8 hours, was the longest on the island in 375 years.

++++++++++

The eruption of Kilauea (Hawaii) is not very vigorous; it has just gone through a new  2-day  » pause ». Lava has just  emerged again from a vent in the western part of Halema’uma’u Crater.
No unusual activity has been observed in Kilauea’s East Rift Zone.
Source: HVO.

++++++++++

The Volcanological and Seismological Observatory of Martinique (OVSM) recorded at least 18 volcano-tectonic earthquakes with magnitudes less than or equal to M 0.7 at Mount Pelée from December 17th to 24th, 2021. These earthquakes were located inside the volcanic edifice between 3.7 and 0.8 km deep below the surface. The Observatory specifies that this shallow seismicity is associated with the formation of micro-fissures within the volcanic edifice. None of these earthquakes were felt by the population.

++++++++++

According to the Sicilian press on December 28th, 2021, the homes of around fifty families on the island of Vulcano (Aeolian Islands) have already been inspected and no critical issues have been identified. The INGV and ARPA mobile stations also report normal data. Scientists are now awaiting the results of measurements for the five new points of the island checked by scientists.
On Friday, December 31st, another screening will be carried out pending the installation of two other ARPA mobile stations. For the moment, the latest ordinance issued by the mayor of Lipari remains in force.
The gas measurements, especially CO2, mainly concern the dwellings where residents of the island have returned for a few days in the Porto Levante area.
Source: Notiziaro Eolie.

++++++++++

There is currently an increase in volcanic activity on Ambae Island (Vanuatu) where the volcanic alert level has been raised from 1 to 2.
Since December 5th, 2021, volcanic activity has consisted of an emission of steam and explosions of wet tephra ejected above the surface of Lake Voui. The danger lies in the summit area and in the drainages.
Danger Zone A has a radius of approximately 2 km from the active vents of 2017-2018. The volcanic cone that has been built inside Lake Voui continues to emit gas and ash. GeoHazards reminds the public that eruptions can occur without warning.
Source: Geo Hazards.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Bilan de l’éruption du Cumbre Vieja (La Palma) // Assessment of the Cumbre Vieja eruption (La Palma)

L’éruption du Cumbre Vieja à La Palma a été officiellement déclarée terminée le 25 décembre 2021 et il est maintenant temps de faire le bilan de l’événement qui s’est vu attribuer un VEI 3 (sur une échelle de 8 niveaux).
Pendant 85 jours d’éruption, la lave a recouvert une superficie de 1 219 ha de terres. L’épaisseur moyenne de la couche de lave a été estimée à 12 m avec un maximum de 70 m.
Au total, six cratères ont été créés par l’éruption. La dimension du plus grand est de 172 m sur 106 m.
Le volume de lave émis a été estimé à 34 millions de m3 et le volume total de matériaux (lave et cendres) expulsé par le volcan est supérieur à 200 millions de m3.
Environ 7 000 personnes sur les 83 000 habitants de l’île ont été évacuées. Aucun blessé ou mort n’a été directement lié à l’éruption.
La superficie subaérienne des deltas de lave est de 48 ha : 43,46 ha pour le delta sud et 5,05 ha pour le delta le plus au nord.
L’éruption a détruit 2 988 bâtiments, dont des maisons, des écoles, des églises et des centres de santé. (Estimation par satellite Copernicus).
Selon le cadastre, 1 676 bâtiments ont été affectés, dont 1 345 à usage d’habitation, 180 structures agricoles, 75 bâtiments industriels, 44 de loisirs et d’accueil, 16 à usage public et les 16 à d’autres usages.
Les données cadastrales montrent que 370 ha de cultures ont été affectés par l’éruption : 228,69 ha de bananeraies, 68,05 ha de vignes et 27,43 ha d’avocatiers. Par ailleurs, 412 ha de bananiers ont été recouverts de cendres, ainsi que 128 ha de vignes et 84 ha d’avocatiers. La culture de la banane représente près de 50 % de l’économie de l’île.
73,8 km de routes ont été détruites ou endommagées, ainsi que 10,8 km de rues.
Les dégâts devraient dépasser 1 milliard de dollars US, mais les autorités se sont engagées à aider La Palma à se reconstruire après la catastrophe.
Source : PEVOLCA.

——————————————-

The eruption at Cumbre Vieja volcano in La Palma was declared officially over on December 25th, 2021 and it is now time to take stock of the event which was assigned a VEI 3 (on a scale of 8 levels).

During 85 days of eruptive process, lava covered an area of 1 219 ha of land. The average estimated thickness is 12 m with a maximum of 70 m.

In total, six craters have been created. The dimension of the largest crater is 172 m by 106 m.

The estimated volume of the amitted lava is 34 million m3 and the estimated volume of the total emitted material is greater than 200 million m3.

About 7 000 people, out of 83 000,residents on the island were forced to evacuate. No injuries or deaths have been directly linked to the eruption.

The subaerial area of the lava deltas is 48 ha : 43.46 ha for the southern delta and 5.05 ha for the northernmost delta.

The eruption destroyed 2 988 buildings, including homes, schools, churches, and health centers, according to the Copernicus satellite-based estimation.

According to the Cadastre, 1 676 buildings were affected, of which 1 345 residential, 180 agricultural, 75 industrial, 44 for leisure and hospitality, 16 for public use, and the remaining 16 for other uses.

Cadastre data shows 370 ha of affected crops : 228.69 ha of banana fields, 68.05 ha of vineyards, and 27.43 ha of avocados. In addition, 412 ha of banana trees have been covered by ashes, as well as 128 ha of vineyards, and 84 ha of avocados. Banana plantations account for nearly 50% of the island’s economy.

73.8 km of roads have been affected, as well as 10.8 km of streets.

Damage is ex pected to exceed 1 billion USD, but the authorities pledged to help La Palma build after the disaster.

Source: PEVOLCA.

Capture écran webcam