Nyiragongo (RDC): un constat d’échec // An admission of failure

La chaîne France 24 a diffusé le 27 août 2021 un très bon reportage sur la situation à Goma (République Démocratique du Congo) après l’éruption du Nyiragongo le 22 mai 2021. Le documentaire est d’une grande honnêteté. C’est aussi un constat d’impuissance et d’échec. Comme le déclare Dario Tedesco (Université de Campanie), « on a beaucoup à apprendre, on s’est trompé ». Il faut dire, à la décharge des volcanologues locaux que l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) manque cruellement de moyens. J’avais insisté sur cet aspect au moment de l’éruption. Ce n’est pas la première fois que le volcan déverse sa lave sur Goma et on sait que cette situation tragique se reproduira à plus ou moins long terme.

Le reportage met aussi en évidence une autre épée de Damoclès qui menace la région: le lac Kivu et les énormes quantités de gaz carbonique et de méthane qui se cachent dans ses profondeurs et ne demandent qu’à s’évacuer à la moindre occasion, si un fort séisme déstabilise le lac, par exemple. Tout le monde se souvient de la catastrophe du lac Nyos (cameroun) le 21 août 1986.

Il est facile de dire que l’on réalisé de bonnes prévisions quand la lave s’évacue dans une zone désertique, comme sur le Kilauea (Hawaii) ou dans l’Enclos du Piton de la Fournaise (Ile de la réunion). mais quand le volcan menace des zones densément peuplées, c’est une autre paire de manches…

Vous aurez accès au reportage de France 24 en cliquant sur ce lien.

J’ai écrit sur ce blog plusieurs articles à propos du lac Kivu. Vous les trouverez à l’aide du moteur de recherche dans la colonne de droite. Voici l’un d’eux:

Le méthane du lac Kivu (Rwanda / RDC) : entre menace et légende…

Eruption du Nyiragongo (RDC) : la situation humanitaire reste fragile // Nyiragongo eruption (DRC) : the humanitarian situation remains fragile

Vers 16 heures le 22 mai 2021, les habitants de Goma ont vu des villageois accompagnés de leurs enfants arriver en courant des environs du Nyiragongo, avec des matelas sur la tête et de gros sacs contenant leurs affaires. Ces villageois ont expliqué qu’il y avait le feu dans la forêt et qu’il se rapprochait très vite. Vers 17 heures, une forte lueur est apparue dans le ciel et la population a entendu des explosions. Vers 18 heures, tout le monde s’est rendu compte qu’il s’agissait d’une éruption du Nyiragongo. Vers 3 heures du matin, la lave s’est arrêtée à une centaine de mètres de la porte d’entrée de la clinique de Buhene et à moins de 800 mètres de l’aéroport de Goma. Selon l’ONU, plus de 13 villages et 3 629 maisons ont été détruits, laissant plus de 20 000 personnes sans abri.
Alors que la lave détruisait les lignes électriques et téléphoniques, des quartiers entiers comme celui de Buhene se sont retrouvés sans téléphone et un quart des habitants de Goma n’avaient plus d’électricité. Au moins 37 personnes sont mortes, soit par exposition à la lave ou aux gaz, soit dans des accidents pendant les évacuations. Selon l’UNICEF, 939 enfants se trouvaient dans les centres de réunification après avoir été séparés de leurs familles. Les membres de la famille de 243 enfants étaient portés disparus. Le 23 mai, plus de 170 enfants étaient portés disparus par leurs proches.

Deux mois après l’éruption du Nyiragongo, de nombreuses personnes vivent toujours dans des camps provisoires et ne peuvent rentrer chez elles. Certains enfants n’ont toujours pas retrouvé leur famille. Des organisations humanitaires internationales ont travaillé avec des organisations locales pour tenter de les réunir. Une jeune Congolaise, Sarah, qui s’occupe des enfants des rues, s’est donné pour mission de réunir les enfants et les parents. En cliquant sur ce lien, vous en saurez plus sur sa mission :
https://www.bbc.com/news/av/world-africa-57947193

Source : BBC News.

——————————————

It was around 4 pm on May 22nd, 2021 when the residents of Goma could see villagers from the foothills of Mount Nyiragongo hurrying with mattresses on their heads and large sacks with their belongings, children in tow. These villagers said there was a forest fire, and it was getting closer. By 5 pm, a fiery glow appeared in the sky and explosions could be heard in the distance. At about 6pm, everybody realized it was a volcanic eruption. At around 3 o’clock in the morning, the flow of lava stopped, about 100 metres from the front gate of the clinic in Buhene, and less that 800 metres from Goma’s airport. According to the U.N., over 13 villages and 3,629 houses were destroyed, leaving over 20,000 people homeless.

As the lava wiped out power lines, entire neighbourhoods, including Buhene, lost phone signals, and a quarter of Goma’s inhabitants were left without electricity. At least 37 people died, either from exposure to the lava or gases, or in accidents while trying to evacuate. According to UNICEF, 939 children arrived at reunification centres after being separated from their families. While many parents could be located, family members of 243 children remained missing. In addition, on May 23rd, over 170 children were reported missing by their relatives.

Two months after the eruption of Nyiragongo, many people are still living in temporary camps, unable to return to their homes, and some children still haven’t found their families. International aid groups have been working with local organisations to try and reunite them. One young local woman, Sarah, who works with street children, has made it her mission to reunite children and parents. Just click on this link to know more about it.

https://www.bbc.com/news/av/world-africa-57947193

Hébergements provisoires après l’éruption du Nyiragongo

La lave du Nyiragongo a anéanti certains quartiers de Goma

(Captures d’écran de la vidéo de la BBC)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

En Islande, l’éruption de Fagradalsfjall se poursuit avec des variations dans l’activité. On lac de lave s’agite dans le cratère actif. Ces derniers jours, les débordements étaient spectaculaires. Par la suite, Ces débordements se sont calmés et on constate que la lave s’écoule majoritairement en tunnels. Cela a entraîné une réactivation de la coulée de lave dans la vallée de Natthagi, mais la route côtière n’est as menacée pour le moment. Cette avancée de la lave pose des problèmes aux visiteurs de l’éruption car le flot incandescent a recouvert le sentier principal A. Le sentier B est toujours accessible mais plus difficile. Le lac de lave n’est plus visible depuis le point d’observation du sentier B car les parois du cratère actif sont trop hautes. Un troisième sentier est à l’étude.

 

Le lac de lave est encore bien actif dans le cratère…

++++++++++

Comme je l’ai indiqué dans une note dédiée à ce volcan, une équipe de l’Observatoire Volcanologique de Goma s’est rendue au sommet du Nyiragongo (RDC). Le lac de lave a disparu suite à sa vidange le 22 mai. Aucune éruption n’a été observée à Goma ou dans le Lac Kivu, comme le redoutaient les volcanologues, au niveau des fractures qui s’éteint ouvertes au moment de l’éruption. La vie reprend peu à peu son cours à Goma où certains quartiers détruits par la lave ne seront pas reconstruits.

Crédit photo : Wikipedia

++++++++++

De nouvelles crises éruptives – ou paroxysmes – ont été observées sur l’Etna (Sicile).Les dernières en date ont eu lieu les 12, 14, 16 et 17 juin 2021 et ont suivi le processus habituel : activité strombolienne dans le Cratère SE, évoluant ensuite en fontaines et débordements de lave sur le versant SO du cratère. Chaque événement s’accompagne d’une hausse rapide du tremor qui, une fois atteint son point culminant, chute aussi rapidement qu’il avait grimpé.

 

++++++++++

L’Association Volcanologique Européenne propose sur son site web une webcam de très bonne qualité du Stromboli (Sicile) où un petit débordement de lave a eu lieu le 17 juin 2021. Il suffit de cliquer sur ce lien pour y accéder :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_stromboli.php?numero=1

L’association propose par ailleurs une webcam haute définition braquée sur l’Etna, avec des archives d’images des dernières 24 heures. Voici le lien :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=2

A noter que des webcams sur d’autres sites proposent des images en streaming qui permettent de suivre l’activité volcanique en direct depuis son fauteuil.

 

Vue de l’Etna le 17 juin au matin avec la webcam L.A.V.E.

++++++++++

La sismicité à La Soufrière de St Vincent est faible depuis la dernière activité explosive du 22 avril 2021. Quelques séismes quotidiens sont encore enregistrés. Des panaches de vapeur et de gaz s’élèvent de plusieurs zones à l’intérieur du cratère et des anomalies thermiques sont toujours détectées par les satellites. Aucun nouveau dôme de lave n’a été observé dans le cratère.

Le niveau d’alerte reste à Orange.

Source : UWI.

 

Source : UWI

++++++++++

Le Taal (Philippines) montre des signes continus d’activité. Les émissions de SO2 ont atteint des niveaux record sur le volcan, avec une moyenne de 9 911 tonnes/jour le 10 juin 2021. Des panaches de vapeur s’élèvent à 1,5 km au-dessus du Main Crater Lake. Les habitants de plusieurs localités ont signalé des irritations de la gorge et observé le dessèchement ou la mort des cultures, des plantes et des arbres après une période de pluie.

Le PHIVOLCS rappelle au public que le niveau d’alerte du Taal reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). L’Institut recommande fortement de ne pas pénétrer sur l’île et dans le Main Crater. Source : PHIVOLCS.

 

Crédit photo : Wikipedia

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

In Iceland, the Fagradalsfjall eruption continues with fluctuations in activity. A lava lake can be seen in the active crater. In recent days, the overflows were spectacular. Subsequently, these overflows calmed down and lava is mainly flowing in tunnels. This resulted in the reactivation of the lava flow in the Natthagi Valley, but the coastal road is not threatened at this time. This advance of lava poses problems for visitors to the eruption as the main Trails A had to be closed. Trail B is still open but more difficult to climb. It should be noted that the lava lake can no longer be seen from the end of Trail B. A third path is under study.

++++++++++

As I indicated in a post dedicated to this volcano, a team from the Volcanological Observatory of Goma went to the summit of Nyiragongo (DRC). The lava lake disappeared after its deainage on May 22nd. No new eruption was observed in Goma or in Lake Kivu, as feared by volcanologists, at the fractures that opened up at the time of the eruption. Life is gradually resuming in Goma where some neighborhoods destroyed by lava will not be rebuilt.

++++++++++

New eruptive crises – or paroxysms – have been observed at Mt Etna (Sicily). The most recent events took place on June 12th, 14th, 16th and 17th 2021 and followed the usual process: Strombolian activity in the SE Crater, then evolving into lava fountains and overflows on the SW flank of the crater. The eruptive crisis is accompanied by a rapid rise in the tremor which, when peaked, drops as rapidly as it had climbed.

++++++++++

The European Volcanological Association displays on its website a very good quality webcam of Stromboli (Sicily) where a lava overflow occurred on June 17th, 2021. Just click on this link to access it:

http://www.lave-volcans.eu/webcams_stromboli.php?numero=1

The association also displays a high definition webcam directed at Mount Etna, with a 24-hour archive of images. Here is the link :

http://www.lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=2

Webcams on other websites offer streaming images that allow to watch volcanic activity live from your chair.

++++++++++

Seismicity at St Vincent’s La Soufrière has remained low since the last explosive activity on April 22nd, 2021. Some daily earthquakes are still recorded. Steam-and-gas plumes rise from a few areas inside the crater and thermal anomalies are still detected by satellites. No new lava domes have been observed in the crater.

The Alert Level remains at Orange.

Source : UWI.

++++++++++

Taal (Philippines) is still showing continuous signs of activity. SO2 emissions have reached the highest levels ever detected at the volcano, averaging 9,911 tonnes/day on June 10th, 2021. Steam plumes are rising 1.5 km from the Main Crater Lake. Residents in several municipalities reported throat irritations and observed sudden drying or die off of crops, plants, and trees after a period of rain.

PHIVOLCS reminds the public that the Alert Level for Taal remains at 2 (on a scale of 0-5). The Institute strongly recommends no entry onto the island, and access to the Main Crater,

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Le Nyiragongo après l’éruption // Nyiragongo Volcano after the eruption

Outre Manche, The Guardian est un peu l’équivalent de notre Paris Match : le poids des mots, le choc des photos ! C’est dans cet esprit que le journal britannique a publié une intéressante galerie de photos du Nyiragongo, dans le sillage de l’éruption du 22 mai 2021. Une équipe de scientifiques de l’Observatoire de Goma, accompagnée de rangers armés pour des raisons de sécurité, a escaladé le volcan pour aller observer le cratère. Les photos ne montrent pas le fond du cratère, mais il semble évident que le lac de lave a disparu, suite à sa vidange de la fin mai. L’auteur de l’article nous indique que « le cratère émet une sorte de grondement basse fréquence ponctué d’explosions. De nuit, on observe des restes de lave incandescente au fond du cratère. »

https://www.theguardian.com/world/gallery/2021/jun/15/taking-the-pulse-of-dr-congos-nyiragongo-volcano-in-pictures

————————————-

Across the Channel, The Guardian is a bit like our Paris Match: the weight of words, the shock of photos! It was with this state of mind that the British newspaper published an interesting photo gallery of Nyiragongo, in the wake of the eruption of May 22nd, 2021. A team of scientists from the Goma Observatory accompanied by armed rangers for seacurity reasons, climbed the volcano to observe the crater. The photos do not show the bottom of the crater, but it seems obvious that the lava lake has disappeared, following its drainage in late May. The author of the article tells us that « the crater emits a sort of low-frequency growl punctuated by explosions. At night, residues of glowing lava can be seenat the bottom. »

https://www.theguardian.com/world/gallery/2021/jun/15/taking-the-pulse-of-dr-congos-nyiragongo-volcano-in-pictures

Il faudra attendre probablement plusieurs mois avant que le rougeoiement du lac de lave illumine à nouveau le ciel au-dessus du cratère du Nyiragongo (Crédit photo: Wikipedia)