Mont Ontake (Japon): A la recherche des disparus // Looking for the missing

drapeau francaisUne équipe de recherche a rejoint le sommet du Mont Ontake pour la première fois depuis huit mois afin d’essayer de retrouver les corps de six alpinistes toujours portés disparus après l’éruption qui a tué environ 63 randonneurs le 27 septembre 2014. Une cinquantaine de personnes, avec des policiers, des pompiers et des volcanologues, a commencé à explorer les flancs du volcan en vue de recherches à grande échelle qui devraient être entreprises le mois prochain, une fois terminée la saison des pluies. L’équipe a observé un moment de silence devant la montagne qui, même en juin, a encore de la neige dans ses ravines.
L’éruption du 27 septembre 2014 fut la plus meurtrière au Japon depuis 90 ans. Les équipes de secours et de recherche ont travaillé avec beaucoup de difficulté pour essayer de retrouver les victimes ; les secouristes avançaient péniblement dans une couche de cendre aussi gluante que l’argile et dans des conditions de sécurité rudimentaires, avec le risque de respirer des gaz toxiques et de subir de nouvelles éruptions. L’opération de secours a été suspendue en octobre, au moment où les pluies d’automne commençaient à être remplacées par la neige qui rendit bientôt le sommet inaccessible.

Les autopsies des corps récupérés ont révélé que la mort faisait suite à des blessures provoquées par des chutes de pierres. Cette constatation a conduit en mars les autorités à recommander aux personnes qui escaladent le Mont Fuji de se munir de casques et de lunettes de protection.
Source: The Japan Times.

 —————————————–

drapeau anglaisA Japanese search team has returned to the summit of Mount Ontake for the first time in eight months to look for the bodies of six climbers still missing after the eruption that killed an estimated 63 hikers. Around 50 people, including police, firefighters and volcanologists, began an exploratory ascent of the volcano with a view to resuming a full-scale search next month after the rainy season. The team observed a moment of silence in front of the mountain which, even in June, still has snow-covered ravines.

The September 27th 2014 eruption was Japan’s deadliest for almost 90 years. Search and rescue teams trudged through thick, clay-like ash to recover 57 bodies in sometimes treacherous conditions, despite fears over toxic fumes and further eruptions. The operation was suspended in October as autumn’s rains began to give way to snow, which soon made the peak impassable.

Autopsies of the recovered bodies revealed many of them died from injuries caused by flying rocks. That led to a recommendation in March that people who climb Mount Fuji should carry helmets and goggles with them.

Source: The Japan Times.

TOPSHOTS-JAPAN-VOLCANO

Crédit photo:  Wikipedia.

Eruption du Mont Ontake (Japon): 53 morts à ce jour

drapeau francaisDeux nouveaux corps ont été découverts ce mardi 7 octobre sur les pentes de l’Ontake. Le bilan provisoire de la catastrophe s’établit désormais à 53 morts. L’un des deux corps a été retrouvé dans l’épaisse couche de cendre qui recouvre le volcan depuis son éruption le 27 septembre. Les corps de quatre autres victimes avaient été retrouvés samedi à proximité du sommet. Selon un décompte des autorités locales, il resterait encore 12 personnes qui ont probablement été piégées par l’éruption.

Comme on peut le voir sur cette vidéo, les sauveteurs doivent travailler dans la boue depuis le passage du typhon Phanfone qui a copieusement arrosé le Mont Ontake.

http://www.dailymotion.com/video/x27f767_deux-nouveaux-corps-decouverts-sur-le-volcan-ontake_news

 ——————————————–

drapeau anglaisSearch parties have found two more bodies on the flanks of Mount Ontake. The death toll has thus risen to 53. One of the hikers was found in the thick layer of ash that has covered the volcano since the eruption of September 27th.  Four more bodies had been found on Saturday near the summit. The search continues for 12 more hikers that were probably trapped during the eruption.

As can be seen on this video, rescuers have to work in the mud as typhoon Phanfone poured heavy rains on Mount Ontake.

http://www.dailymotion.com/video/x27f767_deux-nouveaux-corps-decouverts-sur-le-volcan-ontake_news

Ontake (Japon): Le bilan s’alourdit // The death toll rises

drapeau francaisLes secouristes viennent de retrouver quatre autres corps près du sommet du Mont Ontake qui a connu une violente éruption phréato-magmatique samedi dernier. Le bilan (probablement encore provisoire) est donc de 51 morts.

Plus de 900 secouristes ont recommencé leurs tristes recherches qui avaient été interrompues par la pluie.

Il n’a pas été dit si les quatre victimes faisaient partie des 16 personnes figurant sur la liste des disparus.

 ——————————————

drapeau anglaisRescuers on Saturday retrieved four more bodies near the summit of Mount Ontake that went through a violent phreatomagmatic eruption last weekend, raising the death toll to 51.

More than 900 rescue workers resumed searching the slopes after rain had halted their activity.

It was not immediately known if the four were among the 16 people that authorities said are believed still missing.

Ontake-blog

Le panache du volcan Ontake vu depuis l’espace le 28 septembre 2014  (Crédit photo:  NASA)

Explosion d’un volcan de boue en Sicile : Deux morts // A mud volcano explodes in Sicily : Two dead.

drapeau francaisLa tragédie s’est produite vers 11 heures samedi matin quand l’un des volcans de boue des Maccalube di Aragona a explosé et englouti un homme et ses deux enfants âgés de 7 et 9 ans. L’homme, âgé de 46 ans, a réussi à s’extraire de la boue mais sa fille de sept ans était déjà morte quand elle a pu être retirée rapidement. Son frère, âgé de 10 ans, a été retrouvé seulement 7 heures plus tard et avait cessé de vivre.

Les volcans sont situés sur la colline de la réserve naturelle des Maccalube. Selon les autorités locales, l’explosion a donné lieu à ce qu’on appelle un «basculement» de la colline qui s’est effondrée sur elle-même, créant une zone boueuse d’un diamètre de plusieurs centaines de mètres.

Au moment de l’explosion, le père et ses deux enfants se trouvaient en haut de la colline, tandis que d’autres touristes étaient plus loin et en état de choc après avoir été témoins du drame.
L’accès à la réserve des Maccalube di Aragona a immédiatement été fermé. La dernière explosion de ce type s’est produite en 1995.

————————————————-

drapeau anglaisThe tragedy occurred at about 11 a.m. on Saturday morning when one of the mud volcanoes of the Maccalube di Aragona exploded and engulfed a man and two children aged 7 and 9. The man, aged 46, managed to get out of the mud but his seven-year-old daughter was already dead when she was able to be removed quickly. His brother, aged 10, was found only 7 hours later and was dead.
The volcanoes are located on the hill in the natural reserve of the Maccalube. According to local authorities, the explosion resulted in a so-called ‘tipping’ of the hill that collapsed on itself, creating a muddy area with a diameter of several hundred metres.
At the time of the explosion, the father and his two children were at the top of the hill, while other tourists were away and in shock after witnessing the drama.
Access to the Maccalube di Aragona was immediately closed. The latest explosion of this type occurred in 1995.

Maccalube

L’un des volcans de boue des Maccalube  (Photo:  C.  Grandpey)

Violente éruption du Mont Ontake (Japon) // Violent eruption of Ontake volcano (Japan)

drapeau francaisLe volcan Ontake a connu une violente crise éruptive samedi matin, avec un panache de cendre et de blocs qui a surpris plusieurs centaines de randonneurs qui se trouvaient sur les flancs du volcan. Les images mises en ligne sur Internet ne laissent guère de doute sur l’origine phréatique ou phréato-magmatique de l’événement. C’est le type même d’éruptions pour lesquelles aucune prévision n’est possible.

Un demi millier de militaires et de policiers japonais ont été mobilisés pour venir en aide aux personnes prises au piège et les aider à redescendre les pentes recouvertes d’un manteau de cendres.

Le bilan est très lourd, avec une trentaine de morts et une quarantaine de blessés dont plusieurs souffrent de fractures.

Le volcan, situé à la limite des préfectures de Nagano et de Gifu, à 200 km environ à l’ouest de Tokyo, est un lieu de randonnée privilégié à cette époque de l’année, permettant notamment d’observer les couleurs automnales de la végétation. Sa précédente éruption remontait à 2007.

La Japan Meteorological Agency a élevé le niveau d’alerte du volcan à 3 sur une échelle de 5.

Voici un lien vers une petite vidéo de l’éruption :

http://www.theguardian.com/world/video/2014/sep/27/mount-ontake-japans-second-highest-volcano-erupts-video

Le professeur Masashi Tsukui, l’un des volcanologues japonais les plus renommés, a dit ne pas être surpris par cette éruption. Il pense que les mouvements tectoniques provoqués par le puissant séisme de mars 2011 ont fait monter la pression dans les chambres magmatiques de plusieurs volcans du centre du pays. Selon lui, le Mont Fuji, proche du mont Ontake, pourrait lui aussi entrer un jour en éruption.

Pour moi, cela s’appelle parler pour ne rien dire ! En effet, personne ne sait si le séisme de 2011 a fragilisé les volcans japonais. De toute évidence, comme je l’ai indiqué auparavant, les vidéos qui ont été mises en ligne montrent assez clairement que l’éruption du Mont Ontake samedi est d’origine phréatique ou phréato-magmatique. Il s’agit très probablement d’une éruption violente mais très ponctuelle qui peut se produire sur n’importe quel volcan, sans événement antérieur susceptible de la déclencher.

Il est très facile de dire que le séisme de 2011 a pu déstabiliser le Mont Fuji. Peut-être que oui. Peut-être que non. Personne ne le sait. En tout cas, plus de 3 ans après le séisme de 2011, le Mont Fuji semble toujours aussi calme et rien ne dit que, s’il se réveille, ce sera à cause des événements de 2011.

 ——————————————-

drapeau anglaisOntake volcano went through a violent eruption on Saturday morning, with a plume of ash and blocks that  took by surprise hundreds of hikers who were on the flanks of the volcano. The images posted on the Internet leave little doubt about the phreatic or phreato-magmatic origin of the event. This is the kind of eruptions for which no forecast is possible.
A half thousand Japanese military and police were mobilized to help the people trapped and help them down the ash blanketed slopes of the mountain.
The toll is very heavy, with thirty dead and forty wounded, often suffering from multiple fractures.
The volcano, located on the border of the prefectures of Nagano and Gifu, about 200 km west of Tokyo, is a privileged place to hike this time of year, allowing visitors to see the aurumn colours of the vegetation. Its previous eruption dates back to 2007.
Japan’s Meteorological Agency raised the alert level for Mount Ontake to 3 on a scale of 1 to 5.

Here is a link to a short video of the eruption:

http://www.theguardian.com/world/video/2014/sep/27/mount-ontake-japans-second-highest-volcano-erupts-video

Professor Masashi Tsukui, one of the most renowned Japanese volcanologists said he was not surprised by this eruption. He thinks that the tectonic movements caused by the powerful earthquake of March 2011 have raised the pressure in the magma chambers of several volcanoes in central Japan. In his opinion, Mount Fuji, near Mount Ontake, could also erupt some day.
To my mind, this is talking without saying anything! Indeed, no one knows whether the 2011 earthquake has affected Japanese volcanoes. Obviously, as I put it before, the videos that have been released clearly show that the eruption of Mount Ontake Saturday was phreato or phreato-magmatic. The odds are that it was a violent but very punctual eruption that can occur on any volcano without any prior event likely to trigger it.
It is very easy to say that the 2011 earthquake may have destabilized Mount Fuji. Maybe yes. Maybe not. Nobody knows. In any case, more than 3 years after the 2011 earthquake, Mount Fuji looks as calm as before and nobody will be able to prove that, if it wakes up, it will be because of the events of 2011.
My note of September entitled « Volcanic Forecast? « Has demonstrated through Iceland and Hawaii our inability to make short-term forecasts. The long term is limited to question marks.