La Soufrière de St Vincent : deuxième éruption explosive // St Vincent’s La Soufriere : Second explosive eruption

8 heures : La Soufrière de Saint-Vincent a été secouée par une deuxième puissante explosion vers 14 h 45 le 9 avril 2021. L’UWI a indiqué que la colonne de cendres s’est élevée jusqu’à environ 4 km dans l’atmosphère.

Une première crise éruptive avait été enregistrée ce même jour à 8 h 41 (heure locale).

L’évacuation des habitants des zones Rouge et Orange se poursuit. 76 abris prévus pour plus de 2 000 occupants sont désormais pleinement opérationnels.

Les volcanologues de l’UWI expliquent que la population doit s’attendre à des éruptions plus explosives et à de fortes retombées de cendres.

Pour le moment, la plus grande partie de cette cendre est emportée vers le large par le vent, avec de gros nuages à l’est et à l’ouest. En conséquence, les habitants de la Barbade peuvent recevoir plus de cendre que les personnes vivant dans le sud de Saint-Vincent.

Des coulées pyroclastiques pourraient également apparaître sur les flancs du volcan.

Source: médias d’information locaux.

++++++++++

18h00: Aucune nouvelle crise éruptive majeure n’a encore eu lieu à La Soufrière de Saint-Vincent, mais les habitants sont confrontés à des retombées de cendres extrêmement intenses et à une forte odeur de soufre. Ces nuisances ont maintenant atteint Kingstown, la capitale (16 500 habitants). L’UWI prévient que les retombées de cendres constitueront un risque omniprésent dans tout Saint-Vincent et devraient atteindre les îles voisines telles que la Barbade. Les cendres volcaniques ne sont pas nécessairement mortelles mais elles peuvent entraîner des problèmes respiratoires au sein de la population.

Les puissantes émissions de cendres volcaniques sont générées par les éruptions explosives.

Selon le VAAC de Washington, les colonnes de cendres ont atteint 15,8 km au-dessus du niveau de la mer. À 05h43 UTC le 10 avril 2021, le VAAC a signalé que les nuages de cendres s’étendaient sur près de 740 km ENE et environ 650 km ESE de La Soufrière. À 11h13 UTC, les cendres atteignaient plus de 1 300 km vers l’ENE du sommet.

Source: Médias d’information locaux, NEMO, UWI, The Watchers.

———————————–

8:00 am : St Vincent’s La Soufriere was rocked by a massive second explosion at about 2. 45 pm on April 9th, 2021. UWI reported that the vertical ash column rose approximately 4km into the atmosphere.

A first eruptive crisis had been recorded at 8.41 am (local time).

The evacuation of residents from the Red and Orange Zones is going on. 76 shelters with more than 2000 occupants are now fully operational.

UWI volcanologists explain the Vincentians should prepare for more explosive eruptions and heavy ashfall. For the moment, most of the ash is expected to go offshore, with large clouds going to the east and west. People in Barbados may receive more ashfall than persons living in the south of St Vincent.

Pyroclastic flows might also appear on the flanks of the volcano.

Source: Local news media.

+++++++++

6:00 pm : No new major eruptive crisis has yet occurred at St Vincent’s La Soufriere, but residents are confronted with extremely heavy ashfall and strong sulphur smell which have now reache Kingstown, the capital (pop.16 500). UWI warns that ashfall will be a pervasive hazard throughout St. Vincent and is expected to reach neighbouring islands such as Barbados. Volcanic ash is not necessarily lethal but can lead to respiratory problems among the population.

Powerful volcanic ash emissions are due to multiple explosive eruptions. According to the Washington VAAC, the ash columns reached 15.8 km above sea level.

At 05:43 UTC on April 10th, 2021, the VAAC reported that volcanic ash was extending nearly 740 km ENE and about 650 km ESE from La Soufriere. By 11:13 UTC, the ash was reaching over 1 300 km ENE from the summit.

Source: Local news media, NEMO, UWI, The Watchers.

Panache généré par la deuxième explosion (Source : UWI)

Le panache de cendre de La Soufrière vu depuis l’espace le 9 avril 2021 (Source : NOAA)

Urgence et évacuations à St Vincent-et-les Grenadines // Emergency and evacuations at St Vincent-and-the Grenadines

9 avril 2021 – 8h (heure française): Selon les derniers bulletins de l’UWI, la situation évolue rapidement et une urgence a été décidée à La Soufrière de St Vincent.

Une évolution rapide de l’activité sismique a été observée le 8 avril 2021. Six épisodes de tremor ont été enregistrés à partir de 3 heures du matin, à des intervalles d’environ deux heures et demie. De plus, ces épisodes de tremor, généralement associés à l’ascension du magma vers la surface, ont lentement augmenté en intensité.

Le réseau sismique a également enregistré cinq séismes longue période (LP), généralement associés à des mouvements de magma, au cours des deuxième et quatrième épisodes de tremor. Il y a également eu deux brefs essaims sismiques volcano-tectoniques (VT) à des profondeurs allant jusqu’à 5 kilomètres sous le sommet du volcan. Deux essaims VT avaient déjà été enregistrés les 23-26 mars et le 5 avril.

Les émissions de gaz au sommet du volcan ont également augmenté. En particulier, la hauteur du dôme a considérablement augmenté le 8 avril. Il a maintenant atteint la hauteur du cratère à l’ouest (partie sous le vent) de l’île. Son incandescence est désormais visible depuis l’Observatoire de Belmont.

Tous ces paramètres montrent que le magma s’approche probablement de la surface, avec le risque d’une éruption explosive. En conséquence, le niveau d’alerte a été élevé au Rouge et un ordre d’évacuation a été émis pour les habitants de la zone Rouge autour du volcan

Le navire MV Gem Star est amarré à la jetée de Chateaubelair pour accueillir les personnes évacuées. Le Centre national des opérations d’urgence (NEOC) fonctionne désormais 24 heures sur 24. Les navires de croisière font route vers St Vincent pour aider aux évacuations. La compagnie Carnival Cruise Lines envoie deux navires. Chaque navire pourra accueillir jusqu’à 1 500 personnes qui seront transportés vers les îles voisines. Toutes les précautions seront prises pour protéger la santé et la sécurité de l’équipage du navire et des passagers qui montent à bord. Les compagnies Royal Caribbean et Celebrity Cruises ont envoyé chacune un navire qui devait arriver le 8 avril dans la soirée.

Pour le moment, on ne sait pas combien de personnes seront évacuées, où le navire les emmènera ou si elles resteront temporairement à bord. Environ 16 000 personnes vivent dans la zone Rouge et devront être évacuées vers le sud de l’île où les abris d’urgence sont prêts à les accueillir. Les supermarchés et les stations service ont rapidement été pris d’assaut, par les riverains qui craignent sans doute une crise économique consécutive à la catastrophe naturelle attendue.

Il se peut que la pandémie de Covid-19 vienne brouiller les cartes. Le Premier ministre de Saint-Vincent a déclaré lors d’une conférence de presse que les gens doivent être vaccinés s’ils montent à bord d’un bateau de croisière ou s’ils sont hébergés temporairement dans d’autres îles voisines.

Il est bon de rappeler que l’éruption explosive du 6 mai 1902, a tué 1700 personnes. La dernière éruption explosive remonte à 1979. Elle n’a pas fait de victimes

Source: médias d’information locaux.

Source : UWI

Source : NEMO

++++++++++

18h00: Les scientifiques de l’Observatoire de Belmont indiquent qu’il y a eu une crise éruptive sur La Soufrière à 8h40 le matin du 9 avril 2021. Des panaches de cendres jusqu’à 8 km de hauteur ont été observés. Des retombées de cendre ont affecté l’aéroport international d’Argyle Comme je l’ai déjà écrit, toutes les personnes vivant dans la zone Rouge ont été invitées à évacuer immédiatement. Les géologues de l’Université des Antilles (UWI) indiquent que la « percée » du dôme a eu lieu à 8 h 41, et qu’un panache de cendres vertical s’en est échappé. Contrairement à ce qu’ont affirmé certains médias, il n’y a pas eu d’explosion majeure du dôme sommital. Selon l’UWI, le volcan a retrouvé une période calme, mais d’autres explosions sont attendues prochainement et la première crise éruptive n’était probablement pas la plus importante. De plus, les séquences éruptives à La Soufrière peuvent se poursuivre pendant des jours ou des semaines.

En raison de la direction du vent, la plupart de la cendre devrait rester dans la partie nord de l’île où il est toutefois fait état de chute de «graviers chauds» (probablement des lapilli) sur les toits des maisons dans différentes parties de l’île.

La police a déployé son personnel dans les endroits stratégiques pour protéger la vie et les biens et assurer la libre circulation des véhicules sur les routes de l’île. Les points de contrôle garantiront qu’aucune personne ou véhicule non autorisé ne pénètre dans la zone Rouge. De plus, il est conseillé aux personnes qui ne résident pas dans la zone rouge de ne pas s’y rendre car cela pourrait compliquer l’évacuation des personnes affectées par l’éruption. La police exhorte tous les automobilistes à se garer sur le côté gauche des routes et à céder le passage à tous les véhicules prioritaires et autres impliqués dans le transport des personnes évacuées. La police, avec d’autres agences de sécurité, assurera la sécurité dans tous les sites d’hébergement et fera en sorte que les personnes évacuées se trouvent dans un environnement sécurisé pendant et après l’éruption de La Soufrière. La police sécurisera également les biens et le bétail laissés par les familles évacuées.

 Source: médias d’information locaux.

Le panache éruptif le 9 avril 2021 au matin (Source : UWI)

——————————————–

April 9th, 2021 – 8 am (French time): : According to the latest reports, the situation is changing rapidly and an emergency has been decided at St Vincent’s La Soufriere.

A rapid change in seismic activity was observed on April 8th, 2021. Six separate episodes of tremors starting at 3 am were recorded with intervals of about two and a half hours between them. Moreover, the tremor episodes, usually associated with the movement of magma to the surface, have slowly increased in magnitude.

The seismic network has also recorded five long-period earthquakes, isually associated with the movement of magma, during the second and fourth episodes of tremor.

There have also been two brief swarms of small volcano-tectonic (VT) earthquakes, located at depths up to 5 kilometres below the summit of the volcano. Two similar VT swarms had already been recorded on 23-26 March and on April 5th.

Gas emissions at the summit of the volcano gave also increased.

Visual observations indicate that the dome’s height increased significantly on April 8th. It has now reached the height of the crater on the western (Leeward side) of the island. The glow from the dome is now visible from the Belmont Observatory.

All these parameters show that a fresh batch of magma is probably getting close to the surface, with the risk of an explosive eruption.  As a consequence, the alert level has been elevated to RED and an evacuation order has been issued for residents in the Red Hazard Zone of the La Soufriere Volcano.

The MV Gem Star is docked at the Chateaubelair Jetty to transport residents who are evacuated. The National Emergency Operating Center (NEOC) has been fully activated and is operating around the clock. Cruise ships are heading to St Vincent to assist in evacuations. Carnival Cruise Lines is sending two ships. Each ship will accommodate up to 1,500 residents who will be transported to neighbouring islands. All precautions will be taken to protect the health and safety of Carnival crew and the passengers who board the ships. Royal Caribbean and Celebrity Cruises are each sending one ship expected to arrive on April 8th in the evening.

It is not immediately clear how many people will be evacuated, where the ship will take them or if they will remain temporarily aboard. Roughly 16,000 people live in the red zone and will need to be evacuated to the south of the islands where emergency shelters are ready to welcome them. Supermarkets and gas stations were quickly invaded by residents who feared an economic crisis following the expected natural disaster.

Evacuation efforts could be hampered by the pandemic. St Vincent’s Prime Minister told a news conference that people have to be vaccinated if they go aboard a cruise ship or are granted temporary refuge in other nearby islands.

Let’s bear in mind that the explosive eruption of May 6th, 1902, killed 1,700 people. The last explosive eruption dates back to 1979. It claimed no casualties

Source: Local news media.

+++++++++

6:00 pm : Scientists at the Belmont Observatory indicate that there was an explosive eruption at the La Soufriere Volcano at 8.40 on the morning of April 9th, 2021. Ash plumes of up to 8 km were observed. Ashfall has been recorded at the Argyle International Airport

As I put it before, all persons in the Red zone have been asked to evacuate immediately.

The University of the West Indies (UWI) geologists indicate that the “punching” of the dome took place around 8.41, with a vertical ash plume. According to UWI, the volcano is now back into a quiet period, but more explosions expected soon; the first one was not the biggest and the eruptions at La Soufriere could continue for days or weeks.

Due to the wind direction, most of the ash is expected to remain in the northern part of the island where there have been reports of “hot gravel” (probably lapilli) falling on house roofs across different parts of the island

The police has deployed its staff at strategic locations throughout the country to safeguard life and property, and to ensure the free flow of traffic on the nation’s roads. Check points will ensure that no unauthorized persons or vehicles enter the Red Zones. In addition, persons who do not reside in the “Red Zones” are advised not to visit these areas as it could complicate the transportation of affected persons from the Disaster Zones. The police is urging all motorists to pull to the “left side” of the roads and “give way” to all emergency and other vehicles involved in transporting persons out of the danger zones so as to maintain a free flow of traffic at all times. The police, along with other security agencies, will coordinate security at all designated shelters to ensure that evacuees are in a safe and secure environment during and after the explosive eruption of the La Soufriere volcano.

The police will also secure the properties and livestock that are left behind by the evacuees from break-ins and thefts.

Source: Local news media.

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Dans un bulletin publié par l’Université des Antilles (University of the West Indies – UWI ) le 27 mars 2021, on peut lire que la séquence de séismes volcano-tectoniques (VT) qui a débuté le 23 mars 2021 à La Soufrière de St Vincent a pris fin le 26 mars. Depuis cette date, l’activité sismique se caractérise par de petits événements de basse fréquence associés à la croissance du dôme.

Le nouveau dôme continue de croître à la fois dans la partie du volcan sous le vent (leeward) et celle exposée au vent (windward). Les émissions de gaz les plus importantes se situent au sommet du dôme ainsi que dans les zones de contact entre le dôme de 1979 et le nouveau dôme.

Un survol du dôme à l’aide d’un drone le 19 mars 2021 a révélé qu’un volume d’environ 6 291 084 mètres cubes de nouveau matériau est venu s’ajouter au dôme depuis les dernières observations du 12 février.

Le niveau d’alerte reste à l’Orange. Aucun ordre d’évacuation n’a été émis à ce jour.

Evolution du dôme de La Soufriere (Source : UWI)

++++++++++

Le Merapi (Indonésie) reste bien actif. Aux premières heures de la matinée le 27 mars 2021, le volcan a émis des panaches de cendres de 200 mètres de hauteur et déclenché plusieurs coulées pyroclastiques qui ont atteint près de 2 km sur ses pentes. Aucune victime n’est à déplorer. Les villageois vivant sur les pentes du Merapi sont priés de rester à 5 kilomètres de son cratère.

La dernière éruption majeure de Merapi en 2010 a tué 347 personnes.

Source : Presse indonésienne.

Coulée pyroclastique sur le Merapi (Source : Presse internationale)

++++++++++

L’OVPF indique que la sismicité et l’inflation du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) continuent. La sismicité montre les fluctuations habituelles observées pendant la phase de réalimentation du réservoir magmatique superficiel. La source à l’origine de l’inflation est localisée à environ 2 km de profondeur sous le cratère Dolomieu. Au moment du regain d’activité volcanique, on a noté également une augmentation des émissions de CO2, notamment sur les flancs du volcan en champ lointain. Cette hausse des émissions de CO2 est le signe d’une remontée profonde de magma qui est à l’origine de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, de la sismicité et de l’inflation qui y sont associées.

L’OVPF rappelle que le processus de recharge du réservoir peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant qu’apparaisse la possibilité d’une éruption.

Bonne nouvelle : Suite à la baisse de la sismicité sur le volcan, l’Enclos Fouqué a été partiellement rouvert au public.

Inacceptable : Deux stations équipées d’inclinomètres ont été détruites par des actes de malveillance. Les imbéciles comprendront-ils un jour que ce matériel sert à assurer la sécurité de la population?

Dernière minute : Le 31 mars 2021 à 00h09 (heure locale), un séisme de magnitude M 2,3 a été ressenti par des habitants de l’île de la Réunion, sutout dans le secteurde la Plaine des Cafres. L’hypocentre a été localisé à 24 km sous le niveau de la mer, à une distance d’1 km à l’est de la Plaine des Cafres. L’Observatoire explique que ce type d’événements, ressenti par la population, est enregistré plusieurs fois par an.

 Vue de l’inflation sur le Piton de la Fournaise (Source : OVPF)

++++++++++

En Islande, l’éruption dans la Geldingadalur continue. Le double spatter cone qui s’est édifié sur la fissure éruptive reste bien actif. Il s’est éventré et la lave s’écoule librement à raison de 5-7 mètres cubes par seconde en continuant d’agrandir et d’épaissir le champ de lave. Les autorités islandaises mettent en garde les visiteurs du site éruptif sur le danger que représentent les gaz volcaniques, mais aussi la météo très changeante. Ces mêmes autorités demandent aux visiteurs d’être prudents car plusieurs personnes mal préparées ont rencontré des difficultés et ont été transportées à, l’hôpital pour des blessures toutefois sans gravité. Il est aussi demandé aux personnes présentes de respecter la distanciation sociale à cause de la pandémie de Covid-19. A noter la mise en place de restrictions d’accès plus sévères à l’aéroport à compter du 1er avril 2021. La police contrôle maintenant les personnes sur le site éruptif afin de s’assurer qu’elles ne sont pas en infraction avec les mesures de quarantaine imposées à l’aéroport.

Capture d’écran de la nouvelle webcam le 31 mars 2021

++++++++++

Sur l’Etna (Sicile), la série de paroxysme qui avait repris le 16 février 2021 marque une pause. Pas de nouvelle crise éruptive depuis la n°16 du 23 mars. Heureusement, car les très mauvaises conditions météo sur le volcan ces derniers temps n’auraient pas permis d’assister au spectacle. Un 17ème événement peut bien sûr se déclencher à tout moment ! Le 30 mars 2021, l’INGV indiquait que l’activité strombolienne a repris dans le Cratère SE et qu’elle se poursuit dans les autres cratères.

Dernière minute (31 mars 2021) :  L’INGV confirme l’ouverture d’une bouche effusive à la base sud du cratère SE. Elle alimente un champ de lave composé de plusieurs coulées qui se dirigent vers le SSO, S et SSE. Les coulées orientées vers le  SSO et le S semblent mal alimentées et leurs fronts se trouvent entre 2800 à 2900 m d’altitude. La coulée avançant vers le SSE est bien alimentée et son front se trouve à environ 2750 m d’altitude. Il a presque atteint le rebord de la Valle del Bove.

L’activité strombolienne reste continée à l’intérieur du Cratère SE. L’activité éruptive des autres cratères sommitaux reste inchangée

. Le tremor volcanique reste sur des valeurs moyennes.

Source : INGV.

Capture écran webcam / 16ème paroxysme

++++++++++

Le Kilauea (Hawaï) est toujours en éruption dans le cratère de l’Halema’uma’u. La lave sort d’une bouche sur le côté nord-ouest du cratère. Le lac de lave a une profondeur d’environ 224 m et reste immobile sur sa moitié est. Il est toujours impossible de l’apercevoir depuis les postes d’observation ouverts au public. Les émissions de SO2 restent élevées avec 950 t / jour. Source: HVO.

Le HVO enregistre actuellement un nouvel essaim sismique sous le flanc nord-ouest du Mauna Loa avec une magnitude maximale de M 2,6. Cependant, l’Observatoire indique que cela ne signifie pas qu’une éruption est imminente. De tels essaims sont probablement provoqués par des fluctuations dans le réservoir magmatique et/ou par des réajustements à l’intérieur de l’édifice volcanique. Les autres données de surveillance ne montrent pas de changement significatif.

Le Parc National indique que le très populaire Thurston Lava Tube qui est resté fermé plus d’un an en raison de la pandémie de COVID-19 est de nouveau ouvert au public. Pour le moment, le parcours dans le tunnel est à sens unique pour permettre une distanciation sociale. Il est conseillé aux visiteurs de porter des masques lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres personnes

Le tunnel est ouvert 24 heures sur 24, mais n’est éclairé que de 8 h à 20 h.

Image thermique du lac de lave (Source : USGS / HVO)

++++++++++

La sismicité reste élevée sur le Taal (Philippines) dont le niveau d’alerte reste à 2. Il est toujours conseillé aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan. Le PHIVOLCS indique que des explosions phréatiques soudaines, des retombées de cendres, des séismes volcaniques et des gaz volcaniques peuvent menacer la région autour du volcan.

De faibles émissions de vapeur avec un peu de cendre sont observées au niveau du Main Crater (cratère principal). La température de l’eau du lac dans la Main Crater atteint 71,8°C. Une inflation très lente et régulière estobservée dans la région de Taal depuis l’éruption de janvier 2020.

Source: PHIVOLCS.

Source : presse philippine

+++++++++

L’éruption du Pacaya (Guatemala) se poursuit avec des panaches de cendres atteignant 3 km d’altitude et des retombées sur plusieurs localités au sud du volcan.

L’activité effusive continue d’alimenter la coulée de lave sur le flanc ouest ; elle présentait une longueur de 2 850 m le 30 mars 2021. Le 29 mars, la lave atteignait les plantations de café et avait enseveli une maison abandonnée près du village d’El Patrocinio.

L’INSIVUMEH indique que de nouvelles coulées de lave pourraient apparaître sur d’autres flancs du volcan. La lave se déplace à une vitesse de 50 à 60 m par jour. Le 30 mars, le village d’El Patrocinio se trouvait à seulement 1,5 km du front de lave actif.

Source: INSIVUMEH, CONRED.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :  :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

In a bulletin released by the University of the West Indies (UWI) on Mach 27th, 2021 one can read that the period of elevated volcano-tectonic (VT) earthquakes which began on March 23rd, 2021 at St Vincent’s La Soufriere stopped on March 26th. Since then, the only seismic activity is characterized by small low-frequency events associated with the growth of the dome.

The new dome continues to grow towards both the leeward and windward sides of the volcano with the most active gas emissions being at the top of the dome, as well as the contact areas between the pre-existing 1979 and the new dome.

A drone survey of the dome conducted on March 19th indicates that a volume of about 6,291,084 cubic metres of new material has been added to the dome since the last survey on February 12th.

The alert level remains at Orange. No evacuation order or notice has been issued.

++++++++++

Mt Merapi (Indonesia) is still quite active. In the early hours of March 27th, 2021, the volcano released 200-metre-high ash plumes and triggered several pyroclastic flows that reached nearly 2 km on its slopes. No casualties were reported.

Villagers living on Merapi’s slopes are asked to stay 5 kilometres from its crater.

Merapi’s last major eruption in 2010 killed 347 people.

Source : Indonesian newspapers.

++++++++++

OVPF indicates that the seismicity and inflation at Piton de la Fournaise (Reunion Island) continue. Seismicity shows the usual fluctuations observed during the recharge phase of the shallow magma reservoir. The source of the inflation is located about 2 km deep beneath the Dolomieu Crater. At the time of the resurgence of volcanic activity, an increase in CO2 emissions was also noted, especially on the flanks of the volcano in the far field. This increase in CO2 emissions is a sign of a deep magma ascent which is at the origin of the pressurization of the shallow magma reservoir, the seismicity and inflation associated with it.

OVPF explains that the recharging process of the reservoir can take several days to several weeks before an eruption occurs.

Good news: Following the decrease in seismicity on the volcano, the Enclos Fouqué has been partially reopened to the public.

Unacceptable: Two stations equipped with inclinometers were destroyed by malicious acts. Will these stupid persons understand one day that these instruments are used to ensure the safety of the population?

Last minute : On March 31st, 2021 at 12:09 am (local time), an M 2.3 earthquake was felt by some residents of Reunion Island, mostly in the Plaine des Cafres area. The hypocentre was located 24 km below sea level, at a distance of 1 km east of the Plaine des Cafres. The Observatory explains that this type of event, felt by the population, is recorded several times a year.

++++++++++

In Iceland, the eruption in Geldingadalur continues. The double spatter cone that was built on the eruptive fissure remains very active. Its flanks broke open so that lava can now flow freely at a rate of 5 -7 cubic metres per second.. It enlarges and thickens the lava flield. Icelandic authorities are warning visitors of the danger posed by volcanic gases, but also the changeable weather conditions. These same authorities ask visitors to be cautious as several ill-prepared people encountered difficulties and were transported to hospital with minor injuries. Those present are also asked to respect social distancing because of the Covid-19 pandemic. Starting on April 1st, 2021, stricter measures of access will be enforced at Keflavik airport. The police is also controlling the visitors on the eruption site to make sure they are not breaking the quarantine regulations.

++++++++++

On Mt Etna (Sicily), the series of paroxysms that resumed on February 16th, 2021 is making a pause after the 16th event of the series on March 23rd. Poor weather conditions would not have allowed to watch another event. A 17th eruptive crisis could accur any time from now! On March 30th, 2021, INGV indicated that strombolian activity has started again in the SE Crater and is going on in the other craters.

Last minute (March 31st, 2021): INGV confirms the opening of an effusive vent at the south base of the SE Crater. It feeds a lava field made up of several flows that head SSW, S and SSE. The SSW and S-trending flows appear to be poorly fed and their fronts are between 2800 and 2900 m above sea level. The flow moving SSE is well fed and its front is at an altitude of about 2750 m. It has almost reached the edge of the Valle del Bove.

Strombolian activity remains continuous inside the SE Crater.

The eruptive activity of the other summit craters remains unchanged. The volcanic tremor remains on medium values.

Source: INGV.

++++++++++

Kilauea (Hawaii) is still erupting in Halema’uma’u Crater with lava emitted by a vent on the northwest side of the crater. The lava lake is about 224 m deep and remains stagnant over its eastern half. It still cannot be seen from the public observation posts. SO2 emission rates remain elevated at 950 t/day.

Source: HVO.

HVO is currently recording another seismic swarm beneath the NW flank of Mauna Loa with a maximum magnitude of M 2.6. However, the Observatory indicates this does not mean an eruption is imminent. Such swarms are probably caused by changes in the magma storage system and/or by normal re-adjustments within the volcanic edifice. Other monitoring data show no significant changes in activity.

Hawaii Volcanoes National Park indicates that it has reopened the popular Thurston lava tube which had been closed more than year due to the COVID-19 pandemic. For the moment, the trail through the tube is one-way only to allow social distancing. Visitors are advised to wear masks when coming into close contact with other persons

The tube is open 24 hours a day, but is only illuminated from 8 a.m. to 8 p.m.

+++++++++

Seismicity remains high at Taal Volcano (Philippines) whose alert level remains at 2. Pilots are still advised not to fly close to the volcano. PHIVOLCS indicates that sudden phreatic explosions, minor ashfall, volcanic earthquakes, and volcanic gases may threaten the region around the volcano. .

Weak emission of steam plumes are observed at the Main Crater. Water temperature of the Main Crater Lake reaches 71.8 °C.

Very slow and steady inflation and expansion has been observed in the Taal region since after the January 2020 eruption.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

The eruption of Pacaya (Guatemala) continues with ash columns reaching 3 km above sea level and ashfall on several communities to the south of the volcano.

Effusive activity continues to feed the lava flow on the west flank, with a length of 2 850 m on March 30th, 2021. On March 29th, the lava flow reached coffee plantations and swallowed up an abandoned house near the village of El Patrocinio. INSIVUMEH says more lava flows coulsd appear on other flanks. Lava travels at a speed of 50-60 m per day.

On March 30th, the village of El Patrocinio was located only  1.5 km from the active lava front.

Source : INSIVUMEH, CONRED.

 

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Ne pas comparer La Soufrière de St Vincent avec Soufriere Hills à Montserrat // St Vincent’s La Soufriere is different from Soufriere Hills in Montserrat

En raison des conditions nuageuses et des vents très forts ces derniers jours, il n’a pas été possible de faire voler un drone au-dessus de La Soufrière de Saint-Vincent afin de faire des observations visuelles de l’intérieur du cratère et de surveiller le nouveau dôme. Cependant, les images satellites obtenues le 17 février 2021 confirment que le nouveau dôme continue de croître lentement.

L’interview d’un volcanologue de Montserrat venu surveiller La Soufrière est assez intéressante. Il dit être venu à Saint-Vincent «en pensant pouvoir faire exactement le même travail qu’à Montserrat, mais le volcan de Saint-Vincent lui a montré qu’il avait tort». En effet, le système volcanique de La Soufrière ainsi que les signaux émis par le volcan sont bien différents de ceux observés sur le volcan Soufrière Hills à Montserrat. En conséquence, il a dû revoir ses observations de Montserrat pour les adapter à l’éruption de Saint-Vincent.

Il a ajouté que le volcan de Saint-Vincent doit être surveillé attentivement « car on ne sait pas vraiment ce qu’il va faire ; on doit continuer à le surveiller et agir en conséquence, en fonction des observations. »

Parlant d’éruptions, le volcanologue a également abordé l’idée fausse véhiculée par certains habitants de l’île selon laquelle le volcan n’est pas en éruption. Il a expliqué que tant que le volcan extrude du magma à la surface, il est en éruption. Dans certains cas, les éruptions peuvent être très lentes et dans le cas de La Soufrière, la lave sort effectivement très lentement en construisant un dôme et en libérant du gaz. Il a donné cette explication car il a remarqué que certaines personnes pensent que le volcan n’est pas en éruption parce qu’il ne produit pas d’explosions. L’éruption de 1979 à Saint-Vincent-et-les Grenadines a commencé de manière explosive et est devenue effusive. Le fait que l’éruption actuelle soit effusive au départ ne veut pas dire qu’elle ne deviendra pas explosive par la suite.

. Source: médias d’information locaux.

——————————————-

Due to overcast conditions and very high winds over the last few days, it was impossible to fly a drone above St Vincent’s La Soufriere in order to make visual observations of the conditions inside the volcano and survey the new dome. However, satellite images released on February 17th, 2021 confirm that the new dome continues to grow slowly.

The interview of a Montserrat volcanologist who came to monitor La Soufriere is quite interesting. He says he came to St Vincent “with the mindset of being able to do the exact same kind of thing in Montserrat, but St Vincent’s volcano has proven him wrong.” Indeed, La Soufriere’s system is quite different as well as its signals from what he observed on the Soufriere Hills volcano at Montserrat. As a consequence, he had to adjust what he did in Montserrat to fit St Vincent’s eruption.

He added that the volcano in St Vincent needs to be monitored carefully “because we are not quite sure what it is going to do and we need to keep monitoring it and eact accordingly based on what we’ve seen.”

Speaking about eruptions, the volcanologist also dealt with the misconception amongst some members of the public that the volcano is not erupting. He said that as long as the volcano is pushing magma to the surface, it is an eruption. In some cases, eruptions can be very gentle and in La Soufriere’s case, lava is coming out very slowly, building a dome and releasing gas.

He gave this explanation because he has noticed that some people believe the volcano is not erupting because it is not generating explosions. The 1979 eruption in St Vincent and the Grenadines started explosive and went effusive, so the fact that the eruption has gone effusive initially has not ruled out that it could go explosive.

Source : Local news media.

Nouvelle photo du dôme dans le cratère de La Soufriere (Source : UWI)

Eruption de La Soufrière de Saint-Vincent: pas de danger immédiat // Eruption of St Vincent’s La Soufriere: no immediate danger

L’éruption de La Soufrière continue à Saint-Vincent-et-les Grenadines avec une activité fumerollienne, l’expansion du nouveau dôme et l’augmentation de l’activité sismique. L’île reste en alerte Orange.

Dans une interview, le responsable de l’équipe scientifique de l’UWI, le Dr Thomas Christopher, s’est montré plutôt rassurant sur l’évolution l’éruption en cours. Parlant des effondrements, il a expliqué que tant que le dôme grossira lentement, il n’y aura pas d’effondrement majeur car il y aura moins d’instabilité. Cependant, si la vitesse de croissance vient à augmenter, il y aura un risque plus important d’effondrement. La surveillance du nombre d’effondrements peut être un excellent moyen de savoir à quelle vitesse le dôme se développe. Le Dr Christopher a ajouté que l’apparition d’effondrements n’était absolument pas le signe d’une éruption explosive ; c’est juste une indication que le dôme est en train de croître.

Le Dr Christopher a expliqué que les informations recueillies sur la sismicité, le dégazage et le volume du dôme donnent à l’équipe scientifique des indications sur le comportement du volcan et comment peut évoluer la situation. Un problème est qu’il n’y a pas d’équipement de contrôle permanent du dégazage sur l’île.

Les dernières mesures montrent que le nouveau dôme a un volume d’un peu moins de 6 millions de mètres cubes, ce qui signifie qu’il a grossi d’un million de mètres cubes en 12 jours. En moyenne, il ajoute environ 1 million de mètres cubes tous les huit jours,. Cela montre qu’il y a un léger ralentissement de la croissance, mais ce n’est pas suffisant pour dire qu’il y a un changement dans le comportement du système volcanique. Le Dr Christopher souhaite qu’il y ait des mesures plus fréquentes pour voir comment l’éruption progresse.

Au vu de la situation actuelle, le danger n’a pas augmenté pour la population à proximité immédiate dans la mesure où le dôme reste confiné à l’intérieur du cratère. L’éruption ne menace pas la vie des personnes qui vivent sur les basses pentes du volcan. Le seul danger serait pour ceux qui décident de monter au sommet et de descendre dans le cratère. Le Dr Christopher ajoute que les personnes sur les flancs du volcan ne sont pas plus en danger qu’elles ne l’étaient au début de l’éruption.

Source: News 784.

———————————————–

The eruption of La Soufriere volcano on St Vincent and the Grenadines continues with fumarolic activity, expansion of the new dome, and increased seismic activity. The country remains on Orange Alert.

In an interview, UWI lead scientist Dr Thomas Christopher was rather reassuring about the current eruption. Speakibg about rockfalls, he said that if the dome grows slowly, there will not be constant rockfalls since there will be less instability. However, if the growth rate were to pick up naturally, there would be more rockfalls. Monitoring the rate of rockfall can be an excellent way to tell how fast the dome is growing. Dr Christopher added that the occurrence of rockfalls does not indicate an explosive eruption of any kind; it merely tells us the dome is growing.

Dr Christopher explained that the information collected from the earthquakes, degassing, and dome volume gives the scientific team a clear idea of what the volcano is doing and what may occur. One problem is that there is no permanent degassing equipment on the island.

The latest survey shows that the new dome is just under 6million cubic metres, which means it added one million cubic metres in 12 days. On average it was adding about 1 million cubic metres every eight days, so there is a slight slowing of the rate, however that is not significant to say there is a change in the behaviour of the system. Dr Christopher wishes there would be more frequent measurements to see how the eruption is progressing

Based on the volcano’s configuration and how the eruption is progressing, the danger has not increased to the population in the immediate vicinity since the dome is contained. The eruption is not threatening the lives of the people who are living on the lower flanks of the volcano right now. The only danger would be to those who decide to go up at the summit, and down into the crater. Dr Christopher says the people on the volcano’s flanks are in no more danger than they were at the start of the eruption.

 Source: News 784.

Source : UWI

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

 La situation est relativement stable sur La Soufrière de St Vincent. L’extrusion du dôme se poursuit lentement. Comme je l’ai écrit précédemment, ce qui inquiète les scientifiques, c’est la pression exercée par le dôme sur la partie intérieure du cratère. Ils craignent que cette pression ne déstabilise le flanc du volcan. C’est la raison pour laquelle trois stations GPS et des réflecteurs de mesure électronique de distance (EDM) ont été installés au sommet pour faciliter les mesures de déformation susceptibles de se produire sur les flancs du volcan. 12 emplacements potentiels ont été identifiés et des réflecteurs supplémentaires seront bientôt installés au sommet.

Depuis l’installation des sismomètres en janvier, 573 événements ont été enregistrés (en date du 30 janvier 2021).

Source: UWI.

++++++++++

Un nouvel essaim sismique a débuté sous le Cumbre Vieja (La Palma / Canaries) le 31 janvier 2021. C’est le deuxième essaim sismique dans cette zone depuis le 23 décembre 2020 et le 8ème événement depuis 2017.

Les secousses ont été localisées sur le versant ouest du volcan à des profondeurs comprises entre 15 et 20 km. La magnitude maximale observée était de M 1,8. Cela signifie que l’essaim ne présente aucun danger pour les habitants et les visiteurs de La Palma.

Le niveau d’alerte reste au Vert. Aucun changement significatif de l’activité volcanique n’est prévu. Aucune déformation du sol n’a été observée au niveau du volcan.

Il est à noter que des changements significatifs ont été observés dans les émissions d’hydrogène dans l’atmosphère par le volcan, en relation avec les récents essaims sismiques. On relève aussi une tendance à la hausse du flux diffus de CO2.

Source: INVOLCAN, The Watchers.

++++++++++

L’éruption du Kilauea continue. La lave sort d’une bouche qui perce la paroi intérieure nord-ouest de l’Halema’uma’u. Le 31 janvier, la lave avait comblé une profondeur d’environ 213 m du cratère. Le HVO explique que seule la partie ouest du «lac de lave» est active.

En fait, ce qui se passe sur le Kilauea n’est pas vraiment un lac de lave au sens oùon l’entend habituellement, avec des courants de convection qui font se déplacer la surface. Ici, c’est plutôt une énorme accumulation de lave qui pourrait devenir un lac de lave si le niveau de la surface s’élève au-dessus de la bouche d’alimentation.

Les dernières mesures de SO2 font état d’environ 2 200 tonnes par jour.

Source: HVO.

++++++++++

Des avalanches incandescentes et coulées pyroclastiques sont toujours émises suite à des effondrements du dôme de lave du Merapi (Indonésie). Elles parcourent jusqu’à 1,5 km le long de plusieurs ravines. Des changements morphologiques sont observés dans la zone sommitale en raison de l’émergence de dômes de lave. Le volume du dôme était estimé à 157000 mètres cubes le 25 janvier 2021, mais les avalanches et les coulées pyroclastiques du 26 au 27 janvier ont réduit ce volume à 62000 mètres cubes, selon des mesures effectuées le 28 janvier.

Source: BPPTKG.

++++++++++

L’activité se poursuit dans le cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) avec des émissions sporadiques de gaz et de cendres et un épanchement de lave qui a commencé à la mi-2020 et a augmenté au cours des deux derniers mois. Le niveau d’alerte reste au Jaune.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

La température des bouches de vapeur et de gaz à White Island (Nouvelle-Zélande) a diminué au cours des dernières semaines et a été mesurée à environ 300°C début février, ce qui est identique à celle enregistrée en juillet 2018. Il n’y a aucun signe d’activité éruptive au niveau des bouches actives. Une petite quantité d’eau s’est accumulée sur le fond du cratère. Le niveau d’alerte reste à 1.

Source: GeoNet.

++++++++++

Dans son dernier bulletin mensuel, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) indique que tout est calme en ce moment sur le volcan. Au cours du mois de janvier 2021, la sismicité est restée faible, avec uniquement 7 séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous la zone sommitale.

L’inflation de l’édifice qui avait repris suite à l’éruption du 7-8 décembre 2020 s’est arrêtée fin décembre 2020

Dans la conclusion de son rapport, l’Observatoire écrit que «la réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel, qui avaient repris suite à l’éruption du 7-8décembre 2020,a cessé fin décembre 2020. A noter que depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions. Ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2020 sur des périodes allant de15 à 80 jours environ. »

++++++++++

La situation est inchangée au Kamchatka. La couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveluch. Des explosions peuvent se produire à tout moment et faire passer cette couleur au Rouge. En effet, la région est survolée par les lignes aériennes entre l’Amérique et l’Asie.

Source : KVERT.

++++++++++

 Dans son bulletin couvrant l’activité de l’Etna (Sicile) du 25 au 31 janvier 2021, l’INGV indique que l’on continue à observer une activité strombolienne d’intensité variable au niveau du Cratère SE, avec de faibles émissions de cendres. Une activité strombolienne et une activité effusive avec émissions sporadiques de cendres sont observées à l’intérieur de la Voragine. Dans le même temps, une activité strombolienne se produit également à l’intérieur de la Bocca Nuova et du Cratère NE. L’amplitude du tremor se maintient à des valeurs relativement élevées. Aucune déformation n’a été détectée.

Source : INGV.

++++++++++

Dans son bulletin couvrant l’activité du Stromboli (Sicile) entre le 25 et le 31 janvier 2021, l’L’INGV indique qu’une activité explosive normale, de type strobolien, est observée dans la zone cratèrique Nord. La fréquence totale des événements varie entre des niveaux moyens et élevés et atteint entre 16 et 22 événements par heure. L’intensité des explosions est faible à moyenne dans la zone cratèrique Nord et moyenne à élevée dans la zone Centre-Sud. Aucune déformation de l’édifice volcanique n’a été enregistrée.

Source : INGV.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation is fairly stable on St Vincent’s La Soufriere. The extrusion of the lava dome continues. As I put it before, what worries the scientists is the pressure exerted by the dome on the inner part of the crater. They fear that the pressure might destabilize the flank of the volcano. This is the reason why three GPS stations and Electronic Distance Measurement (EDM) reflectors have been installed at the summit to assist with measurements of deformation associated with the flanks of the volcano. 12 locations have been identified and additional reflectors will soon be installed at the summit.

Since the installation of seismometers in January, 573 events have been recorded (January 30th, 2021).

Source : UWI.

+++++++++++

A new earthquake swarm started under the Cumbre Vieja volcano (La Palma/ Canary Islands) on January 31st, 2021. This is the second seismic swarm in this area since December 23rd, 2020, and the 8th event since 2017.

The quakes have been located on the western slope of the volcano at depths between 15 and 20 km The maximum observed magnitude was M 1.8. This means the swarm poses no danger to residents and visitors to La Palma.

The alert level remains at Green. No significant change in volcanic activity is expected. No ground deformation has been observed at the volcano.

It is worth noting that significant changes have been observed in the diffuse emission of hydrogen into the atmosphere by the Cumbre Vieja volcano linked to recent seismic swarms, as well as an increasing trend in the diffuse flux of carbon dioxide.

Source: INVOLCAN, The Watchers.

++++++++++

Kilauea is erupting, with lava erupting from a vent on the northwest side of Halema’uma’u Crater. On January 31st lava had filled a depth of about 213 m of the crater. HVO explains thatonly the western portion of the “lava lake” is active.

Actually, what is happening at Kilauea is not really a lava lake which usually moves thanks to convection currents. Here, it is rather a huge accumulation of lava. It might become a lava lake if the level of the surface rises higher than the supply vent.
The most recent SO2measurements reached about 2,200 tons per day.

Source: HVO.

++++++++++

Incandescent lava avalanches and pyroclastic flows are still emitted bycollapses of Mt Merapi’s lava dome (Indonesia). They travel as far as 1.5 km down several drainages. Morphological changes are observed in the summit area due to the emergence of lava domes. The 2021 dome volume was an estimated at 157,000 cubic metres on 25 January, but avalanches and pyroclastic flows during 26-27 January reduced the volume to 62,000 cubic metres based on 28 January estimates.

Source : BPPTKG.

++++++++++

Activity continues at Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile) with sporadic gas-and-ash emissions and lava effusion which began in mid-2020 and increased in the past two months. The alert level remains at Yellow

Source : SERNAGEOMIN.

++++++++++

The temperature of the steam and gas vents in White Island (New Zealand) has been decreasing during the past weeks and has been measured at about 300°C, temperature similar to the one recorded in July 2018. There is no evidence of eruptive activity at the active vents. A small amount of water has ponded on the crater floor. The alert level remains at 1.

Source : GeoNet.

++++++++++

In its latest monthly report, the Piton de la Fournaise Volcanological Observatory (OVPF) indicates that the situation is calm at the moment on the volcano. During the month of January 2021, seismicity remained low, with only 7 shallow volcano-tectonic earthquakes recorded under the summit area.

The inflation of the volcanic edifice, that had resumed following the eruption of December 7-8, 2020, stopped at the end of December 2020.

In the conclusion of its report, the Observatory writes that “the magma recharge and the pressurization of the shallow magma reservoir, which had resumed following the eruption of December 7-8, 2020, ceased at the end of December 2020. It should be noted that since 2016 , the recharge of the superficial magma reservoir under Piton de la Fournaise has occurred in pulses. Similar lulls in deformation and seismicity have already been observed on several occasions between 2016 and 2020 over periods ranging from 15 to 80 days. »

++++++++++

The situation is unchanged in Kamchatka. The aviation colour code remains Orange for Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch. Explosions can occur at any time and cause this colour to change to Red. Indeed, the region is on the routes of airlines between America and Asia.

Source: KVERT.

++++++++++

In its report covering the activity of Mt Etna (Sicily) from January 25th to 31st, 2021, INGV indicates that strombolian activity of varying intensity is still observed at the SE Crater, with low ash emissions. Strombolian activity and effusive activity with sporadic ash emissions are observed inside the Voragine. At the same time, Strombolian activity is also occurring inside Bocca Nuova and the NE Crater. The amplitude of the tremor remains at relatively high values. No deformation has been detected.

Source: INGV.

++++++++++

 In its report covering the activity of Stromboli (Sicily) between January 25th and 31st, 2021, INGV indicates that normal strombolian activity is observed in the northern crater area. The total frequency of events varies between medium and high levels and reaches between 16 and 22 events per hour. The intensity of the explosions is low to medium in the North crater area and medium to high in the Centre-South area. No deformation of the volcanic edifice has been recorded.

Source: INGV.

Fréquence horaire moyenne, journalière et hebdomadaire, des explosions sur le Stromboli au niveau des différents cratères, ainsi que leur intensité. (Source : INGV)

La Soufrière de St Vincent : la crainte des volcanologues // St Vincent’s La Soufriere: what the scientists fear

L’extrusion du dôme de lave se poursuit lentement dans le cratère de la Soufrière de Saint-Vincent. Les dernières mesures effectuées le 24 janvier 2021 révèlent un volume estimé à 4,5 millions de mètres cubes.

Pour l’instant, la masse dôme de lave est bien calée au fond du cratère de sorte qu’il n’y a aucun risque de le voir déborder et que des blocs dévalent les flancs du volcan.

Ce qui inquiète le plus les scientifiques qui surveillent La Soufrière, c’est la pression exercée par le dôme contre la paroi du cratère. Des techniques GPS et de mesure électronique de distance (EDM) sont en cours d’installation pour contrôler la situation.

Si la pression exercée par le dôme devenait trop élevée, il pourrait y avoir un risque d’effondrement d’une partie du cratère et cela deviendrait un réel danger pour les zones situées au pied du volcan.

———————————————

The extrusion of the lava dome is slowly continuing within the crater of St Vincent’s La Soufrière. The latest measurements performed on January 24th, 2021 reveal an estimated volume of 4.5 million cubic metres.

For the time being, the lava dome is still deep within the crater and there is no risk to see it overflow with blocks rolling down the slopes of the volcano.

What worries most the scientists observing La Soufriere is the pressure exerted by the dome against the crater wall. GPS and Electronic Distance Measurement (EDM) techniques are being installed to monitor the situation

Should the pressure exerted by the dome become too high, there might be a risk of collapse of a part of the crater and this would become a real danger to the areas at the foot of the volcano.

Crédit photo : UWI