Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

 Le Sangay (Équateur) a connu un nouvel épisode éruptif le 22 mai 2021 à 00h20 (UTC) avec des fontaines de lave atteignant 500-1000 m au-dessus du cratère (voir la vidéo ci-dessous). La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge avant d’être ramenée à l’Orange. Le panache de cendres qui a accompagné la crise éruptive est monté à 9,1 km d’altitude. De légères retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs localités.

Voici une courte vidéo de l’événement:

https://youtu.be/M5rMNvKYqGw

Source: Instituto Geofisico.

  L’éruption vue depuis l’espace (Source: NOAA)

++++++++++

En Islande, l’éruption sur la péninsule de Reykjanes continue. Le débit éruptif reste soutenu au niveau du cône éruptif dont le comportement ressemble toujours à celui d’un geyser, avec des phases actives impressionnantes. La lave très fluide à la source a franchi la digue de terre édifiée par les bulldozers et continue à avancer vers la route 427 (ou Suðurstrandarvegur) dont elle est distante d’environ 2 km. Un câble fibre optique près de la route pourrait être menacé. Toutefois, si le débit éruptif se maintient à 10-15 mètres cubes par seconde, cela devrait laisser le temps de prendre des mesures pour protéger la route.

Image webcam

++++++++++

Comme indiqué précédemment, l’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) est maintenant terminée. Il est probable que l’Enclos va rouvrir au public… en attendant sa fermeture dès les premiers signes d’un réveil du volcan. Rappelons que cette éruption s’est soldée par la mort de deux jeunes randonneurs.

Souvenir de l’éruption (Photo : C. Holveck)

++++++++++

L’Etna (Sicile) a repris son cycle de paroxysmes qui se déroulent selon le schéma habituel : activité strombolienne au Cratère SE qui évolue en fontaines et coulées de lave. A noter une reprise de l’activité strombolienne dans la matinée du 25 mai, avec un nuage de cendre qui est monté à une hauteur de 4000 m.En ce moment, les crises éruptives sont espacées d’environ 48 heures, mais Mamma Etna a l’humeur changeante !

L’INGV indique que l’Etna a connu une nouvelle crise éruptive le 25 mai avec une activité strombolienne qui a débuté vers 18h45 (heure locale) dans le Cratère SE, accompagnée d’une inévitable hausse rapide du tremor. L’activité strombolienne s’est ensuite transformée en fontaine de lave avec un panache de cendre qui a atteint 5000 m d’altitude. Comme à l’accoutumée, un débordement de lave a donné naissance à une coulée sur le versant SO du cratère. L’épisode de fontaine de lave a cessé vers 21h30 et s’est accompagné d’une rapide chute du tremor. Rien de très original, donc. Quand je vous disais que Mamma Etna avait l’humeur changeante….

Rebelote cette nuit entre 3 heures et 6 heures du matin, avec la succession habituelle d’événements. L’Etna est vraiment en grande forme!

Source : INGV.

Caméra thermique INGV

…et ce n’était pas fini! L’Etna est vraiment en grande forme!

++++++++++

L’activité reste soutenue sur le Stromboli (Sicile), mais la coulée de lave le long de la Sciara del Fuoco n’atteint plus la mer. Le front de coulée se trouve environ à mi pente. Des blocs s’e détachent et roulent jusqu’à la mer. On observe toujours une activité de spattering dans les zones Nord et Centre-sud de la terrasse cratèrique.

Image webcam

++++++++++

L’UWI SRC indique que l’activité sismique reste faible à La Soufrière de St Vincent qui ne s’est pas manifestée depuis la séquence explosive du 22 avril 2021. On observe des émissions de SO2 dans la zone sommitale qui présente encore des anomalies thermiques, mais il n’y a aucun signe de formation d’un nouveau dôme dans le cratère. Le niveau d’alerte reste à l’Orange.

Source : UWI

++++++++++

La sismicité est toujours présente dans la région de Goma, mais le Nyiragongo (RDC) ne s’est pas manifesté de nouveau depuis l’éruption qui a surpris la population le 22 mai 2021. Même si la lave n’est pas entrée dans la ville comme en 1977 et 2002, les dégâts sont importants et on dénombre de nombreuses victimes (au moins 32 morts selon le dernier bilan), liées pour la plupart indirectement à l’éruption. Les conditions météorologiques n’ont pas permis de survoler le volcan et de savoir si le lac de lave s’était partiellement ou totalement vidangé.

Crédit photo : Wikipedia

++++++++++

Le HVO indique que Kilauea (Hawaï) est en éruption et que l’activité reste confinée dans l’Halema’uma’u. Cependant, au cours des dernières 24 heures, aucune lave active n’a été observée sur les images des webcams orientées vers la surface du lac de lave. On observe toujours des zones chaudes près de la zone où s’ouvrait la bouche dans la paroi ouest du cratère. La croûte de lave solidifiée couvre en ce moment  99% de la surface du lac. Les émissions de SO2 restent légèrement élevées avec 100 tonnes par jour. La profondeur du lac est de 229 m Le HVO explique que la situation actuelle peut signifier « une baisse du débit effusif avec une pause à venir dans l’activité éruptive. »

Crédit photo : HVO

++++++++++

L’AVO vient de signaler une hausse de l’activité sismique sur le Great Sitkin (Aléoutiennes / Alaska) de sorte que la couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange et le niveau d’alerte volcanique a été élevé à Watch (Vigilance).

Un nouveau message que m’a adressé l’AVO indique qu’une séquence explosive a été observée sur le volcan. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne est passée, au moins momentanément, au Rouge.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

Sangay (Ecuador) went through another eruptive episode on May 22nd, 2021 at 00:20 (UTC) with lava fountains reaching 500 – 1 000 m above the crater (see video below). The Aviation Colour Code was raised to Red and later lowered back to Orange.

The accompanying ash plume rose up to 9.1 km above sea level. Slight ashfall was reported in several communities.

Here is a short video of the event: https://youtu.be/M5rMNvKYqGw

Source : Instituto Geofisico.

++++++++++

In Iceland, the eruption on the Reykjanes peninsula continues. The eruptive output remains sustained at the eruptive cone whose behaviour still resembles that of a geyser, with impressive active phases. The very fluid lava at the source has crossed the earthen dike built by the bulldozers and continues to advance towards road 427 (or Suðurstrandarvegur) which is about 2 km away. There are fears for a fiber optic cable near the road. Assuming the lava flow continues at a rate of 10-15 m3 per second, there will be adequate time to take measures to protect the road.

++++++++++

As previously indicated, the eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) is now over. It is likely that the Enclos will soon reopen to the public … pending its closure at the first signs of a new eruption. This eruption caused the death of two young hikers.

++++++++++

Mt Etna (Sicily) resumed its cycle of paroxysms which unfold according to the usual pattern: Strombolian activity at the SE Crater which evolves into lava fountains and lava flows. Strombolian activity started again in the morning of May 25rh, with an ash cloud that rose 4,000m above the volcano. Right now, the eruptive crises are about 48 hours apart, but Mamma Etna has a changing mood!

INGV indicates that Mt Etna experienced a new eruptive crisis on May 25th with Strombolian activity that began around 6:45 p.m. (local time) at the SE Crater, accompanied by an inevitable rapid rise in the tremor.Strombolian activity then turned into a lava fountain with an ash plume that reached 5000 m a.s.l..As usual, an overflow of lava gave rise to a flow on the SW side of the crater.The lava fountain episode ceased around 9:30 p.m. and was accompanied by a rapid drop in the tremor.Nothing very original!

New paroxysm during the night between 3:00 and 6:00 (local time) with the usual events: Strombolian activity, lava fountain, lava flow… Mt Etna is in great shape!

Source: INGV.

++++++++++

Activity remains elevated at Stromboli (Sicily), but the lava flow along the Sciara del Fuoco no longer reaches the sea. The flow front is about halfway down. Blocks break off and roll to the sea. There is still some spattering activity in the north and south-central areas of the crater terrace.

++++++++++

The UWI SRC indicates that seismic activity remains low at St Vincent’s La Soufrière where no major activity has been observed since the explosive sequence of April 22nd, 2021. SO2 emissions are observed in the summit area which still exhibits thermal anomalies, but there is no sign of a new dome forming in the crater. The alert level remains at Orange.

++++++++++

Seismicity is still present in the Goma region, but Nyiragongo (DRC) has not erupted again since the event which surprised the population on May 22nd, 2021. Even though lava did not enter the city ​​as in 1977 and 2002, the damage is significant and there are many victims (at least 32 dead, according to the latest toll), mostly indirectly linked to the eruption. The weather conditions made it impossible to fly over the volcano and see whether the lava lake has partially or completely drained.

++++++++++

HVO says Kilauea (Hawaii) is erupting with activity confined to Halema’uma’u. However, within the past 24 hours, no active lava was observed in webcam images of the Halema‘uma‘u crater lava lake surface. However, localized hot areas remain near the base of the western vent area. Stagnant and solidified lava crust covers 99% of the lake surface. SO2 emission rates remains slightly elevated at 100 tonnes per day. The total depth of the lake is 229 m

HVO says the current situation may mean “a decline in lava effusion rate that may indicate a coming pause in eruptive activity.”

++++++++++

AVO has just indicated that there has been an increase in local earthquake activity of Great Sitkin (Aleutians /Alaska) . As a consequence, the Aviation Colour Code has been raised to ORANGE and the Volcano Alert Level to WATCH.

AVO has just sent me a message indicating that an eruptive episode has been observed at the volcano. As a consequence, the aviation colour code has been raised to Red, at least momentarily.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Nyiragongo (RDC) : quelques réflexions personnelles

Il n’y a toujours pas, à ma connaissance, confirmation de la vidange du lac de lave du Nyiragongo. Les retombées de cendres observées dans la région de Goma plaident toutefois en faveur de cette hypothèse.

 Je m’en tiens donc à la déclaration du directeur de l’Observatoire : « Il n’a pas été possible de voir à l’intérieur du cratère du volcan à cause du brouillard. Ce qui aurait permis de dégager deux hypothèses: la lave dans le cratère signifierait que les tremblements de terre équivaudraient à une nouvelle activité. Dans le cas contraire, ces tremblements voudraient dire que la terre est en train de reconstituer son équilibre. »

Le processus éruptif le plus fréquent du Nyiragongo est connu et assez facile à comprendre. On remarquera que lorsque la lave perce les flancs du volcan, les coulées démarrent généralement à basse altitude, avec une pente plus faible que vers le sommet. L’importante vitesse d’écoulement de la lave est avant tout due à un taux d’épanchement extrêmement élevé provoqué par la pression de la colonne magmatique à l’intérieur du volcan. Le volcan éclate un peu comme un fruit mûr.

En conséquence, il me paraît essentiel de donner la priorité au contrôle des zones de fractures qui entaillent les flancs du Nyiragongo. Observer le lac de lave depuis la lèvre du cratère, descendre sur les plateformes à l’intérieur, prélever de la lave dont la composition est largement connue, n’est pas inutile mais ne renseigne guère sur le comportement à venir du volcan. Il faudrait un séjour prolongé (plusieurs semaines ou plusieurs mois) ou – encore mieux – la présence de webcams pour bien analyser le comportement du lac de lave. Un bivouac de quelques jours n’est pas suffisant.

Comme je l’ai écrit précédemment, c’est la pression interne exercée par la colonne magmatique sur les parois du volcan qui détermine le déclenchement des éruptions. Pour mieux appréhender la réaction des flancs du volcan à cette pression, il serait intéressant de multiplier les instruments de mesures et autres capteurs. Les satellites sont aujourd’hui parfaitement en mesure de contrôler les déformations des flancs d’un volcan à partir des capteurs installés sur ses flancs. Cela suppose d’une part que l’Observatoire soit opérationnel, mais aussi  que les instruments ne soient pas vandalisés par les voyous qui traînent dans la région.

Le Nyiragongo est un volcan qui montre parfaitement à quel point prévision et prévention volcaniques se rejoignent.

Source : Wikipedia