Mayon (Philippines): Les évacuations risquent de durer longtemps // Evacuations might last a long time

Une activité intense continue d’être observée sur le Mayon. Dans sa dernière mise à jour du 24 janvier 2018, le PHILVOCS indique que « 5 épisodes de fontaines de lave intenses mais sporadiques » ont été enregistrés sur le volcan. Les fontaines atteignaient 500 à 600 mètres de hauteur et généraient des panaches de cendre montant jusqu’à 5 kilomètres au-dessus du cratère. La lave continue à alimenter des coulées dans les ravines Mi-isi et Bonga. Des coulées pyroclastiques sont également observées sur des distances atteignant 5 km par rapport au cratère.

Le nombre de villageois déplacés dépasse maintenant 74 000. Les autorités s’attendent à une urgence humanitaire qui pourrait durer plusieurs mois. Il n’y a pas eu de victimes de l’éruption jusqu’à présent et les forces de l’ordre font leur possible pour empêcher les villageois et les touristes de s’infiltrer dans les zones dangereuses.
Les personnes évacuées vivent dans 66 centres d’hébergement d’urgence dans neuf localités de la province d’Albay où se trouve Mayon. Si l’on se réfère aux précédentes éruptions, l’éruption actuelle pourrait durer de deux à quatre mois. Les autorités locales et nationales s’efforcent d’atténuer l’impact de l’éruption sur les écoles, la santé et la sécurité publique, ainsi que sur les moyens de subsistance.
Des centres d’enseignement temporaires seront installés dans des dizaines d’écoles transformées en centres d’évacuation afin de permettre aux classes de continuer. Les animaux domestiques seront conduits dans des zones plus proches de leurs propriétaires dans les centres d’évacuation pour éviter d’autres pertes. La ville de Camalig dans la province d’Albay a déjà mis en place une zone pour les animaux de ferme.
Bien que le Mayon soit entré en éruption une cinquantaine de fois au cours des 500 dernières années, il attire de nombreux randonneurs et touristes. En 2013, cinq d’entre eux qui s’étaient aventurés près du sommet malgré les mises en garde ont été tués. L’éruption la plus destructrice, en 1814, a tué plus de 1 200 personnes et enseveli la ville de Cagsawa sous des coulées de boue. Le beffroi de l’église est toujours présent pour rappeler la colère du Mayon.
Source: WBOC-TV Salisbury.

—————————————-

Intense activity continues at Mayon Volcano. In its latest update on January 24th 2018, PHILVOCS indicates that 5 more episodes of intense but sporadic lava fountaining were observed on the volcano.They reached from 500 metres to 600 metres high and generated ash plumes that reached up to 5 kilometres above the crater. The events fed lava flows on the Mi-isi and Bonga Gullies. Pyroclastic flows were also observed. They now travel as far as 5 kilometres from the crater.

The number of displaced villagers has now swelled to more than 74,000 and is causing officials to brace for a humanitarian emergency they fear could last for months. There have been no reports of injuries so far and law enforcers have struggled to keep villagers and tourists from sneaking into danger zones.

The evacuees are living in at least 66 emergency shelters in nine municipalities in Albay province where Mayon lies. Based on its previous eruptions, Mayon’s restiveness could last from two to four months, prompting Albay and national authorities to take steps to ease the impact on schools, public health and safety, livelihood and law and order.

Temporary learning centres will be set up in dozens of schools turned into evacuation centres to allow classes to continue, and farm animals will be brought to areas closer to their owners in evacuation camps to prevent more losses to villagers’ livelihoods. Camalig in Albay has already set up an area for rescued farm animals.

Although Mayon has erupted about 50 times in the last 500 years, it has remained popular among climbers and tourists. In 2013, five climbers who had ventured near the summit despite warnings were killed. Its most destructive eruption, in 1814, killed more than 1,200 people and buried the town of Cagsawa in volcanic mud. The belfry of Cagsawa’s stone church still juts from the ground in a reminder of Mayon’s fury.

Source :  WBOC-TV Salisbury.

Crédit photo: Wikipedia

2 réflexions au sujet de « Mayon (Philippines): Les évacuations risquent de durer longtemps // Evacuations might last a long time »

  1. Bonjour Claude,
    Concernant ce mechant volcan, j ai pu lire dans un super bouquin que vous « connaissez » sans doute : « killer volcanoes », dont je ne me souviens plus malheureusement du nom de l’auteur, que son eruption de fevrier 1814 avait fait perir directement 1200 Personnes, mais qu alentour, c’est 15 000 ames qui y laisserent la vie. Plus que mechant, ce volcan est donc veritablement un tueur, et ses manifestations ne sont effectivement pas a prendre a la legere.
    Amities
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Le Mayon est effectivement un méchant. Le chiffre de 1200 ou 1500 victimes lors de l’éruption de 1814 est très en dessous de la vérité. Le problème, c’est que le Mayon a des flancs très pentus et que les coulées pyroclastiques s’en donnent à coeur joie. J’espère que les autorités philippines ont bien calculé le rayon de la zone de sécurité et ne s’amusent pas à l’agrandir au fur et à mesure que le volcan intensifie son activité. C’est ce qu’ont fait les Indonésiens en 2010 avec le Merapi et au final il y a eu 350 morts. Sur ce type de volcans, je pense qu’il faut dès le début prendre en compte la trajectoire historique maximale des nuées ardentes et s’en servir comme point de référence pour mettre en place la zone de sécurité, avec évacuation des populations à l’intérieur. Je sais: c’est plus facile à dire qu’à faire, mais le pilotage à vue d’un tel volcan peut conduire à des catastrophes.
      Très cordialement,
      Claude Grandpey

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s