Volcans du Nicaragua // Nicaragua volcanoes

drapeau-francaisOn a observé un accroissement de l’activité du Momotombo et du Telica au cours de la journée de samedi. Dans le même temps, l’activité sismique était en hausse sur le Masaya.
Selon l’INETER, le Telica a connu un épisode éruptif à 08h28 samedi matin, avec une colonne de cendre et de gaz d’un kilomètre de hauteur. Une vingtaine d’éruptions de moindre intensité ont été enregistrées dans les heures suivantes. Des retombées de cendre ont été signalées dans certaines localités proches du volcan.
Environ deux heures après la première explosion du Telica, le Momotombo a émis une colonne de cendres et de gaz de plus de 500 mètres de hauteur.
Aucune victime n’a été signalée mais la Protection Civile et les autorités locales ont activé des plans d’urgence afin de réagir rapidement si des populations venaient à être menacées.

———————————-

drapeau anglaisThere has been an increase in activity at Momotombo and Telica volcanoes on Saturday.
Meanwhile, seismic activity also increased at Masaya volcano.
According to INETER, Telica erupted at 8:28 a.m. on Saturday morning, with a 1,000-metre-high column of ash and gas. At least 20 smaller eruptions were recorded at the volcano in the following hours. Ashfall was reported in some nearby communities.
About two hours after the first explosion at Telica, Momotombo emitted a column of ash and gas more than 500 metres into the air.
There were no injuries reported, though Civil Defense and local authorities activated emergency plans in order to provide a rapid response if communities were to become at risk.

Le Gole dell’Alcantara (Sicile / Italie)

drapeau-francaisVoici un documentaire comme je les aime ! Il a été réalisé par Antonio De Luca et nous fait voyager le long de l’Alcantara, l’un des principaux fleuves de Sicile et celui qui entretient probablement la relation la plus étroite avec l’Etna. En effet, son lit se fraye un chemin dans des coulées de lave préhistoriques aux caractéristiques géologiques uniques.
Au fil des images, nous découvrons comment se sont formées les magnifiques colonnes de basalte qui ornent les Gorges de l’Alcantara – Le Gole dell’Alcantara – l’un des endroits les plus spectaculaires de la Sicile. Le commentaire est en italien. Si vous comprenez la langue de Dante, Antonio De Luca vous fera pénétrer au coeur de l’histoire, de la géologie et des légendes qui entourent l’Alcantara.
Vous pourrez visionner le documentaire à cette adresse :
https://www.youtube.com/watch?v=pBBkdqIQ9VQ

—————————————–

drapeau anglaisHere is a great documentary! It was directed by Antonio De Luca and leads us along the Alcantara, one of the main rivers in Sicily and one that probably has the closest relationship with Mount Etna. Indeed, the riverbed cuts its way across prehistoric lava flows with unique geological features.
Through the images, we discover the formation of the magnificent basalt columns that adorn the Alcantara Gorges – The Gole dell’Alcantara – one of the most spectacular places in Sicily. The comment is in Italian. If you understand the language of Dante, Antonio De Luca will take you into the heart of history, geology and legends surrounding Alcantara.
You can watch the documentary at:
https://www.youtube.com/watch?v=pBBkdqIQ9VQ

Alcantara 2

Gole dell’Alcantara (Photo: C. Grandpey)

Pas de drones dans les parcs nationaux aux Etats Unis // No drones in U.S. National Parks

drapeau-francaisLes visiteurs des parcs nationaux américains doivent savoir que l’utilisation des drones est strictement interdite. Un panneau a été apposé à l’entrée de chaque parc.
Un visiteur du Parc National des Volcans d’Hawaii vient d’apprendre que l’on ne plaisante pas avec la loi aux États-Unis. Cet habitant de Pahoa, qui avait fait voler un quadricoptère en avril dernier, a été reconnu coupable de ne pas avoir respecté les ordres d’un ranger d’un Parc National et a été condamné à payer une amende de 1000 $ (environ 890 €).
Dans la soirée du 25 avril 2015, l’habitant de Pahoa a fait voler un drone au-dessus de la foule qui s’était rassemblée sur la terrasse du Jaggar Museum pour admirer le lac de lave dans le cratère de l’Halemaumau (NDLR : En ce moment, le niveau du lac est trop bas pour qu’on puisse apercevoir la lave depuis la terrasse). Un ranger du Parc lui a ordonné de faire atterrir l’engin. L’homme a d’abord refusé, puis a finalement obéi au ranger qui a décidé de le placer en état d’arrestation, mais il a pris la fuite. Le ranger lui a ordonné d’arrêter, mais l’homme a refusé. Le ranger a alors utilisé son Taser pour l’appréhender et l’a mis en état d’arrestation.
Le juge a déclaré que le visiteur avait entendu et compris l’ordre du ranger, que l’ordre était légitime, et qu’il avait volontairement désobéi. Le juge a également estimé que le comportement du ranger, y compris l’utilisation du Taser, était « tout à fait justifié. »
En plus d’avoir à payer l’amende, le propriétaire du drone est interdit d’entrée dans le Parc pendant un an.
Plus que le fait d’avoir utilisé un drone, c’est le refus d’obéissance aux injonctions d’un dépositaire de l’ordre public qui a été sanctionné dans ce cas. Je n’ose imaginer une telle situation en France. Il est fort à parier que le policier aurait été mis en examen pour utilisation abusive d’une arme dans une situation qui ne le justifiait pas ! Le bon sens se trouve peut-être entre les deux rives de l’Atlantique… !
Source: Hawaii Tribune-Herald.

————————————–

drapeau anglaisVisitors to American National Parks should know that the use of drones is strictly forbidden. This sign has been posted at the entrance of each Park.
A visitor to Hawaii Volcanoes National Park has just learnt that the law is not to be trifled with in the United States. The Pahoa resident who flew a quadricopter drone last April was found guilty of violating a lawful order of a National Park Service ranger and sentenced to pay a $1,000 (about 890 €)fine.
On the evening of April 25th 2015, the visitor was flying a drone over a crowd gathered on the terrace of the Jaggar Museum to view the lava lake in Halema‘uma‘u crater. A park ranger ordered him to bring down the drone. The man initially refused, then eventually landed the drone. When he did, the ranger attempted to place him in custody but the man fled. The ranger ordered him to stop, but the man refused. The ranger then used his Taser to apprehend him and took him into custody.
The judge said the visitor had heard and understood the ranger’s order to stop, that the order was lawful, and that he wilfully disobeyed the order. The judge decided the ranger’s conduct, including deploying the Taser, was “entirely justified.”
In addition to having to pay the fine, the owner of the drone is banned from the park for one year.
Source : Hawaii Tribune Herald.

Drone

Panneau à l’entrée du Parc National de Yellowstone

(Photo: C. Grandpey)